La gauche devra s’expliquer sur la laïcité.

Lectures :2954

Certes, on a eu, dans le discours du Bourget, un couplet de la part du candidat F. Hollande qui veut sanctuariser la loi de 1905 en l’incluant dans la Constitution. On peut se demander si cela est vraiment nécessaire sur le plan juridique, mais  les défenseurs de la laïcité ne peuvent qu’applaudir une si bonne intention.

Seulement, s’il y a des discours, il y a aussi des actes.

Ne revenons pas sur les horaires de piscine séparés pour hommes et femmes de Lille, ni sur le financement de l’ICI, on en a déjà parlé.

L’histoire qui va être racontée ici est rapportée par l’UFAL

Une sénatrice, Françoise Laborde, appartenant à ce groupe parlementaire assez original, le RDSE, qui comporte des parlementaires affiliés aussi bien à des partis de droite que de gauche, a voulu déposer une proposition de loi destinée à entériner par un texte, la jurisprudence de la crèche Baby-Loup. ( La cour d’appel de Versailles a jugé récemment que le règlement intérieur d’une crèche, même privée, peut imposer la neutralité religieuse de ses employés).

Jusque-là, on applaudit. Comme souvent face à l’islamisme, les textes datant du siècle dernier se révèlent insuffisants et cela fait partie de la mission des parlementaires de veiller à la protection des lois fondamentales de la République.

Mais attendez la suite…

Un député PS, Alain Richard, a déposé une série d’amendements qui ont été adoptés par les sénateurs (dont il faut rappeler que la majorité est désormais de gauche…), qui ont abouti à un nouveau texte voté ce 17  janvier et transmis, pour examen, aux députés. En voici l’article 2 :

« Les deux alinéas précédents [obligation de neutralité du personnel] ne sont pas applicables aux personnes morales de droit privé se prévalant d’un caractère propre porté à la connaissance du public intéressé. Toutefois, lorsqu’elles bénéficient d’une aide financière publique, ces personnes morales accueillent tous les mineurs, sans distinction d’origine, d’opinion ou de croyances. Leurs activités assurent le respect de la liberté de conscience des mineurs. »

Cela signifie en clair :

  • D’une part que cette obligation de neutralité ne s’applique pas aux établissements confessionnels qui annoncent clairement leur couleur. Dans le cadre de la liberté religieuse, cela semble logique : si vous ouvrez un crèche associative « musulmane », qui s’annonce comme telle, on voit mal comment la direction de l’établissement pourrait sanctionner l’une de ses employées qui porterait le hijab.

Sauf qu’on souhaite bon courage aux juges si d’aventure une employée s’avisait d’avoir, au sein de la même crèche,  une pratique qui ne fasse pas l’unanimité parmi les musulmans. Qu’elle se fasse licencier, par exemple, parce qu’elle refuserait de faire chanter les enfants ou de se trouver dans la même pièce que le médecin-homme venu examiner un enfant malade.

  • Le texte entérine aussi, mine de rien, une contradiction avec la loi de 1905, puisqu’il admet la possibilité pour une collectivité publique de financer une crèche confessionnelle,  avec l’argument le plus faux-cul qu’on ai jamais lu sur le sujet : si la crèche reçoit des subventions, alors elle doit accueillir tous les enfants sans distinction d’origine ni de croyance.
Déjà on aimerait que le texte précise qu’il s’agit de la croyance des parents, ce ne serait pas mal de rappeler cette évidence…
Mais surtout on a l’exemple des crèches Loubavitch, cette secte de juifs ultra-orthodoxes, qui reçoivent chaque année plus de 2 millions d’euros de subvention par la ville de Paris.

D’abord, à qui va-t-on faire croire que, Paris manquant cruellement de places de crèches, les directeurs de ces crèches très particulières ne vont pas donner de préférence aux familles de cette mouvance d’abord, et juives ensuite, puisque l’un des objectifs affichés de ce mouvement est de ramener à la religion les juifs laïcs ou qui s’en fichent ?

