L’affaire Al-Dura-Enderlin-Karsenty continue de faire des dégâts.

Lectures :3233
Il y a des histoires qui font parfois le buzz médiatique mais qui sentent tellement mauvais qu’on a de la peine à y entrer autrement qu’à reculons.

Le 11 septembre et ses délires des conspirationnistes en est une, mais il en est une autre qui n’en finit pas et que la hasard m’a presque forcé à connaître, c’est l’affaire Al-Durah-Enderlin-Karsenty.

Rappelons l’essentiel pour ceux qui, comme moi n’ont pas pu ou pas voulu se pencher sur cette affaire : au moment de la deuxième intifada, en septembre 2000, un cameraman palestinien qui travaille pour France 2 filme des manifestants dans la bande de Gaza et un échange de tirs entre palestiniens et l’armée israélienne, au cours desquels l’enfant Mohamed al-Dura est atteint par balles et meurt dans les bras de son père, lui-même blessé au cours de la fusillade.

Le reportage est envoyé à Charles Enderlin, correspondant de France 2 à Jérusalem et ensuite distribué à d’autres agences de presse, puis diffusé un peu partout dans le monde, suscitant une très vive émotion ; c’était la première fois qu’une telle mort était filmée en direct au cours du conflit israélo-palestinien…

L’armée israélienne, dans un premier temps admet sa responsabilité et présente ses excuses, mais devant le torrent de réactions indignées, revient sur ses propos, tente avec assez peu de conviction d’en attribuer la responsabilité à des tirs palestiniens, mais détruit le site où ont eu lieu les échanges de coups de feu, rendant impossible un expertise balistique qui aurait permis de le vérifier.

C’est là que commencent à intervenir un certain nombre d’illuminés qui vont contester la réalité des faits et, pour cela, prétendre que le reportage est une mise en scène, que l’enfant n’est pas mort et la père pas blessé. D’autres, ou les mêmes, d’ailleurs, qui ne sont pas à une contradiction près, soutiennent que ce sont les Palestiniens eux-mêmes qui, profitant de la présence des caméras,  ont volontairement tué l’enfant pour tenter d’en faire porter le chapeau à l’armée israélienne et surtout pour créer une image-choc destinée à embraser la région….

En France c’est un certain Philippe Karsenty, conseiller municipal de Neuilly, incidemment le principal activiste contre Martinon à l’époque de l’affaire rocambolesque de la liste UMP aux élections municipales de 2008, et accessoirement riche héritier, qui prend la tête de ces négationnistes malgré plusieurs enquêtes  auprès de l’hôpital qui a recueilli l’enfant mort, des témoignages, notamment de l’ambulancier qui l’a transporté, du père obligé de montrer les cicatrices de ses blessures réfutant formellement ces propos délirants.

Soyons brefs, tous les détails sont et : il y a une absolue certitude que la mort de l’enfant et la blessure du père ne sont pas des mises en scène, mais hélas bien réels. Le seul doute possible, bien mince, mais désormais impossible à lever totalement, concerne la provenance des tirs. ( Ce qui n’est évidemment pas un détail car il y a une tentative de montrer que les Palestiniens sont de tels monstres qu’ils sont capables d’assassiner volontairement un gosse pour un faire un symbole et un martyr) …

Mais ce qui est absolument sidérant pour moi, c’est qu’il se soit trouvé un certain nombre de juifs, d’ailleurs presque tous à l’extérieur d’Israël, que l’on est bien obligé de présenter comme des fanatiques graves, à ce point habités par une sorte de sioniste mystico-religieux qu’il leur soit impossible de concevoir que Tsahal, leur Tsahal si « pure » et si « morale » ait pu commettre un acte qui n’est jamais que le tout-venant des péripéties de n’importe quelle guerre opposant une population civile à une armée  régulière. Pour les Israéliens en effet, hélas, que des enfants palestiniens  meurent sous les balles de leurs soldats, n’a rien d’exceptionnel. Pour cela, d’ailleurs, ils n’ont pas compris tout de suite l’impact de ces images qui se trouvaient être les premières de ce genre à être diffusées par les médias.  Ils ne vont réagir, et assez tardivement, que lorsqu’ils s’apercevront à quel point les Palestiniens et les « ennemis d’Israël » vont instrumentaliser ce reportage pour nuire à la réputation de l’Etat hébreu.

