L’islamisme et l’alcool

Lectures :2373

Ivresse des interdictions et prohibition de l’alcool

Le texte coranique est hésitant, tremblotant quant à l’alcool [ AL KOHL, poudre d’antimoine] : élément bienfaisant d’abord, puis source de perturbation publique et, enfin, emblème du mal, tout en faisant partie des attractions paradisiaques; une fois oui, deux fois non, ça ressemble à un verdict talmudique.  En revanche, la tradition, très postérieure, a été unanime pour traiter les buveurs avec férocité, en prenant exemple sur Muhammad et ses compagnons, et a exprimé interdictions et punitions avec jouissance.

Le renversement de tendance n’a certainement aucun rapport avec Muhammad et Cie: ce qui a trait à l’alimentation en général et les intoxicants en particulier correspond à des modes de vie et, au sens large, à des faits de société et de civilisation: rien à voir avec les caprices d’un Mecquois. Plus tard seulement, on exhibera la marionette prophétique pour présenter les décisions, surtout d’interdiction. La genèse,de celles-ci, en vérité, a dû être longue, confuse, diffuse et mouvementée: essayez donc d’arracher à un ivrogne sa bouteille, il tiendra aussi fort qu’un pieux s’accroche à son Coran.

La prohibition a sans doute des origines variées et elle est déjà présente dans quelques cultes arabes païens. Comme toujours, elle se pose aussi en contradiction avec les autres systèmes: usage licite pour les juifs, usage liturgique chez les chrétiens et les mazdéens, symbole de richesse et de noblesse chez les Arabes païens et prélude à des distractions profanes pour tous – et au désordre quelquefois. On sait que les moines byzantins buvaient des quantités prodigieuses de vin tout au long de la journée, à en croire les registres des monastères. L’exemple a paru abominable aux envahisseurs musulmans: imaginons un peu qu’ils aient eu toute licence de se saouler ad libidem au cours de leurs conquêtes, les assoiffés du désert, mis en contact avec les cuves et caves des monastères. Ah, elle serait belle l’armée islamique, si les rudes guerriers n’arrivaient plus à grimper sur leurs chevaux !

Le rejet des substances alcooliques a des causes encore plus profondes et graves. L’exclusivisme ombrageux que l’islamisme a constitué ne tolère aucune concurrence; or les effets de l’alcool constituent, de par leurs effets mystérieux et impérieux sur l’organisme, une forme de magie et d’enthousiasme, au sens premier du mot. Mais les débats n’ont jamais cessé, attisés par le mystère du mot KHAMR qui a perdu les exégètes; les uns s’interrogeant sur le danger représenté par le mot lui-même, ou par le produit, ou par l’effet sur le corps ou sur l’esprit.

D’autres systèmes, au Proche-Orient, ont permis la production et l’usage du vin et même, par réaction identitaire, l’ont développé. Que serait devenu le monachisme sans vin…

On devine que pour Muhammad les motivations liées à la discipline dans les contextes rituels et guerriers sont primordiales. L’interdiction, selon certaines données, daterait de fort tard, en 629, au moment du pèlerinage “de l’accomplissement”: elle aurait eu pour but de limiter les risques d’affrontement avec le parti adverse, au moment de la conquête négociée de la Mecque.

Plus tard, dans le monde musulman même, la consommation d’alcool est devenue une affirmation de la liberté individuelle, ou de suprême hypocrisie. L’exemple le plus éclatant est l’alcoolisme avéré des rois et princes d’Arabie Saoudite: la déposition de Séoud IV en 1964 était due à son penchant immodéré pour le whisky que les Américains lui fournissaient gracieusement par caisses entières. De tels exemples sont inombrables, et l’ivrognerie a commencé dès les Ommeyades, et sans trop de complexes.

