Lettre ouverte à Laurent Joffrin ( Mireille Kukawka)

Lectures :2912
Un mot d’explication : Libération dans son numéro du 22 décembre publiait une « contre-enquête » sur les prières musulmanes dans la rue, d’où il ressortait (je résume) que cela concernait très peu d’endroits, que ce n’était pas très gênant, que c’était  très bien admis par tout le monde et que cela n’était que le résultat d’un manque de places dans les mosquées. Une militante laïque du nom de Mireille Kukawka qui signe, entre autres, certains articles de Riposte Laïque a écrit cette lettre ouverte à Laurent Joffrin directeur de Libération que nous publions ici.

« Mieux vaut tard que jamais » ; c’est ce que l’on serait tenté de se dire à la vue de la une de Libération du 22 décembre 2010 : occupant tout l’espace, une photographie des prières dans une rue parisienne, marseillaise ? Mais on est tout de suite refroidi par les légendes :  « contre enquêtes, manque de places dans les mosquées…. » et l’inévitable  éditorial de Monsieur le directeur  de Libération, Laurent Joffrin.

Que nous dit-il d’emblée : «Il fallait en avoir le cœur net. Depuis dix jours, la polémique sur les prières de rue était sur la place publique. Mais personne ne s’était soucié de savoir quelle était l’ampleur du phénomène, quelles en étaient les causes et quels problèmes il suscitait… »

Quel merveilleux constat d’échec ! Mais ôtez-moi d’un doute , vous êtes bien journaliste, vous occupez bien des hautes fonctions à Libération ? Vous ne saviez rien ? Vraiment ? Ah bon il vous aurait suffi, il y a maintenant de nombreux mois, voire de nombreuses années d’ aller vous en rendre compte par vous-même ! Quelques stations de métro  (ce que j’ai fait l’an dernier) et vous auriez pu écrire  un superbe article pour dénoncer l’occupation illégale de certaines rues parisiennes dans un pays , ne vous en déplaise ,laïque.

Puis vous concédez   « qu’il existe des prières publiques dans une vingtaine d’endroits en France ;elles durent en général moins d’une heure, pas toutes les semaines. » Ah  !Décidément vous avez tout faux ! je vous invite à m’accompagner pour voir de vos propres yeux ce qui se passe dans le 18ème arrondissement tous les vendredis, pendant plus de 2 heures . Après avoir vu ce spectacle contraire et à la laïcité et à l’ordre public, j’ai contacté, après avoir écrit une lettre à Monsieur Delanoë, le cabinet de l’adjointe chargée du bon fonctionnement de la circulation dans les rues de Paris ;la réponse a été l’étonnement, l’incapacité de répondre, la gêne…

J’ai fait part  de mon indignation, de mon inquiétude en tant que Parisienne, citoyenne, et j’ai mis en garde les autorités compétentes face aux risques au devant desquels on allait si aucune mesure n’était prise  ! Ce jour-là, un camion de livraison a été bloqué pendant 2 heures rue Myrha !
Vous poursuivez en parlant du manque de place et vous avez la solution « miracle » : construisons des mosquées ; avec l’argent public  par exemple ?
Pour votre gouverne, sachez qu’ un grand nombre de mosquées sont vides ;que la plupart de ceux qui viennent prier dans les rues du 18ème arrondissement ne sont pas du quartier mais viennent pour afficher leur présence, que par vos prises de position, vous niez et méprisez la très grande majorité des musulmans qui ne se reconnaissent pas dans ceux que vous défendez.
Pour votre information, sachez, Monsieur, que le ministre des cultes a interdit en Algérie les prières dans la rue, précisant que s’il n’y avait plus de place, on pouvait prier chez soi, ce que faisaient la majorité des femmes .Mais ce genre d’information n’est pas de celle que vous mettez à la disposition de vos lecteurs !

Puis, après avoir parlé de la laïcité en rappelant au passage le rôle des croisés, vous terminez en « apothéose » :  «  songerait-on, par exemple, à interdire les processions catholiques » !

