Le Canada cultive l’art du compromis ou de la compromission ?

Lectures :3138

Le plus haut tribunal de la province de l’Ontario, au Canada, vient de rendre une décision lourde de conséquences : la Cour d’appel de l’Ontario a déclaré que les femmes qui portent le voile intégral peuvent le conserver lorsqu’elles passent en cour. L’affaire est troublante. Une femme accuse deux membres de sa famille de l’avoir agressée sexuellement lorsqu’elle était enfant. Cette femme allègue que son oncle et un cousin l’ont agressée sexuellement. L’audition de la cause a dû être retardée parce que madame veut témoigner avec son niqab lors du procès.

Le magistrat qui entend la cause a refusé la requête de madame qui invoquait, pour des questions de religion, ce droit de ne pas se dévoiler devant la cour. Les avocats de madame ont donc fait appel de cette décision auprès d’un tribunal de première instance. Selon l’avocat de la plaignante, David Butt, le fait de ne voir que les yeux d’un témoin dans une cour de justice n’empêche pas de sonder l’âme de la personne interrogée. Les défendeurs ont riposté que le droit des accusés à une défense pleine et entière requiert de voir tout le visage du témoin. Entre ces deux positions, le Congrès musulman canadien ne veut sous aucune considération que madame témoigne le visage entièrement voilé. Pour le congrès musulman canadien, le fait de permettre à la femme de garder son voile tourne le système judiciaire en ridicule et viole la valeur fondamentale qu’est l’égalité des sexes.

Un tribunal de première instance statue que madame devra retirer son voile pour témoigner, donnant ainsi raison au magistrat. Un tribunal supérieur rejette la décision de première instance et permet que madame témoigne avec son niqab si elle parvient, notamment, à convaincre un juge de la sincérité de ses sentiments religieux. C’est l’impasse. Il est important de noter que madame avait déjà montré son visage à des policiers, à des agents douaniers et à des fonctionnaires pour l’obtention de son permis de conduire. La Justice ontarienne est face à deux droits fondamentaux qui s’affrontent: le droit de la plaignante à la liberté de religion et le droit de l’accusé de faire face à celle qui l’accuse.

Par décision unanime, les trois juges de la Cour suprême de l’Ontario ont rendu une décision toute en nuance : à certaines conditions, la Cour autorise une femme à garder son niqab pendant qu’elle témoigne, à moins que cela n’empêche la tenue d’un procès juste et équitable. En clair, la Cour a refusé de trancher. Selon le jugement de la Cour suprême de l’Ontario, il appartiendra au juge qui entend la cause d’ordonner le retrait du voile s’il estime que le droit de l’accusé à un procès juste et équitable n’est possible que lorsque la victime témoigne à visage découvert. « Si un témoin est capable d’établir que le port du niqab fait partie de sa liberté de religion, il en revient à la défense de faire la preuve que ce droit constitutionnel compromet son droit constitutionnel d’avoir une défense pleine et entière », ont expliqué les honorables juges. Les droits constitutionnels d’une femme d’afficher ses croyances religieuses en cour, et le droit de l’accusé de confronter son accusateur, devront être déterminés au cas par cas.

En conséquence, la Cour a, par sa décision, annulé l’ordonnance qui contraignait madame à témoigner à visage découvert parce que le juge de première instance n’a pas pris soin de bien évaluer l’impact de l’ordonnance sur les droits de la plaignante. Toutefois, une femme pourrait devoir témoigner sans niqab, si le fait de voir son visage est un élément important pour la recherche de la vérité. Cette décision fait débat, il va sans dire. Les voiles intégraux sont interdits en Égypte, dans les officines gouvernementales ainsi qu’en Syrie, dans les universités. Mais en Ontario, ils sont permis devant les tribunaux.

Un lecteur de Cyberpresse pose la question suivante : « Une femme catholique pourrait-elle se présenter devant un tribunal islamique sans se couvrir » ? Un autre lecteur, singulièrement en furie, réagit en ces termes : « Le multiculturalisme et le jugement de la Cour d’appel sont fondés sur un mépris total, voire totalitaire, de la majorité. C’est la valorisation politiquement correcte du droit des minorités et de tous les « persécutés », réels ou imaginaires. Puisqu’il est question des «persécutés», réels ou putatifs, il est clair que beaucoup de musulmans et de curés de la « correctitude » politique voient partout de l’islmamophobie, c’est-à-dire de la haine ou de la méfiance extrême, exercée à l’endroit des musulmans. Eh bien, je pense, quant à moi, que les vertuistes soi-disant ouverts et antiracistes et les juges de la Cour d’appel sont ceux qui, entre autres, alimentent et favorisent l’islamophobie! »

Yves Boisvert, journaliste de Cyberpresse, spécialisé dans les questions de justice, définit très bien le malaise qui prévaut sur les questions d’accommodements raisonnables tant au Canada qu’au Québec : « Jugement nuancé, insiste-t-on. Sans doute l’est-il. Il est aussi, surtout, l’expression de la mentalité juridique canadienne contemporaine. Écartelée entre tous ses bons sentiments, elle n’ose plus choisir. Elle ne sait plus où donner de l’ouverture d’esprit. Les femmes, les minorités, les accusés… Ça donne le vertige constitutionnel. […] la Cour nous dit que le fait de permettre le témoignage avec le niqab est une reconnaissance du témoin « en tant que personne » et de sa situation vulnérable. C’est un paternalisme judiciaire qui n’est justifié que pour des raisons de rectitude politique. Notre droit a évolué pour protéger les victimes d’agression sexuelle de plusieurs manières. Mais le voile ne devrait jamais être une option ».

Les 7 et 8 octobre derniers, se tenait au Québec le premier colloque international et interdisciplinaire en Amérique du nord sur la « mort musulmane en contexte d’immigration et d’islam minoritaire : enjeux religieux, éthiques, culturels et identitaires ». Plusieurs thèmes ont été abordés dont l’islam autour de questions liées au terrorisme et à la sécurité, son intégration dans un espace public pluriel marqué par la laïcité, à l’intolérance religieuse, à la place de la femme dans l’islam, à la discrimination des communautés musulmanes dans le marché de l’emploi. Nous n’en finissons pas de réfléchir sur l’Islam en terre d’Amérique.

Sur le plan politique, il convient de noter que Calgary est devenue la première grande ville canadienne à élire un musulman comme maire, Naheed Nenshi, un professeur d’administration de 38 ans de l’Université Mount Royal. Il a fait campagne en promettant, entre autres, de s’assurer que l’argent des contribuables soit bien dépensé. Il s’est aussi engagé à diminuer la pauvreté.

Sa religion n’a pas pris une place démesurée durant sa campagne. Il semblerait toutefois que ce n’est que maintenant, une fois son élection confirmée, que des gens comme Kyle Fawcett, député conservateur provincial de la circonscription de North Hill à Calgary, manifestent leur inquiétude. « Une grave erreur », a lancé le député sur Twitter. Naheed Nenshi a fait remarquer, lors d’un point de presse, que personne ne s’était intéressé à sa religion avant les élections. Depuis, des experts, des partisans et même des dignitaires de la communauté musulmane ont cherché à minimiser l’impact de sa foi lors des élections municipales.

