Quels intérêts servent les provocations de Mahmoud Ahmadinejad?

Lectures :2809

Sans vouloir le démontrer, c’est un homme affaibli qui est venu provoquer l’Assemblée générale des Nations-Unies.

L’Iran et les États-Unis n’ont pas de relations diplomatiques depuis trente ans.

Le Japon vient de geler les avoirs de 88 organisations et 24 individus liés au programme nucléaire controversé de Téhéran et d’interdire aux personnes concernées d’entrer dans l’archipel. Il a en outre suspendu tout nouvel investissement dans le gaz et le pétrole iranien.

Pour asseoir sa supériorité aérienne sur l’Iran, l’Arabie Saoudite va recevoir des États-Unis 85 nouveaux F15 et 70 autres seront modernisés. Le principal fournisseur sera Boeing. Un contrat de de 123 milliards de $ auprès de l’industrie de défense américaine.

En Russie, le président Dmitri Medvedev a publié un décret interdisant la livraison de missiles sol-air S-300 à l’Iran, en application des sanctions prises en juin dernier par le Conseil de sécurité de l’Onu. Téhéran et Moscou avaient signé un contrat d’un montant d’environ 800 millions de dollars portant sur les livraisons à l’Iran de cinq divisions de missiles S-300 PMU-1 en 2007.

La Corée du Sud vient de publier une liste noire comportant 102 entités et 24 individus soupçonnés d’avoir participé aux activités nucléaires de Téhéran et décidé d’imposer une sanction sévère à la branche de la banque Mellat, la seule banque iranienne opérant en Corée du Sud, soupçonnée de mener des transactions financières illicites en faveur du programme nucléaire iranien. Quinze banques iraniennes, dont la banque Mellat, le Corps des gardes révolutionnaires islamiques (CGRI) les Lignes maritimes de la République islamique d’Iran (IRISL), la Compagnie des transports maritimes (CISCO) et la Compagnie commerciale pétrochimique d’Iranont été inscrits sur la liste noire.

La plupart des banques basées aux Émirats arabes unis, où vivent 400 000 Iraniens, ont interrompu les virements vers l’Iran. Les échanges, dans toutes les devises, avec les Emirats arabes unis ont diminué de « quelque 50 %, notamment en raison des restrictions bancaires ».

Les États-Unis ont ajouté une banque à capitaux iraniens basée en Allemagne, la Europäische-Iranische Handeslbank (EIH), à leur liste noire des sociétés financières exclues du système financier américain pour le rôle qu’elle joue dans le financement du programme nucléaire iranien.

Pour masquer cette faiblesse qui le caractérise autant à l’intérieur de son pays qu’à l’extérieur, que pouvait faire Mahmoud Ahmadinejad, lors de son passage en sol américain pour prononcer son discours annuel devant l’Assemblée générale des Nations-Unies, sinon que de provoquer? Ce qu’il a fort bien fait.

Première provocation : Ahmadinejad avait d’abord accusé les États-Unis pour la condamnation à mort de Teresa Lewis, 41 ans, dont la déficience mentale avait été reconnue par des spécialistes, qui a été exécutée par injection létale, ce jeudi, dans l’État de Virginie, au sud-est des États-Unis. Madame Lewis avait commandité en 2002 les meurtres de son mari et du fils de celui-ci, afin d’empocher les assurances-vie des deux hommes. La commission parlementaire iranienne des droits de l’Homme avait pointé le cas des États-Unis qui pratiquent le double langage. Les États-Unis avec leur peine de mort ont d’un certain côté donné au régime iranien l’occasion de rétorquer aux nombreuses critiques de la lapidation en Iran.

Deuxième provocation : « le capitalisme est à l’article de la mort et il faut favoriser l’avènement d’un nouveau système économique. L’ordre discriminatoire du capitalisme et les approches hégémoniques sont menacés par la défaite et approchent de leur fin », déclarait le président iranien dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement.