Ainsi, l’interdiction n’a jamais été vraiment respectée, à toutes les époques, et il a fallu beaucoup de temps, notamment, pour que les convertis récents se plient à la règle. Un bon exemple est représenté par les sultans turcs, seldjoukides bien sûr, mais aussi ottomans. Un pressoir à vin a aussi été découvert en Palestine, construit sous la domination islamique: des prudes ont pensé que le but était la production d’alcool, à des fins de recherches sur la chimie…

Il est probable que la prohibition a subsisté un peu partout pour une autre raison, bien dissimulée: elle permet de se dissocier des chrétiens et aussi de les critiquer et de les attaquer, tant comme consommateurs que comme producteurs.

Ainsi, le sujet a des allures amusantes et sympathiques et l’impression pourrait être qu’il est très accessoire. Mais en fait, non: dans l’Histoire des origines de l’islamisme, souvent, ce qui est présenté comme accessoire est essentiel, et ce qui est présenté comme essentiel n’est qu’accessoire.

Allez, patron, une dernière, pour la route.

—————————————————————————————————————–

NDLR : Ce texte d’Iskender n’est que l’introduction de plusieurs paragraphes sur la consommation  d’alcool, avec les sources islamiques correspondantes. Ce chapitre fait lui-même partie d’un ensemble consacré  à la théocratie musulmane abordant tous les aspects pratiques des interdits et obligations imposés par la religion. Ils ne sont pas encore intégrés à IDO, ceci est donc une avant-première pour nous.

César.

39 comments to L’islamisme et l’alcool

  • Asinus

    Bois du vin! Tu recevras de la vie éternelle.
    Le vin est le seul philtre qui puisse te rendre ta jeunesse.
    Divine saison des roses, du vin et des amis sincères !
    Jouis de cet instant fugitif qu’est la vie.


    Omar Kayyam , perse philosophe poete mathematicien et musulman .
    bon il disait aussi que nous sommes tous dans les chaines sur cette terre , je retourne aux miennes @+ !
    Asinus : ne varietur

  • Léon

    Sur le même sujet : Une université de Londres envisage de mettre fin à la vente d’alcool sur le campus pour ne plus offenser ses étudiants musulmans.

    • ranta

      Je suis toujours surpris de constater que ceux qui sont chargés de réfléchir à une organisation sociale choisissent toujours la pire des possibilités. A une interdiction viendra se greffer une intolérance qui elle sera combattue par une autre intolérance. C’est finalement l’histoire de la soupe au cochon qui était la réponse à une autre forme d’intolérance. En agissant ainsi chaque côté se radicalise avec les tensions inhérentes et ça va vite devenir invivable. Ultime décision pour sauvegarder ce qu’il y aura à sauvegarder: l’interdiction de l’islam.

  • Léon

    … et l’embarras islamique concernant Jesus qui, visiblement ne s’interdisait pas le vin. Le plus rigolo est évidemment l’argument que la bible n’est pas la vraie bible et qu’elle aurait été falsifiée par les chrétiens. Un autre est de dire que le Issa des musulmans n’est pas le Jesus des chrétiens…

  • alaind43

    Encore un article sur l’islam. Seriez-vous en train de vous spécialiser ? 🙂

    • Léon

      A « Alaind43 ». Nous ne tenons pas compte en principe des commentaires ayant une adresse mail non valide. Mais je vais répondre à celui-ci.
      Depuis le 1e janvier, nous avons publié 124 articles et j’ai en compté 17 se rapportant à l’islamisme. C’est un peu plus de 10 %. Il n’y a donc aucune « spécialisation ». On est en donc droit de se demander, au contraire, si ces publications ne seraient pas gênantes pour un certain nombre, malgré leur nombre très limité.
      Quant aux raisons de ces publications, elles tiennent d’une part à la conscience que nous avons du danger représenté par cette religion moyenageuse, d’autre part au constat qu’elle est très mal connue en Europe occidentale (y compris des musulmans eux-mêmes, ce qui n’est pas le moindre des paradoxes…) et enfin à la volonté que nous avons de faire la promotion du travail extraordinaire et passionnant accompli par la toute petite équipe d’IDO autour d’Iskender. Vous remarquerez que la quasi-totalité des textes que nous publions sur le sujet vient de là. C’est pour inciter aussi les gens à aller voir la source.

