Disons.fr en sommeil à partir du 8 juillet.

Lectures :2453

Salut à tous !

Comme nous avons décidé de le faire  régulièrement, nous mettons Disons hors tension, la gestion d’un site comme le nôtre épuise et prend trop de temps lorsque d’autres activités sollicitent notre énergie.

Normalement, il faudrait à nouveau faire un bilan d’étape. Mais une question se pose: une étape vers quoi? Nous ne nous voyons pas, ni Furtif ni moi, faire Disons jusqu’à notre mort, il faudra bien que cela s’arrête un jour ou soit repris par d’autres en essayant, si possible, d’en conserver l’esprit. Dès lundi 3 juillet sauf pour le bar qui restera ouvert, tous les commentaires seront fermés et Disons ne sera plus approvisionné.

D’ici là, et comme nous allons rester en sommeil un moment, nous vous invitons, vous, à faire ce bilan, à nous adresser vos critiques, nous faire vos suggestions et propositions.

…………………………………………………………………………………………………………


38 comments to Disons.fr en sommeil à partir du 8 juillet.

  • Causette

    Hello! Y’a quéq’un?

    Et si de temps en temps nous parlions théâtre. Les auteurs, les pièces. Et qui va au théâtre de nos jours?
    Bien que n’y allant pas très souvent, j’aime assez l’atmosphère des petits théâtres et écouter les comédiens sur scène. Il y a des petites scènes très surprenantes parfois. La dernière fois c’était .

    Longue vie à Disons 😉

  • Léon

    Causette, salut ! Il y a une épouvantable injustice au niveau du théâtre entre Paris et la Province. Sur Montpellier en dehors du « Printemps des comédiens » qui est un festival très particulier et qui offre rarement des pièces traditionnelles à voir, on n’a pas grand chose à se mettre sous la dent. On a par contre un fantastique festival de danse contemporaine. Pour moi, c’est l’art « contemporain » le plus intéressant.

  • COLRE

    Salut les vacanciers ! 😉

    Je ne crois pas possible de répondre à votre invite : « faire un bilan », avec tout ce qui s’ensuit, « critiques, suggestions et propositions ».
    C’est de tout l’internet interactif qu’il faudrait faire le bilan…

    Or, personnellement, je vois les blogs et médias numériques comme une colossale source d’information et donc, tout en même temps, une colossale source de désinformation.
    Tout est sur le même plan : les faits, les opinions, les analyses étayées, les ragots, les articles du Courrier International et les articles de Momo…

    De mon point de vue, je passe désormais trop de temps à chercher, découvrir et surtout vérifier des tonnes d’infos sur les sujets les plus divers, à lire des km de textes, à visionner des vidéos (ça, je ne peux plus).

    Et vérifier une info, c’est la croiser avec son traitement sur d’autres sites, c’est vérifier tout en même temps qu’elles sont de sources différentes et pas issues d’une même dépêche, et c’est vérifier aussi la qualité ou la nature du site qui publie (et c’est pas écrit en toutes lettres si c’est un site d’extrême-droite, marxiste – crypto-marxiste 😉 ou islamogauchisant), et donc à aller sur l’accueil du site en question, voir quels sont les autres articles, voir qui écrit, faire un tour sur google pour voir qui sont ces personnes inconnues, etc etc etc !!

    De la folie… Cela représente des surfs à n’en plus finir… à bondir de liens en liens… on ne sait même plus d’où on est parti…

    Je découvre, par la même occasion, que tout le monde se noie dans le même flot d’opinions, analyses et racontars, et en restitue le plus souvent des éléments tronqués, mal digérés, partiels, souvent faux, qui à leur tour vont alimenter le flot continu des transmissions tout à la fois d’infos et de potins, rumeurs et autre n’importe quoi…

    Donc, pour moi, il y a une solution : la confiance que je peux avoir dans la personne qui s’exprime, parce que je la « e-connais » un peu, que j’ai pu constater son honnêteté ou sa perspicacité.
    Dès qu’il y a mauvaise foi, mensonge volontaire, bêtise de vanité, je ne perds pas mon temps.