Petite anecdote en terminant. L’Islamic Society of North America (ISNA), qui revendique plus de 60 000 membres aux États-Unis et au Canada, et qui admet avoir des liens avec le Hamas et les Frères musulmans, a négocié avec la société américaine Campbell, la mise en marché au Canada de 15 nouveaux produits certifiés halal, c’est-à-dire conformes aux exigences du rite musulman. Campbell Canada a présenté l’ISNA comme « le plus grand organisme religieux, éducatif, sans implication politique et à but non lucratif ». Campbell Canada a confié à l’Islamic Society of North America (ISNA) la certification halal de ses produits, qui vont du bouillon de légumes à la crème de champignons, en passant par la soupe condensée aux tomates. Cette entente a été dénoncée par la plus célèbre blogueuse américaine, Pamela Geller.

Et les Canadiens viennent d’apprendre que le Canada, depuis 2009, a signé une entente avec le gouvernement israélien stipulant qu’Ottawa représenterait les intérêts de l’État juif au Venezuela. Rappelons que le Venezuela avait rompu ses relations diplomatiques avec Tel-Aviv à la suite des bombardements opérés en 2008 et 2009 par l’armée israélienne dans la bande de Gaza.

Le Canada, l’art du compromis ou de la compromission ?

94 comments to Le Canada cultive l’art du compromis ou de la compromission ?

  • Cet article et son auteur, puisque c’est le terme communément employé lorsqu’une personne récupère à droite et à gauche un certain nombre d’informations, me fait doucement marrer.

    Ces hauts défenseurs des droits de l’homme se limitent en effet souvent à une unicité de réflexion identique au système de pensée unique qu’ils veulent universelle.

    On pense tous pareil, on s’habille tous pareils. la raison de cette « philosophie » est simple: cela demande bien moins d’effort pour comprendre.

    Oui, je sais, mon propos n’est pas « politiquement correct », mais le moule était en panne lors de ma naissance.

    Bonne continuation, pour l’auteur la vie est une longue ligne droite …

    • Léon

      Oh que si, c’est politiquement correct ! C’est même tellement correct que ce sont les universalistes qui passent pour de dangereux révolutionnaires.
      C’est d’autant plus bizarre comme post que son auteur lui-même, dans l’article auquel il renvoie, critique la volonté de maintenir à toute force et artificiellement des comportements ou des us et coutumes archaïques au seul prétexte qu’elles sont minoritaires.
      Est-ce trop lui demander d’avoir de la cohérence à défaut de courtoisie ?

  • Alain

    Tiens, je vais me le jouer style l’enfoiré:

    je parlais justement de ce problème dans un de mes articles:

    Suivez la bave, elle vous mènera à l’escargot.

  • Ph. Renève

    Merci Pierre de cet article.

    On voit bien ici combien les démocraties laïques ont du mal à traiter le moindre problème d’ordre public suscité par des préceptes religieux impératifs. Partagées entre le souci de la liberté de culte et celui de la liberté tout court, donc laïque, elles n’ont bien souvent pas le courage de trancher et, en ménageant chèvre et chou, mécontentent animal et plante.

    • chantelois2010

      Philippe. Merci. Il faut savoir regarder son pays avec un esprit critique. Depuis l’arrivée d’un gouvernement conservateur de droite, le Canada est en pente descendante. Le rejet de sa candidature pour un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies le montre clairement. Hélas!

  • Léon

    Quelques questions préalables, Pierre :qu’est-ce que le « congrès musulman canadien  » ? Je suppose qu’il n’y a pas de loi au Canada interdisant le niquab, aussi la seule bataille juridique ici concerne donc le fait de savoir si de ne voir que les yeux d’un témoin dans une cour de justice empêche ou pas de « sonder l’âme » de la personne interrogée ?

    • chantelois2010

      Le Congrès musulman canadien est une organisation qui a pour mission de représenter l’ensemble des musulmans canadiens et d’en être le porte-parole. Cette organisation n’a qu’un pouvoir de représentation. Elle fait parti des groupes de pression qui défendent parfois des intérêts particuliers contre les dispositions générales des Chartes canadiennes et provinciales. En ce qui concerne le jugement rendue par la Cour d’appel de l’Ontario, cela revient effectivement à donner des droits individuels – fondés sur la religion – au détriment des droits individuels civils que conférait le droit pénal canadien aux victimes. Il faut rappeler que l’Ontario est la province qui est venue très près d’adopter les décisions de la Charia dans les règlements de conflits entre particuliers musulmans. La province a fait volte-face sous le tollé des groupes de pression qui ne voulaient pas voir les lois islamiques s’installer au Canada et avoir primauté sur le droit civil ou pénal.

  • @Léon : »Fallait le dire de suite que c’était le but recherché… »

    Pas du tout, ce n’était qu’une boutade.

    @Ph. Renève: « démocraties laïques ». N’ayant pas suivi de hautes études par manque de budget, pourriez vous me donner une définition simple, pour ne pas dire simpliste de ces deux très beaux mots. De cette manière, je me coucherai moins bête, même si pour beaucoup faire semblant de les comprendre ne les empêchent pas de dormir.

    Merci d’avance.

    • Ph. Renève

      Alain,

      Je ne sais pas si vous réalisez bien ce que votre ton a de déplaisant.
      Une démocratie laïque est une démocratie qui n’est basée sur aucune religion; je pense que c’est assez clair.

  • « Est-ce trop lui demander d’avoir de la cohérence à défaut de courtoisie ? »

    Oupss, désolé, je n’avais pas lu. désolé d’avoir troublé votre quiétude.

    En toute courtoisie, comme l’on dit chez les gens « biens.

  • Léon

    Vous pouvez toujours faire le malin, Alain, vous avez bien une position incohérente : critiquer ici le fait que, selon vous, Pierre Chantelois semble dénoncer une revendication de port du niquab et par ailleurs dans un article sur les minorités ethniques en Chine de dénoncer vous-même le maintien et le goût de leurs archaïsmes. Autrement dit vous critiquez en Chine ce que vous trouvez très bien au Canada…
    Réfléchissez un peu avant de baver.
    Pour « démocratie laïque », on ne trouve pas de dictionnaire ne Chine ?

  • « Pour « démocratie laïque », on ne trouve pas de dictionnaire ne Chine ? »

    Pour « démocratie laïque », on ne trouve pas de dictionnaire en Chine ?

    je vous ai répondu sur mon site, cela vous fera de plus de la visite, même si vous ne courrez pas après comme vous le dites souvent.

    la tolérance, la démocratie, vous la prêchez beaucoup ici, mais gare à celui qui n’est pas d’accord avec la pensée unique, même s’il est quelquefois accepté quelques entorses, histoire d’y faire croire.

    Votre manière de penser, votre démocratie, vos auteurs, votre site: tout un monde hautement démocratique, le vôtre.

    Allez, bonne journée, et merci pour l’accueil, une fois de plus.

    • Léon

      Oui, oui, « démocratie », « pensée unique », « tolérance », bla bla bla, mais répondez-nous donc sur le fond : comment peut on critiquer sur son blog des vêtements traditionnels folkloriques de certaines minorités ethniques en Chine incompatibles avec le travail 18 h par jour dans les rizières, et juger tout à fait acceptable le niquab qui gêne à peu près pour tout, même pour manger ?

