Les orages ou « épisodes » cévenols

Ceux  qui n’habitent pas le sud de la France et plus précisément le Languedoc ne savent pas, en principe,  ce qu’est un « épisode cévenol » que nous redoutons à chaque fois qu’il est annoncé. Tout au plus peuvent-ils remarquer sur les cartes météo des « alertes oranges » rarement  «  »rouges », sur un territoire assez restreint qui va, en gros, de Nîmes à la Méditerranée, mais qui peut parfois s’étendre à une dizaine de départements, de la Lozère au Var et jusqu’au Tarn.

Pour  résumer, on dira que c’est un épisode de pluies orageuses qui donne des cumuls quasi-tropicaux, avec une particularité qui les distingue de tous les autres orages « ordinaires », leur durée.

Un orage classique peut durer une à deux heures, là où un « cévenol » peut s’installer de 24 à 76 heures, quasiment avec la même intensité. Sa violence peut provoquer des séries d’inondations surtout à partir du moment où les fleuves de la région, Vidourle, Hérault, Orb, Lez, Mosson, Aude et même le Rhône quittent leur lit, rompent parfois des digues et ne peuvent s’écouler vers la mer à cause d’un vent violent du sud et de vagues qui remontent les fleuves. Un site est consacré à ces évènements.

La mécanique de ces orages est assez simple : lorsque se lèvent vers l’automne, au-dessus d’une Méditerranée réchauffée par les mois d’été, des vents du sud, ceux-ci se chargent très rapidement de nuages  gorgés d’humidité. Ces masses nuageuses, parfois énormes,  viennent buter sur des Cévennes abruptes qui culminent à 1500 m avec le mont Aigoual  et sont propulsées en altitude vers des couches beaucoup plus froides de l’atmosphère;  l’orage alors se déclenche et est alimenté en continu tant que dure ce vent marin.

L’épisode le plus grave a eu lieu du 8 au 9 septembre 2002 avec un cumul de pluies en 24 h équivalent à celui d’une année normale de précipitations, et il y a eu 23 morts à la suite de la rupture d’une digue à Aramon.

Bon, on nous annonce un de ces épisodes incessamment, alors ayez une pensée pour nous, la vie dans le sud n’est pas toujours de tout repos….

Lectures :5284
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Léon
Léon
27 octobre 2011 9 h 18 min

Bon, j’ai sorti les bottes et le ciré. Pour l’instant il ne pleut pas encore sur Montpellier mais ça se couvre méchamment…

D. Furtif
Administrateur
D. Furtif
27 octobre 2011 10 h 53 min

Dans les pays de sovages il fait un temps de sovage

Léon
Léon
27 octobre 2011 11 h 13 min

😆

Causette
Causette
27 octobre 2011 12 h 10 min

Faut que j’appelle une copine qui est allée -depuis peu- s’installer dans ce pays de Sovages. ♪ ♫ L’orage ♫ ♪

Marie Pierre
Marie Pierre
27 octobre 2011 12 h 25 min

Bonjour Léon,

Et ce n’est pas pour rien que le mont en question s’appelle Aigoual, de aïgues, les eaux (qui a donné la malaïgue pour les étangs qui puent). Bon, dès que le marin se sera calmé, vous en profiterez.
Ancienne de Montpellier.

ranta
Membre
ranta
27 octobre 2011 14 h 36 min

Là où j’habite maintenant il y a rarement des alertes pour la pluie.

En revanche, on est en alerte dès que trois jours de soleil de suite sont annoncés…

Causette
Causette
27 octobre 2011 14 h 59 min
Reply to  ranta

En Bretagne il y a deux saisons, l’hiver et l’après-midi du 15 août. C’est un Finistérien du Nord rencontré dans un pub qui nous l’a dit.

ranta
Membre
ranta
27 octobre 2011 15 h 15 min
Reply to  Causette

C’est très largement exagéré Causette.

L’après-midi du 150 août il pleut parfois.

ranta
Membre
ranta
27 octobre 2011 15 h 16 min
Reply to  ranta

Du 15 😆 😆 😆 des fois qu’ils y en a qui voudraient croire qu’il fait beau 150 après -midi par an.

Léon
Léon
27 octobre 2011 14 h 50 min

Ca y est y pleut, c’est noir comme l’enfer…. 🙁

snoopy86
Membre
snoopy86
27 octobre 2011 15 h 22 min

Dicton irlandais :

 » si tu vois la montagne c’est qu’il va pleuvoir, si tu ne la vois pas c’est qu’il pleut déjà « 

Lorenzo
Lorenzo
5 novembre 2011 8 h 27 min

Et c’est pas fini 😯