Le Panthéon pour un Président historique

Lectures :2765

L’hebdomadaire Marianne organise sur son site un concours du meilleur éloge à Nicolas Sarkozy, pour tenter de se racheter de son titre sur « le voyou de la République ».

Philippe Renève, nullement rebuté par l’immensité de la difficulté, a sauté à pieds joints sur l’occasion et son clavier pour proposer le texte qui suit. L’exercice est limité dans le concours à 2200 signes, ce qui abrège les calvaires du rédacteur et du lecteur.

Chacun en convient, même ses opposants les plus féroces, même les citoyens les plus indifférents à la chose publique: Nicolas Sarkozy est une personnalité admirable, dont le rayonnement dans l’espace et dans le temps justifie à n’en pas douter une postérité glorieuse. Nous savons tous ses dons magnifiques en politique, en économie, qui éblouissent le concert des nations et lui donnent ce sens inouï d’une analyse extraordinairement pertinente induisant des décisions souvent géniales; mais ce grand politique est surtout un homme pétri d’humanité et de délicatesse.

Le plus remarquable des talents humains de notre Président, aussi nombreux que variés, est une étonnante hauteur d’esprit alliée avec bonheur à un immense respect de la personne des autres, quels qu’ils soient. Ainsi le fameux et historique « casse-toi, pauv’con » si décrié par les ignorants met-il en exergue ces merveilleuses qualités humaines en adressant à un inconnu, que d’autres auraient méprisé, une phrase d’une superbe et juste simplicité autant que d’une chaleur qui en dit long sur ses capacités empathiques.

Cet homme est un joyau, oui, une pierre précieuse scintillant dans un siècle bien terne, le diamant français dont tous les citoyens rêvaient sans l’espérer depuis de Gaulle et même, disons-le, depuis Napoléon. Il justifierait la restauration de la monarchie héréditaire, qui permettrait à ses fils chéris et superbes de poursuivre son Œuvre.

Il est bien évident que, afin de lui rendre enfin l’hommage qu’il mérite entre tous et de lui témoigner la fervente et éternelle reconnaissance de notre belle patrie, le seul honneur digne de ce Grand Homme est de l’accueillir au Panthéon, le lieu de notre République qui rassemble les personnages les plus émérites de notre France auprès desquels il sera à la place la plus appropriée à son génie transcendant. Pour bien marquer le caractère unique de sa gloire, il est indispensable de l’inhumer au plus tôt de son vivant en cette enceinte sacrée qu’il magnifiera de sa seule présence. Français, vous savez quel est votre devoir.

54 comments to Le Panthéon pour un Président historique

  • Lapa

    Excellente prose et très bonne idée. D’ailleurs s’il manque un peu de place, on pourrait virer les cendres de Jean Moulin tellement NS incarne à lui seul le CNR.

  • Fantomette

    Bravo pour commencer la journée 😉
    Inhumé de son vivant… j’adore!

  • Bravo ! Bravo ! Trois fois bravo à cet article retenu, subtil et somme toute… juste ! Notre glorieux Président (que Dieu l’ait en Sa sainte garde) est trop souvent calomnié par des médiocres plumitifs aigris, qui ressassent leur haine des plus forts qu’eux. Et en plus ces gauchistes fielleux ont des petites quéquettes, mais ce n’est pas le sujet.

    Je suis pour ma part partisan de reprendre la phrase emblématique de son règne bienveillant et d’en faire une formule de salutation courante. A chaque fois qu’il apparaîtrait dans toute sa Gloire à TF1, on pourrait ainsi tous ensemble, comme une Nation heureuse enfin réunie autour de son Lumineux Chef, crier de toutes la force de nos poumons : Casse-toi pauv’con !

    • Ph. Renève

      VPC,
      Il y a là un douloureux problème juridique: cette exclamation, bien que toute de retenue et de délicatesse, pourrait-elle être considérée comme une offense envers celui qui l’a ainsi glorifiée et portée au rang des plus admirables citations de Grands Hommes ?
      Il nous faudrait un sérieux juriste pour commenter ce point délicat, qui mériterait d’être tranché par la Cour de Cassation. Castor ?

  • Léon

    Enfin un texte qui reconnaît à notre bien-aimé Président ses valeurs humaines, intellectuelles et politiques !

