Pourquoi une partie de la gauche prend-elle toujours la défense des musulmans et de leur religion ?

Lectures :5684

Je me suis longtemps interrogé sur les réactions de tolérance, très bizarres, d’une partie de la gauche vis à vis de l’islam(isme). J’ai, effectivement, beaucoup de mal à comprendre comment des gens qui se prétendent de gauche en arrivent à défendre l’obscurantisme contre le rationalisme, l’intrusion des religions dans la sphère publique contre la laïcité, la théocratie contre la démocratie, l’inégalité de droits entre hommes et femmes, sans compter les innombrables soumissions et servitudes volontaires inhérentes à cette religion.

Au bout de ma réflexion, j’y vois plusieurs explications, à ajouter à l’article de Lapa :

Il y a d’abord la légitimité morale de la pauvreté. Il se trouve que la plupart de nos immigrés musulmans sont pauvres et qu’en dehors des monarchies pétrolières, les musulmans dans le monde sont plutôt des pauvres. Et le prestige du pauvre est non seulement lié, à gauche, à son assimilation au prolétaire, mais aussi, ne l’oublions pas, le christianisme qui y voit une sorte de vertu. (« Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour un riche d’entrer au royaume des cieux » (Évangile de Marc, 10,25, Évangile de Matthieu 19,24, Évangile de Luc 18,25).

Ensuite, et cela dépasse assez largement la seule opinion de gauche, la pratique de la religion musulmane est considérée comme l’exercice d’une liberté individuelle, légitime, au même titre qu’une autre, qu’il faut donc protéger contre l’intolérance— tant, du moins, qu’elle ne nuit pas à l’ordre public. Ceci repose sur l’idée-force selon laquelle seule une minorité de fondamentalistes présente un danger chez les musulmans. Et c’est ici que l’on rencontre le mythe de l’islam modéré, dont on en attend toujours une définition.

Ce que je crois avoir fini par comprendre, c’est que l’on s’efforce de définir la religion « modérée » par sa pratique « modérée ». Pour dire les choses simplement, les musulmans « modérés » sont ceux qui ne posent pas de bombes. Donc, pour savoir ce qu’est l’islam modéré il suffit d’observer les comportements des ces musulmans-là.

Exemple typique : face à une critique qui dénonce que, selon les sources les plus incontestables de cette religion, l’apostat doit être mis à mort, on entend l’argument islamo-compatible suivant ( récemment chez Taddeï) : « où avez-vous vus ( en France, précise-t-on généralement…) qu’un musulman qui a apostasié ait été mis à mort ? » Sous-entendu, donc : ne vous fiez pas aux textes, mais à notre pratique… Ceci venant d’individus qui prétendent, par ailleurs, que le Coran est incréé et intouchable !

De toute manière, l’argumentation par la pratique est irrecevable : on ne définit pas le catholicisme par la fréquence avec laquelle les catholiques communient. Une religion se définit par un ensemble de dogmes, de croyances et de rites. Or les sources religieuses de l’islam sont, dans l’ordre de préséance : le Coran, l’exemple du Prophète étudié grâce à la sira et aux hadiths, et un ensemble d’avis de « savants musulmans, les « fatwas ».

Le Coran est un livre confus, très hétérogène, tellement obscur par moments qu’il a effectivement donné naissance à des « savants » chargés d’expliquer ce qu’il signifie, lesquels racontent à peu près ce qu’ils veulent et n’importe quoi. (Sur Disons, grâce à Iskender, a été examinée, par exemple, la manière dont le texte coranique  a été trafiqué pour donner un fondement à la revendication musulmane sur Jérusalem). Mais surtout, c’est un livre incohérent, contradictoire, qui juxtapose des versets d’une violence extrême à des versets « d’amour, de paix et de tolérance ». Si bien que lorsque vous faites à un musulman la critique de versets inacceptables, il trouvera toujours, en farfouillant dans le Coran, un verset ou un bout de verset qui sera supposé dire le contraire.

Les musulmans sont à ce point conscients du problème qu’ils ont été obligés d’inventer le système du « verset abrogeant » et du « verset abrogé ». Le principe en est simple et, apparemment logique : le verset le plus récent abroge le plus ancien.

Sauf que, souvent, on ne connaît pas l’ordre chronologique des versets, et quand on  le connaît, on est parfois dans une situation embarrassante : les versets médinois, les plus violents, les plus inacceptables du point de vue de la modernité, mais aussi de l’ordre public, démocratique et républicain, sont postérieurs à ceux, plus ouverts, plus mystiques, de la période mecquoise. En gros, les musulmans, en adoptant ce principe, mettent en avant ce qui est le moins recevable de la religion musulmane…

Plus généralement il est absolument incohérent et surtout inquiétant qu’on laisse comme source religieuse (et juridique, il faut le rappeler quand il s’agit d’islamisme) des versets considérés comme valides et d’autres que l’on prétend abrogés, mais qui y sont toujours. Imagine-t-on un juge qui aurait dans un code civil tous les articles sur le divorce depuis le code Napoléon sans qu’on lui indique ceux qui sont en vigueur et ceux qui ne le sont plus ?

