Une incursion dans le monde de la batterie

Lectures :3307

Peut-être sera-t-il intéressant, en particulier pour les mélomanes formés exclusivement  à la musique classique, de découvrir cet instrument qui n’en est pas un, tout en en étant un, et qui a ses lettres de noblesse surtout en jazz.

La batterie réunit un ensemble de percussions qui comporte une base composée de la grosse caisse (1)  actionnée avec une pédale, une caisse claire(3), des toms au nombre de deux  ou trois (2 et 4),  une cymbale dite « charleston » (5) composée de deux petites cymbales que l’on actionne également avec une pédale  et de cymbales(6).

D’autres version, plus complètes,  (deux grosses caisses, des toms supplémentaires etc…) ou au contraire plus élémentaires existent (au moins une caisse claire et une cymbale).

Voici l’exercice de base, celui qu’apprennent tous les débutants, celui qui permet de faire des roulements. Contrairement à ce que l’on pourrait croire chaque main exécute alternativement deux coups successifs donnant ce fameux pa-pa ( une main) puis ma-man (l’autre main) .

Ici Christian Vander nous explique qu’il s’est formé à des exercices beaucoup plus difficiles pa-pa-pa ma-ma-ma (trois coups de chaque) et même quatre coups successifs et plus pour chaque main ! Regardez le ralenti.

Un exemple de solo de batterie par lui

Trois géants américains de la batterie : Steeve Gadd, Winnie Calaiuta et Dave Wackle réunis pour une démonstration.

Un batteur-jongleur  très original…

8 comments to Une incursion dans le monde de la batterie

  • Ph. Renève

    Ah le solo de Little B des Shadows qui a baigné ma jeunesse…

  • Monique Peyron

    Bonjour,

    Ouaf, cà fait du bien.

    Nous sommes nombreux à avoir eu cette jeunesse et maintenant on m’appelle la « has been », finalement c’est un compliment. Avoir connu cette époque ce fut un cadeau.

  • Lapa

    Bonjour,
    je viens de découvrir que les batteurs ne tiennent pas pareillement la baguette de la main gauche et de la main droite.

    bah quoi… en concert le batteur il est derrière et on le voit jamais :mrgreen:

    merci pour ces vidéos instructives.

  • Lorenzo

    Bonjour,

    cet instrument qui a ses lettres de noblessse sutout dans le Jazz…on ne saurait mieux dire Léon,une foule de noms et de morceaux me viennent á l’esprit,alors un choix « injuste »
    puisque délaissant tant d’autres,commençons par Buddy Rich en solo, suivi d’une rencontre avec avec Max Roach and last but not least un « monstre » de la batterie, Monsieur Art Blakey dans ce morceau d’anthologie,
    et le trompettiste me direz vous 😯 c’est l’extraordinaire Lee Morgan ❗

  • maxim

    aux temps bénis du festival de jazz de Fontainebleau,c’est Art Blakey avec les Jazz Messengers qui nous avait vraiment impressionnés …

    j’ai eu l’occasion de voir Buddy Rich avec sa formation sur scène à l’occasion d’un autre festival,vraiment éblouissant dans ses solos,peut être plus encore que Blakey .

  • Lorenzo

    Les groupes de Rock ont bien évidement leurs batteurs dont le plus célébre Keith Moon des Who, que l’on peut entendre dans une session en studio la batterie isolée des autres instruments.
    Un autre non moins fameux c’est John Bonham de Led Zepplin.
    Pour subjectif que ce soit Fito De La Parra batteur du Canned Heat ne cesse encore 😯 de m’enthousiamer.
    Un solo de batterie mémorable dans la deuxiéme partie de Refried Boogie qui dure pas loin de 40 minutes ❗
    Un autre batteur Stewart Copeland est á mon sens á l’origine du succés du groupe The Police, écoutez le
    dans la version originale de Message in a Bottle stupéfiant ❗
    Les inséparables jamaïcains Sly Dunbar et Robbie Shakespeare et leur rytmique Reggae ont eté recrutés par les plus grandes stars de la pop et du rock,Mick Jagger,Bob Dylan,Serge Gainsbourg,
    entre autres.

  • Lorenzo

    😳 oups ! le bon lien ici pour Sly and Robbie, sorry 😉

  • yohan

    Voici l’un de mes préférés, Billy Cobham