Les toutous de garde ou le pseudo-journalisme-citoyen et commercial

Lectures :10439

Si j’en crois l’article Wikipedia consacré au ‘Journalisme Citoyen‘, sa consultation et surtout l’historique de cet article, il y a longtemps que la messe est dite.

La référence bibliographique la plus récente date de 2006 et la dernière modification significative de l’article remonte à septembre 2010. Il faut croire que ce concept commercial fumeux n’intéresse plus grand monde.

Légende photo : Journaliste citoyen de garde devant un média citoyen.

 

Selon le rapport de We Media en 2003 (How Audiences are Shaping the Future of News and Information de Shayne Bowman et Chris Willis), le journalisme citoyen pourrait être défini comme l’action de citoyens « jouant un rôle actif dans les processus de récupération, reportage, analyse et dissémination de l’actualité et de l’information »

Ça, c’est la théorie…Et pour passer de la théorie à la pratique, ce n’est pas gagné d’avance… surtout quand on fait appel à la frange la plus inculte du LumpenProletariat intellectuel !

Depuis ce rapport, beaucoup de données sont passées entre les grandes oreilles de la NSA. Facebook, Twitter, Tumblr, Youtube et quelques autres ont bouleversé la cartographie de la toile.

En 2014, le journaliste citoyen est avant tout un raté aux moyens intellectuels (très) limités, sinon il aurait compris depuis longtemps que pour être crédible, il faut publier ailleurs que sur des médias douteux. Bon… il y a peu de risques qu’il soit publié ailleurs… mais on peut rêver :

– son processus de récupération de l’information consiste en un simple copier/(traduire)/coller,

– sa conception du reportage, c’est d’enfiler ses pantoufles,

– ses capacités d’analyse se limitent à recopier la référence trouvée en tête de page dans un moteur de recherche ou à disserter sur le dernier buzz mis en avant par Google News.

– son idée de la dissémination c’est de publier des tracts ou des sagas incohérentes en 95 épisodes et plus si affinités.

Assez rapidement, l’acte de décès du journalisme citoyen a été publié. Dès 2005, Vincent Maher, dirigeant du New Media Lab de l’Université Rhodes a souligné plusieurs faiblesses parmi les revendications des journalistes citoyens, qu’il résume comme « the three deadly Es : ethics, economics and epistemology » (les trois E fatals : éthique, économie et épistémologie)

Voir son article Citizen journalism is dead

En 10 ans, la situation n’a pas évolué (on a rarement vu un mort ressusciter !) et les trois tares originelles subsistent chez ceux qui continuent à promouvoir le concept en décomposition avancée de Journalisme Citoyen Commercial.

1) L’éthique. Cela reste toujours un vain mot. Combien de pseudo-journalistes-citoyens ne sont que des plagiaires multirécidivistes, des délateurs compulsifs, des militants obtus, des canailles sectaires ou des individus incapables d’évaluer la valeur d’une source ? Certains cumulent toutes ces tares en même temps !

Maher n’hésite pas à écrire que « le journalisme citoyen est potentiellement dépourvu de toute forme de responsabilité éthique autre que l’environnement législatif dans lequel l’individu opère« 

On pourrait ajouter… dans le meilleur des cas… lorsqu’il a une vague conscience que ce cadre existe… puisque certains historiens citoyens, avec la complicité active des supports qui les hébergent, osent le pire…

Cette absence d’éthique est inscrite dans les gènes du journalisme-citoyen commercial et suffirait, à elle seule, à disqualifier ce concept foireux.

Rappelons que le concept de journalisme-citoyen s’est construit en opposition avec une absence d’éthique prêtée aux médias traditionnels…. La bonne blague…

2) Le modèle économique. Maher fait remarquer que les médias traditionnels ont une hiérarchie fonctionnelle. Selon lui, le journaliste traditonnel n’est pas directement sous l’influence d’une publicité non contextuelle. C’est discutable et Pierre Bourdieu n’était pas de cet avis (voir par exemple sa contribution Journalisme et éthique en 1996).
Maher note que les médias traditionnels ont des comptes à rendre aux acheteurs ET aux annonceurs.