  • chantelois2010

    Monsieur Albie a des leçons à donner sur la démocratie en Chine. Il faut lire le triptyque qu’il a pondu sur cette question. Monsieur Albie est le critique qui peut se permettre de mettre en pièces une émission dont le thème était : « La guerre avec la Chine est-elle inéluctable ? », tout en avouant ne pas l’avoir regardée : Sans avoir vu l’émission, mais en voyant la haute qualité de la distribution des rôles, il n’est pas difficile de s’imaginer ce qu’à dû être celle-ci, où il était question d’un pays prêt à initier un conflit mondial. La crédibilité de monsieur Albié a été honorée sur YouTube. Suis-je offusqué par les propos de monsieur Albie? Pourquoi le serais-je ? Je garde un esprit critique et ouvert sur mon pays. Et je garde un esprit ouvert et critique sur la Chine. Avant de critiquer une émission de télévision et les intellectuels qui font l’effort de repenser la Chine, je m’impose de l’écouter avec attention avant de procéder à sa mise en pièces. Par souci d’honnêteté et de rigueur intellectuelles. Les convictions de monsieur Albie à l’égard de son pays d’adoption l’honoreraient davantage si elles ne reposaient pas d’abord sur une négation systématique de son pays d’origine et de l’Europe en général. Le monde n’est binaire : la Chine et le reste du monde. Contrairement à ce que peut penser monsieur Albie. C’est ce même auteur qui ne consulte jamais Google qui a écrit le plus sérieusement du monde, sur Agoravox : L’armée chinoise à Paris en 2017 : Fiction ou réalité. Enfin, monsieur Albie est la personne qui censure toute opinion dissidente sur son propre blogue.

    La présente réponse sera la seule que j’adresserai à monsieur Albie puisque j’ai pris la résolution de ne plus répondre à ses attaques. Lorsque son argumentation sera raisonnée, j’accepterai volontiers de reprendre le dialogue. Il est 03h15. Par souci de respect pour ce blogue, je prends la peine de répondre aux questions posées puisque j’ai soumis un article, en toute connaissance de cause du décalage horaire.

    Pierre R. Chantelois

  • asinus

    il est dévidence que nombre de ceux qui dénonce  » la pensée unique » limite leur propre
    cerveau à ce mode de pensée , peut cela est il le resultat des performances imposées par ce meme cerveau .

  • Léon

    Pierre, je voudrais éviter de vous faire veiller à des heures indues. Répondez lorsque vous aurez dormi, on attendra.
    Je suppose que les débats sur les « accommodements raisonnables » qui ont eu lieu au Canada ont été assez vifs . N’y a-t-il donc personne actuellement pour y défendre une laïcité à la Française qui semble tout de même faciliter les rapports entre gens de religions et coutumes différentes? Je veux dire que de plus en plus, en Europe en tous cas, le multiculturalisme semble bien montrer ses limites et ses inconvénients; cela ne pose-t-il pas des questions au Canada ? Autre chose, le problème existe-t-il aussi au Quebec ou est-ce plutôt un débat anglophone ?

    • chantelois2010

      Léon. Au Canada, la tension n’est pas aussi forte entre musulmans et canadiens. Au Québec, le clivage est plus prononcé. Parce que nous sommes plus forts en gueule? Non. Nous sommes aussi timorés que les Canadiens du reste du Canada. Ni le Canada ni le Québec ne veulent s’engager à restreindre les signes ostentatoires en public. Au Québec, nous avons un esprit plus républicain (en raison des influences européennes). Mais nous restons un peuple prudent, timoré, qui a une certaine crainte de blesser. La Commission Bouchard-Taylor qui s’est promené partout au Québec a bien montré que cette question de l’envahissement de l’Autre se faisait au détriment de la culture vernaculaire de la province. Les débats ont été vifs. Parfois à la limite du racisme. Si si. Au-delà des mots, par contre, pas d’actions qui ont suivi. Les Québécois se disent bouleversés par des crimes d’honneur commis par des familles musulmanes immigrantes. Les forums débordent d’opinions extrêmes. Le gouvernement dénonce les dérapages. Mais évite de prendre position. Un exemple. Il a été question de permettre aux femmes voilées de voter. C’en était trop. L’ensemble du Canada s’est élevé contre cette décision administrative du directeur général des élections fédérales. Il s’agissait bien entendu d’élections du pays et non à l’intérieur des provinces. Le directeur général des élections a annulé sa décision et désormais obligation est faite aux femmes musulmanes de se dévoiler pour authentifier son identité. Les médecins du Québec, par leur association ou fédération, ont refusé de soigner l’épouse d’un mari musulman qui refusait que celle-ci soit vue par une femme ou non par un homme. Depuis moins cinq ans, les positions se sont radicalisées au Québec. Les médias n’hésitent plus à monter en épingle les accommodements religieux. Quiconque, parmi les autorités civiles, s’aventurerait à céder sur de quelconques accommodements se verrait automatiquement épinglé sur la place publique. La tolérance perd de sa vigueur.

      Notre système parlementaire fédéral et provincial de type britannique est plus exigent pour les élus. Les périodes de questions mettent souvent les gouvernements dans l’embarras. Ce que les gouvernements craignent par dessus tout maintenant c’est d’être sur la sellette auprès des grandes institutions internationales de défense des droits de la personne. Le Québec, comme le Canada, ne souhaite nullement être dénoncé auprès par exemple des Nations Unies pour violation des droits individuels. Ce qui se produit tout de même à l’occasion. Ottawa a été dénoncé pour avoir refusé de signer la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

      Il convient de dire aussi qu’au Canada, la paix sociale existe encore entre les populations immigrantes et les populations d’origine. Ce qui est le plus fréquemment dénoncé est ce racisme qui passe par les sélections d’emploi. Les entreprises hésitent parfois à embaucher des femmes voilées, ne serait-ce que du tchador. Une tendance veut que les clients ou clientes exigent d’être servis par des personnes qui n’affichent pas des signes ostentatoires. Les cas sont encore rares mais cela se produit.

      Je terminerai en disant qu’il existe au Québec une charte provinciale et qu’il existe à Ottawa une charte fédérale qui protègent les droits de la personne. Vous voyez d’ici les imbroglios. Et le tribunal ultime qui peut trancher sur l’application de ces lois est la Cour suprême du Canada, de juridiction fédérale. La multiplication des juridictions au Canada, fédéral, provincial et municipal, n’aide pas dans l’application de toutes ces chartes qui régissent les droits individuels ou collectifs. Lorsqu’il s’agit d’imposer le droit individuel au droit collectif, inutile de préciser que les dents grincent…

      • D. Furtif

        Dans la série : Euhhhhh 😕

        Merci Pierre

        Comme quoi un post long et détaillé peut être lu sans s’ y reprendre à trois fois et en conservant à la fin le souvenir de ce qui a été dit au début.

        Je fais remarquer , en passant, qu’il est possible d’avoir de brillants commentaires sans nous asséner des bolducs en pagaille vers ses œuvres complètes.

  • L'enfoiré

    Bonjour à tous,

    Et bien pour un matin. Cela commence fort. Il y en a qui oublie de se reposer à ce que je vois. 🙂
    Alain, je reprends son commentaire en réponse à un commentateur qui lui demandait quel était son système politique qui a sa préférence?

    Celui où la grande majorité de la population est heureuse, plaire à tout le monde étant impossible pour des raisons techniques ou/et idéologiques.

    Le système Français me semble assez bien adapté au pays avec des éléments qu’il faudrait toutefois améliorer:

    1°) Un système de référendum d’initiative populaire sur de grands sujets

    2°) Une représentativité proportionnelle au résultat des élections. Je trouve anormal qu’un parti gagnant les élections avec 50,1 % des voix ait le monopole. Cela a de plus l’effet néfaste de renforcer les clivages idéologiques et de former deux camps opposés dans l’opinion publique.

    3°)Limiter les mandats consécutifs à deux fois cinq ans pour tous les élus qu’ils soient communaux, régionaux ou nationaux.

    Pour ce qui st de la Chine, c’est bien plus compliqué, surtout en partant de la situation actuelle. Ce que proposent les intellos-dissidents est très joli dans les textes, mais je me demande si ces personnes habitent en Chine.