Tant que les musulmans ne voudront pas ou ne pourront pas  faire le ménage dans le Coran, il sera légitime, surtout si l’on se réfère à l’Histoire, de les soupçonner de vouloir ressusciter les prescriptions les plus tyranniques lorsque le rapport de force leur deviendra favorable. Cela, d’autant plus que l’islamisme a théorisé le mensonge et la dissimulation, considérés comme légitimes lorsque l’intérêt de la communauté est en jeu. Avec succès, d’ailleurs : si vous interrogez des gens qui ne se définissent même pas comme « de gauche », mais juste tolérants et ouverts d’esprit, vous vous apercevrez qu’ils voient l’islam(isme) comme une sorte de christianisme exotique, qui serait juste « en retard » par rapport à l’évolution des autres monothéismes. Or ceci ne résulte pas seulement de leur ignorance ou de leur paresse intellectuelle : sur les sites musulmans francophones, même considérés comme « modérés », il est conseillé, pour faire accepter cette religion à la société française, d’insister sur le monothéisme, la proximité supposée des « gens du livre » et d’éviter le reste, les sujets qui fâchent, comme la laïcité, par exemple.

Ce qui est vrai du Coran l’est aussi de l’exemple de Muhammad, le musulman parfait, deuxième source importante de l’islam(isme).

Sans entrer dans une énumération qui pourrait être longue, on voudrait savoir s’il faut imiter Muhammad, lorsqu’au cours de la décennie 620-630, il extermine tous les juifs de Médine au motif que ceux-ci refusaient de le reconnaître comme un de leurs prophètes ? Faut-il imiter son comportement sexuel frénétique, les quelques 20 ou 30 ou 40 (on ne sait plus…) femmes qu’on lui a dénombrées, entre les officielles, les concubines, les maîtresses, les esclaves ? Savent-ils ces musulmans qui vénèrent Muhammad, que ce dernier a abrogé l’adoption, en usage dans l’Arabie préislamique, juste pour pouvoir se taper Zaynab, la femme de son fils adoptif, en invoquant pour cela une très opportune parole céleste ? (La sourate 33, verset 37).

Là encore, on aimerait bien savoir ce qui est à prendre et à laisser. Comme pour le Coran, si rien n’est condamné chez Muhammad, alors, tout est valide du point de vue de la piété musulmane.

L’ensemble des Fatwas, enfin, c’est une autre affaire : formulées par des hommes presque « ordinaires », elles ne présentent pas l’immuabilité de principe des deux autres sources. Elles ne sont effectivement que le reflet des franges conservatrices des sociétés dans lesquelles elles sont émises.

Revenons à nos moutons : comment expliquer cette étrange indulgence d’une partie de la gauche envers l’islam(isme) ?

Passons donc sur les prétextes « prolétariens », d’autant qu’il est désormais démontré que les pauvres, en France, ne sont pas ceux que l’on croit.

Passons également sur le relativisme culturel et les « sanglots de l’homme blanc », sa repentance pour son passé colonialiste.

Venons-en au soi-disant argument humaniste-altruiste : dénoncer l’islam(isme), comme cela est fait régulièrement sur Disons, par exemple, ce serait attaquer les musulmans en tant qu’hommes, avec les éternels sous-entendus de racisme et, par extension, d’extrême-droitisation.

Comment ceux qui prétendent cela gèrent-ils alors, d’une part notre soutien inconditionnel aux hommes et femmes nés dans cette culture, qui se révoltent contre elle, et surtout les attaques (souvent très violentes d’ailleurs) de musulmans et ex-musulmans eux-mêmes contre cette religion ? En particulier venant de femmes ? Les considèrent-ils comme des « traîtres » à leur communauté, illégitimes, de ce fait ? Comme des « musulmans honteux » ? Des auto-racistes ?

Il y a, également, ceux qui exigent que l’on regarde ailleurs. Selon eux, l’islam(isme) ce n’est pas important à côté de la crise, du chômage, de la finance mondialisée, de Big Pharma, et bla bla bla…. C’est vrai. Après tout, on devrait s’en foutre, cela ne nous concerne pas. Les victimes de l’islam sont avant tout les musulmans. Mais la baisse du taux du livret A, par contre… Mais, à titre personnel je ne confond pas tolérance et indifférence.

Mais ce n’est pas tout. Dans les motifs « de gauche » au soutien et à l’empathie envers les musulmans, il y a pire : l’islamisme plaît en ce qu’il constitue la critique, actuellement sans doute la plus radicale, d’un Occident jugé dépravé, consumériste, affairiste et qui aurait abdiqué toute morale au profit de l’argent. Les barbus fascinent. Les femmes bâchées excitent. Nostalgie des systèmes totalitaires aidant, cette gauche voit dans la radicalisation vertueuse et  puritaine de l’islamisme, un levier contre un système capitaliste mondialisé corrompu qu’elle prétend combattre, mais dont elle montre tous les jours qu’elle  est complice…

Jacques Ellul est alors indispensable. Même s’il s’agit d’un penseur original en raison de ses convictions religieuses protestantes, il semble difficile de le classer ailleurs qu’à gauche et même très à gauche. Mais c’était une époque où, à gauche, on pensait.

