Un très vieux pont en Italie
La liberté d’expression est offerte sur Maisdisons à ceux qui acceptent que le Webmestre en use à part égale …
Il n’est demandé à personne de renoncer à ses convictions…Ceux qui refusent de remplir les conditions communes permettant de commenter sur ce blog et qui, en outre, accumulent les mensonges et les calomnies …perdent leur temps…
Lectures :628
S’abonner
Notifier de
guest
25 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
LE TENIA Furston
LE TENIA Furston
1 avril 2021 8 h 25 min
Reply to  D. Furtif

Bon débarras !

DLF

Le TENIA est rentré chez Maman faire laver son linge sale

Dora
Membre
Dora
9 avril 2021 20 h 00 min
Reply to  D. Furtif

C’est super les cartes, ça fait voyager….c’est mieux que les infos à la télé!

arthes
Membre
arthes
4 avril 2021 19 h 14 min
Reply to  D. Furtif

Dürer… J adore, bref, il fut aimé par tous en son temps et encore …Bon forcément et curieusement cette gravure et cette histoire m’ont fait penser aussitôt au « roi des aulnes » un conte de Goethe….Tiré d’une légende nordique Danoise , les Aulnes étant les elfes des légendes..

Voici la plus claire des traductions que je trouve à ce jour, :https://www.lesvoixdelapoesie.com/poemes/le-roi-des-aulnes

Et puis la musique , par Schubert mise sur cette poésie, qui ne saurait être entachée des ordures psycho/intello actuelles, les saletés.

https://youtu.be/_U3uIl3Qwvk
Oh , mais si mal exprimé dans cet affreux bandeau, , il suffit de regarder les images et de se laisser aller dans la poésie et de fermer les yeux..

Et à la fin du conte, une dague se plante en mon coeur, et je retenais mes larmes…

arthes
Membre
arthes
9 avril 2021 14 h 49 min
Reply to  D. Furtif

Bonjour Furtif, bonjour à tous

Hélas, lorsque j’ai appris l’allemand, au collège, il s’agissait de remplacer Brian and Jenny par Ulla und Otmar, avec des aventures de  préados, du genre « le club des cinq » où nous apprenions à chanter : Wir sind das vierblättriges kleeblatt
 
Et puis, plus tard au lycée ce fut : https://youtu.be/7-FMglTIO30
 
(que je connais presque par cœur, notre prof en était fan)
Pas eu connaissance à cette époque de l’histoire déchirante du cavalier solitaire avec son enfant qui meurt peu
à peu et inexorablement dans ses bras, tout le long d’un chemin initiatique effrayant et envoutant à la fois, pas davantage que celle du chevalier seul qui
avance tranquillement dans un bois hostile avec la mort et le diable qui le guettent et le tentent…

En fin de compte…Génération années 80, j’ai passé mon adolescence et ma jeunesse à tout brûler et à ne rien vouloir construire ni pérenniser (sauf ma famille, miraculeusement on pourrait dire) , ce n’est que bien tardivement que je découvre enfin la splendeur, la puissance et l’intemporalité de tout ce que j’ai pensé vouloir détruire.
 
Mais j’ai mes préférences…Dürer, parmi d’autres tient une place particulière
 
Dürer se tient à une époque charnière entre l
e médiéval et la renaissance, entre la sensibilité , la profondeur des ancestrales et froides légendes nordiques et la chaleur de l’humanisme , le modernisme réformiste , la maitrise de l’espace.
Inspiré autant par les maÎtres hollandais que les italiens

Chez le Dürer peintre…

Je préfère sa vénitienne où l’imperfection et le mouvement du visage , les bouclettes rebellent, apportent une vie et un attachement

 comment image
 
A celle de Botticelli qui , parfaite et belle certes, me parrait frivole et figée

comment image?sqp=-oaymwEcCOgCEMoBSFXyq4qpAw4IARUAAIhCGAFwAcABBg==&rs=AOn4CLDwVvU-rTFGyews_uWgrYA04Xh-dg

Et enfin, pour Dürer le graveur, Mélancolia me ramène à Faust, le savant qui a accumulé toutes les connaissance , mais insatisfait et désemparé (et donc, mon cher Goethe) au bord (effrayant, excitant et terrible) de l’abime

Et si il n’y avait que cela…Ses autoportraits sont d’une beauté, sobriété et élégance quasi inégalée.

Un ami me disait il y a peu avoir passé à Munich , dans un musée, 1 heure entière devant un seul de ses tableau, et je le comprends, tant il y a de détails, et comme une andouille, j’en ai oublié de lui demander quel était précisément ce tableau, tant j’en ai en tête que je voudrais voir , et que cela me faisait un tourbillon.
Faudra que je lui demande.

(bon, je n’arrive pas à copier le lien pour Mélancolia )

ranta
ranta
5 avril 2021 14 h 32 min

« 
Ranta, j’espère que t’es dans ceux « qui ne vont pas si bien que ça ». Le pied serait un cancer, mais si tu avais juste un coeur à la ramasse (à force de picoler et de bouffer comme un porc), avec tout le temps la peur de crever dans la minute, à la limite je m’en contenterais. »

  • 12/8 de tension.
  • Un coeur au repos à 56 pulsations
  • Une méconnaissance totale des pilulles bleue
  • 18 % d’IMC
  • 17 de VMA l’an passé j’avoue, pas fait cette année.

Pas trop déçu Dugland ?

Last edited il y a7 jours by ranta
Dora
Membre
Dora
9 avril 2021 19 h 41 min

Hello!
Les sénateurs ont voté l’interdiction du voile dans les compétitions nationales. La France est un pays laïque. Les sportifs représentent notre pays et doivent en refléter son identité. C’est ce qu’auraient dû affirmer les membres de l’Observatoire de la Laïcité dissout cette semaine par le gouvernement.

laïcité sport voile.jpg
Dora
Membre
Dora
9 avril 2021 19 h 53 min

« Frédéric Burnier-Framboret, le maire d’Albertville, a été mis en demeure par le tribunal administratif d’autoriser la construction d’une école de la Confédération islamique Millî Görüs, bras armé de l’État turc, et qui refuse de signer la charte des principes pour l’islam de France. Il déplore de n’avoir pas les moyens juridiques de s’y opposer. »

Dora
Membre
Dora
9 avril 2021 19 h 59 min

Arès la bataille du directeur de l’IUT de Saint Denis du fait de l’aménagement d’une salle de prière, la vente de sandwichs halals, l’absentéisme de chargés de cours, Paris-Nord-Sorbonne est aussi concernée.
Influence d’associations prosélytes, présence de prédicateur, conseils d’administration sous pression, gestion déficiente de la direction…
La fac Paris Nord a longtemps fermé les yeux face à des manifestations contraires aux règles les plus élémentaires de la laïcité. Au point de ne plus vraiment rien contrôler.