    Ce pays est pour moi ingérable dans sa globalité et doit devenir un fortement fédéralisé. C’est déjà le cas pour certaines régions autonomes, mais dans bien des cas les gouvernements locaux ont tendance à tout pourrir par les faits avérés de corruption.

    Ceux qui hurlent contre le manque de démocratie en Chine devraient regarder en Inde ce qu’à donné un système inadapté. Dans ce pays, la moitié des gens ne vont même plus voter, la liberté d’expression est un écran de fumée et la corruption empire d’année en année en raison de l’influence des castes.

    Ce qu’il faut avant tout à la Chine, c’est parvenir à sortir encore au moins la moitié des pauvres actuels de leur état. Il y a certes des progrès, mais lorsque l’on voit les sommes folles dépensées pour le seul profil de paraître de la part de certains cadres locaux, il est compréhensibles que certains chinois s’énervent.

    Séparer ensuite les différents pouvoirs que sont le judiciaire, le politique et le législatif. Des gadgets comme la liberté de la presse ne sont pas pour l’instant une priorité. Pouvoir dire Hu Jintao est un con n’est pas pour moi une preuve de progrès social, mais dénote un manque d’arguments. Beaucoup de problèmes sont liés à la surpuissance des gouvernements locaux, il faut donc un système efficace de contrôle et de sanction, moins médiatique, mais beaucoup plus étendu dans le temps.

    Des problèmes comme ceux des retraites ou de la couverture santé ne sont pas directement liés au fait que ce pays soit régi par une dictature, certains mélangent tout à plaisir. La preuve, l’Inde encore, qui a encore moins de protection sociale que la Chine.

    Ce pays est un chantier, et cela pour encore une bonne vingtaine d’années. Nous Occidentaux avons trop tendance à regarder les erreurs que commet ce pays, ou qu’il a commis par le passé, et ne voyons pas assez les progrès. La réduction de l’analphabétisme, la scolarisation dont la gratuité s’est étendue au cycle secondaire. La Chine a le plus grand nombre d’internautes, un parc de téléphonie énorme, ce qui va mal avec une image de dictature féroce.

    Les dirigeants de ce pays ont commis 2 erreurs monumentales. La première est le grand bond en avant de Mao, la deuxième est le grand bond en avant de Deng Xiaoping. Les chinois doivent trouver le juste milieu, ce ne sera pas facile, et je vous dirai pour ma part que je n’y crois pas. Certains font tout un plat de ce qu’est devenu la Chine, la présentant comme un danger pour le monde alors qu’elle n’est un danger que pour elle-même. Si dans 10 ans, ce pays n’a pas redressé la barre, il s’effondrera sur lui-même et pas en douceur. Ce sera très grave pour les Chinois, mais aussi pour le reste du monde.

    Pour ce qui est du système politique, je souhaite pour ce pays le meilleur possible et qui n’est pas très éloigné de ce qu’il est aujourd’hui, exception faite des réactions vieillottes de certains dirigeants et de l’omniprésence néfaste des gouvernements locaux non contrôlés.

    Alain n’est pas croyant. Aucune religion, dit-il. Et je le crois.
    En effet, ce qu’il demande aux Chinois, c’est de temporiser. Ils ne peuvent pas assumer la démocratie.
    En attendant, il doivent tendre l’autre joue quand ils reçoivent une baffe sur l’autre.
    Cela ne vous fait pas penser à quelqu’un, il y a 2000 ans?
    L’histoire est un éternel recommencement. Mais il ne se passe pas au même endroit.
    A l’époque c’était en Palestine.

    • L'enfoiré

      Ce qui m’amuse beaucoup, et je l’en remercie pour cela, ce sont les 3 objections au système français.

      1°) Un système de référendum d’initiative populaire sur de grands sujets
      >>> Comme en Suisse.

      2°) Une représentativité proportionnelle au résultat des élections. Je trouve anormal qu’un parti gagnant les élections avec 50,1 % des voix ait le monopole. Cela a de plus l’effet néfaste de renforcer les clivages idéologiques et de former deux camps opposés dans l’opinion publique.
      >>> Comme en Belgique

      3°)Limiter les mandats consécutifs à deux fois cinq ans pour tous les élus qu’ils soient communaux, régionaux ou nationaux.
      >>> Comme aux Etats-Unis, au Brésil, à part que là c’est 4 ans.

      • Ph. Renève

        L’Enfoiré, Léon a raison, c’est un peu hors sujet.

        Mais vous émettez des idées pour la France et la Chine. Quelle est alors votre opinion (rapide… ;-)) sur la situation en Belgique et la façon d’en sortir ? Parce que vu de France, c’est un sac de nœuds assez serrés.

    • Léon

      Euh, l’Enfoiré, soyez gentil de nous épargner des posts aussi longs lorsqu’ils sont hors sujet. L’article ne porte pas sur la démocratie en Chine ou la démocratie en général !

      • L'enfoiré

        Léon,
        Je suis désolé, le post n’est pas de moi. C’est un principe de base, chez moi. Je laisse parler sans coupe.
        De plus, si vous n’avez pas lu les commentaires précédents, je suis PARFAITEMENT dans les cordes du ring.
        On parlait de démocratie.
        Je crois que vous devriez changer de lunettes.

  • D. Furtif

    Une fois de plus Alain a des aigreurs matinales ce qui le conduit à se conduire mal, comme à son habitude.
    Même en ayant pas fait d’études comme il aime à le répéter dans une posture qui confine au théâtre, on peut en quelques jours acquérir les rudiments d’une bonne éducation. La Chine ancestrale ne manque pas de modèles.

    Je suis dans l’obligation de lui administrer notre médecine ( hélas déjà utilisée par un trop grand nombre)
    Alain si tu n’es pas satisfait de la manière dont les choses sont gérées ici. Que viens-tu y faire.Tu viens parler grossièrement à notre invité et profitant d’un différend avec lui , remettre en cause notre probité.

    Alain tu es gonflant.Je dirais même chiant.Tu as tous les caractères de ces enfants qui au milieu d’un groupe veulent qu’on les regarde, qu’on s’occupe d’eux , qu’on ne parle qu’à eux ….etc etc ….je suis sûr que tu en connais.

    Alors fais ce que tu fais dans ces cas là . Calme toi , prends un grand verre d’eau . Le fracas de tes éclats de voix m’a réveillé , moi qui dormait si bien.

    • Ph. Renève

      Il ne faut pas réveiller un Furtif qui dort. 😯

      • L'enfoiré

        Philippe,
        J’aime bien quand il se réveille.
        Ce Monsieur Alain a été un ami virtuel très longtemps. Il a pendant longtemps commenté mes articles. (il dit qu’il a fait une erreur, par après).
        Mais il ne supporte pas la contradiction.
        Quand on lui demande quel est son livre de chevet. Il répond « Le petit Livre Rouge », en boutade. 😉
        Je pensais qu’il avait tout de même lu ce que vanrinsg.hautetfort.com/archive/2007/01/31/taire-le-silence.html » rel= »nofollow »>j’avais écrit précédemment
        Et bien, non… Je suis déçu.