    • Ph. Renève

      Précisément, Marsu: avant l’inhumation solennelle de Notre Président au Panthéon, il conviendrait à son fronton de recouvrir d’un voile pudique et opaque cet adjectif déplacé qui seul ne saurait convenir à décrire sa Gloire.
      J’avais justement envie d’illustrer le texte par une photo où on aurait bien vu la phrase dont ce mot saugrenu aurait été barré; j’y ai renoncé pour la présente image mais rien n’interdit d’imaginer une maquette à proposer. Du reste, il serait bien plus élégant que ce terme inapproprié fût remplacé par un autre qualificatif comme moyens euh non, glorieux ou sublimes.

  • Buster

    Ces marques d’allégeance, cette glorification d’un président, quel qu’il soit, me semblent un peu excessives.
    On peut être un soutien politique, trouver de grandes qualités à notre président, sans tomber dans le ridicule grotesque d’un éloge un peu surfait.
    En cherchant bien, Philippe Renève, vous devriez pouvoir trouver quelques défauts à notre président !
    Quel homme n’en a pas ?
    Même si pour ma part aucun ne me vient à l’esprit immédiatement.

    • Ph. Renève

      Buster,
      Cette quête représente un tel travail d’investigation minutieuse, de fouilles curieuses et de recherches d’archiviste que je n’ai pas le courage de l’entreprendre. Il y faudrait un Hérodote, un Michelet qui y consacre de longues années d’un labeur assidu, au risque de n’aboutir qu’à la constatation prévisible que le Président n’a aucun défaut. Désolé, pour mon humble part je m’en sens tout à fait incapable.

      • Buster

        Et bien par exemple, en y réfléchissant bien, le fait qu’il ne boive jamais d’alcool, bien loin de me le rendre plus sympathique me dérange un peu.
        Je me méfie de ces hommes trop parfaits !

        Mais peut-être ai-je tort ?

        • Ph. Renève

          La perfection ne se commande pas; elle est innée chez Lui.
          De méchantes langues assurent qu’un buveur d’eau est un homme incomplet; mais Il est bien au-dessus de la simple humanité.

          • Buster

            Votre fanatisme politique et votre fervente foi dans un sauveur « humain » vous égarent.
            Cherchez plutôt auprès de Dieu les qualités que vous attribuez à votre guide !

  • Buster

    Ce TPS (Tous pour Sarkozy) constant sur ce site, surtout de la part de Philippe Renève, de Léon et de Furtif, me semble cacher une opération plus intéressée et plus personnelle :

    Philippe Renève qu’en est-il de votre demande de légion d’honneur ???
    Pourriez-vous éclairer les lecteurs de Disons sur ce courrier derecommandation de Woerth à votre sujet ?
    N’avez-vous pas peur d’en faire un peu trop ?

    Votre rêve à tous les 3 de recevoir l’accolade du président, en même temps que la rosette finira bien par se réaliser, je n’en doute pas.

    Mais par pitié, laissez les lecteurs de Disons en dehors.
    Ne nous obligez pas à participer à cette mascarade.

    • Ph. Renève

      Euh damned.
      Le Président, par simple sympathie, m’a parlé de rosette. Mais j’ignore s’il s’agit de celle de Lyon.

    • D. Furtif

      Quoi tout ce vacarme en ouvrant les portes du bar?
      Philippe Renève aurait, parait-il, été pressenti?
      J’avais bien vu Ranta lui tourner autour, aurait-ce été pour le décorer.

      Quoi on me dit qu’on ne peut pas la refuser!
      Booooffff Umpffff si c’est de la première dame que me vient l’offrande , je veux bien l’honorer , j’en serai honoré et tous les deux très contents

      • Buster

        Les masques tombent ! 😯

        Il ne manque plus que l’aveu de Léon pour couronner le tout.

        De vils flatteurs affairistes qui cherchent déjà à vendre leur site pour quelques dizaines de millions d’Euros. 👿

        • Ph. Renève

          Tiens, puisque vous en parlez… Si un mécène des arts et des lettres avait une proposition comportant dans les huit chiffres après le premier, l’amour de la diffusion de la littérature nous contraindrait peut-être et même sans doute à examiner favorablement l’éventualité.

          Mais c’est bien parce que vous en parlez.

          • Ranta

            Hé, heu…qu’est-ce qu’il vient faire là dedans Ranta ?… je sais bien qu’il est parfait lui aussi, mais c’est pas de sa faute.