Cher monsieur, si vous connaissez des exemples de processions religieuses hebdomadaires dans certains quartier de Paris, je vous demande instamment de me les communiquer ; je suis prête à écrire un article à la suite de celui que vous ne manqueriez pas d’écrire, sans attendre pour ce faire, des mois, voire des années ! J’imagine combien votre plume acérée se mettrait au service de vos convictions laïques pour dénoncer, par exemple des rues qui seraient bloquées tous les dimanches autour de Saint Nicolas du Chardonnet dans le 5ème arrondissement de Paris !
Mais il est plus facile de se couvrir du manteau du « défenseur de l’opprimé » que de faire une véritable analyse des motivations de ceux qui bafouent les lois de la République  avec la complicité de ceux qui ne veulent pas voir la réalité et qui se drapent dans le politiquement correct !

Je vous ai cherché en vain lors de la manifestation qui a eu lieu pour défendre les Chrétiens d’Irak qui ont été durement éprouvés récemment ! Pour votre culture religieuse, sachez , cher Monsieur, que les Chrétiens , comme les Juifs, étaient  présents dans la région bien avant les  Musulmans.

Votre conclusion me fait rire : « la laïcité-la vraie- (Ah bon ! vous avez un diplôme qui vous permet d’employer ce genre d’adjectif !) consiste à garantir la neutralité de l’Etat et à organiser la tolérance envers les cultes reconnus, qui ont droit de cité »… certes  , mais pas le droit d’occuper la CITE !

Mireille Kukawka

34 comments to Lettre ouverte à Laurent Joffrin ( Mireille Kukawka)

  • hks

    Sur le texte d Elisabeth levy ( je sais ce n’est pas expressément le sujet mais bref l’autre fil est trop long )
    …………………………………………….
    Ca commence mal .

    Ils ont bravé bien plus que la neige pour participer à ces « Assises contre l’islamisation » : la réprobation unanime de ceux qui savent ce qu’il faut penser, aimer, détester, approuver.
    Il y a un fâcheux renversement des rôles . L’incertitude est dans le camp des réprobateurs pas dans celui des identitaires .

    Renforcement du trait
    Derrière les cars de CRS, à peine 200 personnes ont répondu à l’appel des organisations de la gauche compassionnelle où on pense que le seul problème de la France, ce sont eux, les fachos, les beaufs nés quelque part qui n’aiment pas la culture et la religion des autres.
    C’est erroné
    1) Caroline Fourest (que je prends pour exemple paradigmatique ) ne pense pas que le seul problème en France se soit les fachos .
    2)Inférence non valide de compassionnel à antifasciste phobique ,les deux ne sont pas lié causalement .
    …………………………………………………..

    Fort heureusement de mon point de vue ça s’arrange notablement
    Avec
    C’est précisément le boulot auquel devraient s’atteler tous les républicains conscients : aider tous ceux qui « sont nés musulmans » et entendent le rester sans pour autant réclamer que l’on change les règles pour eux à se faire entendre. Encourager l’islam qui s’acculture et décourager celui qui déculture. Soutenir l’imam de Drancy et virer ceux qui prêchent la haine. Réprimer la délinquance et se bagarrer pour que tous ceux qui réussissent le parcours du combattant qu’est l’intégration quand on vient d’une cité et qu’on a un nom arabe aient droit aux mêmes chances que les autres. Beaucoup, dans la salle, sont d’accord.
    Oui mais beaucoup ne le sont pas ( ce que note Élisabeth )
    Difficile alors de savoir sur quoi tous étaient d’accord si c’est le cas .

    Et je doute que l’exquise maxime d’ Élisabeth soit leur dénominateur commun
    Il est tellement plus gratifiant de condamner que de comprendre, de dénoncer en bloc que de s’intéresser aux nuances, d’en appeler aux tribunaux que de débattre avec ceux dont on ne partage pas les points de vue.