Ensuite, quel parent non proche du judaïsme ultra-orthodoxe et ayant deux sous de bon sens, aurait l’idée de mettre son gosse dans une crèche pareille qui, d’ailleurs, ferme le vendredi assez tôt pour respecter le shabat ?

Cette obligation d’accueillir tous les enfants, quelle que soit leur origine ou leur religion, qui serait la contrepartie d’un financement public est donc bien une foutaise et une escroquerie de plus à mettre sur le compte de la gauche quantique.

Devant ce genre d’événement on est toujours partagé entre la colère, le désir d’informer et celui de ne pas donner des voix supplémentaires à MLP …

56 comments to La gauche devra s’expliquer sur la laïcité.

  • D. Furtif

    Certes nous devons tout craindre du diacre du Vatican et de son bedeau Bigard, tout en reconnaissant que le premier nous a prévenus en avouant préférer les curés aux instituteurs .
    Il n’empêche que la brèche béante ouverte dans la défense de la laïcité a été faite par le parti socialiste et son spécialistes des engagements/définitifs/en/attendant/le/contrordre. Je veux dire Jack Lang .
    C’est bien les accords Lang Cloupet de 92 /93 qui a sanctionné une trahison après le renoncement aux promesses programmatiques de 1984 par Mitterand Mauroy. Il ne faudra pas attendre longtemps pour voir Jospin tergiverser et laisser faire dans l’affaire du voile.
    Comme sur l’Europe , la gauche est profondément divisée sur la laïcité, c’est pas la gauche des congrès de Reims et des plateaux de télévision ni même la prétendue gauche bobo d’Attac qui invite Ramadan à ses spectacles, qui feront taire les exigences historiques de la vraie gauche de ce pays , même pas les contorsions électoralistes des leaders faces aux agressions islamistes soutenues en sous main par le Vatican.
    Faut-il que les imposteurs occupent toutes les places pour traiter de racistes les adversaires de toutes les charlataneries religieuses quelles qu’elles soient.Le seul parti qui a osé présenter des candidates à foulard n’a pas fini de payer toutes les factures.

  • yohan

    Quelques commentaires sur l’émission de France 2 de ce soir : » Du blabla et des effets de manche »

    Après une intro anesthésiante digne de Points de vue (1/2 heure à s’ennuyer ferme), animée par une journaliste de Voicigala, amie de la compagne de Hollande, il fallait vraiment s’accrocher pour aller au bout. Seul moment savoureux. Le banc de ses soutiens leur tronche), genre vautours qui attendent que la viande pourrisse à point pour tomber sur le gnou de Corrèze.

    Le programme de Flanby est faiblard, c’est rien de le dire. L’homme est venu avec un kilo de poudre de perlimpinpin dans ses poches. On sent le journaliste un poil irrité par l’incohérence et le flou des réponses. Sur les niches fiscales, que comprend-t-on ? qu’il ne fera rien qui puisse fâcher, du Flanby dans toute sa splendeur. Je n’ai toujours pas compris où il va trouver ses milliards, mais j’ai bien compris où il va les dépenser.

    Ceux qui pensaient que Juppé avait changé après ses déboires judiciaires et son exil au Québec en seront pour leur frais. Toujours aussi insupportable et hautain… Bref, battu par Flanby sur la forme… sur la forme seulement, ce qui ne signifie certainement pas que Juppé ait gagné sur le fond, mais celui que l’on nous présente depuis 24h comme le vainqueur certain du prochain scrutin porte un programme qui ne diffère de celui de Sarko que sur quelques broutilles mineures au regard des enjeux mo-nu-men-taux, et je pèse mes mots. Hollande gouvernera probablement moins bling bling et moins pour les riches mais il sera le représentant d’une gauche bien pensante, avec tous les dangers que cela comporte.