    Donc, le « point momo » a parfois du bon quand l’info vient d’une personne connue et fiable.

    En conséquence, il est intéressant (en plus qu’agréable) de tisser sur le long terme des liens d’amitié et de camaraderie avec des personnes sur Disons que j’ai appris à connaître et dont j’ai appris à connaître les défauts ou les qualités (du moins à mes yeux).
    Je dis souvent : à chacun ses monomanies, mais si elles sont connues et assumées, après tout, elles peuvent être très informatives, pour peu qu’elles soient exprimées dans le souci d’informer, le respect, la bonne foi et la bienveillance amicale.

    Il y a sur Disons des contributeurs et contributrices que j’apprécie, parfois beaucoup, et qui donnent des points de vue qui m’intéressent, qui m’ouvrent à des sujets inconnus. Et moi, en retour, j’essaie aussi de m’exprimer, dans le respect et la bonne foi, et en général sur des aspects que je connais.
    Je sais, Léon, que vous craquez un peu, je vous comprends… 😉
    Mais votre site, à Furtif et à vous, est ambitieux, généraliste, et doit gérer des intervenants qui sont tout sauf apaisés…

    La situation française et mondiale actuelle est si violente, si insupportable, qu’il est difficile de tempérer ses révoltes et ses rancoeurs…
    Longue vie à Disons ! 8) 8) 8)

    • Causette

      Colre, un truc que je fais dès que j’arrive sur un site, avant ou après avoir lu, je prête une attention particulière aux sites « amis » ; ça me fait gagner du temps. Ici je peux lire par-ci par-là de l’ironie et de l’humour, mais il n’y a pas d’insultes, c’est important par ces temps de grandes tensions.

      • COLRE

        Bonsoir Causette,

        Oui, c’est une bonne idée les sites « amis », mais il y en a tellement, j’en reconnais peu, et de toutes façons, quelle fabuleuse perte de temps !

        Exemple : Léon a donné l’autre jour une référence qui renvoyait à « Enquête&Débat ». Bon. Prenons cet exemple. Un regard rapide montre que le site est plutôt de droite, mais est-il d’x-droite ? pas évident au premier regard. Il a l’air souverainiste aussi, libéral… On voit André Bercoff en Une, en accueil. On se dit : c’est qui déjà cuilà ? on va voir sur Google : ah oui, c’est le fameux Caton, il a été partout, mais c’est qui exactement ?

        Voilà, et ainsi de suite… et tu imagines bien que dans 3 mois, j’aurai oublié qui est Bercoff and Co, à moins de faire des fiches…
        Donc, un temps perdu énorme, pour quoi ? pour savoir quelle est la coloration du support pour un nartik sur l’immigration, lieu de tous les dangers et de toutes les manipulations… Le sujet-type où il faut justement savoir « d’où » on parle…

        J’aime bien que les sites soient un peu des « gares de triage » que je connais, fiables… avec en plus le plaisir d’échanger des idées, des blagues, des news bien cachées.

  • ranta

    Mais une question se pose: une étape vers quoi? Nous ne nous voyons pas, ni Furtif ni moi, faire Disons jusqu’à notre mort, il faudra bien que cela s’arrête un jour ou soit repris par d’autres en essayant, si possible, d’en conserver l’esprit.

    Je dirais bien quelque chose mais je ne sais pas quoi. Ou du moins si, une seule : il vous appartiendra à vous deux de choisir qui le fera, et si j’ai une seule suggestion c’est de vous engager à y réfléchir au plus tôt. Trouvez vos successeurs bien avant de prendre votre retraite.

  • COLRE

    Bonjour à tous,

    J’ai une proposition pour la suite. Vous allez voir, la succession ne sera pas simple…

    Il faudrait un tolier qui ait des goûts éclectiques, curieux des nouveautés, porté sur la transmission des talents artistiques… Un peu artiste lui-même, un peu slave, spécialiste d’un domaine de prédilection, comme la musique par exemple, un art qui transcende les cloisons culturelles.

