Alors, front républicain ou non ? Et deux ou trois autres trucs.

Lectures :2713

null


Alors pour dimanche  et le second tour des cantonales :  « ni-ni » ou « tout-sauf-le-FN » ?

Sans compter que ces cantonales pourraient bien être un galop d’essai et que la question se reposera peut être en 2012. D’abord, bien que  n’appartenant à aucun parti contestataireet minoritaire, bien que les pourcentages du FN montrent qu’il est loin d’être minoritaire même si c’est bâti sur du vent, je trouve anormal que cette frange de population ne soit pas représentée, que cela soit dans les Conseils Généraux, Régionaux ou à l’Assemblée. Pourtant je suis opposé à une représentation à la proportionnelle, cette dernière autorisant  obligatoirement les pires alliances.

Un front républicain c’est quoi ? : une alliance gouvernementale entre la gauche et la droite pour gouverner, et depuis 1945 et dans les conditions que l’on connait cela ne s’est jamais reproduit. La gauche et la droite auraient-elles donc l’intention de gouverner les Conseils Généraux ensemble ou s’agit-il simplement de faire barrage au FN ? Bien sûr, tout le monde connait la réponse. Le FN serait donc dangereux, mais à la question de savoir:  pour qui?  il y a bien peu d’arguments…

-La démocratie ? Allons donc, non seulement si c’était le cas ce parti serait interdit, et à ce que je sache il joue le jeu républicain .
-Farfelu ? Sans doute, mais ce n’est pas être dangereux, et dans ce cas on pourrait en dire tout autant des partis d’extrême gauche qui, eux, ne semblent pas être perçus comme un problème.
Xénophobe ? certainement.

Non, il est dangereux pour ceux qui se partagent le pouvoir, voilà tout et rien d’autre. Quant à la démocratie et aux leçons qui vont avec, personne n’aura oublié  que le Non au référendum au sujet de la constitution Européenne fût scandaleusement piétiné, à la fois par la majorité mais aussi par le tenants du Oui du PS, lesquels n’auront même pas eu la décence de s’indigner… Faut-il donc s’étonner que l’on soit passé d’ une indifférence abstentionniste quant à la chose publique à une expression de rejet des professionnels du rasage gratis ? La réponse est non : non,  si il n’y a pas lieu de s’en étonner, en revanche il y a bien lieu de se demander jusqu’à quel point l’UMP et le PS pousseront le cynisme à jurer leurs grands Dieux, et que cette fois promis, juré, craché, nous avons compris et que vous allez voir ce que vous allez voir : Soeur Marianne, ne vois-tu rien venir ? Que l’UMP qui merdoit et le PS qui poudroit…. et vice-versa !

Le succès du FN est l’expression d’un mécontentement, et ce mécontentement est grand : les candidats FN sont pour la plupart indigents, selon un cadre du FN, et seul le nom de Marine Le Pen aura porté les bulletins dans les urnes ! Quelques imbéciles élus ne changeront rien aux majorités actuelles, et les Conseils Généraux, comme les Régionaux fonctionnent de la même manière qu’une mairie : le maire et ses adjoints étant là pour initier et décider, les conseillers de la majorité pour dire oui lorsqu’il leur est demandé et ceux de l’opposition non.  Le PS sera donc  le grand gagnant de dimanche. Oui mais me dira-t’on, tout de même , et si en 2012 ?…. Et bien, je répondrais que l’UMP a probablement déjà fait une croix sur la victoire et que le principal souci des élus est leur réélection à l’assemblée. Dans cette optique, la présence du FN au second tour serait une bénédiction, voire même une élection : c’est l’assurance pour l’UMP d’un effet de contre balancement, d’équilibre, pour les législatives. Quant au PS, il n’y a peu de doutes sur le fait qu’il remportera les présidentielles, en revanche il n’est pas du tout certain qu’il disposera d’une majorité parlementaire, et un président sans majorité…. Et si c’est Marine Le Pen qui est élue ? Et bien, jamais elle ne disposera d’une majorité parlementaire, certes il lui restera le quai d’Orsay et la Défense mais la vie politique et sociale se fera envers et contre ses convictions.

