Le pet prophétique

Lectures :2386

Aux occidentaux post-chrétiens du XXIème siècle, le sujet peut sembler un tantinet scabreux. Mais c’est un fait que le pet, la flatulence, est une vraie préoccupation du rituel islamiste. La raison avancée est curieuse, suffisamment, en tous cas pour qu’Iskender se penche sur la question et nous en fasse profiter.
L’islamisme y voit à la fois une souillure que, dans son totalitarisme, il entend gérer et contrôler comme tout les autres aspects de la vie, mais aussi, curieusement,  une marque d’humanité attachée à la figure prophétique. D’où un imbroglio ritualiste que de doctes barbus se sont attachés à réglementer en détail depuis des siècles.

Le texte complet original est sur IDO.
César.

———————————————————————————–

« Ventre contraint, esprit chagrin »

Pour alléger un peu un propos sévère, qu’on observe ici quelques aspects piquants mais néanmoins nauséabonds de la religion musulmane. Ils sont très peu évoqués auprès du public infidèle et on n’en comprend guère la raison…
L’impureté est souvent évoquée et, entre autres, celle qui a le plus d’influence sociale, déplaisante et désastreuse: le pet.

Alors les juristes et traditionnistes se sont laissés aller à en causer, de la souillure intempestive qui menace de ruiner toute un rite.

Imaginons l’atmosphère d’une salle de prière, après un repas bien copieux de féculents, de légumineuses, de viande rouge, de mouton bien gras et de fruits secs: que des ingrédients carminatifs. La symphonie est à craindre et elle n’est pas la bienvenue, tandis que tous ses penchent et s’étirent les sphincters en cadence… [….] Le pet n’est pas le bienvenu, il n’est pas digne d’Allah et ne doit pas troubler le rituel. Allah ne pète pas, tandis que le prophète, si. Allah, au mieux, est un gaz, plus qu’un esprit, mais son prophète en produit…

La posture de prosternation est justement un adjuvant évident à ce genre d’incongruité qui est une abomination sociale et une honte personnelle. On sait que la science médicale iranienne a de nos jours inventé des pilules anti-carminatives dont le but est de limiter les épanchements gazeux. Les mosquées sentent souvent l’humidité et les pieds sales: il faut éviter le pire. […]

Retour à notre propos: pourquoi insiste-t-on tant dans les textes islamiques sur les histoires de pipi-caca-prout du prophète? Un peu comme si ce qui sortait de son derrière était aussi important que ce qui sortait de sa bouche. Cela va en surprendre plus d’un et plus d’une: le fait devient argument, et d’une force capitale, quand il vient s’intégrer à la doctrine :

Auparavant, le monde s’étripait joyeusement sur ce qui peut sembler maintenant ridicule, la nature du Christ : dieu ? homme, ? l’un et l’autre ? 50-50? etc… L’islamisme a tenu à intégrer le débat en remettant brutalement le Christ dans l’humanité physique, mais aussi son prophète personnel, celui qui résume tous les autres, Muhammad; celui que chacun connaît. Et le fait qu’il pète, qu’il fasse pipi et caca, le prophète, cela clôt toute discussion oiseuse: il est un humain. Oui, l’argumentation laisse perplexe, mais auprès d’un auditoire fruste, l’effet est immédiat.

Pour conjurer la honte de la flatulence, le super-prophète est convoqué à la rescousse. Et un des contes s’appelera donc “Une nuit avec Muhammad”.
Ces gens dorment ensemble et cette promiscuité nocturne est rarement signalée. On aurait attendu Aïsha dans la relation de ce type d’incident particulièrement intime. Mais non, car la vie du Grand Personnage était connue de tous.

Pet et prière.

[extraits]

(Bukhari, Sahih 4/ 139).
Mon oncle a présenté à l’apôtre d’Allah le cas d’une personne qui avait pensé avoir lâché un vent durant la prière.
L’apôtre d’Allah a dit :
-Il ne doit pas abandonner la prière, à moins qu’il ne fasse un bruit ou qu’il se mette à sentir mauvais.
(Bukhari, Sahih 4/5).[1]
…de ibn Abbas : Durant son sommeil le prophète lâcha un gaz. Puis il se leva et accomplit la prière.
Sufyan nous l’a rapporté plusieurs fois, d’après Amir, qui le tenait de Kurayb, d’après ibn Abbas qui disait :
-Une fois je passai la nuit chez ma tante Maymuna. Le prophète se leva à un certain moment de la nuit et il fit une ablution légère avec l’eau d’une petite outre qui était suspendue, Amir lui versant doucement un tout petit peu d’eau ; puis il se mit debout pour accomplir la prière. Je fis mes ablutions de la même manière que lui. Puis je vins et me tins debout à sa gauche ; il me fit changer de place et me mit à sa droite ; puis il accomplit la prière ; puis il se recoucha et dormit et, à un certain moment, il lâcha un gaz.
Puis vint quelqu’un lui annonçant le moment de la prière. Il se mit debout avec lui pour prier ; il accomplit la prière et ne fit pas d’ablution.
(Bukhari, Sahih 86/ 86).
Le prophète d’Allah a dit :
-Allah n’accepte pas la prière de quiconque lâche un pet avant qu’il n’ait refait son ablution.

4 comments to Le pet prophétique

  • Léon

    Je trouve cette histoire moins anecdotique qu’il n’y paraît. Elle s’inscrit dans cette logique du contrôle du corps humain qui existe, certes, dans toutes les religions monothéistes mais qui est ici exacerbée jusque dans des détails dont, à ma connaissance, seul l’islamisme se préoccupe à ce point. Finalement lire le petit livre vert de l’imam Khomeïni suffit pour prendre conscience de l’archaïsme, du totalitarisme et de la stupidité particulière de cette religion.

  • D. Furtif

    Le météorisme est le plus souvent dû à une erreur d’alimentation et plus particulièrement à un excès de consommation de glucides (sucre) notamment de sucres rapides. Il est également dû à l’absorption de boissons gazeuses sucrées essentiellement, telles que les sodas.Comme on ne boit pas d’alcool on se shoote au sucre.
    Toutes ces interdictions et ces diktats s’immisçant dans le plus intime n’incitent pas à la détente , la conséquence est connue ➡ La déglutition trop importante d’air, est souvent provoquée par une grande nervosité.
    .
    Ce problème n’est pas près d’être réglé quand on sait que le diabète touche environ 26,6 millions d’habitants de la zone MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord), un chiffre qui devrait quasiment doubler d’ici 2030. À 6 ans d’intervalle mes deux guides égyptiens m’ont assuré que c’était un fléau national.

  • ocaterinabellachitchix

    😛 sacré mahomet. Il avait réponse à tout…enfin, réponse…disons qu’il répondait aux questions les plus saugrenues pour se donner un genre.
    Il parait que l’ami BOURDIN faisait pareil au mandarom !
    J’ai failli me faire kanguerouïser il y a quelques années sous l’ère BOURDIN des inconnus 😆

  • ocaterinabellachitchix

    désolé mais…je relis ce papier, il est terrible 😛
    je sais pas…et puis l’illustration 😆
    Iskender est 😈
    faut le fatwaqiser 😀