Terra Nova N° 2 _ Causette et Furtif

Lectures :1425

Attention, vous allez découvrir le plus précieux des précieux : le  fruit de l’analyse savante de ceux qui se réunissent pour penser et qui ,pire, s’autorisent à penser Elles sont là  les nouvelles couches sociales . Elles vous attendent , heureux militants qui n’allez plus être obligés de côtoyer les sans dent et les pue la sueur.Ce nouveau créneau de jeunes, de femmes, de minorités, de diplômés, plus urbain et moins catholique vous attend
Mais Hélas ;…………Il faut reconnaître que cette France de demain s’oppose à un électorat ancien qui défend le présent et le passé contre le changement « qu’y disent dans le poste »
Si la coalition historique de la gauche est en déclin, une nouvelle coalition émerge.C’est certain on l’a lu dans les nanalyses Sa sociologie est très différente. On renonce à la politique on entre dans la sociologie.


La toute nouvelle conception politique qui détermine le positionnement politique en dehors de toute situation sociale ou économique .

Une sorte d’invention d’une toute nouvelle catégorisation hors des faits matériels . Un pur idéalisme bourgeois ….. voire antique.

Les minorités et les quartiers populaires.
La France de la diversité est presqu’intégralement à gauche.

« Plus c’est gros plus ça passe » L’auto-positionnement des individus révèle un alignement des Français d’origine immigrée,et plus encore de la deuxième génération, à gauche – de l’ordre de 80-20. On retrouve des scores de cette ampleur dans les bureaux de vote des quartiers populaires, et encore de 62-38 dans les zones urbaines sensibles…..

Il est permis de s’étouffer un peu à la lecture d’une telle affirmation. C’est ahurissant de lire ça …. mais ça ne s’invente pas .

Les femmes.

Nous vivons un renversement historique : l’électorat féminin, hier très conservateur, a basculé dans le camp progressiste. En 1965, l’électorat féminin a assuré la victoire du Général de Gaulle ; François Mitterrand l’emportait chez les hommes.

En1981, les femmes votent encore 7 points de moins à gauche que les hommes (49% contre 56% au second tour). En 2007, pour la première fois, elles votent plus à gauche que les hommes, de 2 points(49-47)). La transition vers la gauche se poursuit à vive allure. En2010, aux élections régionales, cet écart atteint désormais +7points (58-51)

. Évidemment, pas un de ces esprits forts et éduqués n’est effleuré par l’idée que le vote des femmes pourrait rester politiquement stable et seulement déterminé par le choix qui lui est offert…. . Ce qui revient à dire que c’est l’offre qui vire à droite. …et que c’est pour ça que Terra Nova crie victoire

Réjouissons nous ! Nos analyses sont justes, les chiffres parlent pour nous. Les femmes votent majoritairement pour ce que nous avons fait de la gauche. Le fait que ces brillantes analyses nous conduisent à la défaite et au désaveu n’est qu’un détail sans importance.

Pour faire simple , le discours va être

Il y a comme un conflit insoluble entre les revendications décrites comme anciennes voire obsolètes et les aspirations des couches aisées à plus de modernité et qui ressentent les valeurs et aspiration anciennes comme un boulet ___ On ne dépense pas des 100 aines de milliers d’euro en notes de frais et de taxi sans en avoir le goût

Par ailleurs il est très difficile de faire accepter au monde ouvrier frappé par le chômage la nécessité impérieuse d’une immigration massive

Question = Pour le bien et le profit de qui ? On ne va surtout pas vous le dire.

Réponse = Pour le plus grand bien des idées progressistes …sans doute. Voyons puisqu’on vous le dit. PRO GRE SSIS  MEUEUEU

Splendeur des Bobos des nouvelles c ouches

De plus en plus on va voir les passe-droits et laisser faire octroyés aux prières de rues, la dégradation des services publics de santé , d’école , de transport par respect de codes culturels nouveaux présentés comme un enrichissement pour la France… Le retour  en arrière comme  une chance pour la France

 Tout ce fatras éloigne la classe ouvrière de son encadrement traditionnel . Vive la désorganisation ! Et contre les vieilles revendications, on a une arme fatale.Contre cette classe ouvrière accrochée à ses revendications et à la défense de son niveau de vie , on a un fusil à deux coups

1- IDENTITAIRE

Identitaire Etsilupop Populiste Eriatitnedi

.

2- POPULISTE.

 Quand on veut noyer son chien ..

 Mais enfin braves gens ne voyez vous pas qu’ils sont indécrottables ? Qu’ils ne comprennent rien à la modernité

Ce n’est pas le nombre d’ouvriers qui diminue c’est leur mentalité qui change. C’est pas nous c’est eux !

Tous  les malheurs viennent de ce mode ouvrier qu vote mal et qui n’évoluent pas dans le bon sens . Ils ne sont définitivement pas branchés les « Sans Dent »

On s’est trompé . Ça fait rien  . On continue quand  même


Directeur général de Terra Nova, Thierry Pech s’explique. Et reconnaît que ce fut «une erreur» de considérer que l’électorat populaire fut un électorat perdu pour la gauche

C’est pas grave on a un nouveau programme .

PRO-GRE-SSIS-ME

C’est pas compliqué , ça va avec tout, on ne sait pas trop bien ce que ça veut dire et c’est ça qu’est chouette . On peut le servir dans toutes les occasions

C’est quoi le PROGRESSISME ?
Le progressisme est la volonté d’instaurer ou d’imposer un progrès social par des réformes ou par la violence en opposition au conservatisme.

Après l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, LREM tente de se définir une idéologie en reprenant le terme de « progressisme ».
Selon le politologue Jérôme Sainte-Marie, ce choix est fait « l’idée de dépasser le clivage gauche-droite pour s’inscrire dans un axe perpendiculaire à celui-ci, qui est l’opposition entre les progressistes et les nationalistes, assimilés aux réactionnaires »,en alliant le libéralisme culturel de la gauche au libéralisme économique de la droite. Ce libéralisme global — non revendiqué— est cependant éloigné de la sémantique initiale du progressisme qui est associée à la gauche.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Progressisme

Les commentaires sont fermés.