Par contre, dès 2005, il faisait remarquer que le journalisme citoyen était sous la dépendance directe et exclusive de la publicité contextuelle. La prétendue indépendance du journalisme citoyen commercial ne serait donc qu’un discours destiné à appâter quelques gogos alternatifs à la recherche de lecteurs.
Rappelons que le concept de journalisme citoyen s’est construit en opposition avec l’image d’une presse soumise aux lois du capital… La bonne blague…

3) L’épistémologie. C’est la partie la plus intéressante de sa réflexion. Maher oppose une autorité de jure (de droit) à une autorité de facto (de fait). Pour lui, les médias traditionnels obéissent aux règles logiques de la démonstration (de jure), alors que le journalisme citoyen n’est, au mieux, qu’une vague subjectivité basée sur des fonctionnements en réseaux (de facto).

Qui, exceptés quelques crédules, oserait prétendre que le journalisme citoyen a acquis une quelconque crédibilité ailleurs que dans le cercle des adeptes de sa secte ?

Quelle logique, autre que celle auto-proclamée, ont bon nombre de journalistes-citoyens ?

Quelle citoyenneté promeuvent ces idiots utiles ?

Pour Maher les médias traditionnels sont des outils qui font appel à la réflexion du lecteur et ils permettent l’émergence d’une vérité, alors que le journalisme citoyen n’est qu’un outil utilisé par des activistes et des négateurs de toutes tendances.

Là encore, il ne s’est pas trompé. Il suffit de parcourir les articles publiés sur l’une des quelconques plate-formes qui se réclament du journalisme citoyen commercial pour lister immédiatement une flopée de militants aux causes douteuses, des complotistes de tous bords, des paranoïaques qui s’imaginent que les Forces du Mal ont infiltré leur joujou, des mythomanes et quelques illuminés parfois attendrissants… Chacun des auteurs a une vérité cachée à révéler, un message politique inédit à imposer, des infiltrés à dénoncer, une doctrine ésotérique à faire partager.
Rappelons que le concept de journalisme citoyen a été construit pour rendre au journalisme sa vraie fonction…. La bonne blague…

Ajoutons :

– qu’une partie non négligeable des contributeurs sont des membres (actifs ou retraités) du LumpenProlétariat intellectuel. La maîtrise de l’écrit et le temps libre sont des facteurs socialement discriminants. Il n’est pas nécessaire d’avoir un doctorat en sociologie pour le deviner.

– qu’ils ont consacré leur vie professionnelle à crétiniser les masses et qu’ils se sentent le devoir de continuer par d’autres moyens.

qu’ils ont toujours considéré qu’ils étaient la voix authentique des exclus alors que le concept de journalisme citoyen les rend théoriquement inutiles. J’ignore comment le LumpenProletariat intellectuel gère cette contradiction ontologique, mais c’est son problème !

Enfin, Maher fait remarquer que le message des médias traditionnels est éphémère, alors que celui des nouveaux médias est permanent (le buzz et la longue traîne en même temps !)

Pour ne prendre que le domaine de la politique, ce sont toujours les groupes les plus marginaux qui font le plus grand tapage. Ce qui génère d’épiques controverses, dignes d’un bac à sable dans une cour école maternelle, quand un antifa de carnaval s’écharpe avec un identitaire sans racines !

Dans d’autres domaines, cette permanence liée à ce que Maher appelle l’effet spaghetti multiplie à l’infini des messages trompeurs ou marginaux (transmission virale), jusqu’à leur donner une apparence de vérité ou d’importance.

Légende photo : La promenade du journaliste citoyen tenu en laisse.

Un lecteur intelligent ne considérera pas qu’une imbécillité recopiée mille fois est une vérité.

Le LumpenProletariat intellectuel, si !

Il recopiera l’imbécillité une fois de plus et poussera le culot jusqu’à s’en attribuer la paternité !

 



MISE A JOUR DU 25/04/2017 : J’ai supprimé quelques passages purement anecdotiques.

Vous aimerez aussi:

28 comments to Les toutous de garde ou le pseudo-journalisme-citoyen et commercial

  • snoopy86

    Merci Robert et bravo pour votre efficacité …

    Le texte remanié n’en est que plus judicieux

    A diffuser largement ….