    Des déports de dépense d’un ministère à l’autre, des niches fiscales rabotées en douceur, des promesses de tenir la dragée haute à Merkel et aux libéraux de Bruxelles (ça ne coûte rien de le dire, mais il faudra le prouver sur le terrain sachant que la France a perdu de son lustre d’antan), et des mesures symboliques propres à brosser son électorat dans le sens du poil.

    Pour ceux qui cherchent derrière les apparences, et sans parti pris aucun (je n’aurais pas de problème à reconnaître les qualités d’un programme d’où qu’il vienne), je ne vois pas dans le candidat Hollande l’homme dont nous aurions besoin pour nous sortir de l’ornière. Chirac et Sarko nous ont menés vers le précipice et ce Hollande là a de bonnes chances de nous y pousser…

    Quant à la défense de la laïcité, c’est du pipeau. Avec Aubry à ses basques, il fera comme tant d’autres, rien…et il construira des mosquées et régularisera les sans papier.

    Du coup, j’attends de voir si Bayrou remonte sa pente pour savoir si je dois lui donner mon vote utile. Je n’ai pas envie de revoir ceux qui nous ont mis dans la merde repartir pour cinq ans d’endettement et de promesses non tenues. Bayrou, c’est pas la panacée mais à tout prendre, c’est celui qui a le plus de chance de nous débarasser de l’UMPS.

    • COLRE

      On dirait du Copé ou du Morano ! 😆
      Ou bien tu t’es trompé de chaîne, ou bien tu as trop lu de Mougeotte sur le Figaro, ou bien tu es branché direct sur les éléments de langage de la cellule élyséenne….
      En tout cas, on n’a pas vu la même émission.

      • yohan

        Colre
        Tant mieux pour toi si le programme de Hollande t’a fait frissonner et régalé de la piteuse prestation de Juppé (attendue pour ma part). Perso, je me suis fais chier et en plus, j’ai compris qu’on repart pour cinq ans d’endettement et de recettes éculées. L’UMPS, je n’en veux plus, pas plus de Sarko que de Hollande, c’est la seule chose dont je suis sûr en ce qui me concerne. J’ai voté Bayrou la dernière fois, j’attends de voir pour refaire de même si cela donne une chance d’éliminer cette bande de branquignols.

        • COLRE

          Ah, parce que toi tu attends de « frissonner » avant de voter ? 🙂
          Et tu crois aux programmes ? alors tu ne dois pas voter souvent…

          Eh bien pas moi, je ne fais pas de politique comme ça, au doigt mouillé et à dénigrer tout azimut le personnel politique parce qu’il n’est pas de ma couleur.

          Il y a un seul coupable de la merde noire dans laquelle on est : Sarko, qui a mis la France en coupe réglée à son profit et à celui de ses riches amis, qui a jeté les catégories de Français les uns contre les autres, a créé sciemment des boucs émissaires, a acheté la connivence des médias, a inventé la laïcité « positive » et la prééminence du prêtre, a doublé la dette depuis 10 ans (autant qu’en 2 siècles !), a créé tous les ingrédients d’un chômage hallucinant qui a atteint un pic jamais vu, qui a laissé se multiplier les inégalités, les salaires de folie aux grands patrons qu’il chouchoute à charge de revanche, qui cherche à étouffer toutes les affaires de corruption dans laquelle son nom apparaît, qui instrumentalise pour l’intérêt de son seul pouvoir les forces de la police et du renseignement, les procureurs et même les juges…

          ÇA, c’est la réalité, c’est le bilan, ce sont les FAITS.

          Alors maintenant, s’i Hollande concocte un projet différent de ÇA pour la France, avec un désir de justice sociale dont on n’entend plus parler au gouvernement depuis 10 ans, rien que ça, je suis preneuse.
          Pas naïve, mais preneuse. Sarko, je l’ai vu et jugé aux ACTES. Dehors.

          • ranta

            Bah, Hollande a commencé par diviser par deux ses engagements de la primaire. Hollande va se manger, si il est élu, les restes de la crise, et la nouvelle crise à venir. Je serais de l’UMP je ferais tout pour perdre, je serais du PS aussi.