Karsenty est sa bande (l’ensemble des négationnistes de divers pays qui ont tenté de faire croire au reportage mensonger), devant leur impuissance à apporter la preuve de leurs délires, ( même en Israël, où Enderlin a conservé sa carte de presse malgré une tentative pitoyable auprès des autorités israéliennes de la lui faire retirer) , n’ont alors rien trouvé de mieux que de s’en prendre au journaliste lui-même à travers une campagne de dénonciation absolument effarante. Il a été accusé de tout, on lui attribué un « prix Goebbels » et a reçu des menaces de mort jugées suffisamment sérieuses à Jerusalem pour lui recommander une protection rapprochée.  Karsenty a même créé dans la foulée un site, Media –Rating, chargé soi-disant d’évaluer les medias dans leur  honnêteté à rendre compte du conflit israélo-palestinien, dont le premier (et quasi-unique)  travail a été de s’en prendre au journaliste de France 2, ce qui en dit long sur la partialité d’une  entreprise supposée vérifier l’impartialité des autres…

Charles Enderlin et la direction de France 2 ont fini par en avoir assez et on assigé Karsenty au pénal pour diffamation. En première instance ils ont gagné, mais en appel ils ont été déboutés.
Ici intervient une minable manip de Karsenty et consorts qui se prévalent de cet arrêt pour faire croire que la justice leur « a donné raison », et accrédité la thèse de l’imposture du reportage. Il n’en est rien, la cour d’appel a seulement jugé que Karsenty avait usé d’un droit légitime de critique et avait été de bonne foi; et qu’ainsi, le délit de diffamation, tel qu’il est défini par le code pénal et la jurisprudence, n’est pas ici caractérisé. En aucune manière la Cour d’appel n’a reconnu leurs thèses négationnistes, c’est un mensonge de le prétendre. L’affaire n’est pas terminée puisque Charles Enderlin et France 2 se sont pourvus en cassation.

Personnellement, j’aurais tendance à dire que si Karsenty est en service commandé ce n’est que de bonne guerre; mais s’il est de bonne foi, c’est terrifiant…

Israël a tendance à rendre fous pas mal de juifs. J’ai toujours été stupéfait de constater combien certains d’entre eux, d’ordinaire intelligents, rationnels, tolérants, ouverts et démocrates cessent totalement de l’être dès qu’il s’agit d’Israël. Mais là, on a droit au pompon : on  accuse Charles Enderlin d’antisémitisme alors que ce dernier est juif, qu’il habite en Israël, qu’il élève ses enfants dans la tradition juive et que contrairement à Karsenty qui  pérore sur le sujet devant des publics de sionistes lobotomisés, le journaliste vit en Israël, ( et pas de ses rentes contrairement à Karsenty…) et  y a effectué son service militaire dans l’armée Israélienne.

Cette affaire fait des dégâts collatéraux.

Certains sont amusants puisqu’ils inspirent à Paul Villach sa prose obsessionnelle à base « d’informations extorquées » de « leurres »  divers et variés et ses éternelles jérémiades sur l’impossibilité d’une information objective. Cela lui permet de faire le malin à propos des  journalistes de métier et leur donner la leçon…  Sa majesté intericonnique parade, fait la roue et pond des articles ineptes sur l’information .
D’autres sont moins drôles, comme on peut les observer à Riposte Laïque.
Au prétexte que les Palestiniens sont de plus en plus structurés par le Hamas, l’ hostilité de RL à l’Islam les conduit à adopter une position tellement pro-israélienne de principe qu’ils en viennent à servir d’une manière récurrente la soupe à ce Karsenty qui, comme représentant ou défenseur de la laïcité, est à peu près aussi crédible que  Pol Pot en militant des droits de l’homme. La complaisance de Riposte Laïque à son égard est lamentable…

Enfin, dans leurs délires, ils ont (plus ou moins) réussi à entraîner derrière eux quelques personnalités juives comme Richard Pasquier, Claude Lanzmann ou Alain Finkielkraut qui ne se sont pas toujours grandis dans cette histoire.