Alors, juste une petite citation, comme ça :

« Nous verrons le véritable révolutionnaire non pas dans le fait qu’il prononce un discours (…) mais dans le fait qu’il cesse de percevoir les intérêts de son argent. »

Allez, une autre :

[…] Au cours de l’histoire complexe de l’Islam, ce sont toujours les « intégristes », c’est-à-dire les fidèles à la lettre du Coran, qui l’ont emporté sur les courants musulmans modérés, sur les mystiques,  etc […] L’intégrisme islamique est seulement le réveil de la conscience religieuse musulmane chez des hommes qui sont musulmans mais devenus plus ou moins « tièdes ».

Tiens ? C’est toujours ce que j’ai affirmé…

30 comments to Pourquoi une partie de la gauche prend-elle toujours la défense des musulmans et de leur religion ?

  • Lapa

    Il y a d’abord la légitimité morale de la pauvreté. Il se trouve que la plupart de nos immigrés musulmans sont pauvres et qu’en dehors des monarchies pétrolières, les musulmans dans le monde sont plutôt des pauvres. Et le prestige du pauvre est non seulement lié, à gauche, à son assimilation au prolétaire, mais aussi, ne l’oublions pas, le christianisme qui y voit une sorte de vertu. (« Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour un riche d’entrer au royaume des cieux » (Évangile de Marc, 10,25, Évangile de Matthieu 19,24, Évangile de Luc 18,25).

    Comment ne pas être d’accord. Non seulement ils sont supposés pauvres, mais en plus ils sont minoritaires. deux bonnes raisons de les soutenir!

    On arrive à un paradoxe:
    Soutenir des personnes jusqu’à accepter toute leur idéologie pour leur liberté individuelle. Idéologie qui les prive justement d’un maximum de liberté individuelle.
    Le principe du bien commun semble absent, le progrès et l’émancipation vus comme la soumission à une idéologie coercitive par la liberté de pratique et non comme une libération de l’Homme des carcans d’un système.
    Pour moi tout cela c’est bien plus un mode de pensé (ultra)libéral que quelque chose « de gauche ». C’est aussi pourquoi j’expliquais que l’islamisme se sentait bien mieux dans un système ultralibéral anglo-saxon que dans une république laïque française. Le pseudo anticapitalisme de l’islam est un mirage déjà cité, il n’y a rien de plus corrompu et proche de l’ultralibéralisme que les monarchies pétrolières d’où sont tirés les courants les plus radicaux de l’islam et le pognon pour les financer.

    Il y a également deux points qu’il est très incorrect de rappeler. Leon en donne un: le fait qu’in fine une partie de la gauche a toujours été attirée par les systèmes coercitifs. On peut voir ainsi dans le soutien à l’islam, la volonté prédominante, non pas d’élever les individus et de les libérer, mais plutôt celle d’abattre un système dans lequel ces grands révolutionnaires n’ont jamais réussi. L’ennemi supposé de mon ennemi est mon ami. C’est aussi ce que se disaient les USA en Afghanistan avec l’invasion russe…

    Mais il y a un autre que je donne et qui est très incorrect: je suis persuadé qu’une partie non négligeable de cette gauche là reste profondément antisémite. Et dans ce cadre là, l’islam est une couverture parfaite pour lutter contre le grand ordre juif mondial.

    • Léon

      Salut Lapa !
      C’est vrai qu’avant de publier quoi que ce soit sur cette religion, il faudrait prendre la précaution de relire tout ce qui a déjà été publié sur Disons.
      Un point que je voudrais souligner : Michéa a bien expliqué que la gauche a désormais investi le libéralisme du point de vue des questions de société, et la liberté religieuse en est une.

      Concernant le prétexte pour laisser libre cours à un antisémitisme de gauche « anticapitaliste » (qui remonte, dans le mouvement ouvrier, au XIXe), je n’ai, jusqu’à présent jamais ressenti cela auprès de la gauche que je connais. Mais plutôt, comme je l’écris, un très grand embarras devant l’antisémitisme musulman. Embarras qui se traduit par un pur négationnisme de la chose et/ou des tentatives de justifications par le conflit israélo-palestinien, alors qu’il est inscrit, (avec violence même) dans la genèse de l’islamisme. Voir ce qu’en dit IDO.

      • Causette

        Un très grand embarras devant l’antisémitisme musulman, oui c’est ça que je rencontre le plus souvent moi aussi. Soit ils zappent soit ils nous sortent la Palestine.
        Mais dans une organisation comme le Npa par exemple (ex. Lcr), on rencontre de véritables antisémites qui ont l’excuse pour les Camarades de faire partie de la minorité musulmane, les pôv’musulmans les pôv’. Alors tout leur est permis. Pensez-vous que dans leur librairie on pourrait trouver un bouquin d’un curé ou d’un rabbin? ah! non! beurk pas ça!. Par contre on pouvait acheter les livres du Frère Tariq :mrgreen: Désespérant!
        Quelques années plus tard ils avaient une candidate voilée.
        Je ne sais pas ce que sont devenues les féministes dans ce foutoir.

