L’union fait la victoire. Et l’oignon ?

Lectures :1903

800 000 personnes ont eu sous les yeux, ce samedi 18 Août, un éditorial signé François Régis Hutin, directeur de la publication de Ouest-France. Editorial mensonger basé sur un sophisme éhonté- sophisme qu’il ne peut ignorer-   servant une propagande pro Européenne basée sur les images d’Epinal d’une construction Européenne qui a fait son temps. Il est bel et bien beau de souligner que l’idée d’une Europe unie a,  depuis 67 ans, conduit à la paix, encore faudrait-il renoncer aux techniques Goebbelsiennes de bourrage de crâne. Alors bien évidemment on pourra toujours penser et dire qu’un éditorial ne vaut que ce qu’il vaut et qu’on pourra trouver autant de convictions qu’il n’existe de journaux. Sauf que voilà, François Régis n’est pas un perdreau de l’année, il n’est jamais que le PDG de Ouest-France, de surcroît ancien séminariste rompu à toutes les contorsions intellectuelles -celles qui excellent dans l’art de faire prendre des vessies pour des lanternes- et dans son cas prendre la plume a une signification : il ne s’agit ni plus ni moins que de réaffirmer la ligne du journal. Il ne peut donc pas ignorer que ce qu’il affirme est entièrement faux.

Honte à François Régis Hutin, double honte. En substance que dit-il ? Que l’Europe a gagné les J.O !

Eh oui, en nombre de médailles d’or, comme en nombre de médailles remportées, l’Europe arrive bonne première, bien loin devant les USA et la Chine. Gloria Europa ! et de décliner tout ce qu’elle aura évité , notamment les guerres,  en soulignant  fortement que le stupide nationalisme des nations Européennes a coûté très cher en vie humaine. Qui le contredira ?

Nous, c’est à dire les 27 pays que comportent l’UE avons glané 92 médailles d’or, 305 médailles en tout, laissant  sur place les USA avec leurs 46 médailles d’or- 104 au total- et la Chine avec leurs  ridicules 38 médailles d’en or et 88 en tout.  Pas de doute,  on est the best number one, the top one et tutti quanti ! Et de déplorer que, nous Européens n’ayons pas fêté cette colossale victoire.  Et d’insister qu’il est franchement dommage que personne ne l’ait souligné. Dommage, cela aurait marqué les esprits.

Et de glorifier sa présence, ses talents,  son efficacité… Les membres de L’UE auraient du réfléchir sur la démarche positive entreprise  depuis plus de 60 ans pour construire  cette union qui, si elle s’organisait mieux,  aurait plus de prestige et peserait davantage sur les destinées du monde. Mais à la place nous préférons  être cons : le patriotisme, le chauvinisme a masqué cet extraordinaire succès . Jugez plutôt  : là où les USA et la Chine envoient un athlète, nous Européens en envoyons 27 ! Dans chaque catégorie la France, la Grande Bretagne, l’Allemagne, l’Italie, etc… envoient le nombre d’athlètes autorisés par pays alors que les USA et la Chine n’envoient pas de représentants de chaque état ou provinces. dans ces conditions, lorsque l’on envoie 27 fois plus d’athlètes que les autres on ne pas parler d’exploit quant au nombre de victoires.