    Il faudrait qu’il soit fortement motivé par la chose politique, qu’il ait des convictions, plutôt progressistes, mais sans s’enfermer dans les doxas partisanes. Un esprit ouvert et critique, qui ne se laissera séduire ni par les facilités de la bien-pensance ni par les sirènes enchanteresses du politiquement incorrect. Il ne devra pas davantage être l’homme du consensus mou. Un esprit libre mais déterminé, vigilant, anti-sarkozyste, cela va de soi, mais qui l’est encore aujourd’hui ?

    Il lui faudra donc trouver la juste voie entre une sensibilité à l’égard de toutes les inégalités sociales (les pauvres, les femmes, les immigrés…) et un désir de décrypter la réalité sociale dans toute sa complexité en démêlant le vrai du faux, quitte à se plonger dans l’analyse aride des rapports et autres documents officiels, supports de toutes les manipulations et approximations.

    Il va de soi qu’une sensibilité féministe est indispensable pour éclairer et contrebalancer le monde hyper-machiste qui est le nôtre, derrière des façades d’égalité qui occultent un ostracisme permanent.

    Il va de soi qu’il devra ferrailler contre tous les intégrismes religieux, voire les religions doucereuses, occultes ou faussement victimisées qui cherchent, en sous-main, à imposer leur loi sur la scène publique. Il devra donc être farouchement laïc, voire athée pour plus de sûreté…
    Il aura donc le courage de se faire insulter et fachisé par les imposteurs d’un anti-racisme frelaté, souvent misogynes, d’ailleurs, sans dévier de son opiniâtre combat.

    Il devra pour toutes ces terribles missions, avoir le sens du dialogue, le goût de l’échange avec des contradicteurs, être rigoureux, ferme mais respectueux. Mais il devra être un fanatique de la vérité et de l’info juste.
    Il devra également avoir du temps, retraité par exemple, mais encore plongé dans l’actualité et la dynamique intellectuelle.

    L’idéal sera qu’il ait un compère, en phase sur la plupart des sujets, mais sans qu’ils soient interchangeables.

    Il devra avoir une personnalité plus dissonante, inattendue, qui réveille parfois les morts par ses déclarations intempestives mais pleines de significations cachées.

    J’imagine une personnalité plus familière, attachante, que l’on peut tutoyer et, à l’occasion, rudoyer.

    Difficile de faire un portrait-robot du compère car, justement, il devra être assez indéfinissable, sympa et rugueux, ouvert et intransigeant, tolérant et partial…

    Je verrai bien un couple improbable à la manière des duos de littérature ou de bande dessinée, Spirou et Fantasio, Tintin et Haddock, Tanguy et Laverdure… un attelage qui fonctionne dans l’honnêteté scrupuleuse et l’humour, et qui ratisse large, avec chacun sa valeur ajoutée dans la réflexion provoquée chez les Disonneurs/euses, avec chacun son expérience personnelle…

    Voyez… c’est un peu le mouton à 5 pattes que cette succession… je ne suis pas sûre que ce genre de personne existe.

    Si vous voyez un truc comme ça, moi, ça pourrait me convenir…

    À bientôt 😉

    • D. Furtif

      Ton commentaire de 11h 50 était bloqué en attente , ne me demande pas pourquoi.
      Bonjour

      • D. Furtif

        Heuuuuu ….je viens de lire ton passionnant commentaire
        On ne peut faire plus clair et pour tout dire plus simple

        Sancho Le Furtif

    • ranta

      Ouais, il y a des affaires intransmissibles.

      Va falloir que le Furtif et Léon pensent à mourir bien plus tardivement que ce qu’ils ont prévu 😉

  • ranta

    Je pense que pendant vos « vacances » vous ne devriez pas fermer les commentaires sur cet article. Sauf bien évidemment si vous souhaitez ne rouvrir qu’à la Saint Glinglin.