    Gloire à Elisabeth

    • Léon

      Heureusement qu’il y a Caroline Fourest, HKS, hein ? Je me demande bien qui tu aurais pu citer d’autre… Et excuse-moi de la trouver très ambiguë et pas si claire que cela sur la défense des valeurs républicaines et laïques. Il y a belle lurette que je ne la considère plus comme un exemple de rigueur ni de courage devant les pratiques abusives de l’islam. Ca, pour faire des discours sur « Frère Tariq » elle est très forte, mais quand il s’est agit de défendre Fanny Truchelut il n’y a plus eu personne…
      Les catholiques feraient le dixième de ce que font ces musulmans, du curé elle en aurait bouffé, pour sûr. Seulement voilà, les musulmans de France ont la légitimité sacrée du prolétariat… Je me demande quelle aurait été sa position lorsque les féministes de l’époque avaient envoyé pour la première fois des exciseuses au tribunal ? Sans doute « ne pas stigmatiser » ? « le dialogue » ? » L’éducation ? » Quand même pas la « tolérance » et « l’ouverture d’esprit » ?

      Autre chose : lorsque tu écris « Difficile alors de savoir sur quoi tous étaient d’accord si c’est le cas » .
      Mais je peux te dire sur quoi ils étaient d’accord avec certitude :
      Le refus des prières dans la rue
      Le refus des femmes et des filles voilées
      Le refus de l’acceptation du halal dans les cantines
      Le refus de la polygamie, de l’excision, des mariages forcés
      Le refus de financer les mosquées sur de l’argent public

      Tu peux trouver que c’est maigre et que cela ne constitue pas une cohérence philosophique, politique ou religieuse, mais c’est très probablement, avec d’autres que j’ai peut-être oubliés, ce qui a fédéré des gens aussi divers. Que ces points soient réglés et la société française aura fait un grand pas dans la solution des tensions qui se manifestent à l’encontre des musulmans.
      Et nous verrons bien ce qui aura été efficace.

  • hks

    lire
    Ils ont bravé bien plus que la neige pour participer à ces « Assises contre l’islamisation » : la réprobation unanime de ceux qui savent ce qu’il faut penser, aimer, détester, approuver.
    Il y a un fâcheux renversement des rôles . L’incertitude est dans le camp des réprobateurs pas dans celui des identitaires .
    Je veux dire que là Élisabeth use d’un raccourci rhétorique qui ne reflète pas la réalité . Les indécis et c’est ce qu’on leur reproche sont dans le camp des extérieurs aux assises .A l’extérieur de ces assises il y a une multitude de gens qui ne savent pas trop ce qu’il faut penser, aimer, détester, approuver.

    • Léon

      Désolé, mais c’est absolument faux, ceux qui étaient à l’extérieur, c’est-à-dire ceux qui prétendaient faire une contre-manifestation étaient unanimes sur le fait qu’à l’intérieur c’étaient des racistes, des islamophobes et des fachos. Et il suffit de lire la pensée correcte de gauche à ce sujet, il n’y a aucun doute dans leur esprit.

  • D. Furtif

    Il faudrait être un peu clair

    Que les islamistes abusent de la confusion islamophobie et racisme , on pourrait le comprendre en raison de leurs objectifs .

    Mais que des intellectuels dits de gauche valident cette confusion, il y a là, de leur part un crime qui ouvre toute grande la porte aux identitaires en condamnant l’opposition à l’arriération religieuse en général et cette arriération là au silence !

    Il m’est arrivé de lire sur un forum un appel à la suppression de l’islamophobie, déclarée bien plus dangereuse que l’islam.

    Il faudra garder la mémoire de ces contorsions.