31 comments to L’affaire Al-Dura-Enderlin-Karsenty continue de faire des dégâts.

  • Il faut défendre Enderlin avec force car son travail au moyen orient est remarquable depuis bien des années, et rappelons son ouvrage sur cette trop triste affaire:
    http://culture.france2.fr/livres/actu/charles-enderlin-raconte-dix-ans-de-harcelement-65236052.html

    • Causette

      Bonjour Léon, bonjour Hans

      Tout à fait d’accord avec vous pour soutenir et défendre Enderlin. Bon article Léon.
      Regardez cette séquence
      à la tv israélienne. En direct Izz el-Deen Aboul Aish, un médecin, hurle sa douleur car trois de ses filles viennent d’être tuées par un obus. Regardez le visage de douleur du journaliste…

  • TOUTATIS

    Enderlin dépassé par l’émotion est tombé dans la manip médiatico-médiatique.
    Humain mais journalistiquement moyen !

  • Léon

    Traduction ?

    • D. Furtif

      Léon tu ne comprends vraiment rien.

      • Causette

        Ce qu’il faut surtout savoir c’est que sur le sujet il y a de part et d’autre une énorme propagande. N’étant ni pro-machin ni pro-bidule, je pense que Enderlin dit la vérité mais après tout si quelqu’un d’indépendant dit le contraire en amenant des preuves concrètes, je veux bien revoir mon point de vue. Rien qu’en tapant le nom de cet enfant, vous avez … Environ 9 760 000 résultats 100% de propagande.

        • Les preuves concrète que ce « reportage » n’était qu’une mise en scène et que l’enfant n’est ni mort ni blessé à la dernière seconde des images montrées ce jour là à la télé, elles existent. Assistez donc à une des conférences que donne Philippe Karsenty, et vous n’aurez plus aucun doute sur ce sujet.

          • Léon

            Mais oui, bien sûr. Faut dire que dans ces coins-là il se passe beaucoup de miracles: des mers qui s’ouvrent, des types qui ressuscitent, alors pourquoi pas un enfant aussi ?

            • D. Furtif

              Oh Léon!Ce monsieur Karsenty ne présente-t-il pas tous les caractères d’une parfaite bonne foi?
              Son expérience dans le service de Tsahal ne suffit-elle pas?

            • Il n’est pas question de mort qui ressuscite, mais d’une mise en scène. Les Palestiniens ont l’habitude de jouer des mises en scène devant des caméras complaisantes. Sur les images diffusées par Enderlin, on ne voit à aucun moment le garçon recevoir une seule balle. Sur les images coupées au montage mais que la Cour d’appel a ordonné à France 2 de produire, il y a les secondes qui suivent immédiatement la partie diffusée, et on voit le garçon relever le coude, tourner la tête vers la caméra et maintenir sa jambe décollée du sol. Cette séquence est même accessible sur des sites vidéo d’Internet.

              • AGNNP

                Mais , Marcocoz il a pire que tes palestiniens adorés, les canards, tellement comédiens, qu’ils courrent la tête coupée, pour nous faire croire qu’on viens de les zigouiller, de sacrés farceurs!
                C’est pour ça que pour les ball-trap on a remplacé les canards d’argile par des pigeons du même argile… trop farceurs, les canards.
                Coin! Coin!