        • ranta

          J’ai lu récemment un post de Bad qui dsiait en substance : l’antisémitisme n’est pas une composante de l’Islam mais seulement circconscrit aux pays Arabes, et l’Iran, autour d’Israël; plus un tout petit peu dans les banlieues.

          Circulez ya rien à voir ! On dirait de Gazi :mrgreen:

          • D. Furtif

            M’enfin Ranta , tu sais très bien que Gazy Borat n’est qu’une invention médiatique, une sorte de clone recruteur enfumeur.
            Le vrai, l’original, c’est Bad Guru
            Waldeglingou ne s’y est pas trompé.

  • Lapa

    Bouzin je t’offre une offrande:

    un vélo très peu utilisé. permet de pédaler dans la semoule tout en prenant de la hauteur.

    Notre Bouzin, comme Hervé Morin,
    Que ton nom soit sanctifié
    Que ton règne arrive
    Que ta volonté soit faite
    Sur le net comme dans le Cloud
    Permet nous aujourd’hui
    Nos posts de ce jour
    Pardonne nos maladresses
    Comme nous pardonnons celle des tauliers
    Ne nous soumet pas à la modération
    Mais délivre-nous des indésirables
    Amen.

  • Buster

    Bonjour Léon,
    Le chapitre sur les « Indulgences » d’une partie de la gauche est remarquablement analysé.

    Pour rire, je vois également une autre piste que l’on pourrait surnommer « Du nouveau pragmatisme électoral ou la Takiya politique appliquée par la gauche »
    Plus cynique et basique, c’est simplement du calcul électoral, niveau élémentaire, pour permettre de capter des votes et pour renvoyer les musulmans à une réflexion par l’exemple de la saine pratique de la Takiya laïque et au partage qu’ils doivent consentir sur les richesses du double langage.
    Le hic c’est que ce double langage (supposé) des hautes sphères est mal assimilé par la base militante qui se croit autorisée par en haut à appliquer les indulgences que tu détailles.
    Le re-hic c’est que malgré tout la ligne de fracture Takiya/Pas Takiya passe qqpart au milieu de la gauche. Alors, quant à savoir quelle politique sera finalement appliquée….

    • D. Furtif

      Ce qui m’amuse chez les Quantiques c’est la variété particulière de ses membres prétendus athées . Ces types, si on les écoute , jugent la religion sans danger.Ils savent ___ car ils le savent__ que c’est la régression sur toute la ligne, au plan social , médical , politique, scientifique.
      Toute notre culture , leur culture aussi est faite du combat contre l’oppression religieuse et c’est en conscience qu’ils s’autorisent cette volte face
      Les religieux du monde entier de tous les cultes n’ont qu’un seul slogan
      « Nous sommes sans danger » .
      Tout le monde sait ce qu’il faut en penser. Et les quantiques prétendus athées sont avisés au premier chef du danger mortel des religions.
      Les excisées du monde entier ne les dérangent pas.La lapidation elle n’est qu’un élément du patrimoine culturel tout comme l’égorgement ou la décapitation dans les stades.
      Moi la philosophie quantique ça m’émeut, ça me terrorise encore plus que la religion.Ils sont capables de tout, ils en donnent tous les jours la preuve.
      .
      Regardez de près ce que dit un de nos visiteurs quand on lui parle d’un attentat raciste contre une enseignante
      ….
      Quoi ? vous ne le connaissez pas?
      Mais si mais si , c’est celui qui vient si souvent pour nous traiter, nous, de racistes

    • Léon

      Salut Buster.
      Oui, j’ai oublié l’argument électoral, surtout à l’échelon local, à certains endroits : on cherche des « clientèles » laissées en friche par les autres, qui ne manquent pas, parfois, de se télescoper et qui exigent effectivement une sacrée takyia…