  • snoopy86

    Encore un qui est arrivé à pied pa

  • snoopy86

    par la Chine …

  • yohan

    Le lecteur de Cyberpresse a parfaitement raison. Ce qui alimente le plus l’islamophobie, ce sont les décisions bisounours et dangereuses de ceux qui veulent à tout prix démontrer qu’ils sont de parfaits démocrates. On a pu constater en France après la première affaire du voile à l’école suivie de son interdiction que le gros des tensions a disparu comme par enchantement, le sujet ayant cessé de faire débat. Outre le fait qu’il est profondément débile de faire plus laxiste que dans bon nombre de pays arabo musulmans (qui eux n’ont pas hésité à fixer les lignes à ne pas dépasser), si nous ne dressons pas nous mêmes les barrières claires, d’autres s’en chargeront bientôt d’une autre manière et je ne suis pas sûr que ce soit dans l’intérêt du plus grand nombre…

    • D. Furtif

      Ce qui m’avait mis en rage , c’était la posture « canadienne 😕 » de Jospin laissant les chefs d’établissements et au delà d’eux, les profs prendre seuls la décision de les refuser ou pas.

    • Ph. Renève

      Oui, bien dit, Yohan.

      Nous répugnons dans nos pays républicains à réglementer les comportements individuels, mais si des règles claires ne sont pas rapidement adoptées, la porte est ouverte à toutes les provocations et à tous les asservissements déguisés en libérations…

  • Par curiosité, étant donné le caractère virulent des réactions d’Alain, je suis allé voir sur Agoravhoax ce qui avait pu déclencher chez lui une telle hostilité envers le camarade Chantelois et je n’ai pas été déçu : le camarade HengXi se comporte en propagandiste zélé de la dictature chinoise et en censeur impitoyable de toute critique à l’égard de celle-ci.

    Comme l’a souligné Léon, sa position ici est absurde : comment peut-il défendre la burqa au Canada et condamner le l’islamisme séparatiste Ouïgour en Chine ? Mystère de la propagande sur fond de relativisme culturel bien commode pour ne pas avoir à justifier la situation des Droits de l’Homme en Chine. La position du camarade HengXi est absurde et intenable et mérite le prix Nobel de la propagande de la Cité Interdite.

    @ Pierre

    Décidément, en Ontario ça les travaille vraiment les accommodements pas du tout raisonnables… Cette province avait quand même fini par estimer que la charia, c’était pas très compatible avec la civilisation canadienne, mais voilà que les islamistes reviennent à l’assaut à coups de burqas dans les tribunaux et que la loi cède à leurs musulmaneries bâcheuses.

    En ce qui concerne l’élection de Naheed Nenshi à Calgary, il faut préciser que c’est un musulman ismaélien nizârite. Espérons qu’il fera mentir la fâcheuse réputation historique de sa religion !

    Quant à L’Islamic Society of North America… c’est de l’islamisme pur et dur.

    L’Amérique du Nord va-telle se transformer en Fort-à-bâches avec la cavalerie assaillie par des Sioux musulmans venus d’ailleurs ? Il faut d’urgence interdire la burqa et le niqab dans tous les pays civilisés et démocratiques. Récemment j’ai vu La Bataille d’Alger : les terroristes du FLN n’hésitaient pas à se servir des femmes voilées pour trimballer armes et explosifs et à se déguiser en femmes bâchées pour semer la mort. Le gangstérisme et le terrorisme en burqa ont de beaux jours devant eux en Occident si nous laissons faire ça, en plus de nous plier aux desirata sexistes de ces malades mentaux…

    • chantelois2010

      Marsu. Bien documenté, encore une fois. Le cas d’Alain est clos pour ma part. Heureux de savoir que tu as pu, comme Léon et d’autres, vérifier la nature de ses oeuvres épistolaires. Oui l’Ontario a des soubresauts assez surprenants en matière de gestion de la culture religieuse. Je me souviens de nos vieilles discussions sur Agoravox. J’hésitais beaucoup à prendre position parce que les problèmes alors n’étaient pas aussi vifs qu’aujourd’hui. Mais il ne faut pas s’attarder seulement aux organisations institutionnelles, il faut aussi regarder ce cas de la multinationale Campbell qui vient expérimenter en terre canadienne sa nouvelle ouverture au monde musulman. La compagnie étatsunienne n’a pas expérimenté ses soupes halal sur son territoire. Je vous recommande cette petite lecture de Cyberpresse qui montre la grande générosité d’Air Canada à l’égard des femmes qui portent la burqa. Une vidéo captée par un britannique en dit long sur la politique de notre compagnie d’aviation privée. Ce fut un autre grand débat dont nous sommes capables. Parler c’est bien, agir c’est dur, pourrait être le leitmotiv de notre gouvernement centre-droit de Jean Charest.

      • Ph. Renève

        Oui, terrifiante cette complaisance d’Air Canada, au détriment de la sacro-sainte sécurité…

        C’est dire jusqu’où certains peuvent se coucher pour faire des affaires.

      • @ Pierre

        Oui, je me souviens qu’il y a 4 ou 5 ans, quand on évoquait ce genre de problèmes, tu étais très très mesuré dans tes prises de positions, presque à la limite de l’angélisme iréniste. Sans doute croyais-tu encore que ce n’étaient que des petits désordres multiculturels mineurs qui pouvaient se solutionner à coups d’accommodements raisonnables. Ça va de plus en plus vite et de plus en plus fort, l’offensive islamiste contre l’Occident, hein ?

        • chantelois2010

          Marsu. Excellent cet angélisme iréniste! Comment te dire : le choc est sacrement brutal (n.d.rédacteur : sacrement n’est pas un blasphème) 😆 😆 Et le débat de Ground Zero et les débats à Toronto et les débats au Québec… un éveil colossal… rien de moins.

      • L'enfoiré

        Juste une anecdote « comique » toute fraiche.
        J’étais chez Carrefour.
        J’attendais à la caisse avec mon épouse.
        A l’extérieur,un Photomat pour faire des photos d’identité et une dame voilée jusqu’au pieds qui attendait son tour.
        Le côté face ne l’était pas complètement. Mais…
        J’ai attendu le temps qu’il fallait.
        Je n’ai pu voir ce qui s’est passé devant l’objectif.
        Quel a dû être la réaction du petit oiseau qui sort généralement de l’appareil?
        Déception? Amertume? Surprise?

  • chantelois2010

    Yohan. Attention. Il y a aussi des revirements de situation, comme la Turquie qui vient d’autoriser le voile dans les universités, notamment. Vous avez raison sur un point : au Canada, nous avons encore des débats sur le port du voile dans les écoles. Sauf que… les établissements scolaires voudraient imposer un costume pour inciter les élèves à adopter un certain décorum. Nous débattons aussi de cela. 🙄

    Philippe. Imaginons la situation suivante : imposition d’un costume aux élèves dans un établissement scolaire et réglementation législative sur l’interdiction pour les professeurs de porter des signes ostentatoires religieux. Vous voyez la quadrature du cercle ? Autre sujet qui fâche, le financement des écoles privées religieuses que je n’ai pas souligné encore. Écoles islamiques et juives reçoivent des subventions de l’État. Notre réseau scolaire public souffre de sous-financement, en contrepartie. 🙁

  • yohan

    Chantelois
    Je sais bien sûr que rien n’est jamais acquis et pour m’être rendu il y a peu à Istambul, on voit bien que deux mondes co-habitent dans une paix relative et que dans l’ombre, les intégristes sont bien à l’oeuvre.

  • COLRE

    Bonjour Chantelois,

    Quand je pense qu’il y a 20 ans j’avais pu voir le Québec comme un point de chute possible, un jour…! 😯

    C’était un temps où le féminisme québécois m’apparaissait très avancé par rapport à la vieille gauloiserie sexiste insupportable de la France !
    C’était un temps où le Québec semblait une société dynamique et originale, tournée vers l’avenir et des solutions moins rebattues qu’en France…
    C’était le temps du Déclin de l’Empire américain, film formidable, réjouissant, original…

    Bref ! j’avais envie d’aller y voir d’un peu plus près.

