Teinture des oeufs de pâques

Faisons dans le sérieux, avec des oeufs de poule que l’on aura choisis de la couleur la plus claire possible, sans aucune fêlure de la coquille et que l’on aura bien fait durcir, refroidir et sécher.

Foin des œufs en plâtre ; et on oubliera également ces propositions de vider les oeufs par deux trous, l’un au sommet l’autre à la base, qui obligent à les remplir ensuite avec une autre substance, ça complique énormément.

On ne peut réussir ces œufs qu’en les teignant d’abord d’une couleur vive uniforme.

Là se pose la question du colorant.

Certains s’échinent à trouver des teinture naturelles (café, jus d’artichaut etc…). franchement, c’est se compliquer la vie. On trouve des colorants alimentaires dans toutes les épiceries fines, souvent dans les grandes surfaces également : vous avez peu de chances d’obtenir des belles teintes vives avec ces colorants « naturels ». Si vous avez un copain pharmacien, avec beaucoup de chance, il pourra avoir au fin fond de ses stocks du bleu de méthylène qui fait un magnifique colorant.
Quelles que soient les teintures utilisées, la règle absolue pour qu’elles prennent sur la coquille d’œuf, qu’elles se fixent, est, dans l’équivalent d’un bol de teinture à la bonne dilution, d’y ajouter une cuiller à café de vinaigre.
J’indique également une autre technique, plus compliquée, qui nécessite du papier de soie coloré utilisé parfois pour des emballages, qui donne de très beaux résultats.
Il faut couper avec des ciseaux ces papiers de plusieurs couleurs en tous petits morceaux.Ensuite étaler une couche de ces confettis sur du papier d’alu, prendre un oeuf cru que l’on passe rapidement dans un mélange d’eau et de le vinaigre , le poser dessus, puis le recouvrir d’une couche de confettis et faire une papillote avec l’alu. Il faut ensuite faire cuire l’oeuf normalement dans sa papillote puis « démouler » . Le papier de soie aura dégorgé sur la coquille en en camaïeu de couleurs du plus bel effet.
Sinon, après avoir dilué vos teintures dans de l’eau ( surtout ne pas trop diluer…) et ajouté votre vinaigre , il suffit d’y tremper vos œufs quelques minutes puis de les mettre à sécher.

Trois accessoires sont indispensables :

1) De quoi poser les oeufs le temps qu’ils sèchent ( soit des boîtes à œufs vides dont on utilisera les parties bombées en en coupant légèrement le haut, soit des sortes de coquetiers que vous aurez réalisés dans un tube en carton de sopalin ou de PQ).
2) Un outil réalisé dans du fil de fer ayant cette forme, pour retirer l’œuf de la teinture sans y mettre les doigts.
3) Des boites de la taille d’un bol à peu près pour chacune de vos teintures.

Attention, toutes ces activités sont, par définition, très salissantes et les tâches de teinture très difficiles à enlever ! Equipez les gamins en conséquence, et faites cela de préférence en plein air.

Une fois le fond réalisé, tout est possible, des motifs à la gouache ou l’acrylique, au pinceau, avec des bâtonnets de coton, des feutres, etc….
Lorsque la peinture est bien sèche, on frotte l’œuf avec un chiffon imbibé de gras (huile ou saindoux ) pour le faire briller.. On les dispose dans une assiette blanche et on en donne aux amis.

1 comment to Teinture des oeufs de pâques

Leave a Reply