      • alaind43

        Mon adresse mail est parfaitement valide puisque vous m’y avez envoyé un mail et que j’ai répondu!
        Pour IDO, qui sont-ils? quelle garantie qu’ils sont neutres?

        • D. Furtif

          Bonjour alaind43
          Que serait selon vous un telle garantie?
          Nous savons , vous savez j’espère, que toute opinion est influencée par sa propre subjectivité
          Donc que la neutralité et la prétention à l’être sont pure escroquerie
          .

          Entrons dans le vif du sujet
          .
          Pour ma part la seule garantie que je puisse offrir est la proclamation de mon athéisme intégral et intransigeant.
          Une fois que cette notion vous est connue vous pourrez juger par vous même des propos que je tiens sur l’Islamisme en particulier et toutes les religions en général

          • alaind43

            Bonjour D. Furtif
            Comment se fier à des gens dont on ne sait rien, sinon qu’ils font un site destiné à critiquer un sujet toujours en mal? Rien ne peut faire croire que ces inconnus n’arrangent pas un peu les traductions et ne choisissent pas les textes et les interprétations par rapport à leur idée de départ.
            Prenons un exemple. vous lisez sur internet un texte non signé disant que la nouvelle Renault est nulle parce que ceci ou ça. Allez-vous le croire sur parole alors qu’il commence par dire qu’il n’aime pas la marque Renault?

            • COLRE

              Je renifle ici une certaine technique complotiste… mmmh ?…genre : démontrez-moi que… qu’est-ce qui me prouve que…? et pourquoi pas l’inverse…?… comment se fier à…?
              À ceux-là, je réponds : mais c’est à vous de me démontrer l’inverse. La traduction est mauvaise ? trouvez-m’en une meilleure. Je vous dis que site est documenté et rationnel ? prouvez-moi qu’ils se trompent…

              Et ce « croire », écrit 2 fois en qques lignes… « rien ne peut faire croire »… « allez-vous le croire »…
              Mais qui, ici, parle de « croire » ?…

            • Léon

              Alain d43. Ok pour le mail, donc.
              Comme Furtif, je me demande bien quelles garanties pourraient être offertes autres que celles que je vais donner maintenant:

                La première déjà, c’est qu’ils ne sont pas ou plus musulmans. Je pense que Iskender lui-même est athée.

                La deuxième est que nous avons affaire, en la personne d’Iskender, à un universitaire ( sa modestie dut-elle en souffrir) de haut niveau, prof d’Histoire avec une spécialité qui concerne la période d’élaboration de la religion mohamedienne. Furtif et moi savons qui il est sinon nous n’aurions jamais publié ses textes. Mais est hors de question de donner son identité, ayant déjà été l’objet de menaces.

                La troisième est que la critique d’un sujet en mal ne signifie pas que cette critique ne soit pas fondée. C’est à ceux qui ne sont pas d’accord de prouver qu’elle ne l’est pas.

                La quatrième est qu’ils ont choisi une méthode historique scientifique pour aborder ces textes et le prouvent dans chacune de leurs analyses.

                La cinquième est que, jusqu’à présent personne n’a jamais réussi à les prendre en défaut de bidonnage, de mensonge, de traduction erronée etc… Au contraire il reçoivent régulièrement des témoignages de scientifiques et d’islamologues du monde entier, stupéfaits par l’importance du travail accompli et sans doute amusés par la forme choisie, très loin du ton compassé des travaux universitaires habituels.

              Comme le dit Colre plus haut, c’est à vous de prouver que ceci ou cela est faux.

              • Léon

                Et la comparaison avec la marque RENAULT n’est pas valide. Que vous mettiez la conclusion sur la marque ou le modèle au début ou à la fin est juste un choix formel. Seuls les arguments développés pour aboutir à cette conclusion comptent.
                ET d’ailleurs où avez-vous vu un « nouveau modèle » d’islamisme ? Alors que le site est consacré aux documents fondateurs, originels de la religion.