    Eh bééé ! qu’est devenu le féminisme québécois à la sauce de la capitulation face à l’islamisme, la charia et aux pseudo-droits des femmes voilées ?… dissous ? mangé de l’intérieur ?…

    Mais qu’on se réveille, bon dieu ! Il ne faut pas reculer d’un demi-quart de pas face à cette abomination totalitaire, il faut au contraire reprendre le terrain si piteusement abandonné par l’angélisme irénique dont parle Marsu.

    • chantelois2010

      Colre. Je vous rassure. Le Québec est un pays extraordinaire et il fait bon y vivre. Malgré ces petits grains de sable dans la vie qui roule bon train, je ne changerais pas pour toute autre province du Canada. La population québécoise est une population paisible. Depuis deux ans, je tente de décrire en photographies ce qu’est la vie à Montréal et au Québec sur un blogue. Depuis ma retraite, je découvre ma ville que j’avais totalement négligée pour raisons professionnelles. Bon. La vente est terminée. Il faut revenir aux réalités de cet article 😆

      • COLRE

        Merci… je m’en doutais bien un peu, remarquez… 😉
        Il n’empêche que je supporterais très mal les petits accommodements « raisonnables » dont vous nous parlez. J’ai une laïcité chevillée, et l’idée d’une justice accommodante avec la charia m’est véritablement insupportable. J’y perds un peu de mon humour… 😉
        Comme le disait un de ces braves islamistes d’AV qui nous prédisait en France la charia pour bientôt : la charia, c’est juste difficile au début… après, vous vous habituerez

        • chantelois2010

          Colre. Vous avez parfaitement raison. La population québécoise, dans son ensemble, si on lui donne un peu plus de temps, finira par devenir républicaine. Pas une républicaine modèle mais pas très loin 🙂 Un exemple concret : des familles vont contester jusqu’en Cour suprême du Canada le droit de retirer les enfants du cours Éthique et culture religieuse. Le ministère de l’Éducation du Québec a, jusqu’à maintenant, refusé plus de 2300 demandes d’exemption présentées par des parents opposés au cours. Nous évoluons lentement mais sûrement 😆

      • Léon

        Pierre, il faut nous parler beaucoup du Quebec. Je suis sûr que la plupart d’entre nous n’en sait pas grand-chose…
        Pour vos photos, si vous nous en choisissez une dizaine, envoyez-les en 72 dpi sur César on vous fera un diaporama !

        • chantelois2010

          Léon. Je préparerai un petit diaporama sur Montréal et sur Québec. Pour la semaine prochaine. Merci de l’invitation.

  • yohan

    Idem pour moi. A Québec, dans les années 70, les filles étaient sacrément décomplexées comme tu dis. Les filles draguaient bien plus que les mecs (genre « hosti sec tum plé touais », ce qui me changeait bigrement des parisiennes 🙄

  • asinus

    yep! l’ane passe souvent pour le prof Philippulus mais croyez en une vielle bete paranoiaque ceux qui pense possible de négocier avec l islam sont dans l’erreur.
    Il n’y a et ne peu y avoir d’islam modéré  » ça n est pas un jugement de valeur juste un constat » .Pour un pieux musulman  » pléonasme » il n’est de loi des hommes au dessus de celles des hadith et du coran.Mieux un musulman ne peux relever d’une autorité terrestre que si elle procede de l’islam .En soit meme le concept de sphere privée et de sphere publique est un blaspheme cette religion se vit comme un tout « social culturel religieux » vous etes de la  » ouma » ou vous n’en etes pas auquel cas s’applique a vous la takkia.Vous pourrez retourner le probleme dans tous les sens ,invoquer le modernisme la tolérance il vous faudras vous compter eux l’on déja fait et meme si vous dédaignez notre camps eux vous ont deja exclus comme dhimis.
    Enfants
    des republiques grasses et riches que ne voyez pas les crocs et les griffes que dissimulent les envolées verbeuses du si habile Professeur Ramadan , chers démocrates
    tolérants qui ne voyez guère les coups de boutoir communautaristes sur le socle républicain votre réveil sera douloureux .Ecoutez les augures pour une fois et aimez les guerres à venir car leur paix islamique vous sera terrible!

    • @ Asinus

      Depuis le temps que tu nous fréquentes sur ce site, il est étonnant que tu continues à nous prendre pour des benêts sous-estimant l’offensive islamiste. Moi-même, il y a 5 ans, aux débuts d’Agoravhoax, tout en étant socialiste j’étais l’un des seuls à gauche, avec le regretté Patrick Adam, à dénoncer ce danger – et pour cette raison à me faire accuser sans cesse d’être un sous-marin de l’extrême-droite. Depuis, les choses ont bien évolué – forcément – et bien des yeux de gauche se sont décillés. Alors inutile de faire ton prof Philippulus d’extrême-drouâte admonestant les « démocrates tolérants » de gauche. Si l’Islam est l’ennemi de la démocratie et de la tolérance, il faut plus que jamais être démocrate et tolérant en général si l’on ne veut pas ressembler à l’ennemi, mais pas démocrate et pas tolérant du tout envers l’Islam. Capisco ?

    • D. Furtif

      Je crois Asinus que tu forces le trait, que tu surjoues ton personnage. Tu en viens à ne plus être crédible du tout…
      Pourquoi ne pas venir ici et dire tout simplement ce que tu penses sans tarabiscoter au 36è degré ce que tu tiens à nous dire

      et que nous lirons attentivement.

    • D. Furtif

      J’y reviens Asinus
      Nous prêter les mots de Sisyphe n’est guère bienveillant

      • asinus

        @marsu
        democrate de gauche heu je ne fais pas un procés à la gauche sur ce coup le regroupement familial c est giscard ;le communautarisme client  » au sens romain » c est sarkozy.J’entend les reproche de Furtif , et pourtant je me force d’articuler intellectuellement mon propos de le rendre cohérent .Il n ya pas de volonté blessante
        dans mes propos » pas ici » mais je n’arrive pas à nuancer je suis sur qu il n y a pas
        de courants différents possible dans ce qui vient ,il n y aura que deux camps le leur ou le notre .Nos politiques se dérobent à leur devoir en envelloppant de termes democratie tolerance multiculturalisme ce qui n est que leur soumission au nouvel ordre qui s’installe, peut etre est ce à tord que j’assimile les mesurés ceux qui cherche à comprendre à des tiedes.Mais il n’est plus temps cette conversation à mon sens nous sembleras bien désuete dans 5/10ans quand nous aurons connus nos propres
        guerre balkaniques.