  • Léon

    De la politique, quoi. On verra le Bayrou dans le même exercice…

    • COLRE

      Bayrou, c’est devenu vide, creux… Je l’aime bien Bayrou, c’est une personne bien, intelligente et intègre (comme Hollande, d’ailleurs), mais il a toute la droite dans ses bagages.

      En 2007, encore, il avait des troupes, un élan, une vraie perspective centriste, ni de gauche (ça, ce n’était pas une nouveauté, qui a jamais vu un centriste attentif aux idées de gauche?) ni de droite (ça, c’était du neuf, du jamais vu, encore fallait-il y croire).

      Aujourd’hui, il n’a plus de troupes orange, il n’a plus que l’armée mexicaine des transfuges mécontents des autres partis et le retour des ultra-libéraux du PR. Tu parles d’une cohérence ! On le soupçonne d’être instrumentalisé par Sarko, à charge de revanche…

      Aujourd’hui, Bayrou, c’est la droite, voilà le problème quand on souhaite que s’exprime enfin l’alternance politique.

      • Léon

        C’est extrêmement difficile, finalement de juger les qualités politiques d’une homme avant de l’avoir vu à l’oeuvre. On peut juger son programme, mais comme en général une fois élu, il n’en fait qu’une partie ou autre chose, on est, c’est vrai un peu obligés de tenir compte des qualités et aptitudes personnelles. En ce qui concerne Bayrou, il est peut-être gentil, honnête, tout ça, mais il est possible de le juger comme technicien puisqu’il a été longtemps ministre de l’EN.
        Selon Sophie Coignard, qui a passé en revue tous les ministres de l’EN de la Ve république et regardé de près ce qu’ils ont fait, Bayrou a été de très loin le plus mauvais de tous. Je vais essayer de retrouver les passages, si j’ai encore le livre.
        Quant à la laïcité, si Bayrou s’y prétend très attaché malgré ses convictions chrétiennes, il ne faudrait pas oublier qu’il est celui qui a tenté de faire supprimer les limites légales du financement des écoles privées par les collectivités locales, et d’ailleurs réussi à faire descendre en 1993 un demi-million de personnes dans la rue pour protester contre ce projet.

  • Causette

    Quant à la défense de la laïcité, c’est du pipeau… que ce soit avec Hollande ou Bayrou c’est pareil. Jusqu’à maintenant le seul qui est clair avec la laïcité c’est Mélenchon (voir la vidéo là-haut), mais malgré tout je trouve que même Mélenchon minimise un peu les débordements des prosélytes religieux surtout quand ils sont musulmans. Un reste de politiquement correct peut-être.

    Je me demande si la loi laïcité a déjà été véritablement respectée en France. Pendant longtemps l’Etat français abandonnait les orphelins dans des institutions religieuses. Si les politiques se précipitent devant les « autorités religieuses » pour leur faire des courbettes c’est pour mieux leur abandonner les populations qui posent des problèmes dont ils ne veulent pas s’occuper. Ainsi de plus en plus de responsables d’associations (cultuels, culturelles, humanitaires, anti-machins,) se sont transformées subrepticement en substituts de l’Etat sans jamais avoir été élus. On doit être très attentifs à leurs dérives.

  • Lapa

    Bayrou est face à un dilemme. Quand Sarkozy n’aura plus aucune chance de l’emporter, il se peut qu’un vent de panique souffle un peu à droite et décide de pousser Bayrou au second tour pour faire barrage à Hollande.
    Je ne sais pas si des projections ont été faites sur un second tour bayrou-hollande; elles sont bien gardées car si la victoire de FB apparaissait évidente, Sarkozy perdrait évidemment toutes ses troupes direct. Bayrou devenant du coup un candidat plus à droite et ça gênerait son positionnement au centre.