Troisième provocation, Mahmoud Ahmadinejad a repris la théorie du complot à propos des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, provoquant la sortie des délégations américaine et européennes : « Certains éléments au sein du gouvernement américain aient orchestré les attentats pour renverser le déclin de l’économie des États-Unis et de son emprise sur le Proche-Orient, et ce pour sauver le régime sioniste ».

Quatrième provocation : En marge du sommet, Mahmoud Ahmadinejad évoque la perspective d’une guerre entre l’Iran et les Etats-Unis.

Catherine Ashton, haute représentante pour la politique extérieure de l’UE, a dénoncé le discours de Mahmoud Ahmadinejad, se joignant ainsi au concert de dénonciations dont a fait l’objet le président iranien.

Les diplomates occidentaux, incluant ceux du Canada, ont depuis quelques années décidé de quitter la salle à chaque fois que Mahmoud Ahmadinejad s’adresse à l’assemblée générale de l’ONU.

42 comments to Quels intérêts servent les provocations de Mahmoud Ahmadinejad?

  • Léon

    L’Iran apparaît effectivement de plus en plus isolé, mais il faut peut-être rappeler que le Président, au sein de la Republique Islamique d’Iran est loin d’être le personnage principal de l’Etat il n’est dans l’ordre que le 5e ou 6e et ses provocations ont clairement une visée de politique intérieure. Il est intéressant de suivre la manière donc la constitution iranienne sous sa forme actuelle a été élaborée. Curieusement sa première mouture sous l’impulsion de Khomeini accordait moins de place au clergé. Voir le Wiki.
    Je crois que comprendre ce qui se passe en Iran est encore plus compliqué qu’en Chine…

  • chantelois2010

    Léon. Sur cette question de l’autorité religieuse ou civile en Iran, l’ineffable Ahmadinejad est en brouille avec son parlement. Monsieur Ahmadinejad se serait autoproclamé : « Aujourd’hui, selon la Constitution, l’exécutif a la responsabilité de diriger le pays et le président est la plus haute autorité après le guide suprême ».

  • ranta

    Pour essayer de comprendre pourquoi le pouvoir Iranien est jusqu’au boutiste :

    « Il faut intégrer quelques données relatives aux croyances des Chiites. Pour ceux-ci I’Imâm Mahdi, dit Im?m az-Zam?n (Maître des temps), le douzième Imam, qui fut occulté (caché) par Allah au 9ème siècle, survit de façon mystique et demeure le pôle du monde. Il réapparaîtra à l’issue de l’apocalypse pour faire régner la justice, la paix et la prospérité sur la planète. La spécificité historique de l’Iran chiite, isolé depuis des siècles de ses voisins arabes sunnites s’est nourrie de cette croyance. Mais au sein du Chiisme iranien s’opposent deux écoles de pensée, celles des Sadeghis et celle des Hojjatiye.

    Cette dernière professe que le retour du Mahdi sera accéléré par l’extension du désordre qui doit aboutir à l’Apocalypse. Ils préconisent de participer activement à cette accélération des évènements. Ce sont des millénaristes messianiques qui s’agrègent autours de quelques ayatollahs ultraréactionnaires. A partir de 1979, les Hojjatiye infiltrent toutes les institutions révolutionnaires comme les Pasdaran, le renseignement militaire et l’assemblée consultative. Mais depuis le décès de l’Ayatollah Khomeiny, ils ont petit-à-petit pris le contrôle complet de l’ensemble de l’appareil d’Etat. Au sommet, l’Ayatollah Khamenei, le Guide spirituel de la République, la plus haute autorité politique iranienne, il est celui qui décide et dispose; à la présidence de la République, Amhadinedjad ; à la présidence de l’Assemblée, Larijani, ancien négociateur nucléaire ; tous sont des Hojjatiye. L’ensemble du corps des Pasdaran (Gardiens de la Révolution) l’est également, ainsi que tout l’encadrement des structures étatiques. Tous les opposants déclarés appartiennent au courant de pensée adverse.