  • Causette

    Je vous invite à regarder la vidéo tout en bas de cette page. Elle a été enlevée sur youtube et ailleurs…

    Pourquoi?

    extrait:

    « S’il faut à chaque fois que des cochons d’islamophobes se réfugient derrière des bunkers pour cracher leur venin… Rien ni personne ne nous empêchera d’élever la parole d’allah! »

    En effet, Laurent Joffrin a bien mérité sa laisse d’or

  • yohan

    Quand on parle de lutte contre le fondamentalisme, on nous taxe d’islamophobie, quand on parle de prière de rue, on nous retorque liberté fraternité, quand on parle d’immigration incontrôlée, on nous taxe de racisme. N’oublions pas que ce qui se dit et se fait en Occident est suivi de près par beaucoup de musulmans modérés qui eux vivent au quotidien la percée dangereuse du fondamentalisme dans leur pays, avec angoisse. Alors quand les médias nationaux sont à ce point asservis chez nous, sidérés devant la puissance de l’omerta et de la bien pensance, il doivent frémir de ce qui les attend pour demain. Le peuple sera bientôt en mesure d’apprécier les effets d’une politique d’immobilisme et de lâcheté. La gauche en premier finira par payer au prix fort dans les urnes le prix de ses errements et de son égarement.

  • hks

    Leon
    Moi qui n’ aurais pas été à l’intérieur (et qui n’étais d’ailleurs pas des 200 à l’extérieur ) je suis d’accord avec ça

    Le refus des prières dans la rue
    Le refus des femmes et des filles voilées
    Le refus de l’acceptation du halal dans les cantines
    Le refus de la polygamie, de l’excision, des mariages forcés
    Le refus de financer les mosquées sur de l’argent public

    ce dont je doute c’est justement de l’ efficacité de l’ alliance de laïque de gauche avec les identitaires .
    Nonobstant (et là je reprouve ) le soutien objectif à ces identitaires [ soutien objectif dans le vieux langage marxiste ça veut dire  » sans le vouloir mais de fait »]

    • Léon

      Ah, les analyses en termes de « soutien objectif »… Que de lâchetés n’a-t-on pas commis en leur nom ! As-tu eu la même lecture à propos du Non au référendum ? Le non de gauche en soutien objectif au non des nationalistes du FN ? Le oui de gauche en soutien objectif au oui des ultra-libéraux ? Le Trotskisme ou le Titisme en « soutien objectif » de la contre-révolution ?

  • hks

    à Leon etFurtif
    Plus précisément il faut essayer d’y voir plus clair .

    Si l’ ennemi est le fondamentalisme islamiste.
    Qui n’est pas pour la lutte contre le fondamentalisme islamiste ? Autrement dit quels sont les alliés subjectifs des islamistes ? Je pense qu’ à l’extrême droite il y a par antisionisme des alliés subjectifs des islamistes de même qu’ à l’extrême gauche . Le cas de la mouvance écologique est incertain et trouble .

    Le reste de l’ échiquier politique n’est pas en sympathie avec l’ islamisme radical .
    Je ne pense pas que de l’UMP au PS et au parti de gauche il y ait beaucoup de sympathisants de l’islamisme radical .
    Vous ne cessez pourtant de les fustiger aussi car ce sont des alliés objectifs ( par faiblesse ou indécision )
    Pour vous leurs décisions ont un contre effet ,leur tolérance a un contre effet .
    Vous poussez donc dans le sens de décisions fermes et plus radicales( sur le mode des interdictions de )

    On est dans un état de droit et nous avons une législation visant les activités sectaires (et riposte laïque y fait référence )
    A une question claire réponse limpide .
    Trop limpide sans doute. Comment se fait-il que soit redouté l’ouverture de cette boite de pandore qu’est la législation sur les sectes ?

  • Léon

    Je ne crois pas que la loi sur les activités sectaires soit appropriée. La question n’est pas de savoir qui est pour ou contre le fondamentalisme islamiste mais qui a le courage et la cohérence de faire quelque chose contre… Le Maire du XVIII e arrondissement est très certainement opposé à l’islamisme radical, mais pourtant il « tolère » les prières dans la rue. Est-ce donc qu’il ne les considère pas comme des manifestations de l’islamisme radical ? Si c’était le cas, je te laisse juge de la pertinence de l’analyse en terme de radicalité ou d’activité sectaire.
    C’est, je crois, ce que l’on appelle une aporie.

    • hks

      à Leon

      Je ne crois pas que la loi sur les activités sectaires soit appropriée.
      moi non plus .mais pour quelles raisons ? Riposte laïque l’ invoque donc riposte laïque à tort là dessus .Mais avec riposte laïque tout à l’air si simple .