53 comments to Alors, front républicain ou non ? Et deux ou trois autres trucs.

  • Léon

    Une analyse sur le m^me thème que je trouve assez prophétique ;

    • ranta

      Oui, bien sûr mais voilà l’exemple type , quelqu’un qui parle d’organisation, réorganisation politique et qui laisse de côté les raisons de cette réorganisation. La préoccupation des gens c’est la précarité, le chômage, la mondialisation, les retraites, l’immigration et j’en passe.

      Lorsqu’un végétarien commence à manger de la viande c’est l’expression d’un sérieux mal aise, lorsque les ouvriers commencent à voter à droite ou à l’extrême droite le souci ne devrait pas être de se focaliser sur une réorganisation mais de chercher et d’adapter les réponses.

      Ce n’est certainement pas en récitant des mantras sur le thème de tous des fachos que les choses avanceront, au contraire on ne fera que renforcer leurs sentiments.

  • Castor

    Je sais pas où on va, mais on y va…

  • maxim

    bonjour à tous ,

    oui Ranta,je suis assez d’accord avec le contenu de ton billet ,je ne vais pas m’étendre vu que tout le monde ici connait ma position,

    je ne dirai qu’une chose aux partis traditionnels  » fallait pas prendre les gens pour des demeurés!vous ne récoltez que le résultat de vos promesses jamais tenues ,et vous n’avez pas encore tout vu !

  • Lapa

    Que je n’aime pas les expressions galvaudées. Que le front républicain, terme peu adapté mais n’en inventons pas d’autre, soit utilisé pour empêcher le FN de gouverner se justifie. Or là il n’est nul question de pouvoir gouverner mais juste d’avoir quelques représentants élus dans des conseils généraux. Le FN savoure quand le jeune du modem à la télé disait: n’importe qui plutôt que le FN. Ce mépris du choix des électeurs, ce soutien mutuel du PC jusqu’à une partie de l’UMPpour juste empêcher quelques personnes d’accéder à ce que notre belle démocratie leur interdit: la politique départementale est en effet montrée en preuve de la connivence UMPS par les frontistes.

    Imaginez si quelques élus sur 4000 leur font si peur ce que pourrait donner un député ou un second tour de présidentielle? Voilà de quoi renforcer le sentiment de ceux qui veulent sanctionner les politiques. Aucun risque de prise de pouvoir et larmes maximales sur les plateaux des professionnels. Le pied pour les mécontents…

    Il faudra quand même admettre un jour qu’on a un parti qui représente entre 12 et 18 % des suffrages qui n’a aucun député, très peu de conseillers régionaux, aucun conseiller gnénéral, aucun sénateur, bref. Rien tandis que les verts qui tapent entre 1,5% et 9 % sont omniprésents dans les politiques municipales, régionales départementales et bientôt nationale et ont autant d’élus que l’ump et franchement ça fait quand meme club privé la,politique non?

    Il n’en reste pas moins que le FN est une très belle machine a faire perdre la droite.. 2002 est une exception qui a d’ailleurs plus tenue de la faute à la gauche qu’au FN seul. Les PS-EELV détiennent des régions et des départements grâce au FN, des villes grâce au FN et des députations grâce au FN. le vote FN profite toujours à la gauche et son hypocrisie est belle à voir!