    Les Hojjatiye forment une Junte islamique qui contrôle totalement l’Etat iranien. Le comportement étrange des membres du pouvoir ne peut se comprendre que par cette affiliation. Le Mahdi est le sujet de conversation le plus important en Iran ainsi que le rôle que l’Iran et Ahmadinejad joueront pendant son retour prévu.  »

    Aldo-Michel Mungo.Universitaire, analyste en géostratégie Directeur de la rédaction du magazine militaire Carnets de Vol.

  • Léon

    Bref, des dingues dangereux…

    • ranta

      Exact, et ça rejoint ton commentaire. Sous Khomeini ces dingos n’avaient pas le pouvoir.

      • COLRE

        Euuuuhh… tu fais de l’humour, là ?… 😉

        • ranta

          Non,te méprend pas, ça signifie pas que Khomeini était un gentil tout plein, mais qu’aujourd’hui la clique au pouvoir est millenariste.

        • COLRE

          mouais… ça ne fait pas une grosse différence, non ? un poil plus allumé ? bof, à ce stade là, ça ne change rien à leur folie idéologique et religieuse.

          • ranta

            Si je crois que ça change.

            Temps qu’ils ont décidé d’être cons chez eux ça les regardent, en revanche je n’ai pas souvenir que dans toute l’Histoire qu’un mouvement messianique n’ait dirigé un Etat avec une idéologie totalitaire et une foi mystique en leur propre mission. Et aucun n’a possédé un arsenal nucléaire, même si les Iraniens ne l’ont pas encore.

            Un système totalitaire dirigé par des utopistes mystiques s’avère plus dangereux que le même, dirigé par des pragmatiques. C’est pourquoi, le jusqu’auboutisme apocalyptique des dirigeants iraniens risque d’ aboutir à une confrontation.

            • Arunah

              @ Ranta

              Ton interprétation millénariste est très intéressante et non dénuée de pertinence mais tu te fais des illusions sur le mysticisme des mollahs… aucun religieux ne s’est jamais fait exploser dans un attentat-suicide pour rejoindre le Paradis d’Allah… pas si bêtes… ils envoient de jeunes cons qui croient tout ce qu’on leur raconte… Pendant ce temps, les mollahs – les saints hommes – font leur pelote… le régime utilise la cruauté et la répression pour bâillonner le peuple et lui cacher l’ampleur des malversations. Car les mollahs s’en mettent plein les poches… ils contrôlent la contrebande due à l’embargo et siphonnent et détournent les revenus du pétrole qu’ils placent sur des comptes à l’étranger alors que le pays manque d’investissements dans les infrastructures et le secteur pétrolier. Rafsandjani s’est fait détecter 16 milliards de dollars sur un compte en Occident… Et il n’est pas le seul… Un certain nombre d’ayatollahs de haut rang ont plusieurs milliards de dollars sur leurs comptes… Cela s’est su pendant les dernières élections, car inquiets de la tournure que prenaient les événements, ils ont peu discrètement entrepris de transférer leurs avoirs vers des pays islamiquement sûrs, tels que la Malaisie…
              C’est pour cela que je pense qu’un Iran nucléaire ne représente pas une réelle menace… Les mollahs sont assurés d’être vitrifiés en retour s’ils bronchent… Des hommes aussi portés sur les possessions matérielles – et c’est une constante, du temps du shah, le clergé chiite était le plus grand propriétaire foncier du royaume, le shah a voulu faire des réformes, mais… – de saints hommes aussi cupides ne vont pas risquer leur peau pour un imam caché qui peut bien rester caché quelque temps de plus… Certes, je tiens mes infos d’Iran-Résist, site monarchiste déclaré. Les monarchistes ont deux qualités principales : ils sont condamnés à être démocrates et ils ne voilent pas leurs femmes… Nettement mieux que les autres options…
              Cela étant, 70% de la population a moins de trente ans… d’ici cinq ans le bouchon va nécessairement sauter de par la pression démographique… Pendant l’été – l’info a été très peu relayée, voire pas du tout – le bazar de Téhéran s’est mis en grève… Or les bazaris étaient traditionnellement les soutiens des mollahs… les temps changent… Un espoir est permis car Ahmadiploumploum n’a pas que des amis…