    Il serait bon que vous et vos hologrammes bolivariens fassiez quelques conférences publiques sur ce théme

  • D. Furtif

    Pour m’être très bêtement laissé prendre aux promesses du citoyen directeur propriétaire . Naïveté entretenue pendant des mois par des mails nombreux de sa part et ma crédulité sans faille.
    Je ne saurais parler de cet individu sans dire tous les vices de son entreprise.
    Mais…….
    Pour avoir été prévenu des dits vices et coups tordus assez tôt et les ayant enfin constatés moi même j’ai pu conclure qu’il y avait pire que le directeur propriétaire .
    Il a, lui , au moins le lucre comme motif et ça ne pisse pas loin…
    Les pires des pires sont les comparses bénévoles parfaitement lucides qui donneraient tout pour un moment de passage à l’antenne accompagnés de ceux qui sont venus,en conscience et en toute lucidité , se poser en rempart de l’entreprise d’enfumage de ces prétendus forum.

    Il faut savoir que REvelli , seul aux commandes de son système continue à virer des comptes dès qu’on met à jour son imposture. En revanche comme il décide seul de l’édition ,il continue à distribuer aujourd’hui comme il a 10/12 ans les passe-droit à qui mieux mieux pourvu qu’il en tire du buzz.
    Comme une relique fossile des temps anciens j’ai découvert que CABANOu était affilié, lui aussi, à la secte Anthroposophe

  • Cet article a été écrit en février 2014 et a été publié ici avec mon accord, dans sa forme originale (à l’exception de quelques incises qui n’ont plus aucun intérêt). J’ai procédé moi-même à ces modifications.

    Je me dois aussi de préciser que depuis, la fiche wikipedia de ce concept fumeux a subi une modification significative… L’adjonction de deux paragraphes fumeux !

    Le philosophe Guillaume Cazeaux estime, quant à lui, que dans la pratique du journalisme citoyen, ce n’est pas tant d’un renouvellement du journalisme dont il est question que d’un renouvellement de l’exercice de la citoyenneté. Les « journalistes citoyens » apparaissent avant tout comme des citoyens qui cherchent à sortir de leur état de « minorité », au sens que Kant donne à ce terme dans Qu’est-ce que les Lumières ?, c’est-à-dire qu’ils font l’effort de se servir — en commun — de leur propre entendement, rompant avec les prescriptions de leurs tuteurs traditionnels, constitués essentiellement de nos jours et dans nos contrées des journalistes et autres invités récurrents des médias de masse :

    « Le journalisme citoyen peut ainsi être conçu, selon nous, comme un exercice d’émancipation. Et la grossièreté (au moins dénoncée) de certains jugements émis par les “journalistes citoyens” ne saurait servir d’argument recevable contre leur pratique, car, comme le dit Kant au sujet des hommes que l’on placerait subitement en situation de liberté : “Il est certain que les premiers essais seront grossiers et qu’ordinairement même ils se relieront à un état de choses plus pénible et plus dangereux que celui où l’on vit sous les ordres d’autrui, mais aussi sous sa prévoyance ; seulement, on ne peut mûrir pour la raison que par des essais personnels (qu’on ne peut accomplir qu’à la condition d’être libre)”10. L’habitude d’exercer son jugement et de débattre, dans un “processus caractéristique d’essais et d’erreurs” […] est ce dont le peuple a besoin pour pleinement entrer dans sa majorité11. »

    Il est toujours pénible de voir ce pauvre Kant et les Lumières servir de cache-sexe.
    Il faut noter que le philosophe en question se présente comme un « Membre de l’équipe éditoriale d’AgoraVox entre 2008 et 2012 »
    Ceci explique peut-être cela !

  • D. Furtif

    Ce concept abâtardi de citoyenneté est source de tous les maux
    .
    1) par une falsification habile on l’évoque mais c’est pour priver le citoyen du droit d’avoir le contrôle de son expression.