                • Léon

                  Oui Macrocoz, mais alors dites-moi c’est vrai cette histoire que les juifs qui travaillaient dans les tours du WTC ne sont pas venus le 11 septembre 2001 ?

  • asinus

    dans la bande de Gaza et un échange de tirs entre palestiniens et l’armée israélienne, au cours desquels l’enfant Mohamed al-Dura est atteint par balles et meurt dans les bras de son père, lui-même blessé au cours de la fusillade.

    yep c’est la les seuls faits réels et avérés le reste n’est qu interpretation et verité personnelle !

    • Non, ce ne sont pas des faits. C’est simplement ce qu’affirme ce journaliste. Et cela ne correspond même pas à ce que l’on voit sur les images.

  • TOUTATIS

    tout ça pour dire que l’auteur ne comprend vraiment rien OU qu’il fait dans la manip médiatico-médiatique.

  • Léon

    Quel auteur, moi ou Enderlin ?

  • TOUTATIS

    léon.. le hamas mise sur les médias pour attirer les dollars.
    un petit mort ça rapporte…beaucoup. Les occidentaux sont des nunuches !

  • Léon

    Mais oui bien sûr : de tels salauds qu’ils sont capables d’assassiner un môme pour que la caméra le filme .

    Vous avez le moindre petit bout de commencement de bout de preuve ?
    Les nunuches à mon avis, sont plutôt ceux que la propagande sioniste la plus primaire à réussi à persuader de ça.

  • AGNNP

    Toutatis

    Heu, comme Caussette l’écrit, on vois bien qu’il a tenaille entre « propagandes ».

    Disons le, bref, et sans fioriture = à moins de
    1- Etre payé pour
    2- Etre assez endoctriné pour « radicalement » prosélyter et faire à son tour une propagande

    Faut être un sacré con ou une belle ordure, pour affirmer et surtout buzzer .
    as tu , personellement des preuves dans un sens ou un autre pour te permettre de traiter les gens « pas de ton avis » de « nunuches » ???

    à part de ce que tu « vu sur le net » , les « infos » ???

    A tu des élement FORMELS à soumettre, pour justifier « ta compréhension supérieure » ?
    perso je me mefie comme de la peste de ceux qui se tarquent d’avoir la vérité et une comprhension supérieure de celles-çi.

    ce qui est rassurant, c’est que leur mépris les dicréditent, mais ils se croient tellement « supérieurs » qu’ils ne s’en doutent même pas.
    ils se doutent même pas, que plus il en rajoutent, plus, si on hesite on serit tenté de défendre Enderliin ( perso, je suis comme tout le monde => j’en sais en fait RIEN, mais comme causette j’aurais tendance à croire Enderlin )

    On ne peut que les  » conchier ».

    Perso, jamais je me riquerais à cela.
    Alors communiquer de la sorte, je suis peut-être « à l’ouest ».
    Mais je trouve ça à vomir, le fait de pauvres types, ou, mais ce serait rentrer dans le cycle infernal des anathemes et supicions = être payé pour ça!

    je sais bien qu’être con ça se fait gratuitement, et que le net ne fait rien pour arranger ça.

    Mais quand même!

    le jeu des hypotheses peut être vivifiant pour entretenir l’esprit critique, mais a un moment il devient infect et en se tranforme en cancer.

  • TOUTATIS

    le hamas n’est pas à « ça » près voyons. Il envoie des gamins « kamikazes » drogués se faire péter n’importe ou pour en faire des martyrs.
    Debouts les bisounours, c’est l’heure, maman vous a fait le petit déj’ et va vous décrotter le nez !
    plus cucul que vous on fait pas. Pauvre FRANCE !