  • asinus

    yep , yo tous hier sur ma radio d’etat préféré ya une jeune dame qui ma traité de gros con raciste , yep ça m’a rappelé le referendum ou cohn bandit avait comparé mon vote à celui des allemands pour hitler en 33 .BOAF en meme temps imaginer Aubry dsk coppé delanoé fillon et consort bombant le torse sur une affiche et clamant
    NO Passaran ! ça me fait sourire preuve que pour un gros con je suis pas rancunier ; madame Aram m’a traité de raciste et de petit blanc ce qui a éteint en moi la petite étincelle de « conscience de classe » et qui fait que dimanche ben le gros con qui vit et bosse en bonne intelligence avec des immigrés le gros con qui a servit son pays pendant que les show bizeux les journaleux et les crapules politiques actuelles refaisaient le monde dans leurs  » alma mater » respectives , ben le gros con ouvrier respectueux des lois et des ukhases moraux depuis 55 ans ben le gros con dimanche IL IRA VOTER!pour la jeune dame du fn est ce que je prend le risque d’etre déçu et trompé? ben absolument mais je met au defi quelqu un ici de me demontrer que ça n’est pas mon lot depuis 50 ans!

  • snoopy86

    Il semblerait que Aubry et Fabius n’aient pas de problème pour accueillir Tarik Ramadan au sein de leur  » front républicain  » qui inclut déjà les derniers partisans du goulag et toute l’extrême-gauche …

    Il est où le danger pour la démocratie ?

    • D. Furtif

      Vont te nous faire un front républicain navec des candidates à foulards.
      Touche pas à mon tas de pierres je me le garde pour la lapidation du weekend

  • Buster

    Je ne suis pas d’accord avec l’absence de danger du FN pour la démocratie.

    Le FN au pouvoir c’est forcément une tension extrême de la vie politique et des conséquences à attendre sur la démocratie, de la même façon que si les Xgauche y parvenaient .
    Pour le moment tous ces partis ne peuvent faire autrement que de la respecter, aucun pouvoir pour changer les choses et aucun intérêt à dire qu’ils ne sont pas démocrates.
    Mais après, en situation de pouvoir ?

    • ranta

      Je crois qu’il faut arrêter de brandir le spectre du FN au pouvoir, d’ailleurs lui même en a-t’il vraiment l’ambition ? je n’y crois pas une seconde, ça me fait penser aux chars Soviétiques à Paris en 81. Personne n’a oublié la gestion calamiteuse des rares municipalités qu’il avait gagné : il a montré qu’il rajoutait l’arbitraire au favoritisme clanique et qu’il n’avait rien à envier en matière de corruption aux partis classiques. Le FN n’a rien en terme de candidats sérieux et aguerris, il en est est réduit à présenter des papys de 85 balais et des gosses d’à peine 20 ans. Il a juste une capacité de nuisance envers la droite est extrêmement précieux au PS, lequel s’en accommode fort bien en vertu du : parlons du FN, brandissons sa menace, ça évitera de parler de choses sérieuse. Un petit monde de coquins.

  • Léon

    Oui, d’accord avec toi Buster, le fait que ce parti, tout comme certains groupuscules d’X-gauche ne soit pas interdit ne constitue en rien une garantie de quoi que ce soit. Depuis longtemps ces partis ont compris que pour exister, ils avaient besoin d’une vitrine légale qui respecte, en apparence au moins, les règles de la démocratie républicaine.On n’a donc aucune certitude sur ce qu’ils feraient une fois au pouvoir, ce qui suppose de dépasser la seule analyse en terme de comportement légal et de programme annoncé.

    • ranta

      OUI, si il parvenait au pouvoir, mais tous les pouvoirs, assemblée nationale, sénat et pas seulement la présidentielle.

    • snoopy86

      D’accord avec Buster aussi, mais s’allier avec la peste du PCF et quelques autres contre le cholera du FN c’est risible …

      • Buster

        Il s’agit de tactiques de partis, de stratégies « Macro-Electorales » qui, en tant qu’électeurs, ne nous concernent pas, nous ne sommes responsables que de notre seule voix.
        Pour moi, 3 cas de figures et 3 appréciations différentes, et ce, que le scrutin soit local, régional ou national :