              • chantelois2010

                Ahmadiploumploum 😆 😆 😆

              • asinus

                @arunah
                bonjour , bien vu cela se sait en iran , et c’est la une carte que tente Ahmaninejad
                pour essayer de retrouver une assise populaire d’ou les tir de barrage de la presse au mains de certains mollahs qui le compare au populiste Chavez.

                • Arunah

                  @ asinus

                  Oui, nous avons la même lecture des intérêts vitaux des mollahs… De saints hommes… lol !
                  Et puis, Ahmadiploumploum n’est arrivé que troisième à l’élection présidentielle en dépit de ses agissements populistes, comme des distributions de pommes de terre aux pauvres ce qui a valu à l’opération le sobriquet de « démocratie des patates »…
                  Les mauvaises langues – y compris Wikipedia – murmurent que c’est un ancien bourreau, tortionnaire et interrogateur de la prison d’Evin… Il a effectivement la trogne d’un agent du NKVD…
                  Pour compenser les pertes terribles de la guerre Iran/Iraq, Khomeyni avait lancé un programme nataliste… Ces bébés Khomeyni arrivent maintenant à l’âge adulte et ont besoin d’emplois et de logements, toutes choses que le régime est incapable de leur fournir… D’ici cinq ans…

                  • ranta

                    Arunah,

                    Intéressant, mais comme tu le soulignes le site monarchistes a tout intérêt à faire passer les mollahs pour des être cupides, et je ne doute pas qu’un certains nombre, probablement la majorité le soient, plutôt que pour des mystiques. Je reste convaincu que parmi eux il s’en trouve des véritables fracassés qui sont prêts à toutes les conneries.

                    • Arunah

                      Non, c’est un article de La Stampa, sur des infos des services secrets italiens, qui a listé les transferts de fonds des mollahs en juin 2009. Naturellement, l’info a été reprise avec jubilation par Iran-Resist.

                      Peux-tu citer un seul attentat commis par des religieux ? Mollahs chiites ou imams sunnites sont toujours prêts à encourager de la voix et du geste mais eux-mêmes ne sont pas assez fous pour se faire sauter… Ce n’est plus de leur âge…
                      Rassure-toi, des hommes aussi avisés en affaires n’envisagent nullement de se faire vitrifier… Ils tiennent autant à la vie ( et à leurs biens ) que tout un chacun…
                      As-tu remarqué l’élégance des mollahs ? Aussi coquets que des cardinaux… ce qui n’est pas peu dire… :mrgreen:

                    • ranta

                      Des mollah se faire sauter ? non, c’est sûr, mais dans le même ordre d’idée il y a bien longtemps que nos généraux ne vont plus en première ligne eux aussi, en soi il n’y a rien de bien surprenant, la première qualité (?) d’un régime dictatorial et qui entend le rester est de savoir sacrifier les autres, non ?…

                      La Stampa… Arunah, Arunah, tu me surprends de plus en plus.

                    • Arunah

                      Ben quoi, La Stampa ? Non, ce qui m’a surprise, c’est que ce soit les services secrets italiens qui aient glissé l’info aux journalistes…En général, ils sont plus discrets…

                      Les généraux ne promettent pas le Paradis… mais seulement des citations, des médailles et éventuellement une pension à la veuve… On ne pas vraiment comparer avec les délices du Paradis d’Allah… Encore qu’il convienne de bien réfléchir avant de se faire exploser… certaines versions, au lieu des 72 vierges, promettent en tout et pour tout 72 grains de raisin… Appréciable si on vit dans le désert et largement suffisant pour nos mollahs cacochymes mais assez peu susceptible de motiver des petits jeunes…

                    • ranta

                      Non, l’image des généraux c’est juste pour dire que ce ne sont pas ceux au sommet de la pyramide qui s’empressent de faire don de leurs personnes.