  • D. Furtif

    La Gauche Quantique pas plus que l’autre ne sort ex nihilo toute armée du cerveau de Zeus
    Elle a , à sa source , des faits précis et quasiment mesurables.Un désarroi compensé par un volontarisme quasi mystique
    Elle est issue à la base d’un fait totalement étranger à l’analyse marxiste. Une sorte de vision morale de l’économie et de l’histoire. Le bien , le progrès etc ….pris comme des entités matérielles agissantes au premier degré et justifiant à priori les agissements de ceux qui les manient.
    Cette confusion est issue de l’idéologie chrétienne voire une dérive assez tardive du christianisme : la valorisation morale de la misère. Attention pas d’excès, le christianisme lui même y est allé très prudemment avec la misère, le malheur et toute l’exaltation de la souffrance.Il ne l’acceptait qu’à dose mesurée comme chemin vers la sainteté dans le cadre très mesuré du monachisme.Et encore.!Pour le commun des mortel il n’avait que mise au pas et rappel à la condition humaine méritée par le péché originel. Il ne manquait pas de fustiger toute plainte qu’il appelait alors complaisance.
    L’église protectrice des humbles n’est en vérité qu’un slogan tardif à destination des petits bourgeois lettrés du XIXè siècle et suivants , petits bourgeois destinés à l’encadrement des paysans et surtout des ouvriers dont les masses ombrageuses effrayaient le vieil édifice obscurantiste et oppresseur du Vatican.
    Si on revient à Marx , c’est la place dans la production de la plus-value tenue par la classe ouvrière qui en fait la classe révolutionnaire. Pour les miséreux , sans travail, Lumpen , paysans, il n’a que réserve voire méfiance quand il ne les déclare pas ennemis irréductibles.
    Dans ce sens le cadre supérieur ingénieur appartient aux troupes du prolétariat au premier chef mais peu ou pas du tout le clochard et l’assisté.
    Il faut avoir la place du prolétaire vendant sa force de travail contre un salaire, pour ,dialectiquement, accéder dans un mouvement organisé à la prise du pouvoir.
    .
    C’est pourquoi c’est dans cette gauche mal torchée du christianisme à leur sauce misérabiliste ,le plus souvent étrangère au mouvement réel du prolétariat, qu’on rencontre cette fausse gauche. Elle est souvent hostile au mouvement réel vers une amélioration des conditions de vie , école gratuite , santé pour tous gratuite, meilleurs salaires meilleurs logements, que les gauchos petits bourgeois taxent d’étroitesse d’esprit et d’embourgeoisement.Ils ne voient pas, complètement aveuglé par leur impatience petite bourgeoise, la patiente accumulation matérielle et morale, la lente prise de conscience et l’élévation de la puissance organisée en parallèle.
    C’est long et c’est difficile . Ça n’a rien à voir avec la révélation d’idées prééxistantes .
    On peut d’ailleurs rencontrer très souvent chez cette gauche , ce phénomène correspondant à la révélation = l’auto-proclamation.
    .
    On peut maintenant comprendre l’identité entre cette auto-proclamation de gauche et le phénomène général de la Révélation religieuse.On peut avoir une idée de ce qui les porte les uns en soutien des autres.Il y a du tourment de l’adolescence dans cette identité.Ils savent au fond d’eux même tout ce que leurs parlottes contiennent d’impostures et d’hypocrisie et ils reconnaissent leurs frères charlatans imposteurs chez les religieux.
    La protection qu’ils apportent aux mollahs islamistes a la même origine psychologique que les mouvements humanitaires qui se multiplient et se perpétuent sans rien résoudre . cautères sur une jambe de bois.
    .
    Ils ne tracent pas un raccourci comme ils le rêvent, même pas une voie sans issue. Ils bâtissent un piège , un traquenard , délibérément, Achhh ce gout pour Valpurgis des petits bourgeois!
    Ils sont beaux les descendants de Diderot qui prétendent que les religions sont sans danger.Si seulement ils gardaient le silence . Non!
    C’est plus fort qu’eux . Dès qu’une estrade s’offre à eux …Il faut qu’ils continuent à donner des leçons à prendre des poses de coquettes qui courent après toutes la impostures à la mode.Ils le savent ; ils l’ont appris, mais rien n’y fait c’est leur nature.

  • Causette

    La Mecque étant interdite à tous les non-musulmans et vu les millions de personnes qui s’y rendent, comment font-ils pour contrôler? Les contrôleurs se fient-ils juste aux noms, au niqab pour les femmes et la barbe pour les hommes? En tous cas, ils ont du soucis à se faire avec les nouveaux convertis. Ces délinquants radicalisés, petits caïds des cités convertis à l’islam, les Jérémy Félix Louis-Sidney, les Jérémy Bailly

    J’ai cherché Al-Fath sur le site d’Alexander mais je n’ai pas encore trouvé.

    Mosquées appelées Al-Fath – La conquête
    à Besançon, Paris Goutte-d’or, Haguenau, Vandoeuvre à Nancy, Louvroil 59, Amiens, Bourges 18, Brive-la-gaillarde 19, St-Etienne, Alès, Rouen, St-Dizier, Chalon sur saône, Quiévrechain 59, Lille, les Mureaux 78, La croix-Valmer, Ste-Livrade 47, Evreux Eure, Pauillac Gironde, Hem Nord, Noisy le sec 93, Perpignan 66, Grand-Couronnes 76, Monfermeil, Sarrebourg 57, Mazamet Tarn, st-Etienne du Rouvray seine maritime, Laneuveville devant Nancy Meurthe et moselle, Bollène Vaucluse, Wassy Haute Marne, st Florentin Yonne, Grenoble, Tours, Troyes, Macon, Arras, Dunkerque, Carmaux Tarn, Fréjus, Avion ?? Pas de Calais, Carmaux 81, Strasbourg, Marignane1 3, Ste Livrade sur Lot, Mont st MARTIN Meurthe et Moselle, Vauvert Gard, Champagné Sarthe, Caen… etc… Bruxelles…

    (pioché sur une site islamophile)
    Al-Fath – La Conquête est non seulement le nom de la sourate mais est aussi le sujet qui y est traité, car elle a trait à la grande victoire qu’Allâh a assurée au Saint Prophète et aux Musulmans à travers la trêve d’Al-Hudaybiyah.
    Les traditions s’accordent à dire qu’elle a été révélée au mois de Dhul-Qi`dah en l’an 6 de l’Hégire, alors que le Saint Prophète revenait vers Médine, après avoir conclu la Trêve d’Al-Hudaybiyah avec les mécréants de la Mecque.