        FN face à : UMP – Centre – PS (pas l’aile gauche) : Aucune hésitation je vote clairement Anti-FN, je fais front.
        FN face à : Aile gauche du PS ou EELV : Hésitation très sérieuse entre faire barrage et voter blanc. A étudier au cas par cas en fonction des personnalités en présence.
        FN face à : Front de gauche – PC – NPA ou autre Xgauche : Aucune hésitation je vote Ni-Ni, pas plus l’un que l’autre.
        ( les 2 derniers cas sont/seront moins fréquents que le premier. )

  • yohan

    Ils vont donc y aller sous la bannière de leur front républicain, mais avec le rouge au front. Quand on voit l’UMP tenter désespérément de sauver les meubles en reprenant les thèmes de l’islam et de l’immigration à son compte, on voit bien que le coeur n’y est pas, c’est déjà trop tard pour ratisser des voix perdues. D’ailleurs personne ne coupe à cette conversion soudaine qui risque plutôt de fâcher les derniers militants qu n’ont encore pas déserté. Qu’ils continuent tous de faire la politique de l’autruche et ce qu’ils verront dimanche (il y aura des surprises, car je connais des abstentionnistes très fâchés par ce qu’ils ont entendu cette semaine et qui entendent être présent dimanche) ne sera rien par rapport à la fessée que nos « républicains autoproclamés » vont revevoir dans 1 an. Les déboires de miss écolo avec son mari qui appelle à voter blanc reflètent assez bien la réalité de ce qui se produit dans des milliers de foyers votant traditionnellemnt pour les grands partis, à savoir un autre front du refus, celui de l’UMPS, assez radical en tout cas pour appeler au vote blanc, vote sanction s’il en est.

    • Buster

      Cette appellation UMPS me sort par les yeux !

      Entre la droite de l’UMP et la gauche du PS il y a suffisamment de différences pour ne pas avoir à aller chercher ailleurs.
      La politique est un métier, il n’est qu’à voir les loupés en cascade de Guéant, qui n’est pourtant pas un bleu-bite dans ce monde là, mais qui accumule les horreurs/erreurs.

  • yohan

    Alors comment expliquer la poussée du FN. Les gens ne se sont pas convertis du jour au lendemain au national socialiste, non ? 😕

  • Léon

    Je crois de moins en moins à ces histoires de vote-sanction qui deviennent des alibis. J’ai du mal à concevoir l’intérêt d’un vote pour le FN pour celui qui ne partage pas son fonds de commerce, facho dans ses méthodes et son culte du chef, xénophobe, anti-européen, individualiste, poujadiste dans sa haine des élites… Si on veut protester par son vote on vote blanc ou on reste chez soi; si on vote FN c’est qu’on est d’accord avec l’ensemble de ce qu’il dit, l’ensemble des valeurs qui le sous-tendent, il faut arrêter de se raconter et de nous raconter des histoires.

    Pour moi le front républicain reste valable jusqu’à ce que le FN ait apporté la preuve de son adhésion à la République. Le décalage entre son discours officiel de plus en plus lisse et ce que disent ses militants en aparte, en off, ou en privé n’est pas rassurant. Son passé et son origine non plus. Sa gestion calamiteuse des rares municipalités qu’il a un jour réussi à conquérir non plus. Les faits divers qui ont émaillé son histoire, pas plus. La lecture de son programme autour de la « préférence nationale » et ses discours sur l’autorité, tellement simplistes…

    • ranta

      J’ai du mal à concevoir l’intérêt d’un vote pour le FN pour celui qui ne partage pas son fonds de commerce, facho dans ses méthodes et son culte du chef, xénophobe, anti-européen, individualiste, poujadiste dans sa haine des élites…

      Non, je ne crois pas Léon. De la même manière mais, à l’inverse cependant, prends le cas de riposte laïc : tu restes d’accord avec son combat bien que tu déplores et combattes, ou a combattu, l’entrisme facho existant. Je pense réellement qu’un grand nombre vote FN non pas pour toutes les raisons que tu décris mais parce qu’à ses yeux il est le seul parti qui les écoute et qui propose des solutions. Je vois le FN comme une mosaïques de revendications. Un autre point important aussi qui amène les gens au FN : la position de l’extrême gauche et de la gauche quant à l’immigration et le communautarisme : les votes FN viennent majoritairement des cités, là où sont les ouvriers, le laissé faire de l’état dans les cités, appelle inévitablement à des solutions et des propositions radicales : le FN est la nouvelle forme de demain on rase gratis.