    Pour l’instant ça louvoie, ça louvoie… mais ce n’est pas une hypothèse à négliger. Plutôt passer des accords avec FB que remettre les socialistes au pouvoir est peut être une option qui va germer dans les milieux de l’UMP. Le tout est de réussir sans trop cataloguer FB pour qu’il ratisse aussi encore au centre-gauche.

    non?

    • snoopy86

      Les politiques, ni même les communicants, ne sont maîtres des voix des électeurs . Je pense que les jeux sont faits pour Flanby …

      • Lapa

        je n’en suis pas si sûr, Bayrou peut avoir une chance. Il lui suffit juste de passer devant Sarko au premier tour. Je ne pense pas que l’enthousiasme pour Hollande soit total en France, même s’il fait penser à un condensé de Chirac et Mitterrand. FB peut jouer là dessus, en plus de son étiquette « sortir de l’umps ».

    • COLRE

      Lapa,
      Je crois que les sondeurs n’ont pas le droit de tester un second tour, en dehors des 2 premiers arrivés en tête au premier tour (enfin pour le bon peuple, bien sûr, nul doute que l’Elysée et le gouvernement ont tous les sondages interdits qu’ils veulent – et que nous payons, bien sûr…).

  • Buster

    Le PB de Hollande c’est que la majorité de ses « soutiens » sont plus à gôche que sa pomme.
    Et nettement moins réalistes.
    Aura-t-il la force de leur résister ? Rien n’est moins sûr. Faudra bien donner des gages et renvoyer l’ascenseur.
    On risque donc de se repayer une bonne vague idéologique rose bien soutenu, jusqu’à ce que la vraie vie reprenne le dessus sur les idéaux.
    2 ans, comme Tonton ?

    • snoopy86

      Il y a-t’il une femme de chambre de chez Farjounel pour se dévouer en faveur de Bayrou ?

      Pour Hollande ni la conjoncture, ni les marchés, ni nos partenaires européens ne lui donneront beaucoup de temps
      Et il est assez bien entouré ( Jouyet, Sapin, Cahuzac ) pour ne pas céder aux surenchères des mabouls

  • asinus

    @BUSTER yo la différence aujourd’hui c’est que les socdem ont goutés à la finance , le conseiller finance de hollande c’est martinez et ce gus il passe son temps à davos et connait toutes les « pointures » du milieu.

    @Lapa il a toutes ses chances le Bayrou surtout s’il reçoit l’appui de Morin :mrgreen:

  • snoopy86

    Mais il est vrai que le mot socialiste fait encore peur :mrgreen: . Les gros patrimoines délocalisent à la vitesse grand V . J’ai quelques relations qui sont déjà parties au bord du Léman où semble-t’il les français font grimper l’immobilier en flèche 😆

    Si vous suivez un peu comme moi l’immobilier de votre région, vous pourrez sans doute constater qu comme ici le nombre de « trés belles demeures » à vendre s’est multiplié depuis 6 mois 😆

    Ca ne va pas lui faciliter les choses non plus ..

  • COLRE

    On se gausse de l’électorat asselineau-mélanchonien de maboulvox, mais sur Disons, le PS fait 5 %… ‘acrément représentatif ! 😆

    C’est intéressant de voir comme la blogosphère est déconnectée du vote populaire…
    Il n’y a peut-être que le vote Le Pen qui y est assez justement représenté partout à son niveau national.

  • asinus

    @Colre :parole d’homme si le choix se resume à sarko hollande au deuxieme tour je me déplace pour voter !!

    • Lapa

      pas moi, ceci dit je me serai pas déplacé pour le premier tour non plus!

      • Buster

        Il faudrait un organiste ? 😆
        Je crois que Morin, justement, a un sacré jeu de pieds, et qu’il joue JS Bach (qu’il a très bien connu) comme personne.
        Enfin, je ne voudrais pas t’influencer.