    2) par ailleurs sans aucun mandat ni vote ni délégation de quoi que ce soit le directeur propriétaire coupe la parole au citoyen.et s’arroge en plus le droit de parler au nom de tous….( voire les fameuses assises du 5è pouvoir)
    Le plus curieux c’est les fameux prétendus de gauche qui sont les plus attachés à cette imposture arbitraire

    3) L’exactitude scientifique et sa vérification pratique n’ont pas cours sur les forum citoyens , seul compte la génération du buz qui donne de la valeur à la plateforme…On peut tout dire , voire le plus ridicule pourvu que le buzz.

    Les participants ne sont pas des clients mais une simple marchandise que seul le directeur propriétaire vend et dont seul il tire les bénéfices.
    Il faut savoir que sur Maboul tout le monde le sait ____ surtout ceux qui prétendent ne rien savoir.

    • Lapa

      le concept citoyen est accolé à substantif à l’image du terme eco.

      On a le greenwashing avec la terminologie eco-truc. Un centre commercial quelconque devient un eco-parc commercial à partir du moment où, même s’il faut s’y rendre en voiture et s’il prend la place de verts pâturages, la gestion du bruit ou des eaux pluviales est intégrée. Un zoo où les bêtes sont enfermées devient également un éco-parc à partir du moment où on met des panneaux photos voltaïques sur son toit.

      on a donc le « peuple washing » avec la terminologie -citoyen(ne)
      une entreprise devient citoyenne à partir du moment où elle paierait son impôt en France (ouhaou!) ou pour peu qu’elle ait signé une charte quelconque sur la diversité (souvent exclusivement ethnique) à l’embauche. Manquerait plus qu’elle paie ses salariés et on atteint le Graal de la citoyenneté.

      au delà de ce relookage purement marketing, nous avons aussi la définition teinté d’euphémisme pour dire illégal ou sans valeur.
      ainsi un référendum sans aucune légalité et impact s’appellera une votation-citoyenne.
      une enfreinte à la loi pourra avantageusement devenir une action-citoyenne.

      Enfin nous avons là également un euphémisme pour ne pas dire bénévole. Ainsi on parle de journée citoyenne pour les actions bénévoles de certains personnes à faire le boulot des services de l’état, de la commune ou de la boîte privée qui a délégation (ex: ramassage des déchets).

      Le journaliste-citoyen procède donc de ces trois approches.

      • Un « peuple » washing pour faire style.
      • Un côté bénévole, (qui est déjà un euphémisme de pigeon) car le propriétaire se garde bien de payer le contenu de son site qu’il vent.
      • Un euphémisme pour dire « sans valeur » car ces braves journalistes ne sont pas journalistes et leur production est aussi nulle et a autant d’impact qu’une votation citoyenne.
  • ranta

    On vendit des Carlo gravés sur médaillons
    des slipenfer Shawford fabriqués au Japon
    des Rocla à trois lames qui coupent le poil trois fois
    des chemtrails en bidon, des vaccins en carton
    et pour qui se bouchent le fion
    de la nourriture pranique à profusion

    • D. Furtif

      Ce n’est pas être élitiste que de ne pas supporter la main mise sur l’expression de la quincaille citoyenne organisée en fratrie …
      Ils prennent leur congratulation en renvoi d’ascenseur pour validation suffisante et , entre eux , ils assurent un système d’autoprotection.
      Le chef propriétaire n’a plus grand chose à faire
      .
      Refuser le système est évidemment prendre le risque de se faire mettre à l’écart par ceux qui affectionnent les idées toutes faites .
      Le malheur voulant qu’on les trouve aussi nombreux aux deux pôles de l’échiquier moral et politique…..
      .
      Hier alors que sur Maboul on faisait l’éloge de ceux qui savent écrire, on cita Sandro Argo et Siatom.
      On ne cita pas le générateur de texte de Chochotte et on oublia , comme c’est curieux, celui qui se fit connaitre sur maboul sous les atours d’un critique littéraire = Chalot.
      .
      Mais c’est ainsi .
      Revelli a choisi Lagardette comme arbitre de la déontologie et se moquer de JLML c’était l’atteindre lui.Et comme nous avions trop longtemps parlé de ses tricheries.
      .