  • Léon

    Le FN n’est pas un parti national-socialiste. Rejeter sa critique au nom de cet argument est une escroquerie.

  • Léon

    … je veux dire : comme si la seule critique ( totalement à côté de la plaque) qu’on puisse faire au FN soit de le traiter de Nazi!

  • snoopy86

    Au risque de vous surprendre la montée du FN me semble inquiétante pour d’autres raisons …

    la première est que sa clientéle s’est renouvelée et que parmi ses électeurs il semble qu’il y ait énormément de jeunes.

    La seconde est que je connais, par l’intermédiaire de mon fils qui est depuis en froid avec eux, quelques jeunes extrêmement brillants qui l’ont rejoint ou ont rejoint des  » think-tanks  » qui en sont proches. Des garçons de 30-35 ans, bardés de diplômes, issus de la droite comme de la gauche ( notamment chevénementiste ). Hauts fonctionnaires, universitaires, avocats, tout sauf des « gros cons »..

    Ce n’est plus un parti de vieux aigris et de nostalgiques, et c’est en cela qu’il est potentiellement dangereux.

    Pour le reste écoutez le discours de Marine en matière économique, c’est quasiment du Mélenchon, tout aussi démagogue et dangereux..

  • Léon

    Si sa clientèle change et que son contenu idéologique change, on entrerait dans un autre cas de figure qui devrait aboutir à son auto-dissolution et son remplacement par un parti différent et beaucoup plus large,qu’on ne pourrait plus tout à fait qualifier d’extrême-droite mais plutôt de « droite nationale » ou « populaire » sur lequel on serait obligé d’avoir un autre jugement. Voir plus haut la vidéo de l’analyse de Dominique Rénier…
    Il est clair qu’actuellement le paysage politique est en train de changer en profondeur et que le FN en est un moteur important. Et par son influence sur les autres, son poids dépasse très largement son score électoral du moment. Le centre aussi risque de bouger énormément. Seule la gauche semble figée, sinon sur son aile laïcarde et ambiguë avec Riposte Laïque.
    dans cette configuration je me demande quel serait l’avenir du gaullisme ?

  • Léon

    J’oubliais, il y a quelques bombes sociétales qui sont désormais amorcées et franchement bien malin qui peut en prédire les conséquences sur le paysage politique: l’immigration subafricaine et les problèmes culturels qui y sont liés (laïcité, intégration, islam), le chômage avec l’arrivée cette année d’un million de chômeurs supplémentaires en fin de droits et l’inflation (encore modérée en moyenne, mais gigantesque sur les produits de première nécessité, notamment les loyers, la nourriture et l’énergie) dont on ne parle quasiment pas mais qui va rendre la vie impossible à une partie importante de la population la plus pauvre.

  • maxim

    alors justement,les vieux nostalgiques,c’est fini !! à part quelques vieux indécrottables qui n’en ont plus pour longtemps !

    déjà à l’époque en 1966 pour les dix ans de l’insurrection Hongroise contre le Communisme nous avons lancé le REL avec Dominique Venner,nous avons absolument fait la chasse aux nostalgiques et aux folklos d’une sombre épopée de notre histoire !

    et déjà à l’époque nous avions des enseignants du supérieur,des ingénieurs,professions libérales,médecins,avocats etc… dans nos rangs,il y avait bien entendu des gens de tout les milieux,mais disciplinés,et hors de question d’aller faire et dire n’importe quoi !

    alors les crétins qui allaient aux Puces de St Ouen ou de Bicêtre acheter des uniformes du IIIème Reich ou des insignes que l’on trouvait encore ont été virés de chez nous !

    je signale en passant que le REL a été le premier à défendre la sauvegarde de la planète,ce qui avait fait rire les journalistes invités à la présentation du mouvement à la Mutualité !

