Le grand emprunt-bidon de Sarkozy.

Lectures :2784
Attention, la Sarkozie est en train de nous mener en bateau avec son grand emprunt, présenté comme un effort considérable de la nation en investissement dans l’avenir technologique et industriel de la France. On n’analysera pas ici la destination de ces sommes, comment les projets sont choisis etc , mais uniquement le financement lui-même.
  • D’abord, le montant de cet emprunt a été réduit à 35 milliards, alors qu’au début des chiffres au moins trois fois plus importants ont été envisagés.
  • Ensuite, 35 milliards n’est pas le montant de l’emprunt mais celui des sommes disponibles au financement de cette opération. En effet ces 35 milliards se décomposent ainsi : 22 milliards réellement empruntés sur les marchés financiers,  les 13 milliards qui restent ne sont pas du tout des emprunts mais les remboursements des prêts accordés par l’Etat aux banques au moment de la crise des subprimes.
  • Les fonds annoncés, c’est là que se situe une première arnaque au niveau de la communication, ne sont pas du tout ceux qui sont disponibles : ils constituent un capital placé dont seuls les intérêts sont distribués ! Par exemple, lorsqu’on annonce 11 milliards pour l’enseignement supérieur, ce n’est pas 11 milliards qui vont lui être versés mais seulement les intérêts de cette somme. Cela ferait environ 1 milliard par an…
  • Enfin, et là on atteint le sublime : pour compenser le coût des intérêts de la partie empruntée, on a supprimé des crédits ordinaires. Ainsi, au budget de 2010 on a rayé 125 millions de crédits destinés à la recherche, alors que, les appels d’offre n’étant pas terminés, l’argent de « l’emprunt » (dont seulement 20 milliards sur les 35 sera affecté en 2011), n’est toujours pas versé. Avec des résultats magnifiques  : le CNRS, par exemple,  a connu une baisse de son budget (hors salaires) de 10 % en 2010…
Mais à part ça, on investit dans l’avenir, la recherche blablabla…
On est gouvernés par des menteurs et des  incapables.
——————————————————————————————————————
Sources :

18 comments to Le grand emprunt-bidon de Sarkozy.

  • COLRE

    Bonjour Léon,

    Merci d’avoir cherché à mettre le nez dans les manoeuvres comptables, les embrouilles, la com et les mensonges dans ce domaine ! Puisque, comme le dit bien Audier sur l’article que je citais l’autre jour :

    « le ministère s’est employé à brouiller les pistes en mélangeant les chiffres des « autorisations d’engagement », qui n’engagent à rien, surtout dans le contexte actuel, et ceux en « crédits de paiement réels » (CP). Aux crédits budgétaires, il a additionné les dégrèvements fiscaux, le revenu des actions EDF (157 millions) et les partenariats public-privé (170 millions). Le tout évidemment pour atteindre le fameux engagement de Sarkozy de 1,8 milliard de plus par an. Mais tout est pipé. »

    (là, on sera d’accord sur le titre du nartik : « bidon » ! on pourrait même dire : archi-bidon ! :mrgreen: )

    J’ai lu des tonnes d’analyses depuis 2 à 3 ans et quand, en amont, Pécrazy promettait la lune à la Recherche, à l’innovation et à l’avenir de la société, je trouvais bizarre qu’en aval soeur Anne ne voyait rien venir, et même pire : voyait plutôt partir les maigres crédits qui, déjà, ne permettaient pas de faire tourner au minimum la boutique…

    Quel incroyable enfumage ! oui, « tout est pipé », et comme c’est très technique, tout le monde avale la bonne parole et les mensonges tellement énormes que Chirac en passerait presque pour un ange d’honnêteté.

    Il a suffit d’effets d’annonces à grand flon-flon : l’Avenir, l’Innovation, le Grrrand Emprunt, l’Excellence… aaaaah! l’excellence… magnifique entourloupe lexicale et cache-sexe, tout est devenu « –ex », LABEX, EQUIPEX, IDEX, chaires d’excellence, chercheurs d’excellence, primes d’excellence, initiatives d’excellence…

    C’est devenu une blague dans le milieu… 😀

    Voir l’opération assez drôle du fameux « TOTEX », totem d’excellence, érigé à Jussieu.
    http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/01/un-totex-érigé-à-jussieu.html
    Comme le dit l’un des commentaires : tout cela serait GROTEX si ce n’était pas TRISTEX…

    Je conseille aussi de regarder ce diaporama qui nous a bien fait rire tellement c’est vrai !
    http://www.scribd.com/doc/47878473/Le-paysage-de-la-recherche-francaise-en-2011

  • snoopy86

    Enfin une bonne nouvelle !

    On n’a donc pas emprunté 35 milliards de plus pour les distribuer à fonds perdus à des fonctionnaires-zozos-universitaires 😆

    Ouf !

    • D. Furtif

      Y a des zozos chez les universitaires?Bin ça alors!
      Merci à Léon et à Colre de nous avoir démêlé cette usine à gaz.