    :mrgreen: Le délire :mrgreen: mosquée de Rome. Elle forme la plus grande mosquée d’Europe. La ville de Rome a fait don des terrains à la communauté musulmane en 1974 Elle a été fondée par le prince afghan Muhammad Hasan et son épouse et financée par le roi Fayçal d’Arabie saoudite. L’inauguration du lieu de culte a été faite le 21 juin 1995.

  • ranta

    « La Mecque étant interdite à tous les non-musulmans  »

    Tiens, tiens…. ça rappellerait pas un truc du genre « interdit aux chiens et aux nègres » ?

  • Léon

    Un truc amusant et qui ne fait que conforter l’article: le livre que cite notre ami philocycliste parle de l’attitude des arabes vis à vis de la shoah. Et ce livre, si je me fie à ce compte-rendu, dit, précisément, que plus les sociétés arabes contemporaines sont islamisées, plus elles sont antisémites au point d’approuver la shoah.
    Personne n’a, effectivement, obligé les arabes à être cons et antisémites, si ce n’est précisément sous l’influence de l’islam et à la mesure de cette influence.

    Une fois de plus un type qui se prétend de gauche utilise un argument biaisé, du n’importe quoi, pour soustraire les musulmans à une critique qui irait de soi avec n’importe qui d’autre.

    Le titre de l’article est pourtant clair, il concerne la complaisance de cette gauche vis à vis de l’islamisme et des musulmans, il n’y a jamais été question « d’arabes ».
    (Par parenthèse, c’est une attitude qui nous différencie radicalement de beaucoup d’articles qui paraissent sur un site comme Riposte Laïque…)

  • Léon

    J’ai évité, dans les possibles motivations, ce qui relevait de raisons personnelles et qui n’est pas spécifique à la gauche.

    Je pense, en particulier, à cette sorte de paternalisme odieux qui considère les musulmans comme des grands enfants, incapables de raison et de courage philosophique et avec lesquels il faudrait donc être indulgent… Mais il y en a d’autres.

  • docdory

    Bonjour Léon
    Je crois que la défense des musulmans par la plus grande partie de la gauche est basée sur l’application de principes logiques fallacieux :
    1°) Premier principe « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». Traditionnellement , les ennemis de la gauche, ce sont les capitalistes. Or, l’archétype du capitalisme, ce sont les USA. Or, quelle idéologie actuelle s’est le plus attaquée aux USA, sinon l’idéologie mahométane. Il n’est pas indifférent de constater que l’islamophilie d’une certaine « gauche » a décuplé depuis les attentats du 11 septembre. Qui n’a pas entendu, dans les jours qui ont suivi ces attentats, un certain nombre de « gauchards » déclarer sans vergogne que « les américains ont récolté ce qu’ils ont semé ». Après quoi, l’attitude de la gauche a changé, avec l’adoption par bon nombre de hérauts médiatiques de la gauche de la théorie complotiste du 11 septembre, laquelle dédouane l’idéologie mahométane de sa responsabilité écrasante par rapport à ses attentats… « les ennemis de mes ennemis peuvent ainsi rester mes amis, puisque les vilains américains les accusent à tort d’avoir commis des atrocités monstrueuses ».
    2°) Le deuxième principe est le fameux paralogisme du shadok. Rappelons quel est ce paralogisme : « tous les chats sont mortels, Socrate est mortel, donc Socrate est un chat » ( en réalité, ce paralogisme est une déformation perfide du syllogisme bien connu « tous les hommes sont mortels, Socrate est un homme, donc Socrate est mortel » ).
    Or, l’utilisation du paralogisme du shadok est l’un des arguments de propagande les plus couramment utilisés par l’ensemble de la classe politique, toutes tendances confondues.
    Voyons quelle peut être l’application concrète de ce paralogisme sur le sujet « la gauche et l’islam » .
    Ça donne à peu près ceci : « Tous les sympathisants du Front national sont opposés à l’islam, vous êtes opposé à l’islam, donc vous êtes un sympathisant du Front national » .
    Ce « raisonnement » est rigoureusement identique à celui qui est utilisé dans le paralogisme du shadok, et tout aussi absurde. Néanmoins, des « raisonnements » analogues sont constamment utilisés sans la moindre vergogne par la gauche pour discréditer les opposants à l’islam !
    3°) Le troisième principe est celui du clientélisme électoral, qui a été parfaitement décrit dans le fameux « rapport » du think tank prétendument « de gauche » Terra-Nova :
    http://www.tnova.fr/sites/default/files/Rapport%20Terra%20Nova%20Stratégie%20électorale.pdf
    En résumé : l’électorat ouvrier ou populaire ne vote plus pour la gauche , mais pour le Front national, donc trouvons un électorat de substitution composé d’un conglomérat de diverses « minorités » ( homosexuels,immigrés, musulmans, noirs, femmes etc … ).
    Evidemment, l’électorat populaire a tout à craindre des progrès de l’idéologie mahométane, comme en témoigne cette ahurissante vidéo d’un débat entre conductrices de bus de la RATP concernant la scandaleuse évolution de leurs conditions de travail au sein de leur entreprise :
    https://www.youtube.com/watch?v=O_-ENQrnlDU
    Je crois que rien ne démontre mieux que cette éclairante vidéo l’ensemble des errements idéologiques monstrueux de la gauche vis-à-vis de l’islam, et leurs funestes conséquences…

  • Causette

    Tiens! dr Jojo-de-Constantine donne des conférences :mrgreen:
    Résumé: Toutes les découvertes des scientifiques pfff! le coran en parle depuis 1400 ans. Au Cnrs, certains ne sont pas loin de se convertir ou le sont déjà.