    • D. Furtif

      Vu les besoins évidents du public qui nous fréquente, j’ai préparé des bars jusqu’en octobre…Reste plus qu’à les installer.
      Quand les brèves de comptoir seront épuisées ou ne nous feront plus rigofléchir…Faudra demander des vers à Asinus , il a l’air inépuisable…Et puis il y a aussi …J’aimerais bien offrir à une amie qui les aime une histoire qui tiendrait mieux debout que mes histoires d’ours…Ce n’est pas une histoire de temps ni d’énergie mais de disponibilité d’esprit. Ces trucs là ça me met raplapla…
      Et puis Léon a peut-être en ce moment une autre idée qui germe et qui va me combler d’aise????

      Pour le moment je brasse de la terre dans un sens et je te la déplace dans un autre, …je m’use la tension nerveuse à faire pousser de l’herbe……

  • COLRE

    Y en a qui vont s’ennuyer ferme pendant le sommeil de Disons… Sur qui vont-ils bien pouvoir clabauder ? ayons une pensée compatissante… 8)
    Vous savez, le blog du cher voisin où l’on adore passer son temps, l’oeil collé au trou de la serrure, et pia pia pia et pia pia pia…

    Ça m’a fait rire d’y lire que nous « papotons sur le site où l’on médit »… si si… 😆
    Tandis que les blanches colombes ne papotent ni ne médisent en tenant de tels propos…

    Je suis quand même sympa : je viens de ravitailler la boîte à caquetages… Alors on me remercie. :mrgreen:

  • Buster

    Bonsoir à tous.

    Après beaucoup d’émotions, de craintes, j’ai le plaisir de vous annoncer enfin : Mission accomplie. 😯

    Depuis une dizaine de jours, dans la plus grande discrétion mais sous le contrôle permanent, attentif et intransigeant des pères fondateurs, j’avais pour mission de négocier en leur nom avec le digne successeur qu’ils se sont choisi pour prendre leur suite sur Disons, dans le respect total de la philosophie définie dès l’origine et que vous connaissez tous.
    La mission était ardue, dangereuse même : A tel point que souvent je craignis d’être le prochain sur la liste des otages français.
    Il est encore trop tôt pour vous dévoiler le nom du successeur que vous retrouverez aux manettes dès la rentrée. Je vous livre seulement quelques indices, qui parleront aux plus sagaces :

    Depuis 10 jours je suis à Nice. 😉
    L’homme pressenti est un écri vain reconnu (une sorte d’accoucheur magicien)
    Il est aussi un artiste peintre majeur qui parvient à transcender l’inspiration lointaine qui l’inspire.

    Le montant du transfert (très important) restera secret, je m’y suis engagé (après renégociation à la hausse du pourcentage qui me revenait).

    Rendez-vous à tous dès la rentrée pour de nouvelles aventures.
    La suite dans la continuité… 😆

    • D. Furtif

      Bonjour Buster
      14 heures plus tard je passe par les indésirables et que vois-Je??? ❗
      Toi et ta relation des tractations ultra secrètes que nous t’avons confiées ❗

      Quand tu penses que le candidat désigné celui qui avait toute notre affection a depuis quelques jours trouvé le truc et l’astuce honnête selon le système de valeurs de la galerie marchande pour
      _ nous envoyer des mails depuis l’adresse julescesar03_gmail.com
      _ ce qui lui permet de lire et connaitre toutes les tractations du centre de la Coupole Disonesque.

      .
      Désormais , il tient tous les fils dans sa main, il lit ce qu’on nous écrit et il lit tout ce que nous écrivons.
      Il connait tout , nos groupes sanguins et le nom de nos maitresses ,voire nos position fornicatoires préférées.
      Nul doute que tout ce matériel va se retrouver dans des récits qui vont renvoyer les oeuvres de l’auteur de Béa au rang du papier cul au fond du jardin de mon enfance.
      .
      Depuis que tu as fréquenté le ministre des armées et donc les « services » tu n’as pas eu de mission plus périlleuse…….
      .
      .
      Ce message s’autodétruira dans 5 secondes………pschhhhhh.

