Parlez-nous de vos films préférés.

Vos films coups de cœur

Nous allons proposer l’équivalent de ce qui avait été fait avec les livres, une page où vous pourrez indiquer les films qui vous ont particulièrement marqués, avec un petit commentaire personnel pour les défendre. La page est là et restera longtemps accessible par un onglet, comme les bars.
Lectures :3226
Notifier de
yohan
yohan

Autres coups de coeur :
– « Casino » de Scorsese pour la tronche et la dangerosité de Jo Pesci
– « Meurtre d’un bookmaker chinois » (Casavetes) pour la classe de Ben Gazzara
–  » The graduate  » pour la beauté venimeuse d’Anne Bancroft, la plus bandante des actrices
– « Smoke » pour le jeu d’Harvey Keitel

Astaroth
Astaroth

Mes coups de coeur que je peux visionner en boucle :
– genre fantastique : la trilogie parano de Polanski : Répulsion – Rosemary’s baby – le locataire;
– anticipation : Dr Folamour et 2001 space odyssey, Matrix 1 (les opus 2&3 se trainent);
– guerre : L’armée des ombres (Melville), Lacombe Lucien (Louis Malle), Nuit et Brouillard (Resnais);
– cinéma italien des années 50-70, néoréalisme et comédies. Fellini, Pasolini, Visconti;
– surréalisme : tout Bunuel, notamment avec Fernando Rey;
– horreur : Elmer-Remue méninges, Rec 1 et 2;
– drogue : Las Vegas Parano;
– expressionisme allemand : M le Maudit, Dr Mabuse (Fritz Lang), Nosferatu (Murnau);
– séries cultes : retour vers le futur, Batman, Blade, Men in Black;
– films français : la grande illusion, la traversée de Paris.

Astaroth
Astaroth

Mes coups de coeur que je peux visionner en boucle :
– genre fantastique : la trilogie parano de Polanski : Répulsion – Rosemary’s baby – le locataire;
– anticipation : Dr Folamour et 2001 space odyssey, Matrix 1 (les opus 2&3 se trainent);
– guerre : L’armée des ombres (Melville), Lacombe Lucien (Louis Malle), Nuit et Brouillard (Resnais);
– cinéma italien des années 50-70, néoréalisme et comédies. Fellini, Pasolini, Visconti;
– surréalisme : tout Bunuel, notamment avec Fernando Rey;
– horreur : Elmer-Remue méninges, Rec 1 et 2;
– drogue : Las Vegas Parano;
– expressionisme allemand : M le Maudit, Dr Mabuse (Fritz Lang), Nosferatu (Murnau);
– séries cultes : retour vers le futur, Batman, Blade, Men in Black;
– films français : la grande illusion, la traversée de Paris.

ps : merci de ne pas valider mon précédent com, j’ai abimé mon adresse de log.

maxim
maxim

Bon alors celui qui m’a fait la plus grosse impression …Les Lumières de la Ville de Chaplin..

un film muet, qui en dit plus long que le cinoche parlant !

d’abord un formidable documentaire sur l’Amérique de la fin des années 20, début des années 30,le génie de Chaplin pour sa mise en scène, le jeu de ses personnages, le thème du film ,l’actrice qui jouait le rôle principal de la fleuriste aveugle alors que dans la réalité Chaplin et Virginia Cherrill ne s’entendaient pas du tout , mais cette fille absolument superbe crève l’écran autant par son physique que par son jeu !

et puis les moments burlesques au milieu de ce drame, que Chaplin place juste là où il faut pour pimenter son film !

pour moi, c’est carrément un chef d’oeuvre du cinéma !

yohan
yohan

Je m’y colle pour faire bref. Pourquoi j’aime le cinéma de Joel Séria ?. Parce qu’un réalisateur qui sait croquer mieux que quiconque le quotidien du VRP des années 70, vous savez celui qui sillonne la France rurale au volant de sa GS est forcément un gars attentif à son prochain. Sophie Daumier, que n’a-t-on pas fait tourner cette fille plus souvent et Marielle, son acteur fétiche, n’en parlons pas. Je vous conseille ce moment d’anthologie

yohan
yohan

Celui là est pour Maxim 😀

yohan
yohan

Léon, mon commentaire coince

yohan
yohan

Plus exactement, l’est passé en indésirable

D. Furtif
D. Furtif

Valà , je ne comprends pas pourquoi ce binz nous fait des caprices

maxim
maxim

ça coince !!!!

maxim
maxim
yohan
yohan

Les galettes, c’est le tpo. Pour Benard Fresson qui campe un beauf obsédé sexuel

maxim
maxim

j’ai essayé de répondre à Yohan….ça bloque ….

maxim
maxim
finael
finael

2001, l’armée des ombres, Dr Folamour, les lumières de la ville, OK

Mais aussi

Dersou Ouzala, Andreï Roublev,

Les contes de la lune vague après la pluie, Kagemusha,

Z, le cercle rouge, l’aventure c’est l’aventure, la traversée de Paris, 12 hommes en colère, Il était une fois dans l’ouest, mon nom est personne, etc, etc,…

Il y en a trop !

Causette
Causette

Arghhh! n’oublions pas le film Léon 😆