          • COLRE

            Là, je suis d’accord avec toi, mais où je divergeais, c’est quand tu dis que c’était très différent en 79…

            cf Wiki : « Jusqu’à sa mort en 1989, l’ayatollah, Rouhollah Khomeini dirige l’Iran selon l’application du principe de la théorie du pouvoir appelé velayat-e faqih, littéralement « la tutelle du docteur de la loi religieuse », qu’il a élaboré lors de son exil. De cette façon, le dirigeant suprême est investi du pouvoir et exerce une sorte de régence en attendant le retour du véritable souverain, le douzième imam Muhammad al-Mahdi selon la tradition chiite duodécimaine. »

            Des allumés intégristes… dangereux de tout temps, mais avec l’arme nucléaire, on peut légitimement s’inquiéter…

      • chantelois2010

        Ranta. Une question me turlupine. La jeunesse actuelle partage-t-elle cette vision religieuse si bien exposée dans votre commentaire ? Quelles sont ses attentes ? Il me semble que ces attentes doivent se situer loin de ces millénaristes. Très loin même. Dire que Ahmadinejad se réclame du roi Cyrus le Grand, fondateur du premier empire perse il y a 2.500 ans.

        • ranta

          Pierre,

          La jeunesse Iranienne est comme toutes les jeunesses du monde, elle a envie de vivre, de s’amuser.. En revanche parmi cette jeunesse on trouves les gardiens de la révolutions : les pasdarans. Ils sont environ 130 000. les pasdarans sont séparés de l’armée régulière mais disposent de leur propre marine, leur propre aviation et leurs propres forces terrestres….

        • chantelois2010

          Ranta. Relativement aux pasdarans, l’ancien président réformateur du Parlement Mehdi Karoubi a vivement critiqué dimanche la montée en puissance « dangereuse » des Gardiens de la révolution en Iran, et le « chaos » dans lequel le gouvernement a plongé selon lui le pays. Dans une lettre à l’ancien président Akbar Hachémi-Rafsandjani, Karoubi a dénoncé le rôle politique et économique croissant des Gardiens de la révolution (Pasdaran), corps idéologique d’élite des forces armées iraniennes (AFP).

    • COLRE

      A propos, Léon, une autre version au goût du jour de Bella Ciao

      • chantelois2010

        Colre. Cette vidéo est surprenante. Les photos sont saisissantes.

        • COLRE

          Bonjour Pierre (merci pour votre article),
          Oui, comment oublier que la révolte iranienne face à une élection volée fut étouffée dans le sang et la terreur… J’ai une immense admiration, à la vue de ces foules immenses, pour tous ces gens qui ont pris des risques énormes pour manifester, jour après jour, il y a un peu plus d’un an. Quel courage !

      • Léon

        Bonjour Colre,
        Effectivement, une belle version. Les photos sont effectivement très fortes.

  • chantelois2010

    Colre. Nous partageons le même point de vue. Immense est le courage des jeunes générations qui veulent du changement dans un pays qui érige en système la stagnation.

  • asinus

    bonjour , il y a une dimension plus marquée socialement entre les deux principaux clans du pouvoir iranniens
    paradoxalement Ahmadinejad qui n est pas un religieux est plus proche du petit peuple .Les vrais decideurs religieux eux sont les principaux dirigeant économiques par leurs alliances claniques et familiales le clerge islamiques iraniens est rétrograde pour le comportement mais bien ancré dans le siecle par sa mainmise sur l appareil economique.Toutes les tentaives de redistributions gouvernementales ont étées bloquées par l appareil religieux qui veut garder le controle de la population.Il y a une vague ressemblance avec notre revolution affrontements jacobins/girondins reste à savoir si un sabre ne traine pas chez les pasdarans.