      • Causette

        Inspiration lointaine!
        Me fait penser que ces temps-ci nous avons revu un copain qui ne va pas bien du tout. Jusqu’au milieu de l’année 2010 il était soigné pour un problème de santé et nous allions le voir régulièrement jusqu’à ce qu’une ancienne relation à lui refasse surface. Début 2011 tout contact coupé, plus de nouvelle.

        La semaine dernière, ayant entendu dire qu’il avait été hospitaliser début mai, nous avons décidé de lui rendre une petite visite pour prendre des nouvelles. C’est une personne inconnue de nous qui nous a ouvert sa porte et là nous avons vu un petit autel dressé avec autour des choses dont on ne connait pas l’utilité avec plusieurs chaises installées devant. Ils attendaient du monde apparemment.
        J’ai flippé quand j’ai vu dans quel état était notre copain. Nous le connaissons depuis une dizaine d’années et son état d’hébetitude est incroyable.
        Après quelques recherches auprès de gens qui connaissaient son ancienne relation revenue là on ne sait pourquoi après plusieurs années d’absence, j’ai découvert cette réalité.

        Et nous ne savons pas encore quoi faire? A t-il laissé tombé tous ces médocs? Dilemme. Difficile de se mêler des affaires d’un adulte, même si c’est un ami, et de critiquer ses fréquentations.

        • D. Furtif

          Moi j’ai un beauf extrêmement beauf qui, il y a deux jours, s’est révélé être un adepte de la secte des défenseurs de la bite sacrée de DSK.
          Invités chez lui pour l’anniversaire de sa femme , il nous a foutus dehors.Furtive et moi on n’en est pas revenu.L’a passé sa vie à lécher le cul des chefs à sa banque et maintenant à la retraite, il nous la joue militant du soviet des banques depuis qu’il a vu un jour Marie Segolhaine de la Consternation.Ça me fait penser à un autre banquier qui considère que la constitution gaulliste c’est ce qui se fait de plus à gauche 🙁 🙁
          Cinq ans qu’il nous faisait chier avec son désir d’avenir le voilà parti dans le culte du phallus d’or.
          Faut prévenir! ❗

  • Léon

    Avec « la bite sacrée de DSK », tu viens d’inventer un expression qui va sans doute faire florès.
    D’ailleurs revenons-y à cette histoire/ plusieurs trucs me sidèrent.

    D’abord, si j’ai bien compris, la victime a été convaincue de mensonge sur ce qui s’est passé avant et après les évènements qui se sont déroulés dans cette suite du Sofitel. La question du viol éventuel reste totalement ouverte et pas démentie.

    Ensuite, ce n’est pas parce que la victime ne serait pas idéale, qu’elle n’est pas victime.

    Enfin, ce n’est pas parce que la justice américaine exige qu’il n’y ait aucun doute raisonnable pour condamner et que donc, DSK va sans doute s’en tirer, que le viol aura disparu de la surface de la planète, que la cause des femmes violées n’existera plus et même que le viol dans cette suite n’aura pas eu lieu.

  • Léon

    Pour la date de mise au repos, comme un fait exprès, on a des trucs à publier alors on va reculer un peu, jusqu’au 10 juillet.

  • asinus

    yep pour ceux/celles qui voudront bien comprendre , la petite est rentrée de kapisa c’est ma filleule la seule de la famille qui perpetue la tradition  » pff mes garçons faut pas y compter » .Yep elle est toujours aussi belle mais ses yeux sont devenus tristes les femmes de la famille lui ont fait remarquer ,elle se tait .
    Moi je sais  » un peu » et je crois que sa dignité et force de caractere fait plus pour la cause des
    femmes que bien des « chiennes de gardes » hystérique.
    Asinus , bonne vacances a ceux qui partent et reste, si les tauliers laissent une lucarne j’entretiendais la veilleuse

    • Causette

      Je veux bien vous croire Asinus. Tous les mouvements féministes ne se valent pas et ne réagissent pas de la même façon devant l’adversité. Certaines groupes féministes ont une fâcheuse tendance à être élitiste. On ne peux pas intéresser le plus grand nombre à ce problème d’égalité en ne fréquentant que les « beaux-cartiers ».