            • alaind43

              COLRE, il s’agit bien de croire en bloc tout ce que ces gens disent, puisque rien ne peut assurer que leurs textes sont le reflet exact de la réalité. Ou est le complotisme si je lis un texte non signé, polémique, et qui attaque toujours sans jamais voir le côté contraire et si j’ai des doutes sur son contenu? Personne ici ne lit l’arabe et ne peut donc vérifier. Il faut donc croire ou pas.Je ne suis pas crédule de nature. 😆
              Leon, vous dites que c’est à moi de prouver que ceci ou cela est faux. J’ai plutôt l’habitude devant des affimations qu’elles soient étayées, que leurs auteurs soient connus pour leur compétence et justifient leurs thèses. Pas le contraire. Si je dis que la terre est plate, c’est à moi de le prouver, pas à vous de prouver le contraire.
              Le nouveau modèkle de Renault n’avait rien à voir avec l’islam, c’était un exemple. L’exemple ne vous a pas convaincu, voici un autre. Si un inconnu dans un bistrot vous raconte qu’il déteste la choucroute et qu’elle est très mauvaise pour la santé car le porc est dangereux, allez-vous le croire?

              • COLRE

                Faute de raisonnement.

                Voilà un site qui procède à des analyses extrêmement fouillées de textes historiques, avec toutes les références documentaires, des sources explicitées, et donc les linéaments souhaitables d’une démarche scientifique (tout est vérifiable).

                Que voulez-vous de plus ? si vous niez ce qui correspond à un travail rigoureux et scientifique, c’est à vous de le démontrer.
                Si cet article était déposé pour publication dans une revue scientifique de haut niveau, l’éditeur ne se contenterait pas de dire : « pourquoi voulez-vous qu’on croit tout cela ? » 😆 😆

                Il le confie à des rapporteurs qui expertisent le travail. Voilà la procédure scientifique.
                Vous ne connaissez rien à la recherche ni aux méthodes de la connaissance, on dirait ? 🙂

                • alaind43

                  Colre Je connais très bien, justement. Mais justement, dans le sujet de l’islam ni vous ni moi ni personne ici ne peut juger comme des rapporteurs qui expertisent le travail.C’est tout le problème.

                • D. Furtif

                  Mais il ne veut rien Colre
                  Notre ami est venu pour affirmer notre manque de neutralité et notre malhonnêteté sans jamais dire en quoi nous le serions et surtout sans jamais oser mettre en évidence son parti pris à lui.
                  Au bout du compte nous allons le voir passer à un autre questionnement
                  Vieille attitude que nous avons déjà rencontrée.
                  .
                  Les convictions révélées sont de cet ordre et induisent ce genre d’« argumentation » 😀
                  Le syndrome de la madrasah.

              • Léon

                Mais leurs thèses sont parfaitement justifiées, étayées, l’équivalent de plus de 3000 pages papier pour cela, vous vous moquez du monde… Les auteurs sont connus même si nous cachons volontairement leur identité. Et c’est d’ailleurs un point qui n’est pas étranger au contenu en question.
                Ou vous avez quelque chose à dire sur ce texte, une critique à formuler, une objection aux 5 raisons que je vous ai données ou vous aller vous faire voir ailleurs.
                J’adore ça : « il s’agit bien de croire en bloc tout ce que ces gens disent, puisque rien ne peut assurer que leurs textes sont le reflet exact de la réalité ».
                Parce que les barbus pouilleux qui vous égrènent leurs fatwas, c’est eux qu’il faudrait croire sans doute ?