    Islam et laïcité : une fausse opposition
    « S’interroger sur la possibilité de cohabitation entre l’islam et la laïcité en France est une fausse question, dit Olivier Roy.
    « En Europe, la question de l’islam est perçue comme culturelle, à travers une langue et une culture d’origine. Alors qu’il s’agit d’une reformulation du religieux en dehors du champ traditionnel, sur des bases modernes. On observe une rupture des générations, une individualisation des prises de positions. Porter le voile relève ainsi d’une affirmation individuelle et non plus collective ».

    Or, l’État en crise se radicalise. Cette gestion autoritaire de la laïcité, par l’adoption d’une loi sur le port du voile par exemple, renforce l’idée que la démocratie n’est pas laïque. L’attitude adoptée par la France stigmatise la façon dont l’État définit le lien social. Ainsi, en France, c’est l’État qui le crée. Alors que dans les modèles anglo-saxons, l’État ne fait qu’arbitrer. En Grande-Bretagne, une femme policier peut porter le voile et cela ne pose pas de problème : ils ne considèrent pas que la laïcité est menacée. « En fait, la France est très isolée dans sa conception de la laïcité ».

    • Causette

      L’islam transformé par l’Occident (et réciproquement)
      Jocelyne Cesari, Chercheuse au Groupe de sociologie des religions et de la laïcité (GSRL) et professeure invitée à l’Université de Harvard, voit dans la présence des musulmans au cœur des démocraties occidentales les prémisses d’une réconciliation entre islam et Occident.
      oui mais
      Mais il est encore trop tôt pour dire qui, des tenants d’une approche conservatrice et réactionnaire de l’islam ou des avocats d’une approche libérale, l’emportera au sein des musulmans d’Occident

      L’Europe un laboratoire géant!?
      Et les recherches sur la présence des Athées, Chrétiens, Juifs, Bouddhistes et autres non-musulmans (leur acceptation et conditions de vie) dans les pays musulmans c’est pour quand?

      • D. Furtif

        Il ne faut pas oublier que contrairement aux tenants du seul l’islamo marxisme , c’est bien du coté du fascisme que le grand Mufti s’est tourné et que ce sont les services de Washington qui pour leurs intérêts propres ont soutenu de Gibraltar à Kaboul tous les intégristes de tout poil.
        Les intérêts de l’impérialisme US qui ne sont jamais que ceux des trusts pétroliers et financiers US tiennent à ce que ces types là jouent leur rôle comme remparts contre les revendications des peuples maintenus dans l’arriération et la misère.
        Cette constatation offre une lecture précise et instructive des limites de l’anticolonialisme US et de ses objectifs cachés.
        .
        Pour revenir à l’islamo marxisme
        Il n’y a le plus souvent que politique étrangère de Moscou qui en Algérie par exemple , tout comme en Egypte approuvera par son aide la liquidation des organisations de gauche ( syndicats et partis) qui n’épousaient pas les tendances droitères et confessionalistes des différents FNL .
        Il n’est pas inutile de rappeler le mot de de Gaulle parlant, des gens du PCF  » Ils sont à l’Est pas à gauche » C’est bien pourquoi il savaient pouvoir compter sur eux jusqu’au bout. Ce fut un des rares enseignement dont Giscard saura tirer profit
        Il faut ignorer les rudiments les plus élémentaires de la démocratie ouvrière pour ( comme le faisait Chantecler récitant Wikipédia) voir dans Georges Marchais un leader marxiste.
        Il faut aussi souffrir du même aveuglement ou de la même ignorance pour trouver dans les propos et la conduite de Morice et autres vénérables de la galerie marchande, une once de Marxisme.

        • Causette

          et que ce sont les services de Washington qui pour leurs intérêts propres ont soutenu de Gibraltar à Kaboul tous les intégristes de tout poil

          en passant par les Balkans

          1992 – Pour mener leur campagne guerrière les Américains vont s’appuyer sur les monarchies pétrolières: armes, troupes et équipements sont acheminés. Les fonds viennent de l’Arabie Saoudite, la Turquie et même l’Iran. En mettant de gros moyens l’Amérique veut combattre le communisme mais aussi contrer une Europe trop puissante qui pourrait lui faire concurrence sur l’échiquier mondial.

          « Les Américains voulaient affaiblir le continent européen en créant un incendie dans le jardin de l’Europe et donc dans les Balkans. L’intérêt des moudjahidins n’étaient de libérer la Bosnie de la Yougoslavie, comme le souhaitait l’armée officielle de Bosnie. Ce qu’ils voulaient c’était mener un djihad contre tous les Chrétiens. » Jürgen Elsässer, auteur de Comment le djihad est arrivé en Europe.