      La question n’est pas de savoir qui est pour ou contre le fondamentalisme islamiste Le minimum est de savoir où et qui est l’ ennemi .

      Je ne suis pas dans la tête du Maire du XVIII e ( là tu demandes trop ).Je suppose qu’il pèse le pour et le contre . Voila bien la question:il y a des gens qui pèsent le pour et le contre , c’est à dire des gens qui ne se lancent pas tête baissée sur la muteta .
      …………………………………….
      Il y a trois genres d’activité de l’islamisme radical

      dans l’ordre du plus visible au moins .

      1) la provocation ( dont l’ affichage de signes ostentatoires ) .
      2) la constitution de réseaux d’ influence à l’extérieur .
      3) la constitution de réseaux d’ oppression et de coercition à l’intérieur ( de la communauté musulmane )

      C’est le troisième point qui est un réel danger . C’est le plus difficile à atteindre pour les non musulmans et c’est pourquoi j’ai écrit dans un post précédent que c’était une affaire interne aux musulmans .
      La république peut aider les musulmans modérés à lutter conte les intégristes ,certes , mais ce sera une aide qui ne sera pas nécessairement apparente.
      Au niveau visible c’est la lutte d’ idée précise contre les idées précises de l’intégrisme ( liées à la critique des intégrismes en général, cf Caroline Fourest ) qui peut payer .
      Pas la polémique contre l ‘Islam en général .
      Cette dernière peut aussi payer, mais c’est le front national qui serait payé .

  • Causette

    Bonjour Léon, bonjour à tous

    Incroyable ce que déclare Caroline Fourest à 6:35:

    « c’est une escroquerie politique et intellectuelle, parce que le camp de la laïcité n’est pas contre l’islamisation mais contre l’intégrisme d’où qu’il vienne… »

    Il faudrait s’entendre sur la signification du mot laïcité, car je pensais que les laïcs ne devaient pas prendre parti pour l’une ou l’autre religion, ni pour ni contre donc. Et là clairement, Fourest prend parti, puisqu’elle n’est pas contre. J’imagine mal quelqu’un déclarait: la laïcité n’est pas contre la catholisation de la société française… ça serait aussi incongru venant de quelqu’un qui défend la loi de séparation de l’église et de l’Etat.

    Tous ces gens de gauche qui défendent l’islam sont pourtant les mêmes qui à la moindre déclaration non convenable pour la laïcité venant de religieux chretiens hurlent et se font entendre dans les medias. Dès que le pape fait une déclaration, ils sont là à l’affut du moindre mot qui fera polémique. Alors, pourquoi ce deux poids deux mesures?

    On remarquera que dans cet éventail « d’infos », nos journalistes de service ne parlent pas de ces islamistes (voir mon lien plus haut) qui se manifestent dans les environs du centre. Pourquoi ce silence? et sur les menaces au téléphone? Cerise sur le gateau : déclaration à la chaine iranienne de Mouloud Aounit du Mrap, l’Iran! quel pays merveilleux pour la liberté individuelle 😯

    Juin 2008: Des membres du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) ont demandé mercredi 23 mai à Mouloud Aounit de se retirer de la présidence du mouvement, estimant que ses prises de position ne respectaient pas « les valeurs universalistes et laïques » du mouvement. Mouloud Aounit, athée mais pro-islamiste

    • hks

      à causette

      J’imagine mal quelqu’un déclarait: la laïcité n’est pas contre la catholisation de la société française… ça serait aussi incongru venant de quelqu’un qui défend la loi de séparation de l’église et de l’Etat.
      Pas difficile à imaginer la très grande majorité ds laïques pensent ainsi depuis le début ( loi de 1905) l État est neutre il n’engage pas un combat contre une religion .
      Car dans ce cas l’ État n’est plus neutre, c’est un état militant ( cf l’Etat soviétique ou le franquisme de l’autre côté )

      http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/laicite/principe-republicain.shtml