        • ranta

          Buster, Buster… tu disparais 10 jours et il raconte n’importe quoi vévé. Avoir vécu le débarquement en Normandie, non mais je te jures ! reprends le en main et ne prend plus de vacances 😆 avant qu’il ne soit à l’Elysée. Et même là, faudra que tu sois à ses côtés.

  • Causette

    Les gros patrimoines délocalisent à la vitesse grand V
    certains s’en vont d’autres les remplacent

    dans un article du Figaro du 13 janvier, on pouvait lire
    Malgré la crise, l’immobilier de luxe ne s’est jamais aussi bien porté à Paris. 50% des acheteurs de biens immobiliers de plus 4 millions d’€ sont étrangers. Un prince du Golfe a payé 68 millions d’€ un hôtel particulier, un Chinois plus de 10 millions d’€ 600m2, un Russe 6,3 millions d’€ 250m2. Et les professionnels d’agences immobilières de luxe se frottent les mains, ils voient aussi arriver les grandes fortunes d’Afrique, d’Australie, de Roumanie, des Chiliens tout le monde veut habiter à Paris.
    «En général, les Anglais, les Allemands, les Belges, les Suisses possèdent une culture européenne classique, ne sont pas forcément jeunes et achètent dans des quartiers bourgeois et historiques, un peu comme les Parisiens qui ont de l’argent, confie Charles-Marie Jottras. Ils choisissent en priorité la rive gauche, le XVIe, le faubourg Saint-Honoré. Les Italiens adorent tout particulièrement Saint-Germain-des-Prés.»«Les Latins, tout comme les Sud-Américains, aiment les quartiers historiques, le Marais, les immeubles datant des XVIIe et XVIIIe siècles», explique le patron d’une de ces agences.

  • Causette

    ailleurs on pouvait lire
    Sur la Côte d’Azur, le constat est le même. Tout en haut de l’échelle, les propriétés d’exception s’échangent à des prix astronomiques.

    «Le marché des biens de plus de 15 millions de dollars dans le monde est complètement déconnecté de la crise. Ceux qui ont des liquidités veulent investir dans la pierre» indique Laurent Demeure, président de Coldwell Banker France & Monaco.

    Les grandes fortunes mondiales aiment la pierre, et pour certains acquéreurs étrangers acheter de l’immobilier dans un pays stable politiquement est rassurant. Malgré la crise,le nombre des très riches est en augmentation dans le monde et ils sont nombreux à diversifier leur patrimoine. «Nous avons des demandes à Paris pour des biens de 20 millions d’euros que nous n’arrivons pas à satisfaire. Et certains vendeurs retirent leur bien de la vente, parce qu’ils ne savent plus où placer les capitaux» relève Charles-Marie Jottras, le président de Féau. A Paris, les transactions les plus élevées sont souvent faites par des étrangers. «Plusieurs ambassades cherchent aussi de nouvelles implantations dans la capitale».

    Le marché de l’immobilier devient fou 😯 va t-il y avoir une bulle explosive?

    A l’inverse, un cran en dessous, les appartements «bourgeois» (entre 1 et 2,5 millions à Paris) se vendent moins bien tant les prétentions des vendeurs s’éloignent de ce que veulent payer les acheteurs. «Il faudrait que le marché revienne vers la barre des 10.000 euros le mètre carré pour les produits courants des bons quartiers de la capitale» estime Marc Foujols.

    • snoopy86

      Le seul problème Causette c’est que les investisseurs étrangers ne paient pas leurs impôts ici alors que les patrimoines qui foutent le camp le faisaient ….

      Paris et la côte d’Azur attirent toujours et ce n’est pas fini ….

