Les rationalistes arabes sont en danger

Lectures :3360

Hamid Zanaz, contributeur permanent à la revue de la ligue des rationalistes arabes, Al Awan:

J’ai essayé de réfuter les thèses de tous ceux qui répètent que l’islam est réformable et pourrait être compatible avec la démocratie et la vie moderne. Le problème crucial du monde musulman réside dans son intelligentsia. Ces intellos hypocrites et intéressés dans leur majorité qui n’arrêtent pas de faire l’apologie de l’islam et de ses Cheikhs ignorants, parfois fascisants. Dans mes deux livres écrits en français « L’impasse islamique, la religion contre la vie » et « L’islam vrai visage de l’islam » j’ai essayé de poser différemment le problème, j’ai questionné l’islam lui-même, pas ses intégristes comme nous ont habitué des islamologues français et intellos arabes. Des études financées par le pétrole islamique. Ces plumitifs qui n’ont jamais voulu voir une quelconque connexion entre l’islam et son fondamentalisme. Ces gens-là font partie du problème, ils le cultivent, le pérennisent consciemment ou inconsciemment..


  • Retour du religieux et de l’intégrisme musulman en France.
    Ce « retour » est une bombe à retardement, elle éclatera dans la gueule de tous ceux qui n’osent plus dire non aux agresseurs de la République, ceux qui financent les religions par l’argent du contribuable, ceux qui ont abandonné des quartiers entiers aux radicaux islamiques.
    Quant à l’explication, elle réside dans l’essence de l’islam lui-même. Cette religion n’a pas connu une défaite sérieuse comme le christianisme. Tous les musulmans considèrent le Coran comme une dictée divine, donc intouchable. A partir de là, la foi islamique entre inéluctablement en collision avec la société moderne.
    Musulman ou citoyen ? Le musulman est condamné à choisir entre ces deux inconciliables !
    Exemple entre mille : l’examen critique du statut de la femme dans le corpus juridique islamique est condamné par tous les musulmans !

9 comments to Les rationalistes arabes sont en danger

  • D. Furtif

    Thilo Sarrazin, auteur allemand, cité en exergue de l’introduction à cet excellent recueil, ne laisse planer aucun doute sur la double et indissociable nature de l’islam :

    Aucune autre religion en Europe ne formule autant d’exigences. Aucun autre groupe d’immigrants n’est aussi fortement dépendant de l’État-providence et criminalisé. Aucun autre groupe ne marque autant ses différences en public, en particulier par l’habillement des femmes. Aucune autre religion n’offre une passerelle aussi fluide vers la violence, la dictature et le terrorisme.

  • Léon

    Voilà, par exemple, le genre de personnes, de travaux,que nous devons soutenir à 1000 %. Les bobos quantiques et apostoliques, les islamo-gauchistes et les dhimmis ne vont tout de même pas traiter leurs auteurs de « racistes » ?

  • Léon

    J’ajouterai aux propos de Hamid Zanaz qu’un autre problème résulte non pas de l’intelligentsia arabe, mais aussi d’une partie importante de l’intelligentsia en France. Les Boniface, Askolovitch et autres islamo-compatibles portent une lourde responsabilté…

  • Cosette

    C’est de l’idolatrie!
    proclamant leur amour pour le prophète Mahomet

    Dialogue entre Hamid Zanaz et Nadia Geerts, auteur notamment de « Fichu Voile! »

    Nadia Geerts: Concernant la distinction entre islam et islamisme, je pense qu’elle est pertinente. Il est vrai qu’aujourd’hui, l’islam pose problème, justement parce que c’est trop souvent la lecture islamiste qui prévaut. Les voix musulmanes laïques, démocrates et progressistes sont trop souvent bâillonnées, donnant l’impression fallacieuse que le seul islam qui existe est un islam politique, rigoriste, conservateur et antilaïque. Cependant, il ne faut jamais oublier qu’à côté des activistes islamistes que l’on entend beaucoup, il y a une majorité silencieuse de musulmans qui ne demandent qu’à vivre en paix, ne revendiquent pas d' »accommodement raisonnable » en fonction de leur religion et souscrivent aux principes laïques. Pour prendre l’exemple précis du port du voile à l’école, la majorité des jeunes filles qui le portent acceptent de l’enlever en entrant à l’école; mais tout se passe comme si le seul point de vue « musulman » sur la question était le refus de toute interdiction du port du voile. C’est là que réside le danger.

    Hamid Zanaz: Musulmans laïques, démocrates et progressistes! Excusez-moi, mais cela ressemble à une blague belge. Je ne vois vraiment pas comment peut-on être musulman et laïque? Etre laïque et démocrate, c’est refuser la charia, la loi d’Allah, c’est-à-dire l’islam lui-même! Exemple : un immigré marocain ou algérien refusant à sa fille la liberté de se marier avec un non musulman, est-il musulman ou islamiste? Le voile est-il une invention intégriste ou un impératif islamique?

    • D. Furtif

      C’est être Darwiniste et Créationniste… :mrgreen:
      Il faut absolument faire la promotion de Hamid Zanaz
      Au fait Causette félicitations pour ton Nartic.

    • Léon

      Très intéressant dialogue.

      • Lapa

        oui excellent.
        quand ce sont les arabes eux-mêmes qui donnent des leçons de réalismes à des européens en plein fantasme islamique, comme le Joffrin et consorts qui sont persuadés connaître le vrai islam (évidemment, celui qui sert leurs thèses).