        • @ Asinus

          On est bien d’accord là-dessus. Sauf sur un point : il n’est pas question de ressembler à l’ennemi anti-démocrate et intolérant, ce qui ne veut pas dire être tiède. Mais effectivement, si nos responsables politiques continuent à ne pas prendre en compte cette menace et à se donner les moyens de la combattre durement, alors l’Europe se balkanisera et il y aura des guerres ethnico-religieuses et à ce moment-là, effectivement, il n’y aura plus que deux camps et des traîtres. Il vaut mieux essayer de faire le maximum pour éviter que cela se produise, il est encore temps, mais il faut vraiment faire vite maintenant. Heureusement, les islamiques se rendent tellement insupportables qu’ils hâtent de plus en plus la salutaire prise de conscience en attendant de prendre les mesures radicales qui s’imposent (expulsions, mise sous contrôle policier étroite des mosquées, interdiction de toute réclamation communautariste et religieuse, répression impitoyable de l’islamo-gangstérisme et de l’islamo-terrorisme, etc.)…

  • chantelois2010

    Yohan. « hosti sec tum plé touais ». Les filles sont toujours aussi jolies. Elles sont magnifiques. Libres et indépendantes. Professionnelles et déterminées. Je suis convaincu que vous vous plairiez encore au Québec et à Québec. 😆 😆

  • chantelois2010

    Asinus. Ce que vient d’écrire Marsu, je peux en témoigner. D’abord en écrits et dans la vraie vie. Le Québec n’a pas atteint les extrêmes et les guerres larvées. Mais sa population sent sa crainte grandir au fur et à mesure des revendications de plus en plus tonitruantes de la minorité qui se réclame de l’Islam intégriste. Cela ne fait plus de doute. Et nous en venons à conclure, comme dans d’autres pays, notamment en Allemagne, que le multiculturalisme est un échec chez nous. Le lourd héritage de Pierre-Elliot Trudeau se révèle être un poids lourd à supporter.

    • @ Pierre

      Eh oui. Et l’islamophobie, qui est somme toute une réaction de défense immunitaire légitime et nécessaire face à ces revendications agressives, commence à produire des fruits sociobiologiques dangereux comme ceux que j’ai évoqués dans ce nartic. L’as-tu lu ? En lisant la presse internationale, j’ai été surpris de ne pas trouver d’équivalent de cette dénonciation des dérives de l’islamophobie… Brrr…

      • asinus

        @MARSU
        du danger d’etre
        islamophobe certes ,il m’arrive souvent par exemple sur le site non citoyens de m interroger sur les denonciations d une france raciste par des gens qui viennent y vivre de ses subsides .Mais tu ne trouveras aucun termes racistes ou injurieux de ma part ,
        je me force meme denonçant l islam de ne proferer aucun terme injuriant ou pouvant blesser une croyance , il est d ailleurs amusant que je me fasse injurier par des defenseurs des musulmans alors meme je converse courtoisement avec des musulmans déclarés sur agoravox.

      • chantelois2010

        Marsu. Oui je l’avais lu. Le cas Sarrazin en Allemagne m’avait intéressé grandement. Au moment de sa parution, j’étais en voyage.

  • Buster

    D’ailleurs, les derniers billets de RL que j’ai parcouru rapidement m’ont sidéré !

    • @ Buster

      Tu fais allusion à quoi ? Au fait que sur Riposte Laïque c’est le silence sépulcral sur les thèses de Sarrazin (alors que je leur ai fait lire mon nartic et qu’ils ont accusé réception de cette lecture en semblant être légèrement gênés aux entournures ?). Oui, très bizarre. Ou pas du tout, on verra…

      • Buster

        A celui-ci par exemple dont l’excès me semble à 1000 lieues de la simple Riposte Laïque .

        • Léon

          Assez d’accord avec toi, Buster. RL est à la fois irremplaçable et très militant donc souvent excessif. Là euh, constituer des milices d’autodéfense, j’espère que c’est juste une provocation…

        • @ Buster

          Oui, RL n’y va pas de main morte… et ce genre de réaction n’a effectivement plus rien à voir avec la laïcité. Ce qui démontre bien, à mon avis, que brandir l’étendard de la laïcité et exiger sa stricte application ne suffira pas à régler les problèmes causés par l’immigration islamique, qui sont très loin d’être tous religieux au sens où nous l’entendons, étant donné que l’Islam est une structure sociale totalisante (et totalitaire). L’un des effets de la charia strictement appliquée est d’être impitoyable avec ce genre de cailleras fauteurs de troubles dans les pays où elle est appliquée et dans les cerveaux qu’elle a façonnés. Alors forcément, des enfants ainsi éduqués se disent que la loi républicaine est bien laxiste et qu’ils peuvent donc tout se permettre. On remarquera que dans les tribunaux et les prisons, aucun musulmaniaque ne demande l’application de la charia pour les voleurs, les violeurs et autres délinquants et criminels islamiens. Pas fous les mecs !

          • chantelois2010

            Buster : lorsque l’y lis : On voudrait priver la police des moyens de protéger les citoyens de ce pays, et laisser les mains libres aux racailles et à leur logique de guerre civile ethnique, on ne s’y prendrait pas autrement, j’y retrouve un même discours et les mêmes préoccupations des fédérations et associations qui représentent les forces de l’ordre du Québec. Toutefois, la situation décrite dans RL n’est pas aussi exacerbée au Québec.

            • Buster

              Pierre, Léon, Marsu, et les autres
              Riposte Laïque est un mouvement important en France.
              Non pas important en nombre ou en audience, pas encore, peut-être, mais important par la prise de conscience qu’il a forcé le pays à faire et aussi par l’origine variée de ses animateurs.
              Féministes, militants de gauche, autres venant de la droite, musulmans d’origine aussi…

              Nous sommes nombreux ici à être aussi conscients que RL des problèmes, à y réfléchir et à en discuter.
              (Marsu et Patrick Adam ont été parmi mes premières lectures intéressantes et décoiffantes sur le sujet.)

              RL doit à mon avis faire très attention maintenant. Son combat et son discours ne doivent jamais déraper vers des excès ou des amalgames, ou vers une violence symétrique et aussi vaine que celle qu’il dénonce.
              J’imagine, de l’extérieur du mouvement, que la diversité des tendances en son sein ne doit pas faciliter l’adoption d’une ligne claire, ferme, combative, mais sans débordements vers une forme ou une autre de xénophobie.
              Chaque écart qu’il ferait sur ce terrain serait immédiatement utilisé pour discréditer ce mouvement, et les idées de base qu’il assène.
              Hors nous avons extrêmement besoin de ce porte-parole pour faire bouger et nous devons donc scrupuleusement tenter de circonscrire son discours à ses idéaux initiaux : Défense de la laïcité, de la République, du droit et de nos valeurs occidentales quand elles deviennent menacées.
              Il y a donc de la part de chacun de nous une auto-vigilance à appliquer et nous devons signaler immédiatement les points litigieux pour rester concentrés sur le fond.
              Dans l’article auquel je renvoie, RL va à mon sens beaucoup trop loin dans l’amalgame et dessert ses/nos idéaux laïques en caricaturant à outrance et en se trompant sur la méthode.

              • @ Buster

                C’est clair pour moi depuis un bon moment déjà. Le rapprochement de RL avec l’extrême-droite identitaire, pour moi ça ne passe pas. Et s’ils continuent à faire comme si Sarrazin n’avait pas soutenu une thèse sociobiologique et racialiste alors qu’ils ont lu mon nartic là-dessus (je ne dis pas ça parce que c’est moi qui l’ai écrit, mais parce qu’à ma connaissance il est jusqu’à présent le seul qui pointe nettement le danger absolu de cette dérive racialiste, tout en défendant la légitimité de l’islamophobie culturelle) et qu’ils savent à quoi s’en tenir, pour moi ça ne passera plus du tout.

                • Causette

                  Riposte laïque ça dévire grave avec leurs milices privées et leurs dessins (caricatures) sont laids! tout ça anéantit complètement leur propos sur la défense de la laïcité.

                  C’est vrai qu’en face, c’est pas du gâteau ; sous leur article: Le vrai visage de l’islam, il y a ce billet doux

                  :mrgreen:

                  5.Mes Jt’emerde va te faire qd jretirais mon voile cqd jserais morte fdp dmerde jm’en fou si il est arabe il a vecu acoté dcon est il les mtn donc en gros osef koi va regarde les puttes ki traine dehor au lieu dns regardé pauvre con
                  ET LE VRAIS VISAGE DE LISLAM CES LA GENTILLESSE LA SAGESSE EST LHONNEUR LA FIERTE ET LES ARABE TEMERDE SI TU LES AIME PO SA MERE A CTYPE IL A VECU AVEC DES GENS EMBALLE

                  😯

                  (… de paix et d’amour, kon vous dit !)