          Voir le film documentaire réalisé par Olivier Pighetti
          Bosnie, les combattants d Allah
          Au sortir de la guerre, 4 ans après, les plus fanatisés de ces moudjahidines auront fait du pays le berceau de l’organisation terroriste la plus célèbre au monde, Al-Qaïda. Cinq des commando suicide des tours jumelles du 11 septembre 2001 ont ainsi fait leurs classes en Bosnie.

      • Lapa

        musulmans au cœur des démocraties occidentales les prémisses d’une réconciliation entre islam et Occident.

        C’est de la connerie sans nom. Déjà réconciliation de quoi? Des croisades? des invasions ottomanes? Des colonisations (alors que celles-ci n’ont pas touchées que des peuples musulmans que je sache…)? On est supposé être fâché sur quel sujet au fait?
        Des musulmans sont venus en Europe principalement pour des raisons purement économiques (besoin de main d ‘œuvre d’un côté, et besoin de faire bouffer sa famille de l’autre), Absolument pas dans un but d’échange culturel… Et le pire c’est que tout montre que les jeunes générations issue de cette immigration musulmane sont devenus plus réacs que leurs aïeux et sont de plus en plus tentés par l’islam purifié (appliquer la charia, primauté du religieux…) et moins sensibles à ce qu’apporte comme liberté la laïcité et la république, au contraire de leurs grand parents. Le fantasme du bled en plus!

        Réconciliation de dupes oui. Qu’elle aille donc relire les études du Monde des Religions et qu’elle analyse le vote de nos chers tunisiens bien installés en France pour les partis islamistes en écrasante majorité, qu’elle relise les discours prononcés par nos chers savants de l’islam.

        la super réconciliation en perspective!

        Importation d’un système et de mentalités archaïques qu’il ne faudrait surtout pas froisser car patrimoine culturel acceptable. 😆

        • D. Furtif

          Bien Sûr Lapa
          Quand ils ont quelques restes de ce qu’ils professaient autrefois, les Quantiques se rappellent que toutes les religions sont régression et archaïsme.
          Mais les Quantiques devant l’action et ses échéances ont inventé un artifice pour se défiler. C’est la sacralisation des minorités .
          La religion et l’oppression quand elles viennent des minorités sont sacralisées par ces faux derches .
          Ce n’est pas une cause qu’ils recherchent mais une argutie pour se défiler.
          Quand on y pense les royalistes vendéens soldats du christ roi seraient le combat de gauche de ces guignols.
          Ils iraient jusqu’à détruire la République pour ne pas avoir à mette en accord leur bavardage avec leurs actes.

    • D. Furtif

      Tout à fait Causette , on a vu l’oiseau de Constantine prétendre que le Big Bang est inscrit dans le Coran, il faut si on a le temps et l’humour nécessaires lire ses conclusions sur la momie de je ne sais quel Pharaon…
      Même le Bad Guru le trouve pitoyable et assure qu’il nuit à la « cause »
      Enfumage et charlataneries sont les deux mamelles du Patrimoine respectable de la religion, c’est bien pourquoi la Mosquée de la Paix sociale y trouve tant de réconfort.

  • D. Furtif

    Je ne peux , pour le moment, que répéter mon commentaire du 13 décembre 2012 18h13
    À l’occasion je vous indiquerai ou vous rappellerai que le Katakakito était à cette époque Sisyphe….
    l’homme qui était enfin redevenu raisonnable en janvier 2015…mais qui ne le resta pas longtemps ….c’est tellement épuisant d’être cohérent…..
    J’ajouterai qu’un autre MASTUVU est venu par deux fois dans notre jardin jeter des Allaouh Akbar en cette semaine ou ses petits amis eux jouaient de la Kalachnikov….
    L’amitié ça ne se commande pas pour les gens comme ça….
    Je répète donc aujourd’hui ma conclusion de 2012 mais elle date de bien plus longtemps….Rien n’est pire que les quantiques
    Votre ennemi peut être battu voire convaincu de son erreur ….pas le quantique il cherche toujours la posture qui lui permettra d’avoir les pieds ( au chaud et dans les deux camps)

  • Leon

    Ouais, je vais me voter des félicitations, il était très bien cet article. Complété par les commentaires et l’article de Lapa qui sera republié demain, on a une vision très complète de la question. Très content de moi…. 🙄

  • ranta

    léon, je pense que tu as laissé de côté un point, à mon sens important, qui a d’ailleurs coûté sans doute cher à Mélenchon lors de son catastrophique discours de Marseille : l’internationale, ce crédo machin débile de la gauche qui au bout du compte lui laisse croire que quelque soit la nature humaine elle pourra toujours la modifier.

    • Leon

      Non, je ne suis pas trop d’accord: tu as vu la gauche prendre fait et cause pour les chrétiens d’orient ? Son internationalisme est à géométrie très variable..

  • Leon

    C’est ça que tu appelles des explications ? 😆

  • je suis très malin

    cortex 2017

    bonjour, votre site ne marche pas sous le navigateur NecroPedoSadoMaso :S 9
    .
    .
    .

    Auteur et envoi tiennent à planter des liens vers leur site

    Quelques explications ici