    • asinus

      @toutatis c’est à moi que tu cause cheris ? tu veux jouer les dur tu fais ton alya ma poule et tu vas te farcir 3 ans dans les golanis et si t’avais eté de l’autre bord je t’aurais conseillé les brigades al aqsa .Les combattants de clavier pres à mourir jusqu’au dernier israelien et au dernier palestinienpfff
      La pauvre france elle t’emmerdes et ici tu nous forceras pas a choisir entre le voisin du 5e et celui du 7e
      sous pretextes que des illuminés alliés aux mafieux russes colonisenr des territoires qui devaient servir
      de gage pour obtenir la paix.Je suis certain que le barbus qui intoxique un gosse pour qu il se fasse sauter n’est qu un sombre connard mais l’universitaire lieutenant de la kfir qui donne le top a son snipper pour allumer un gosse de 15 ans qui jette des pierre sur un merkava c’est quoi hein?
      tu sais la kfir tu sais de laquelle je parle hein la 900e celle qui a été crée pour la judée samarie et l’intifada
      et qui viens d’etre dispatchée au nahal et au golani , alors tu laisse la pauvre france en dehors de ce merdier les israeliens se vivent seuls au monde c’est meme enseigné aux off sup de tsahal et du train ou vont les choses ils finiront seuls!

  • Léon

    Oui mais j’ai entendu dire que les juifs mangeaient des petits enfants chrétiens de moins de 2 ans. La seule contrainte c’est que le rabbin devait les avoir égorgés vivants pour qu’ils soient casher. Ils mangeaient le muscle mais vendaient les organes pour financer le MOSSAD.

  • AGNNP

    Possible, pourquoi pas, après tout.
    Mais, ce n’est , NI ton mépris, NI tes « pauvre France » qui, perso me feront franchir le pas, entre une « possibilité » et une « vérité », et là, il y a une GROSSE NUANCE.
    C’est que les propagandiste de tout poils (mous, durs) devraient se rentrer dans leur petit cranes.

    de toute façons, il deux morts dans cette histoire, maintenant, le gosse et la vérité, tu crois pas ?

  • TOUTATIS

    léon… t’es un ringard… le protocole c’est dépassé !
    décidément t’as rien compris, tant pis !

  • D. Furtif

    J’ai la très nette impression que les types qui ont tout fait pour assurer la promotion du hamas veulent nous prouver qu’ils le connaissent mieux que quiconque

    Ça y a pas de doute.

  • TOUTATIS

    C’est léon qui a fait le hamas ???

  • asinus

    C’est léon qui a fait le hamas

    non ça c’est une creation de Begin et Sharon qui par vision politicarde préféraient encourager les barbus
    face au fatah socialisant eh oui ils ont crées leur propre golem !
    au fait c’est pas moi qi le dis hein , il y a un rapport de la knesset qui le prouve
    et tous les bons journaux « israliens » en ont parlés!

  • asinus

    @Tauliers , me suis montré outrancier envers Toutatis non pas sur le fond mais sur la forme , mais je suis
    tel .Nous sommes sur vos terres faites le ménage si vous le jugez nécéssaire.
    Asinus:ne varietur

    • D. Furtif

      Bonjour cher Âne
      Ce n’est pas l’animal totem de ma région qui va s’offusquer de tes diatribes . Il a les oreilles aussi longues que les tiennes il peut entendre..Tes saillies sont souvent surprenantes et bousculent, comme un dit chez les branchouilles , singulièrement les lignes.J’ai conservé tes déclarations sur le fonctionnariat qui ont dû faire avaler de travers leur chique à des chantres prétendus musiciens de l’auto entreprise .
      On m’a dit que tu étais d’une espèce encore sauvage

      Wiki =Les populations d’ânes sauvages sont menacées et certaines figurent sur la Liste rouge de l’UICN.

      Tu ne voudrais en plus que je te persécutasse

  • Je suis en train de lire le livre de Bruno Fay, « Complocratie » et il évoque (p.30 et 31) l’affaire vécue très douloureusement par Charles Enderlin qui dit ceci: « Pour moi, dix ans après, il fallait décortiquer, déconstruire la théorie du complot qui était à l’origine d’une véritable campagne de rumeurs ».