  • Léon

    Vous rigolez, Snoopy, c’était dans son principe l’une des seules mesures intelligentes de la Sarkozie et voilà ce qu’elle est devenue.
    La recherche c’est un truc compliqué : comme la création, cela ne se décrète pas, il faut à la fois des moyens mais aussi une totale liberté d’esprit. Comme il nous est impossible de lutter dans la mondialisation avec les coûts salariaux, la seule solution pour nous en sortir est toujours d’avoir 10 ans d’avance sur les pays émergents de manière à leur fourguer toujours des technologies sur le point d’être dépassées. Il s’agit d’un enjeu probablement vital : c’est ça ou le protectionnisme à mort.

    • COLRE

      Vous avez parfaitement résumé la réalité de la recherche, à court terme et à long terme…

    • snoopy86

      Et bien Léon amusez vous un peu pour voir ce que c’est la recherche en France …

      Googolisez par exemple  » colloque université montpellier  » et vous verrez le résultat, moi je l’ai fait pour Poitiers 😆

      Côté technologies quasiment rien, mais des parasites en « sciences humaines  » des centaines voire des milliers d’occurrences. Vont nous aider à concurrencer les chinois les psychologues et les sociologues ? Le problème n’est pas dans les moyens mais dans leur utilisation…

      Les nouvelles technologies c’est essentiellement dans les entreprises qu’elles se créent..

      • snoopy86

        Ceci posé, cette gesticulation sarkozyenne m’a semblé parfaitement ridicule à moi aussi mais pour d’autres raisons ..

      • Léon

        Snoopy, j’ai été voir pour Montpellier. Les thèmes de recherches sont très variés: médecine, robotique, informatique, l’eau, l’agriculture etc. Les thèmes sociologiques et littéraires ne me semblent pas constituer la majorité, mais c’est difficile à quantifier.
        Je ne sais pas s’il y a un rapport entre les sujets de thèses et les thèmes de recherches mais la liste de la fac de sciences est tout à fait intéressante

        • snoopy86

          Léon

          Un lien intéréssant

          http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPA/3-CNRS.pdf

          Vous y découvrirez que le CNRS emploie 26.000 salariés dont l’activité a permis la création de …. 30 startups selon les dires de son directeur. Vous y découvrirez aussi que l’interdisciplinarité a surtout créé de la bureaucratie…

          Une exception remarquable, la recherche médicale, pratiquée à l’hopital par des gens dont ce n’est pas la fonction première

          La recherche publique est une gabegie permanente.

          • Léon

            D’abord, Snoopy, c’est 30 start-up… par an, et ensuite j’ignore si ce chiffre est élevé ou pas au regard des autres pays. Je crois qu’il faudrait plutôt chercher du côté des dépôts de brevets.

  • COLRE

    Bonne question :
    « Si le “grand emprunt” n’est pas un investissement nouveau massif, s’il ne crée aucun emploi supplémentaire, à quoi sert-il donc ? »

    Bonne réponse :
    « D’abord à donner l’impression que le gouvernement investit dans l’avenir sans le faire vraiment. Mais aussi à déstabiliser toutes les structures existantes »…

    Voilà, on y est… les grands principes archi-classiques de la droite, c’est casser toutes les institutions car elles sont autant de lieux de contre-pouvoir, et la droite déteste ça, mais enrober cette basse idéologie politicienne sous les grands mots, les grandes déclarations d’intention et les enfumages les plus grossiers…

    La droite sarlozyenne c’est : « à ma botte » et « fermez-là, bande de nazes »…

    Un Grand président, quoi, à l’image de son Grand emprunt : creux et ronflant.

  • snoopy86

    Géniale l’idée de Léon d’aller fouiller à l’INPI sur les dépôts de brevets

    Ouvrez le lien Pdf et vous découvrirez que le CNRS n’arrive qu’en 9éme position française pour les dépôts de brevets ! 277 en 2009
    4 fois moins que Peugeot et 3 fois moins que L’Oréal

    26.000 chercheurs pour 277 brevets

    • snoopy86

      Erratum : L’Oréal a déposé moins de 500 brevets

      Mais le CNRS a déposé moins de 2% des brevets déposés en France en 2009

      « Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche.  »
      Charles De Gaulle 😆

      • Léon

        Attention, il est absolument normal que la recherche fondamentale ne débouche pas sur des brevets. Aucune médaille Fields ne récompense des travaux mathématiques qui puissent déboucher sur un dépôt de brevet, par exemple. Et il est logique que les entreprises privées soient meilleurs en recherche appliquée et développement. Non, pour mesurer l’efficacité de la recherche publique française il faut certainement chercher ailleurs. A mon avis comparer avec des pays d’un même niveau de développement. On a toujours dit que la France était bonne en recherche fondamentale (généralement publique)et mauvaise en développement et recherche appliquée (plutôt privée) ! Non, on ne peut pas être si affirmatif…

        • snoopy86

          Ce n’est pas moi qui ai parlé de fouiller dans les brevets 😆

          A quoi vont donc servir les fonds investis dans la recherche fondamentale si elle ne débouche sur aucune application ?

          La satisfaction narcissique coûte cher 😈

  • yohan

    Les dépôts de brevet venant des « chercheurs de canettes » se multiplient 🙄 8)

  • ranta

    😆 😆 😆 😆 Ainsi, que les intérêts de l’emprunt servirons. Il y a des fois où je me demande comment on peut pondre des trucs pareil en faisant croire le contraire. Faut vraiment avoir que du mépris pour ceux dont ils sont censés représenter.