      • COLRE

        Bonjour Causette,

        Quand je vois toutes ces réactions colériques à l’égard des féministes, c’est bon signe. 😉

        C’est la marque d’une grosse anxiété de nos amis machos devant le recul de leurs positions dominatrices… (je ne parlerai pas de « débandade », car ce serait mal pris, mais ça y ressemble… 😆 )

        Quand la condescendance le cède soudain aux jérémiades, pour moi, c’est clair… Que les misogynes se débattent, c’est normal, attendons-nous à toutes les luttes d’arrière-garde et à tout l’arsenal des vieilles tactiques, comme le « diviser pour régner », qui est une bonne grosse ficelle…

        Comme tant d’autres enfin, je ne suis pas dupe, et cela finit même par me faire sourire. 8)

        • Causette

          « Chaque femme journaliste, dit-elle, connaissait l’atmosphère permanente entretenue par des hommes puissants en France, où les femmes étaient importunées en toute impunité, – et même pas crues – lorsque le pire se produisait. Cela a créé, dit-elle, un univers dans lequel quelqu’un comme Strauss-Kahn pensait qu’il pourrait s’en tirer quoiqu’il arrive. » http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=11208

          Alors il faut qu’une femme de chambre porte plainte pour qu’enfin nos journalistes commence à parler?

  • Léon

    Votre fille, Asinus est dans l’armée ?

  • Léon

    Salut Buster. Il y en a de très drôles effectivement.Mais bon, je ne sais pas jusqu’où cela peut faire rire les principales intéressées…

    • COLRE

      Bien sûr, Léon, que ça les fait rire… le vintage, dans notre société mercantile, c’est le recyclage marchand des vieilleries… c’est « collector » ! 😆
      Ça a le goût délicieusement désuet des temps de sa jeunesse… C’est dire, si ça fait rêver quand on est vieux, mais justement et heureusement, cette débauche de misogynie en toute bonne conscience, c’est terminé… :mrgreen:

      • Léon

        Colre, intrigué par certaines de vos sorties sur le budget de la recherche, commémoration du grand emprunt aidant, j’ai enfin réussi à y voir un peu plus clair dans ces histoires et je proposerai un article sur la question après demain. Une belle entourloupe assurément…

  • asinus

    « c’est ma filleule la seule de la famille qui perpetue la tradition » pff mes garçons faut pas y compter » .
    mon cher il y a quelqu’un de notre famille sous l uniforme depuis 1812 pour autant que j’ai pu remonter !
    mes deux lascars ont préférés déroger , mon frere qui vient de quitter la légion comme s/off à une fille/ma filleule
    qui assure dignement et volontairement la releve aprés ……nous ne fournirons plus de s/off à la république yep seules les montagnes sont éternelles
    Asinus :un rien déprimé …

    • D. Furtif

      Ce qu’ils font là bas , personne ne le sait , même pas ceux qui les ont envoyés et les y maintiennent.
      En tout cas ce n’est pas la France qu’ils y servent.
      Asinus fais rentrer ta gamine au plus tôt.

  • D. Furtif

    Heu bonjour à tous

  • Causette

    Tiens! J’ai trouvé cet article intéressant. Il date du 26 juin.

    Un libraire en colère.
    http://www.lexpress.fr/culture/livre/je-suis-devenu-une-sorte-de-verrue-dans-le-quartier_1004185.html

    Il y a quelques temps que je n’ai mis les pieds aux champs-zés! 🙁 un peu dégoûtée par les boutiquiers.
    (Selon une étude commandée par la mairie de Paris, 20% des magasins de l’avenue sont dévolus au textile. Si on y inclut les commerces des galeries commerciales, il se rapproche de 39%. « C’est un maximum, selon une adjointe au maire. Au-delà, il n’y a plus de diversité commerciale »)