            • D. Furtif

              Aïe Aïe aïe

              .
              Vous voilà dans une situation bien difficile.
              Comment savoir si nous sommes honnêtes? C’est bien ça?
              Après avoir douté si fortement dans votre question de notre neutralité et en avoir reçu la réponse qui convient
              .

              prétendre à la neutralité est une imposture
              autant pour le questionneur
              que pour celui qui répond
              La seule réponse scientifique est d’affirmer sans la cacher sa partialité
              pour celui qui émet ses conclusions et se conduire de la même manière pour celui qui les reçoit

              Aïe aie aïe encore
              on oublie la neutralité et on passe à autre chose
              Je ne voudrais pas vous importuner avec des éléments qui pourraient vous offusquer mais c’est très exactement l’attitude d’un gars qui nous a déjà joué ce coup pratiquement selon la même méthode.
              .
              Bien voyons ce que vous invoquez maintenant .
              Vous aurez remarqué que vous laissez tomber votre questionnement sur la neutralité 😀
              Alors de quoi parlez vous maintenant?

              .

              « …. un site destiné à critiquer un sujet toujours en mal… »

              .
              Cette fois ci ce n’est plus notre neutralité dont vous voudriez connaitre la mesure. C’est carrément une suspicion sur notre honnêteté que vous affirmez.
              D’Où tenez vous cette conclusion?
              Quels arguments avez vous à opposer aux nôtres?

              Rien , rien de rien , vous ne nous en dîtes rien
              Vous nous traitez de partisan partial malhonnête mais vous ne nous dîtes pas où, ni quand , ni comment …toujours ce flou et ce procès dont vous ne communiquez jamais les pièces.
              Vous savez que vous ressemblez furieusement à Jean Carmet
              .
              Saurons nous un jour ce qui vous a, dans un double et contradictoire mouvement, conduit à venir affirmer sur notre site qu’il ment mais à ne jamais rien nous dire sur ce en quoi nous aurions menti.
              .
              Un petit aparté cher , très cher alaind43 que « nous ne connaitrions pas »
              Le jour où vous entrerez dans une discussion avec honnêteté, ne vous privez pas de revenir, VIENDEZ VIENDEZ notre conversation sera fructueuse et ..qui sait nous y gagnerons tous les deux.

              Allez allez : essaie encore.

              • D. Furtif

                Alain vient avec une autorité issue, qu’il tient de …. dont on ne saura jamais rien
                – que nos articles choisis par nous n’en ont aucune
                – il se permet de remettre en cause notre compétence, notre honnêteté avec le talent évident de celui qui masque très soigneusement les siennes
                .
                C’est trop , on sent la fatigue et le retour aux vieilles méthodes qui l’ont conduit au fisaco que nous avons connu de ses tentatives l’an passé.
                .
                Il lui faut une bien grande vertu pour venir ici interroger les supers menteurs , tricheurs etc ..etc …
                C’est un véritable sacerdoce cher ami.

                ………..
                Pour éviter de rabacher la même métaphore automobile.
                Quelles sont donc ces conclusions sur l’Islamisme qui serait selon vous si favorables et que nous aurions oublié de mentionner.
                .
                Il va bien falloir un jour accoucher de toutes ces vertus , mon bon Alaind43
                Alors ces qualités garanties impartiales , neutres et honnêtes…?
                Nous sommes impatients

                • Léon

                  Oui, c’est exactement la méthode et le vocabulaire de ce Jean Carmet. Le genre qui s’imagine pouvoir nous embarrasser avec des « objections » aussi stupides.
                  Vous ne faites pas le poids mon garçon…

                  Et on attend toujours la moindre bribe de début de commencement d’une contradiction, d’un argument sur les textes.
                  On s’est amusés 5 mn, c’est bon.

                  • alaind43

                    La seule critique à formuler est que ce travail est systématiquement contre et présente l’islam toujours dans ce qu’il a de pire. Il y a donc parti pris, ce qui conduit à douter du contenu qui peut être influencé par ce parti pris. Je ne dis rien d’autre mais c’est beaucoup. Merci de discuter avec cordialité, je ne fais rien d’autre.Votre ton devient tout àfait désagréable.