          1. La couveuse
            Les passe droits ( et leurs bénéficiaires)
            les censures à la gueule du client
            L’édition préférentielle de toutes les fumisteries ( et il y en eut beaucoup)

      .

      Le directeur propriétaire ne fut pas gêné par les protestations citoyennes quand ,excédé , il nous vira sans un mot d’explication.
      Il fut même applaudi par

          1. Les respectables vénérables
            Les amoureux addict de l’estrade
            Les affidés de l’anthroposophie
            Les extrêmistes de droite sensibles aux prophéties millénaristes et férus d’ésotérisme
            Les baltringues épiciers/psychologue guérisseurs
            Les trolls de conviction et de pavanitude
            Les soucoupistes
            Les buveurs de nanothermite
            Les ébahis du Nologramme
            Et les pré-islamiens en attente
            Les faux athées islamocompatibles, eux aussi en attente
            Etc……

      .
      Cela faisait du monde
      Des gens nombreux qui se satisfaisait de la direction erratique et arbitraire de Maboul Boss et qui savaient que le remplacement par un groupe à la représentativité minimum les traiterait beaucoup moins bien …
      Il y eut comme un vote tacite….

      Continuez à faire n’importe quoi cher directeur au bout du compte nous sommes tous des shawford , et comme nous aimons paraitre avant toute chose , nous vous rendons grâce Ô grand maitre citoyen .

  • Lapa

    N’empêche que y’a que sur Agoravox qu’un journaliste citoyen mettait en garde contre des commandos qui prendraient les enfants à l’école pour les amener se faire vacciner de force. Sans aucune honte il étalait sa vie privée (sa famille avait essayé de le faire enfermer dans un asile).

    Sans compter que c’est là qu’on trouve le plus de gens qui savent que la guerre contre l’Iran est pour avant-hier, hier, aujourd’hui, demain.

  • D. Furtif

    Le débat était déjà ouvert et élucidé pour beaucoup ici ….

    Il y a Onze ans

    http://blog.fanch-bd.com/index.php?2006/02/17/96-agoravox-le-decouvreur-de-benevoles
    .
    Ce dessin en dit beaucoup plus que mes fastidieux commentaires
    .

    img

  • snoopy86

    Il n’en reste pas moins que la question de fond n’est pas résolue : QUI PAIE ?

    Nous savons depuis longtemps que le modèle économique du journalisme citoyen n’est pas viable.
    C’est d’ailleurs une question qui peut se poser pour l’ensemble de l’information numérique …

    Cybion est mort, Agoravox survit, par quel miracle ?

    – Moorkens s’est probablement retiré depuis longtemps
    – les dons sont dérisoires
    – l’UPR et le PRCF n’ont pas vraiment les moyens

    Restent trois hypothèses :

    – Le renseignement français avec qui Cybion était sous contrat et qui selon une expression de Fufu remue la vase pour en faire sortir les crapauds ?
    – la secte italienne de Casaleggio et Beppe Grillo ?
    – plus vraisemblablement Carlo Revelli qui s’acharne et qui depuis son héritage finance à fonds perdus

    • D. Furtif

       » une expression de Fufu ____ « remue la vase pour en faire sortir les crapauds »
      .
      Cette expression est vraiment trop heureuse pour être de moi….
      Je n’en revendique pas la paternité…
      J’ai oublié Josiane dans ma liste citoyenne ce matin.

  • D. Furtif

    Je viens d’envoyer ce message au blog
    .
    Bonjour
    Si j’avais connu votre blog il y a 11 ans , je ne me serais jamais mis dans la situation de m’en faire virer/exclure sans explications en avril 2010
    .
    J’ai découvert votre article il y a 1 heure

    Cordialement à vous.

    .
    Donatien le Furtif pour le blog

    http://www.disons.fr/

    PS: j’ai emprunté un de vos dessins dans un commentaire sous un article qui aborde la question de la presse citoyenne

  • 1) Encore faudrait-il s’entendre sur ce que recouvre le terme ‘journalisme-citoyen’ ! Et lapa a bien analysé la dérive sémantique.
    S’agit-il de produire de l’information, de la littérature, des analyses ou s’agit-il de produire des commentaires qui seront commentés ?

