Histoire de l’orgue: interlude musical: Les Noëls – Lapa

Lectures :2468

Pour égayer cette période de Noël, je vous propose un petit interlude musical thématique.

C’est une tradition purement française qui commença au XVII ème siècle d’écrire des compositions spécifiques pour Noël à l’orgue.

Il s’agit de pièces dont les thèmes, empruntés à des chants de Noël de tradition populaire, donnent lieu à des improvisations et à des développements selon la technique de la variation (mélodique, rythmique, de timbre etc.), et qui sont jouées pendant le temps de l’Avent et l’office de la Nativité en attendant minuit. Ils ont aussi été joués, en privé, au clavecin et, vers la fin du XVIIIème siècle, au piano-forte (c’est à cet instrument que les destine Claude Balbastre).
Le premier recueil nous provient de Nicolas Gigault (1682), et le succès de la formule entraîne à sa suite de nombreux compositeurs tels que Nicolas Lebègue, André Raison, les Dandrieu (Pierre et Jean-François), Louis-Claude Daquin, Claude Balbastre, Michel Corrette, Josse-François-Joseph Benaut, Jean-Jacques Beauvarlet-Charpentier et Guillaume Lasceux  (wikipedia)

Le principe est donc de partir d’une chanson populaire de l’époque aux titres  folkloriques comme « Joseph est bien marié, Qué tu grô Jan, quei folie, ou bien encore Marie  Vierge pucelle…) et d’écrire des variations dans le rythme (doublets, triplets…), dans la mélodie mais aussi dans les timbres rendus par les jeux utilisés: on fera dialoguer les cornets, les petites batteries d’anches (cromorne, voix humaine…), les grandes batterie d’anches (bombarde, trompette, clairon, chamades), les flûtes… ce qui donne une palette sonore très intéressante sur des instruments représentatifs de l’époque.

Ici vous trouverez 7 Noëls de Balbastre, un des plus célèbre compositeurs dont le jeu à l’orgue attirait tellement les foules que le clergé se plaignait du désordre crée dans l’église.

Où s’en vont ces gais bergers harmonisé par Corette.

Noël Étranger de LC Daquin

Un autre très célèbre de Daquin

Joseph est bien marié de Balbastre

JF Tapray: Une Vierge Pucelle

On retrouve également les Noëls au XIXème siècle dans un style plus romantique sous le doigts de Guilmant par exemple:

Offertoire sur deux Noëls de Guilmant

Au XXème siècle, M.Dupré a également composé sur ces thèmes:

Variation sur un Noël Op.20

Enfin pour finir vous trouverez ces thèmes repris pour les instruments d’époque

D’abord la sinphonia de Noël n°5 de Corette pour cordes et orgue

Et les Noëls de Charpentier pour instruments d’époque. Pur Baroque.

Voilà, Joyeux Noël à toutes et tous, bonnes fêtes de fin d’année!

2 comments to Histoire de l’orgue: interlude musical: Les Noëls – Lapa

  • Causette

    Bonjour Lapa, bonjour à tous, et bonne fête de Noël à tous

    Qu’apprends-je, les bergers sont gais 🙄 !

    – – –

    à propos de Noël et des chrétiens voici un article dont le sujet intéressent assez peu nos journaux.
    Samedi l’Afp signalait « En Syrie, des rebelles menacent d’attaquer deux villages chrétiens si les habitants n’en délogeaient pas les soldats du régime… »

  • D. Furtif

    J’profite que Léon l’est pas là.
    Pour dire que Charpentier c’est top de chez Top.