  • chantelois2010

    Asinus. Fait intéressant à noter : au début des négociations de paix, Ahmadinejad avait fustigé Mahmoud Abbas et les dirigeants du monde arabe pour leur soutien aux négociations de paix à Washington. En réplique, Nabil Abou Roudeina, de l’Autorité palestinienne, a rappelé l’élection présidentielle frauduleuse en Iran qui a reporté au pouvoir Ahmadinejad. Il a entre autres choses déclaré ceci : Ahmadinejad ne représente pas le peuple iranien et n’a certainement pas le droit de parler de la Palestine ou du président palestinien. Il me semble que les dernières élections ont montré plutôt l’éloignement qui se creusait de plus en plus entre Ahmadinejad et le peuple iranien. Non?

  • asinus

    @chantelois
    bonjour pour lever tout doute je ne suis pas un chantre Ahmadinejad , je m essaye a une lecture distanciée .
    Il est dévidence que les dernieres elections ont eté manipulées mais a y regarder de prés il semble qu ils aient été plusieurs clans a jouer a ce petit jeu.Il reste qu il y a des enjeux autre que dogmatiques qui interviennent dans cette césure chez les dirigeants et que les dangereux et ordures ce partagent équitablements les deux camps.Les religieux conservateurs qui menent une guerilla legislatives et editoriale contre Amadinejad ne sont pas des parangons de vertue l un des principaux dirigeants du mouvement de protestation faisant desormais figure de proue démocratique a dirigé le ministere de l interieur à une epoque assez sanglante.Par ailleurs sans enlever la moindre legitimité la moindre parcelle de courage
    aux manifestants une observation attentive des manifestants et contre manifestants  » organisés » montre un réel clivage social , il est dévidence que la bourgeoisie eduquée et occidentalisée des villes aspire
    à une autre vie mais qu’elle pourrait avoir de sacrées désillusions de la part de ces alliés objectifs actuels.

  • Asinus. Très juste. La question que je me pose est la suivante : s’il y a eu une révolution en 1979, pourrait-il y en avoir une nouvelle dans moins d’une décennie? Comment se dérouleront les prochaines élections en Iran? En terminant, je n’aurais jamais osé penser que vous étiez un chantre Ahmadinejad. Je suis trop gêné pour cela 🙂

  • Buster

    Sacré Mahmoud !
    Et pauvre peuple iranien !

    Certains truffeurs doivent se dire que les soutiens à leurs croyances sont tout de même particulièrement gênants et encombrants.
    Assez peu, certains seulement, car pour d’autres la ligne pro-islamiste passe de toute façon par une défense du régime iranien.

    Reopen est particulièrement prudent jusqu’à présent.
    C’est pour eux le genre de bonne nouvelle avec un effet pervers évident pour l’opinion publique.
    Va falloir qu’ils se contorsionnent un peu plus, … encore.

    • chantelois2010

      Buster. En effet, reopen a trouvé un bon promoteur en la personne de Mahmoud Ahmadinejad qui vient de joindre les conspirationnistes. 😆

  • Léon

    Salut Buster ! Reopen… Ca existe encore, ce machin-là ?

    • ranta

      Bah,ben c’est une entreprise commerciale, du moment qu’elle continuera à vendre des tee-shirts, des casquettes et des DVD elle existera.

  • Causette

    Bonsoir Chantelois

    Une biographie d’Ahmadinejad:
    http://www.dailymotion.com/video/x4v5uu_une-biographie-d-ahmadinejad_news
    Michel Taubmann, journaliste à Arte et auteur de « La Bombe et le Coran » (Editions du Moment)revient sur le parcours du président iranien et sur les tensions internationales liées à la crise nucléaire iranienne (2008)

  • Causette

    une série de France3 (en trois parties)

    L’Iran et l’Occident 1/3
    http://www.dailymotion.com/video/x8f6lw_l-iran-et-l-occident-1-3_news