    D’un point de vue business, et c’est le seul qui intéresse le journalisme-citoyen commercial, la production de commentaires est de loin la plus rentable…

    Agoravox, par exemple, n’a pas en stock un nombre suffisant de producteurs d’information pour faire tourner la boutique (A vrai dire, elle n’en a plus aucun).
    C’est pourquoi, Cabot de La Loire, Cabanel, Fergus, Verdi, rosemar et tous leurs comparses sont le produit idéal pour occuper la tête de gondole.

    Dire qu’il faut aller sur le site du New York Times pour trouver un article de cette qualité !

    2) Dans un autre ordre d’idée, en une douzaine d’année, la toile a bien changé.
    Hier soir, Shawford m’a mis au défi de monter un site tel que je l’entendais.

    C’est à la portée de n’importe quel crétin, puisque ça m’a pris 2 heures pour faire, sur facebook, cette maquette de ma Pravda à moi !
    C’est au moins aussi convivial qu’un site commercial pollué par des dizaines de placards de pub… (Je ne suis pas naïf, Facebook fait aussi son beurre, comme Google le fait avec mon blog).
    L’avantage, c’est que les mastulus citoyens ne risquent pas d’y être publiés.

    ( Je n’ai aucune vocation de patron de presse citoyenne, de plus il faudrait une motivation et une constance que je n’ai pas… 😳 )

    • D. Furtif

      L’article du New York Times sur l’extinction d’Albi est pathétique….

      • Plus triste encore, ce blog.
        (Son animateur est l’un des contacts du NYT)

        Par contre, c’est du vrai journalisme citoyen… Autre chose que du Fergus !

      • Asinus

        yep , viens de lire le blog sur Albi cela m’a fait furieusement penser a ce que j’avais maladroitement essayer de dire il y a quelques années ici
        Comme un lambeau d’affiche que les intempéries ont délavé et séché , s’efface doucement
        les traces de notre présence .Les territoires et lieux sont encore dénommé dans notre langue !
        ……………….

  • Tall

    Bonsoir les mécréants ( que dieu vous protège quand même )

    Même si Cy. a officiellement mis la clé sous la porte, je n’ai remarqué aucun changement dans la gestion des égos
    Je l’ai bien vue s’appliquer sur moi-même, malgré qu’ils savent que je le sais.
    Donc, le but initial du site me semble être resté le même.
    Je ne disserterai donc pas sur le « journalisme-citoyen » car ce concept est ici détourné en l’occurrence

    Perso, je viens donc juste vous faire un petit ciao amical, parce que je me barre … ( encore une fois ) 🙂
    Naaan mais, chuis fatigué de me taper la tête dans les murs … et surtout quand c’est le printemps.

    Je crois hélas que c’est cuit pour Marine, et je ne peux rien y faire.
    Car Av a zéro impact sur les élections, soyons sérieux. Questions résultats, c’est de la branlette virtuelle.
    Ben ouais …

    Bon alors, je n’aime pas faire de la lèche, mais je vous avoue que je lisais régulièrement vos coms, et que ça me faisait du bien
    Parce qu’à force de … on finirait par croire que la planète est complètement dingue

    A +

  • Lapa

    j’ai jeté un œil à l’article du « mathématicien » qui trouve étonnant que les premiers résultats aient été confirmés par les résultats définitifs.
    il a été remis à sa place par quelques commentaires bien sentis et fort justes.

    il y a tous les symptômes de l’article citoyen:
    j’ai un CV invérifiable contredit par la nullité et les erreurs de mon article
    je ne veux pas crier au complot mais bon, à qui profite le crime?
    je m’appuie sur les commentaires de personnes qui ont effectivement vu un truc « louche » ou connu quelqu’un qui a senti un truc bizarre
    je dénigre et insulte ceux qui me contredisent
    je botte en touche quand on me demande des explications un peu trop poussées.

  • gasty

    On critique, on crache, on conchie, on remue dans sa vase en lorgnant sur la mare d’à côté et on ne peut pas s’empêcher d’y aller pour en dire tout le mal!