                    • D. Furtif

                      Notre ami Alaind43 a trop l’habitude de fréquenter les gens de son obédience qui restera « secrète » ou de prétendus athées qui n’ont d’autre mission que de donner des arguments en faveur de la religion
                      Si nous sommes critiquable d’être toujours contre… quels sont donc tes arguments pour?
                      Ça va un moment tes manières , on a autre chose à faire
                      .
                      Avant de t’ adonner à ton sport favori qui est de nous faire la leçon
                      .
                      Une dernière fois
                      .
                      Quel est le fait , le texte , la parution qui t’autorise à dire que nous sommes partiaux et que notre honnêteté peut être mise en doute?

                      .
                      T’occupe pas de mes nerfs et soigne ton gauche

                    • alaind43

                      D. Furtif Pourquoi ce tutoiement soudain?Quel est ce mépris pour quelqu’un qui critique poliment?

                      ********************************

                      .
                      Réponse ultime
                      Parce que le gars qui m’accuse de voler sans jamais dire ce que j’ai volé ni qui j’ai volé ne mérite que mon mépris
                      Mettre en doute ma neutralité puis ensuite mon honnêteté est, d’entrée, avoir dépassé les bornes de la correction et manifestement se conduire de la plus grossière manière.
                      Va te faire voir Jean Carmet.
                      .
                      D Furtif

                    • Léon

                      Il ne présente pas l’Islam dans ce qu’il a de pire mais dans ses textes fondateurs. Est-ce la faute des auteurs s’il n’y a dans ces textes que le pire ?
                      Allez, mon petit point Godwin : notre ami serait-il choqué si on ne présentait de « Mein kampf » que le pire ?

                    • COLRE

                      « La seule critique à formuler est que ce travail est systématiquement contre et présente l’islam toujours dans ce qu’il a de pire. »

                      Mais vous confondez le travail du scientifique avec celui du juge d’instruction…
                      Le scientifique n’a pas à instruire à charge et à décharge. Il présente une thèse sourcée et argumentée. Ce sont aux coll!ègues de se charger de la contradiction.
                      Vous l’êtes ? si oui, alors faites-le au lieu de toujours exiger des autres. Allez, au boulot.

                      (ps : au fait, je ne vois pas ce que la religion islamiste a de mieux que le pire… 😆 je serais curieuse de l’entendre de vous)

                  • Léon

                    Autre connerie : Peut-être que ni Colre, ni moi, ni « personne sur le site » n’a cette compétence pour expertiser le travail d’IDO, mais ce site est visible du monde entier et commence à être connu. Ceux qui ont cette compétence l’ont expertisé. A ma connaissance la seule objection qui a été faite par les « experts » et qui m’a été racontée par Iskender l’a été sur la forme, son côté irrévérencieux, le risque de choquer etc…

                    • Buster

                      Sur le côté irrévérencieux ils s’en expliquent dès la présentation :
                      L’objectif de ce travail réalisé par des universitaires[5] est ouvertement critique , humaniste et scientifique : l’enquête ne s’embarrassera en aucune façon, étant donné l’urgence de la situation, d’une attitude de respect trop souvent répandue et que rien ne justifie, sinon la honte et la peur. On pourra parfois voir poindre l’ironie et le sarcasme, dans les cas où le ridicule les impose presque. Le rire est alors le meilleur antidote à la peur et constitue une arme contre les tyrannies du dogme et du mythe.

  • D. Furtif

    Pas mieux que Asinus

    « Boire du vin et étreindre la beauté Vaut mieux que l’hypocrisie du dévot. »
    de Omar Khayyâm .