  • Causette

    Ainsi, tour de passe-passe, la soumission des filles envers les hommes de l’islam est affaire privée et le choix pour les femmes de porter la burqa devient une décision individuelle qui ne se rapporte plus au religieux. C’est son choix! Notre emburquée, frustrée dans sa volonté de réflexion, choisit un paraître qui n’est qu’un disparaître qui affiche le refus de cet « abaissement » à apparaître.
    Et cerise sur ce gâteau putréfié : l’identité totalement cachée derrière la burqa, l’emburquée devient une rebelle 😯 Ce fantôme noir qui chemine le plus souvent quelques pas derrière son barbu de maître ? Pourquoi pas une révolutionnaire tant qu’on y est?

    Fichtre, à ces juges, il faudrait leur livrer toutes les propagandes islamistes ; qu’ils prennent connaissance des mécanismes par lesquels cet islam (qui est à la fois religion, mode et système de gouvernement et règle de la vie quotidienne) tisse l’occultation du seul et unique sens de la burqa, la soumission au monde religieux de l’islam dans ce qu’il a de plus néfaste, si tant est que l’on ait envie de mesurer encore l’archaïsme du fait religieux. http://atheisme.free.fr/Contributions/Islam_violent_intolerant.htm

  • chantelois2010

    Colre. Un oubli a fait qu’il n’existe pas de lien sur la charte québécoise des droits et libertés. Désolé.

    • @ Pierre

      Je viens de lire cette charte québecoise des droits et libertés.

      L’article 20 est un pur délice pour les islamistes : « 20. Une distinction, exclusion ou préférence fondée sur les aptitudes ou qualités requises par un emploi, ou justifiée par le caractère charitable, philanthropique, religieux, politique ou éducatif d’une institution sans but lucratif ou qui est vouée exclusivement au bien-être d’un groupe ethnique est réputée non discriminatoire ». Dans cette perspective, résumons comment un islamiste peut l’interpréter de son point de vue : « 20. Une distinction, exclusion ou préférence… justifiée par le caractère… religieux… ou qui est vouée exclusivement au bien-être d’un groupe ethnique est réputée non discriminatoire ».

      Cauchemar, mauvais sort, comme chante Charlebois !

  • Liang

    Bonjour,

    Vous venez de pointer sur un point essentiel depuis l’aube de l’humanité : comment percevoir les contradictions ? Vivre avec ou lutter contre ?

    Toute société a ses propres contradictions. Aucune théorie sur l’humain ou sur la société humaine possède de conditions suffisantes pour que les théories, sans doute nécessaires, deviennent incontestables comme les théorèmes en science dure. Ainsi va la Vie.

    De ces contradictions, il résulte des croyants et des suffisants. Ils se lancent dans la bataille contre les contradictions, pour imposer « la condition suffisante » qui sont dans le fond, des idéologies ou des croyances (laïques ou religieuses).

    Compromission ou compromis? Cela dépend si l’on est suffisant (croyant), ou non.

    Héraclite disait : « Le discordant, s’accorde avec soi-même ; accord de tensions inverses, comme dans l’arc ou la lyre » – la dynamique des contradictoires.

    NDLR

    Si vous souhaitez poster sur notre blog il est nécessaire que vous fournissiez une adresse et un minimum d’identification
    Contactez nous par j_csar@orange.fr

    • @ Liang

      Admirable discours abstrait et irénique sur le sexe des anges, qui fait fi des lois et modes de vie concrets et inconciliables, sans parler même de ceux qui sont attentatoires à la liberté des femmes. Il est vrai qu’Héraclite à Ephèse au VIe siècle avant JC n’avait pas à cohabiter avec des islamistes…

      • Liang

        « lois et modes de vie concrets et inconciliables »

        Inconcilliables ? Alors, lutte à mort. Le « spectacle » commencé il y a milles ans, sera toujours autant larmoyant, sanglant et excitant.

        « sans parler même de ceux qui sont attentatoires à la liberté des femmes »

        Parler de la femme seule sans les hommes, n’a pas de sens.

    • chantelois2010

      Bonjour Liang. Heureux de vous relire ici. Chaque nation est appelée en effet à vivre avec ses forces, ses faiblesses et ses contradictions. C’est presque une lapalissade que d’affirmer cette réalité. Mais il est des réalités qui se dressent devant des croyances de bases et qui font que les populations comprennent, tardivement, les dangers d’un certain multiculturalisme angélique. Ce qui fut notre lot tant au Canada qu’au Québec. Les accommodements ont vite pris le dessus et les populations sont devenues plus critiques, voire moins tolérantes, à l’égard de ce multiculturalisme débridé.

      • Liang

        Bonjour Pierre,

        J’ai passé deux semaines en ballade au Québec cet été. Mon impression, très superficielle sans aucun doute, est que ce problème de conflit culturel est moins prononcé qu’en France. Mais il n’en exite pas moins, des revendications identitaires. Rien d’anormal en période de crise économique.

        Le multiculturalisme « débridé », « angélique », suppose que, a priori, chacun ou chaque groupe ait une « identité » propre, mais si mal définie en réalité. La question identitaire, individuelle ou collective – définition floue voire insaisissable, sauf pour les croyants ou suffisants -, et étroitement liée à la primauté du mot Etre dans les langues, est toujours exclusive vis à vis du tiers.

        Et les « bêtes immondes » renaissent, peu à peu, de ses cendres. C’est le cas en Europe. Comment cela se passe au Québec ?

    • Causette

      Vous venez de pointer sur un point essentiel depuis l’aube de l’humanité : comment percevoir les contradictions ? Vivre avec ou lutter contre ?
      (…)
      Compromission ou compromis? Cela dépend si l’on est suffisant (croyant), ou non.

      Liang, allez donc posez ces questions aux « croyants »
      http://www.youtube.com/watch?v=QYXZXKuFUNM

  • D. Furtif

    Bonjour Liang
    Ce que vous appelez : la dynamique des contradictoires. je l’appelle plus simplement la dialectique du réel.
    Cela vous conviendrait-il?

    Je vous rappelle que nous vous demandons de nous fournir une adresse valide et quelques éléments d’identification en vous servant de j_csar@orange.fr

  • Liang

    Bonjour,

    La dialectique du réel ? Peut-être, à vrai dire, je n’en sais rien.

    L’arche de Noé, a-t-elle une destination ou Éternel retour ?

  • chantelois2010

    À tout le monde. Je vous remercie pour tous ces bons échanges. La conclusion est que nous avons une longue route à parcourir encore pour nous affranchir réellement de nos démons passés et présents (l’esprit judéo-chrétien est toujours présent, comme vous le constatez). Merci

  • chantelois2010

    Causette. Merci. Je vais regarder cette video. Inutile de préciser que quatre minutes d’intro… c’est long. Tareq Ramadan est déjà venu à Montréal. Son frère également. Il est également contesté par les milieux non-musulmans. J’ai eu beaucoup de difficultés à me rendre au bout de cette conférence. Entendre ce prédicateur parler de fraternité… j’ai de gros gros doutes. Le prophète réunit les tribus divisées par la fraternité… disait Ramadan. C’est ce que nous a enseigné l’Église catholique, en d’autres mots. Suis-je plus instruit? Poser la question est y répondre 🙂