Petite réflexion entre deux tours

Il est de bon ton de gloser sur une élection présidentielle étonnante qui est supposée marquer des indications claires d’un monde qui ne sera jamais plus comme avant tout au milieu de circonstances exceptionnelles.

Au delà de ce bullshit journalistique il me vient une réflexion qui n’a pas été abordée, me semble-t-il, par nos spécialistes de plateaux TV et d’éditos quotidiens.

Jetant un oeil torve depuis mon canapé aux résultats du premier tour (mais attendant en réalité les Visiteurs parce que mon bon goût cinématographique est réputé), je me suis rendu compte que les trois premiers arrivés étaient en fin de parcours.

C’est à dire, tout simplement, que Mélenchon et Le Pen ont assuré ne plus se représenter et que Macron ne pouvait enchainer un troisième quinquennat successif.

70% de voix qui devront se trouver une incarnation pour dans 5 ans. C’est énorme.

Alors je comprends tout à coup un peu mieux le soutien plus que modéré des pontes aux candidates PS et LR et surtout leur mise en avant. Diable, avec le vote utile dès le premier tour qu’inspirent les sondages, toute figuration n’est pas réellement nécessaire, en plus de se couper d’un éventuel poste ministrable.

Hidalgo et Pécresse ont été bien naïves de croire en leur chance et capacité de rassemblement. Elles sont été tout simplement sacrifiées, d’autant plus facilement que les places chez LREM sont toujours dispos pour peu qu’on se montre accommodant. Tout le monde attend 2027. Qui pour incarner la gauche, qui pour incarner la droite nationale et qui pour incarner l’extrême centre. Osez me dire que mêmes nos anciens présidents de la république n’y ont pas pensé?

Une autre pensée triste me vient à l’esprit quand je constate que 50 % des voix vont sur des candidats finalement très amicaux avec Poutine. Comme on dit: les autocrates c’est bien chez les autres, nous on est à l’abri. Mais c’est une autre histoire.

Lectures :1929
S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Donatien
Membre
Donatien
15 avril 2022 13 h 19 min

C’est quand on s’y attend le moins que les cadeaux font le plus plaisir

D. Furtif
Administrateur
D. Furtif
15 avril 2022 14 h 37 min

Rappelons ce que nous disait Léon .
Léon dont les compétences , l’honnêteté et l’implication sont et demeurent incontestables
.
http://www.disons.fr/?p=45974

https://secure.gravatar.com/avatar/c648e8bff161405a3d11146f570eb114?s=64&d=retro&r=g

Léon
22 mars 2014 14 h 39 min

Je constate actuellement sur le net, que la gauche quantique est bien embêtée avec cette affaire. D’un côté on a une sorte d’autocrate qui ne fait pas trop dans le détail et de l’autre une « révolution » qui, à l’examen, n’est pas si propre que cela, sans même parler des neo-nazis qui l’encadrent. Alors ils ne savent pas trop qui choisir. Mais il a suffit que certaines personnes classées à droite ou à l’extrême droite selon eux, donnent plutôt raison à Poutine pour qu’immédiatement, ils en déduisent que la position politiquement correcte soit de le condamner. Jamais ils ne réfléchissent par eux-m^mes ces gens-là. Il leur faut un catéchisme.

https://secure.gravatar.com/avatar/c648e8bff161405a3d11146f570eb114?s=64&d=retro&r=g

Léon
22 mars 2014 14 h 48 min

L’observation de Furtif sur l’absence des ouvriers place Maidan est tout à fait pertinente et devrait inciter à se poser des questions quand on se contente de traiter Poutine de dictateur. ( Ce qui n’est pas tout à fait faux au demeurant…)

D. Furtif
Administrateur
D. Furtif
15 avril 2022 14 h 40 min

C’est dire si ma position pleine de réticences à l’égard de la MAÏdan révolution n’est pas une idée gadget que je sortirais d’on ne sait quelle boite à malices.

D. Furtif
Administrateur
D. Furtif
15 avril 2022 14 h 42 min

C’est dire aussi que mon opposition au dictateur violent POUTINE est libre de tout idée préconçue.
Elle est toute nouvelle et s’accroche aux évènement des dernières 7 semaines

D. Furtif
Administrateur
D. Furtif
29 avril 2022 14 h 21 min
Reply to  Lapa

Ce constat navrant mérite qu’on s’y attarde pour en prononcer un autre bien plus navrant.

  • « Le souci c’est que nous avons bradé notre souveraineté à l’UE qui l’a bradée aux USA ».

.
Il se trouve qu’à la tête de l’Etat, un état prêt à tous les abandons on n’a que des factotum d’un groupe bien plus restreint aux mains duquel la réalité du pouvoir et de ses décisions résident depuis trop d’années .
L’essentiel du pouvoir économique de ce pays a quitté depuis bien longtemps la sphère des entrepreneurs industriels pour glisser vers ce qu’on appelle sans trop de clarté =les « hommes d’affaires » et de là au groupe bien plus précis et réduit des financiers
.
À ce groupe là tout est bon . Qu’importe que leurs activité réduisent à néant les efforts de toute une nation sur plusieurs générations. Capital apatride et délocalisation sont deux de leurs traits de physionomie .
L’idée d’un patrimoine industriel national n’est qu’une vaste blague
Ces gens là interviennent en politique mais masqués ,sous couvert de slogans totalement hors de leurs intentions propres.

Last edited il y a7 mois by D. Furtif
D. Furtif
Administrateur
D. Furtif
15 avril 2022 14 h 50 min

Pour répondre enfin à LAPA

..
Sans être hors sujet
.
Il ne faut pas oublier que les chiffres présentés ne sont que des % par rapport aux suffrages exprimés.
et que
Le lauréat ne recueille que UNE VOIX sur CINQ du corps électoral.
.
Pour ma part le tonitruant ZEMOUR a eu comme principal résultat que de
Maintenir MACRON à la 1ère place
.
On pourrait dire la même chose de pas mal de ses opposants de façade…..: « comme le dit en quelque sorte Marie Segolahaine »