      Mais des « chateaux » en Poitou il y en a trois fois plus à vendre qu’il y a un an et ce ne sont ni des mafieux russes ni des milliardaires chinois qui foutent le camp :mrgreen:

      La deuxième et la troisième annonce ici sont des gens que je connais, bien de chez nous, ayant vendu leur boîte depuis moins de 5 ans et qui sont partis en Suisse fin 2011 …

      La première doit être Touffou que Fufu connait bien …

      • snoopy86

        Le lien n’a pas fonctionné, c’est ici

        La deuxième propriété c’est un gros industriel poitevin, fils de cocos, coco lui-même dans sa jeunesse, longtemps financé par la célèbre BCEN ( souvenez vous de Doumeng ) et qui vient de s’exiler pour échapper à notre fiscalité confiscatrice 😆

      • COLRE

        « partis depuis moins de 5 ans en Suisse » ? Sous Sarko ? 😯 c’était pourtant pas la gauche, non ?… 😆
        Avec pourtant le bouclier fiscal, l’aménagement de l’ISF, des droits de succession favorables aux grands héritages… C’était pas assez ? Ils leur fallait quoi pour nous faire le grand honneur de rester en France ? le retour des privilèges ? la suppression de l’impôt sur le revenu pour les hautes tranches ? le droit de battre monnaie…?

        Pffffffffff… quelle blague !
        Tes connaissances sont comme tous les grands privilégiés, cupides, avides du toujours plus et sans le plus petite soupçon de solidarité nationale. La graine des planqués pendant les guerres, des collabos pendant les occupations. Le profit et le fric. Toujours plus.

        Ils sont partis pour s’enrichir encore davantage, car ce n’est jamais assez, et la France, ils s’en contre-fichent. Point.

        • snoopy86

          Non ma chérie, tu as lu trop vite ….

          Ils ont vendu leur boîte depuis moins de 5 ans et viennent de partir en Suisse par peur du retour de la gôche ….

          Et pour eux 156.000 euros d’abattement sur les successions ce n’est rien …
          Tu peux vitupérer tu n’y changeras rien 😆

          • snoopy86

            Mais je te précise que c’est bien un con, mais un con qui payait quelques millions d’impôts 😆

          • COLRE

            Je ne vitupère pas contre eux, je les méprise.

            Que la France puisse conduire une politique spécifique pour que ces parasites daignent venir se soigner dans les hôpitaux français quand ils auront soudain besoin des hôpitaux payés par le contribuable resté en France : ça me dégoûte.

            Et parfait, tu l’avoues toi même : ils ont peur (oui, car ils sont frileux, ces gens-là) du retour de la gauche. Mais avec des gens comme ça, la gauche risque toujours de revenir…

            Enfin, cesse d’utiliser cette expression de vieux beauf paternaliste : « ma chérie »… garde ça pour tes…

        • Causette

          Imagine Colre

          Et certains vendeurs (propriétaires) retirent leur bien de la vente, parce qu’ils ne savent plus où placer les capitaux.

          C’est la crise!

  • Léon

    La vraie question qu’il faut se poser, Snoopy, c’est : « quel dommage ! » ou « bon débarras » ? 🙄

    • snoopy86

      C’est « bon débarras » incontestablement

      • snoopy86

        Sur deux fils à la fois, j’ai buggé …

        Le type dont je vous parle ( parfaitement insupportable ) a vendu sa boîte 200 millions d’euros il y a neuf ans
        A la louche il devait payer à minima 3 à 4 millions d’euros d’impôts directs par an sans parler des indirects … Combien de salaires de fonctionnaires perdus ?

        Il employait directement 6 ou 7 personnes ici, sans parler de ceux qu’il employait indirectement qui en représentent probablement au moins autant …

        Les cons peuvent avoir leur utilité …

  • D. Furtif

    Je voudrais apporter à tous une précision
    Ici je dois rester le seul mal élevé grossier et vulgaire…C’est ma fonction et c’est mon titre…
    Pas touche

  • COLRE

    Léon, le fil a dévié du sujet de l’article vers la « gauche », et je voudrais revenir à la laïcité.
    Il faut en effet suivre l’affaire de près. Les meilleures idées, en politique, peuvent être détournées par de discrets rouages intermédiaires (ex. : les amendements) ou se fracasser sur des incompatibilités insurmontables (ex. : que fait-on du Concordat dans la Constitution ?!).

