Le Val des Nymphes
Lectures :409
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Dora
Membre
Dora
27 juillet 2020 13 h 04 min
Reply to  D. Furtif

Bonjour Furtif,

On m’a expliqué que c’était pareil pour les sangliers, individuellement ou en meute ils foncent sur tout ce qui bouge. Ils seraient en fort développement actuellement.
Je surveillais sur ma gauche tout en accélérant deux jeunes qui couraient parallèlement à la départementale. Ils se sont mis à bifurquer légèrement en direction de la route. J’ai réussi à les dépasser avant qu’ils me croisent.

En traversant une route, les biches au contraire vont tenter d’éviter un véhicule en passant après lui mais si vous êtes dans le suivant, vous risquez de les percuter.

Dora
Membre
Dora
27 juillet 2020 12 h 55 min

Hello!
Les témoignages et photos réunies sur ce site ont une valeur de document ethnologique. Pour tous ceux qui idéalisent le retour à la nature, je vous invite à parcourir ces pages attentivement.

Dora
Membre
Dora
30 juillet 2020 17 h 56 min

Hello!
Caroline Fourest, un extrait : « Personne ne peut s’ériger en juge implacable de l’histoire. C’est toujours facile de regarder le passé avec les yeux d’aujourd’hui. La jeunesse actuelle a appris à se politiser par l’instantanée des réseaux sociaux, par nature très décontextualisés. L’enjeu majeur de l’école devrait être d’enseigner le libre examen, l’esprit critique et l’esprit de contexte. C’est un véritable combat, car aujourd’hui tout se vaut.  
L’universalisme est un idéal exigeant. Il exige de la subtilité, le goût de la complexité. En revanche, l’identitarisme ne demande aucun effort. Il faut remettre chaque chose à sa place. La base de l’antiracisme consiste à apprendre à se mettre dans la peau de l’autre. Il faut avoir l’intelligence de faire un bout de trajet jusqu’aux hommes et aux femmes du passé. Si on doit déboulonner toutes les statues d’hommes qui ont tenu des propos racistes, sexistes ou homophobes, il n’y aura plus une statue debout. Nous allons devenir comme les États-Unis, avec des numéros à la place des noms, et moins de mémoire. Or, contrairement à ce qu’on pourrait penser, le fait d’avoir moins de mémoire ne permet pas de se défaire des démons du passé. »

Dora
Membre
Dora
30 juillet 2020 17 h 57 min

Oups! Voici le lien vers l’article écrit par C. Fourest.