  • asinus

    @ Ranta une organisation fondamentalement anti communiste , precurseur de l’europe des nations

    Venner est à la genese du Grece , des bouquins pas mal sur l histoire des armes , une histoire de l’armée rouge bien foutue mais une grille de lecture trop rigide et datée par ex trop hostile à Trotsky il ne parvient pas à faire abstraction du politique pour rendre correctement le travail du theoricien et organisateur.
    bref le REL les premiers intellos nationalistes revendiqués .

    • ranta

      Merci Asinus. J’ai trouvé ça. chais pas quoi en penser, ni qu’en faire 😐

    • snoopy86

      @ Asinus

      Nous n’avons pas eu la même lecture de l’histoire de l’armée rouge de Venner que je tiens pour un bon écrivain et un bon historien. J’ai relu il y a un an ou deux « les blancs et les rouges  » ; il y écrit bien au contraire que c’est Trotsky organisateur qui fait la différence au moment ou tout peut basculer …. Léon devrait pouvoir confirmer.

      @ Léon

      je crains précisèment que le FN ne soit en train de prendre la place d’un gaullisme trahi successivement par Chirac et surtout Sarkozy …

      Ma

      • ranta

        Heu, le Gaullisme n’aurait pas commencé à disparaître avec Pompidou ? A mon avis il y a longtemps qu’il est mort le gaullisme.

        • snoopy86

          Non Ranta, Pompidou a été un grand président et l’idée gaulliste s’est maintenue jusqu’à il y a peu …

          • yohan

            Perso, je signerais tout de suite pour un retour à la France sous Pompidou.

            • snoopy86

              Ranta

              Je revendique le gaullisme comme famille de pensée, y compris dans l’intervention de l’Etat …

              Le gaullisme « social » c’est du flan

              Tout ce qu’a fait Georges Pompidou était dans la droite ligne de l’action du général et il a initié en matière économique tout ce qui a fait que la France s’en sorte plutôt bien dans les 25 à 30 années suivant sa mort…

              Giscard est la première rupture. Chirac fait naître de grands espoirs à la création du RPR, espoirs vite déçus avec la première apparition du « sarkozysme » sous Balladur, le traité de Maastricht vite suivi par le renoncement a la souveraineté dans une Europe des nations etc…

              Mitterrand dans sa politique étrangère a été plutôt gaullien …

              Depuis 2007 on a renoncé à tout ce qui faisait le gaullisme avec l’alignement complet sur les USA et le choix du modèle américain dans tous les domaines …

              • snoopy86

                Et surtout on a fait accepter par le congrés avec l’assentiment des socialistes l’abandon de souveraineté que le peuple avait refusé par référendum ….

                Alors que l’on ne s’étonne pas si l’on retrouve des gaullistes au FN

                • Buster

                  « Tout ce qu’a fait Georges Pompidou était dans la droite ligne de l’action du général et il a initié en matière économique tout ce qui a fait que la France s’en sorte plutôt bien dans les 25 à 30 années suivant sa mort… »
                  En acceptant l’entrée du Royaume Uni dans la CEE, Pompidou s’est un peu écarté de de Gaulle, et ce qui en est découlé devenait d’une certaine façon assez inévitable. Je ne dis pas qu’il était possible de faire autrement, sans doute pas, mais la donne libérale et la perte de pouvoir national date pour une bonne part de cette époque.

      • snoopy86

        Fausse manoeuvre ….

        Mais quand je discute avec les « intellectuels » proches du FN dont j’ai parlé plus haut, j’entends parler de complot mondialiste, d’abandon de l’euro , de protectionnisme à tout crin , de financement de la dette par la Banque de France …
        Que des solutions à la John Lloyds et des références qui parfois font froid dans le dos ( style NWO judéo-maçonnique ) que les frappadingues de l’autre site ne renieraient pas 😈

        A tout prendre, je me demande si le père et ses vieux potes nostalgiques n’étaient pas moins dangereux 😈

        • ranta

          Y’aurait pas un sacré paradoxe ? 😆 comment peux-tu les qualifier tout sauf cons ?