Bast, peu importe de triturer la réalité pour ces pro- Européens tenants d’un fédéralisme qui s’accommode fort bien d’une monnaie unique, laquelle n’aurait dû être qu’un pas en avant, et qu’une idée d’union sans fiscalité commune, sans justice commune, droit du travail commun, ne semble plus déranger outre mesure : une sorte de baudruche prête à éclater, un peu comme ces étoiles en fin de vie qui s’effondrent sous leurs propres masses après avoir démesurément enflées. D’une manière paradoxale, ce sont les mêmes qui réclamaient, et qui ont obtenu, les lois de décentralisations tout en acceptant une centralisation du pouvoir Européen. Il y a là une sacré contradiction, ou quelque chose m’échappe fortement, à revendiquer une forme d’autonomie pour les régions et la soumettre à des directives centralisées : une sorte d’indépendance souveraine régionale sous contrôle ! On pourrait considérer ce paradoxe contraignant, voire même carrément limitatif si on oubliait que ce sont les mêmes qui officient à tous les étages : « on » n’ est jamais aussi bien servi que par soi même, et charité bien ordonnée…Ou, serait-ce un effet de mon esprit pervers qui considère que tout cela n’aura contribué qu’à créer des niches financières, une sorte de bac à sable pour adultes, à un personnel politique en mal de perspectives professionnelles ? Sont comme ça les démocrates chrétiens, leur mission étant de faire le bonheur des gens malgré eux

Alors, je trouve honteux d’utiliser un tel raisonnement fallacieux pour promouvoir l’Europe, ou alors, pour utiliser un tel argument faut-il que L’Europe ne soit  plus qu’une vieille idée sans avenir.

5 comments to L’union fait la victoire. Et l’oignon ?

  • Lapa

    ahahah! excellent billet Ranta, en effet à chaque olympiade on a le droit à ce blabla sur le nombre de médaille. Déjà à Pekin d’autres (ou les mêmes qu’importe) avaient trouvé malin et ultra novateur de faire cette comparaison idiote. Et déjà là ils avaient été mis au courant de l’ineptie de ce raisonnement. Le recyclage perpétuel de concepts bidons. Depuis la situation européenne ne s’est guère améliorée, il va falloir trouver d’autres allégorie pour ménagère!

    • ranta

      Ohhhh ! je savais pas que cette comparaison avait déjà été faite.

      Alors, c’est encore pire. Viendra bien un con un jour qui écrira que 100% des médailles ont été gagnées par l’espèce humaine.

  • Léon

    Faudrait organiser des compétions entre primates, l’espèce humaine ne gagnera même pas tout !

  • D. Furtif

    Je me suis dit
    Tiens , il a raison le Ranta.
    Ça ne tient pas de bout ce qu’il raconte ce type.
    .
    Le malheur veut que même ceux qui raconte des niaiseries le font sans esprit de sérieux.
    Il pourrait défendre sa position le gars si il n’oubliait pas de rappeler que bien des délégations sont des délégations de zombis qui n’auront aune chance d’accéder au podium , voir souvent à dépasser les séries éliminatoire.
    .
    Pour qu’il ait pleinement raison, il faudrait que les délégations sont constituées non pas par les nations participantes mais par et uniquement par les athlètes ayant atteints les minima fixés par le CIO.

    Dans ce cas précis il n’y aurait aucune équipe de sport et pour tout dire aucun sport.Ce qui ne serait pas pour me déplaire. Il n’y aurait que l’athlétisme la natation et ….??? j’espère que vous me comprenez.
    On pourrait dans cette éventualité reprendre sans trop le salir l’épithète d’Olympique
    .
    Il faut bien avouer que bien des épreuves selon mes goûts
    -Triathlon
    -Concours complet
    -Curling

    – tir à l’arc
    disparaitraient. À ce dernier sujet je proposerais d’introduire le tir à la cible qui vient toute seule que j’ai eu le plaisir et l’honneur d’inventer en pleine guerre truffière

  • Causette

    T’as bien fait de nous signaler cet édito. Excellent!

    Fausse union
    Comme beaucoup de démagogues ce Hutin nous la joue Europe gagnante. Les JO c’est tout les 4 ans, la concurrence en Europe c’est tous les jours que nous, les salariés, la subissons. Une politique de concurrence des salariés, les uns contre les autres, encouragée par les commissions européennes: travail au noir, non-respect du salaire minimum, marchandages illicites et prêts de main-d’oeuvre bon marché, entrave au contrôle des inspections pour empêcher que le droit du travail soit appliqué, etc etc

    Qu’est-ce qu’il en pense Hutin des millions perdus (pas pour tout le monde) de l’Europe?