    Ca c’est de l’investigation de terrain.:mrgreen:

    • D. Furtif

      Le petit roquet de service bien dans son rôle de la voix de son maitre …
      Est-ce qu’il aurait peur pour sa gamelle le gentil critique du Nain Bleu qui n’était en fait qu’un garde du corps aux ordres?

      En gros il ne nie pas d’être au service d’une entreprise nuisible mais ….il enrage d’avoir été dévoilé.
      .
      Si tu es si fier d’appartenir au clan des Marionnettes citoyennes …
      Comment as-tu prendre connaissance de qu’on en dit sur DISONS,?
      Pauvre fantoche .
      Va donc te baigner dans la mer d’Auvergne sur les plages de l’Atlantide. Tu y trouveras l’ingénieur en patates génératrices ou ……..quelle pitié de finir comme ça.

      • ranta

        Il y a une constante que l’expérience conforte jour après jour.

        Dès qu’on se met à parler de trous du cul on certain d’en voir un se pointer rapidement.

  • Allan wagos

    Un petit coucou en passant, j’ai d’ailleurs paumé mon mot de passe :-s, je lis sans intervenir tant les événement liés à cette Merditique campagne électorale frisant le théâtre de boulevard, mais c’est pas du Labiche ! Nous prennent du temps …enfin relativement du temps !

    Je salue en passant quelques amis encore bien en vie, d’autres de passage, un peu comme sur un bord de quai quand un train passe et qu’un visage attire notre attention rien qu’un instant .

    Je jette un oeil également chez Revelli où je ne suis plus inscrit depuis belle lurette, et surpris d’y trouver quelques dinosaures fatigués, à croire qu’ils y sont actionnaires ou mécènes vu que Cybion fait la manche pour survivre…

    En lisant l’Auvergne et l’Atlantide, le Lieutenant-Colonel en retraite serait-il encore de ce monde ???

  • D. Furtif

    Bonjour Allan….
    Sans shawford et les comparses vénérables …et leurs contorsions soumises et obscènes , le marchand d’estrade devrait vendre ses marionnettes

  • D. Furtif

    Cher Lavigue
    après l’honorable Gasty hier nous avons au aussi la visite de son Omnipotence Fracassor .
    Ils sont très liés
    L’un est un admirateur inconditionnel du colonel et de « l’ouverture d’esprit » régnant sur Maboul l’autre s’est en un temps dressé véhémentement contre le militaire et répugne à fréquenter ce forum d’incultes….
    Ça les a rapprochés sans doute….
    Il faut dire que l’un comme l’autre sont identiquement à la recherche d’une estrade à n’importe quel prix….

    Mais je m’égare…
    Je vous parlais du Fracassor
    Eh bien ….Il est fâché
    Sachez le bien.

    • Cher Furtif et néanmoins Patron de Presse,

      Tout cela fait tourner les compteurs, comme dirait le tenancier d’un site citoyen-commercial !
      En quelques jours, ce billet (et ses commentaires) a eu plus de lecteurs qu’une rosemarade ou un plagiat de Cabot de La Loire. D’autant plus que vous n’utilisez pas des comptes twitter bidons pour attirer quelques bots…

      Ce billet (et ses commentaires) a eu autant de lecteurs en quelques jours qu’en plusieurs années sur mon blog.
      Mais relativisons les choses, cet autre billet, lui, a déjà trouvé plus de 25 000 amateurs.

  • D. Furtif

    De temps en temps le site/blog a des accès de fièvre mais très vite il replonge dans sa routine…..et ça me convient
    En vérité Revelli a « sauvé mon âme » 🙄 je suis à la recherche d’un smiley avec auréole
    Ici c’est un article de léon sur Barbara qui tient ….et de très loin la vedette.
    Je crois bien que ce succès se répète tous les jours.
    Je me suis même inquiété d’une éventuelle surcharge de la capacité du blog .Et comme je n’en sais guère plus que bernique en cette matière……..
    Ça m’énerve ….
    Non pas que l’article de Léon soit mauvais bien au contraire….mais parce que je n’aime pas cette chanson. Je tente de dire mes raisons dans les commentaires

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>