          • snoopy86

            Parce qu’ils sont ultra-pointus dans certains domaines …

            Et si on devait faire un inventaire des âneries proférées par les politiques français de tous bords, notamment en matière économique, une vie ne suffirait pas 😆

            Ce que je voulais souligner c’est qu’il y a actuellement une convergence entre l’extrême-droite et l’extrême gauche sur la « nouvelle pensée internet ».

            Qu’on soit nationaliste ne me déplait pas, qu’on soit socialiste me semble tolérable ( à peine 😆 ), qu’on soit les deux à la fois m’inquiéte terriblement 👿

      • asinus

        yep snoopy j aurai du ajouter « à mon sens « pas lu blancs et rouges , lu celui sur la guerre de secession le blanc soleil des vaincus , et ses bouquins sur les armes ont tronés longtemps dans ma bibliotheque.
        celui du géné Guillaume est pas mal .

  • Causette

    Bonsoir Ranta, bonsoir à tous

    En France, nous ne sommes jamais surpris lorsqu’on nous révèle des fraudes lors d’élections qui se passe en Afrique ou ailleurs. Ce genre de corruption pensons-nous c’est pour les pays pauvres.

    Les Français semblent n’avoir aucun doute sur le bon fonctionnement de leurs élections. Quand un président de bureau de vote, frère d’un adjoint au maire sortant, est surpris à manipuler des bulletins de vote en se servant de ses chaussettes pour les dissimuler, nous sommes persuadés que c’est une exception. Pourquoi?

    Récemment j’ai été très surprise de ne voir que deux personnes tenir mon bureau de votes quelques 15 minutes avant la fermeture. Je suis donc restée dans ce bureau complètement désert à attendre les personnes qui devaient venir ouvrir les enveloppes et faire les comptes. Parfois j’ai le sentiment que les gens se contentent de voter sans faire l’effort de participer réellement à la politique de leur ville, de leur région. Ce qui laisse une grande part de liberté aux professionnels de la politique, ces politiciens en grande majorité avocats et affairistes, pour nous imposer leur libéralisme et qui profitent par la même occasion de s’assurer une place rentable à vie.

    • ranta

      Oui causette, les républiques bananières ce n’est pas chez nous 🙂 Ca fraude même pour désigner un secrétaire national, c’est dire… Normalement une bonne partie des militants auraient dû déchirer leur carte, et bin non. Faut donc pas s’étonner.

  • AGNNP

    Tiens donc, Snoop, des fois les chose sont si simple, évudente, que l’on passe le temps à réinventer l’eau chaude ( et on se perd en bouure-pif)

    Les deux à fois dit tu ? National et Socialisme , dans le contexte que l’on connait.

    Et ce que tu décrit, et je semble avoir très capté que tu sous-entends

    Voyons, voyons, donc, National et Socialisme,
    L’histoire se repetant jamais à l’idendique, mais, je partage d’autant tes inquietudes, quand c’est des gens comme toi qui l’écrive ( les vrais donneurs d’alerte ne sont souvent pas du coté que l’on croit)

    Comme toi je dis ce sont pas des cons, c’est qui est inquietant, et encore plus, c’est que l’on tombe dans le piège de les prendre pour des cons.

    Il a une pensée que l’on est plus capable de tenir , c’est de dire » oui ce sont pas des cons » sans pour autant « cautionner » , la chute des esprits est devenue telle (pensée binaire) qu’on en est infoutu, cela aussi fait parti du danger.

  • ranta

    Les résultats des cantonales confortent ce que je dis : le FN du flanc, peu de risque pour la démocratie, en revanche avis de tempête pour les pros de la politique