  • COLRE

    Le contrôle social des substances psychotropes par n’importe quel pouvoir est un universel. Dans les sociétés « primitives », leur usage est toujours strictement réglementé, avec de puissants interdits, et très souvent en lien avec le « sacré ».
    Les drogues en général sont réservées, aux chamans, par exemple, prêtres, guérisseurs…

    J’avoue ne pas savoir pourquoi… contrôle coercitif sur les individus ? crainte religieuse des substances qui modifient la conscience ? symbolique du sang pour le vin ? mettre au pas les populations ? structurer les interdits et donc la pérennité de l’ordre social ?…

    Coincé entre ses cheffaillons et les bigots (souvent les mêmes), l’individu, de tout temps; n’a pas droit si facilement aux plaisirs de la vie. Il faut qu’il sente le joug de la puissance hiérarchique…

    • Lapa

      j’suis pas sûr que sniffer des lignes de coke soit une véritable façon de s’épanouir aux plaisirs de la vie cependant…

  • Causette

    Article à déguster avec un ch’ti ballon de sauvignon :mrgreen: glurb!

  • Causette

    L’outre et le feu
    Cesse de me blâmer, censeur insupportable,
    et de décrire le désert sans eau potable !
    Sur la trace, effacée ou pas, plus de discours !
    Mais sois rempli de bonnes intentions tout court.
    Finis donc par trouver celui qui a des outres
    à panse pleine d’outre en outre,
    lourdes des meilleurs crus persans
    des grands vignobles paysans,
    dont le nectar reste en cachette
    jusqu’à l’heure de la rincette.

    Abû-Nawâs « l’homme aux longs cheveux bouclés » (surnommé ainsi à cause des deux boucles de cheveux qu’il laissait pendre sur ses épaules), libertin et chantre de la joie de vivre, né vers 757 à Ahvâz dans le Khuzestân (sud-ouest de l’Iran près de la frontière irâquienne.

  • Buster

    Encore un article sur l’islam. Seriez-vous en train de vous spécialiser ?

    On peut voir les choses comme ça, en sous-entendant que l’on fait une fixette, que l’on poursuit d’autres buts. 🙁
    .
    Si vous lisez tous les articles et tous les commentaires sur ce thème, vous constaterez qu’ici il n’y a jamais eu de dérapages.
    Ce qui sur un forum internet et sur ces sujets pourrait déjà relever de l’exploit absolu.
    On parle, on discute, on critique fermement, on s’interroge, on peut même s’inquiéter.
    Mais nous sommes tous mus par la défense de la laïcité et des valeurs républicaines.
    Epicétou.

    .
    Parenthèse :
    J’ai écouté à midi l’émission de France inter (Mr X) sur la montée de l’islamisme en Turquie.
    J’étais assez sidéré de cette « nouvelle approche » sur une émission de France Inter.
    .
    La conclusion de Mr X était : (à peu près car je ne trouve pas l’émission en ligne, trop tôt)
    – Pensez-vous que AKP est sincère ou qu’ils avancent masqués ?
    – J’ai l’impression qu’ils ont toujours avancé masqués …

  • D. Furtif

    Depuis des mois que nous présentons le travail d’ISKENDER , pas un argument n’a été opposé ni une seule erreur n’a pu être relevée.
    Toujours la seule et même attitude de Jean Carmet et de ses clones
    La remise en cause de notre honnêteté .

  • asinus

    yep perso sur l’islamisme je suis pas pour la NEUTRALITE je suis juste pour le NEUTRALISER :mrgreen:

  • Léon

    Trouvé je ne sais plus où….

    • Lapa

      vous faites de l’anti islamisme primaire Leon. le savant de pays avancés s’amuse sur des sujets qui ne servent à rien comme les corpuscule ondulatoires, les neutrinos volages ou la physique quantique, alors que le vrai savant lui, permet de décider si le fait de frôler un teckel nain avec son index de la main droite est susceptible d’annuler la prière, ce qui fait avancer l’humanité.
      Tandis que les mécréants se pavoisent à chercher composition des nuages sur Uranus dont tout le monde se fout, d’autres, altruistes jusqu’au bout, vont déterminer avec grande précision l’heure du lever du soleil pour entamer le jeûne our rechercher dans les écrits le nombre de poils à la barbe du prophète.

  • Léon

    🙂 😆 😆 😆