    L’enfer est pavé de bonnes intentions, n’est-ce pas… Cette sanctuarisation de la loi de 1905 est un affichage symbolique fort : on applaudit… Ce qui annonce qu’on ne laisse pas la laïcité à MLP.
    Mais est-ce faisable ? et un caillou dans la plus belle chaussure du monde, ça fait mal.
    Du coup : je pense qu’une fois l’effet d’annonce passé, il faudrait remiser aux oubliettes ce projet…

    Pour la loi passée au Sénat : je la trouve inutile. D’abord cette « légifération » à outrance relève d’une technocratie nuisible. Dans nos pratiques du droit, la jurisprudence n’a-t-elle pas un rôle de décision juridique important ? Là, elle suffisait, non ?
    Ensuite, on le voit bien avec ces amendements, on s’expose à ce que l’intention de départ soit détournée.

    Finalement, c’est pire : on avait une jurisprudence simple et utilisable, et à la place on a maintenant un machin qui peut être interprété de façon contre-productive par les adversaires de la laïcité !

    • D. Furtif

      J’étais à cette époque un élu représentatif de la fédération Cornec. Eh bien savez vous qui a obtenu la suppression de l’engagement de l’abrogation du concordat en Alsace Lorraine dans le programme commun?

      ➡ Georges Marchais et oui renseigne toi Chantecler
      et qui considérait que la laïcité était un combat dépassé?
      ➡ Krivine c’était l’époque où ce petit Monsieur rêvait de transformer la CFDT en mouvement révolutionnaire , bien avant son entrée à Attac et la présentation des candidates à foulard.

      • COLRE

        Oui, d’accord, mais qui peut aujourd’hui avoir le moindre intérêt à réveiller le lion qui dort ? ce n’est pas d’actualité, à quoi bon créer un pb là où il n’y en a pas ?

        • Léon

          Il est faux de dire qu’il n’y a pas là de pb, car ce concordat sera objecté à toute mesure qui voudra imposer la laïcité lorsqu’elle sera menacée ici ou là. Il faut en finir avec cette survivance.

          • COLRE

            Tu as raison et je suis d’accord sur le principe, mais dans un domaine aussi sensible, en pleine guerre larvée des uns contre les autres, je ne jugeais pas prioritaire de mettre le feu aux poudres sur cette question qui sommeille doucement…

  • Léon

    Colre, sur l’intérêt de légiférer, il faut être prudent car, en l’espèce, tant que la cour de cassation ne s’est pas prononcée (elle n’a pas eu à le faire ici ) on ne peut pas considérer que cette « jurisprudence Baby-Loup » soit acquise d’une manière stable. Donc la prudence commande sans doute de légiférer sur la question.
    Ne pas oublier non plus que le texte n’est pas définitivement voté et la majorité des députés, depuis que le sénat est passé à gauche, s’empresse généralement de détruire les textes des sénateurs. Donc wait ansd see.

    • COLRE

      oui, c’est vrai que ce n’est pas encore fait. Et puis la jurisprudence doit être réitérée avant de passer dans les « moeurs » judiciaires et faire force de loi…
      Alors attendons…

  • Joel Meric

    Bien le bonjour, j’affectionne ce super site. Je suis passionné d’astronomie depuis assez longtemps, et j’ai débuté moi aussi la construction d’un site à propos de l’achat de télescopes et aussi d’astrophoto. Pas évident à  faire tout cela! Je suis carrément ébahi par la beauté de votre contenu qui je trouve apporte un réel plus. C’est grâce à des éditeurs de site comme vous que je puise mon inspiration… Je vous souhaite énormément de courage pour la continuation de votre blog qui vient de se retrouver directement dans mes liens préférés!
    ****************
    .
    ******************
    Annonce générale et permanente
    .
    Je rappelle à tous qu’on ne plante pas de poteaux indicateurs sur notre site.
    Le Furtif