        • D. Furtif

          Pour Buster , il faut bien éduquer les jeunes

          Je ne voulais que me montrer un peu plus à la hauteur que son cousin de Joinville…

          Snoopy on laisse chercher Buster :mrgreen:

          Maxim pour les Smileys , il faut laisser un espace avant….je t’en ai corrigé un , je ne sais plus où

          • Buster

            Le roi disait à la reine Victoire :
            « Si tu voulais,
            Entre tes doigts, réchauffer mon histoire,
            Je banderais.

            Si tu voulais, dans ta royale bouche,
            Prendre mon vit,
            Tu pourrais dire, praticienne farouche,
            Le roi jouit. » (bis)

            Mais c’est en vain que la reine lui chatouille
            Le trou du cul.
            Ses doigts légers lui patinent les couilles,
            C’est du temps perdu.

            « Va », lui dit-il, « ta peine est inutile,
            Je suis trop vieux.
            Va t’en trouver mon cousin de Joinville,
            Il bande mieux. »

            « Ton cousin de Joinville est un gros bande à l’aise,
            Qui l’autre jour,
            Pour m’enculer à la façon française,
            Me fit la cour.

            Et par trois fois, s’astiquant la quéquette,
            Il se branla,
            Mais il ne put enfoncer ma rosette,
            Il débanda. »

            « Tiens », dit le roi, « Tu vas voir apparaître
            Un gros cochon,
            Car à l’instant, je m’en vas te mettre
            Ma langue au con.

            Et s’installant sur la royale couche,
            Suce le bouton.
            La reine alors lui décharge dans la bouche :
            « Ah ! Que c’est bon ! »

            Du trou du cul de la reine en folie,
            La merde sort.
            Le roi avale ce que la reine chie :
            Ca lui fait du tort.

            Cet excrément qu’il digère avec peine,
            Monte et revient,
            « Cré nom de dieu, les bouchées à la reine,
            Ca ne vaut rien. »

  • maxim

    :-Deh bien voilà ….

    il suffit de faire un effort pour reconnaître enfin tous les mérites à nôtre valeureux Président …

    merci aux adversaires de gauche mais néamnmoins amis de reconnaître enfin les vertus de celui que nous avons choisi comme chef ..

    Renève…soyez assuré qu’à nôtre prochaine réunion locale de l’UMP,je ne manquerai pas d’emporter une copie de votre élogieux billet et qui sait si vous ne serz pas élévé au rang de militant d’honneur ? 😀

  • Léon

    Tss, tss, Buster, seul Renève a la vanité de chercher à obtenir ce colifichet. Nous l’avons juste aidé a envoyer un courrier en ce sens à E. Woerth. Ce dernier d’ailleurs s’est trompé en validant la demande de Patrice De Maistre et non notre demande conjointe pour Renève…

  • yohan

    Je suis d’accord pour le panthéonner de son vivant, mais dans la galerie des vilains, entre Popol Marie Banier et d’Antoine Zacharias 😉

  • ranta

    A votre avis, est-ce une coïncidence que Arte ait diffusé « l’affaire Salengro » en pleine affaire Woerth ?…

    • @ Ranta

      A mon avis oui. Ce genre de trucs est programmé pas mal de temps à l’avance. Mais peut-être les programmateurs n’avaient-ils pas prévu que l’affaire Woerth prendrait de telles proportions au moment de la diffusion. N’importe comment perso je m’en fous, j’ai pas la télé. Mais un téléfilm sur l’affaire Woerth co-réalisé par Patrice Lecomte et Chabrol, genre « Dîner de cons au cœur du mensonge », ça aurait de la gueule, non ?

      • ranta

        M’ouais, je n’en suis pas aussi sûr, déprogrammer, reprogrammer ça arrive assez souvent en fonction de l’actualité.

        • ranta

          « diner de cons au coeur du mensonge » : tous les français sont invités alors ?…enfin tous, sauf quelques milliers.

  • Ph. Renève

    Je tiens à rassurer immédiatement les lecteurs: Marianne a choisi un autre texte pour le publier dans ses colonnes de ce jour; c’est lui qui remporte le concours.

    Ainsi Disons garde-t-il l’exclusivité mondiale de la publication de cet appel.

    J’espère que vous réalisez l’honneur qui vous est fait et la chance que vous avez.

  • Philippe. Les vrais talents sont parfois… ignorés. Décidément, c’est désespérément humain!

    • Ph. Renève

      Bien sûr. Mais la satisfaction d’être ignoré par les sots prime parfois sur celle d’être apprécié par les honnêtes gens…

      Je ne cite aucun site, bien entendu. 😀