      http://ecjs.stlouis.stemarie.chez-alice.fr/laiciteloi1905.htm

      • Léon

        Hks, je veux bien tout au niveau des pirouettes intellectuelles, mais soutenir que la loi de 1905 n’a pas été un loi contre la catholisation de la société française de l’époque devient de la mauvaise foi pure et simple. Certes dans sa rédaction elle prétend l’Etat neutre vis à vis des religions, mais neutre ne peut vouloir dire « passif » : si une religion venait à enfreindre le code de bonne conduite sociale établi par cette loi, il serait du devoir de l’Etat de s’en mêler et de lutter contre, cela me semble absolument évident. Sans, pour cela, faire de l’Etat un militant athée, cela n’a rien à voir. La loi de 1905 a été portée par des athées et des membres de religions minoritaires ( protestants surtout). Son application a bien nécessité une confrontation dure avec l’église catholique.
        Quand on se pose trop de questions, on ne peut plus agir. Comme tu dis à propos du maire du XVIIIe : Voila bien la question:il y a des gens qui pèsent le pour et le contre , Cela fait donc 15 ans, si j’ai bien compris, que les différents maires du XVIIIe « pèsent le pour et le contre » …

      • Causette

        à hks, donc ça veut dire que demain si les intégristes religieux viennent saccager des services hospitaliers pour démontrer qu’ils sont contre l’avortement, l’Etat laisse faire??? l’Etat doit rester neutre???

    • ranta

      Salut causette,

      j’ai toujours considéré C. Fourest comme une intégriste dans son genre, je n’ai jamais, mais jamais, accroché.

      • Causette

        Ranta salut, oui il semblerait qu’elle soit, elle aussi, atteinte d’une frénésie de contorsionnisme :mrgreen: Avec leurs discours aux subtilités alambiquées, nos islamo-laïques ne font qu’embrouiller les débats pour que rien ne change. Finalement, les intégristes de tous poils pourront désormais s’appuyer confortablement sur leurs déclarations.

  • hks

    Mais enfin Causette . Le saccage est une activité qui tombe sous le coup de la loi réprimant les saccages .Qui que ce soit saccageant va d’abord tomber sous le coup d’article de la loi réprimant la violence . Les troubles à l’ordre public qu’il soient le fait d’ intégristes ou pas sont d ‘d’emblée réprimés.
    ……………………………..

    à Leon

    mais soutenir que la loi de 1905 n’a pas été un loi contre la catholisation de la société française de l’époque devient de la mauvaise foi pure et simple.
    ah non Leon !je ne soutiens pas ça .La loi fut à l’intiative des athées et agnostiques contre des catholiques qui ne la voulait pas . Mais je soutiens que la loi est en retrait par rapport à cette lutte .La loi a composé avec les deux factions .
    Dans l’état où elle est elle compose .

    si une religion venait à enfreindre le code de bonne conduite sociale établi par cette loi, il serait du devoir de l’Etat de s’en mêler et de lutter contre,
    C’est évident .Sauf qu’il faut dire « si des ministres d’ une religion » ou « si des fidèles d’une religion » et non pas si « une » religion .

  • Léon

    Je ne vois pas pourquoi. L’expression d’un certain nombre d’opinions est interdite par la loi, l’Etat s’en est donc mêlé et a pris position sur ces opinions. Les religions étant pour moi des « opinions », à quel titre devraient-elles, par principe, échapper à sa vigilance ?… Tu vas me dire cela ne concerne pas alors la laïcité mais l’ordre public. Mais si les deux sont mêlés ?
    Si on veut chercher des raisons pour « rester à l’extérieur » et ne rien faire on en trouvera toujours… Car, au-delà du débat philosophique certes très intéressant, l’ensemble de tes arguments conduisent à rester tétanisé devant un noeud gordien qu’on refuse de démêler comme de trancher et qui va serrer de plus en plus fort.

  • Causette

    Les troubles à l’ordre public qu’il soient le fait d’ intégristes ou pas sont d ‘d’emblée réprimés

    La preuve !

  • asinus

    qu’on refuse de démêler comme de trancher et qui va serrer de plus en plus fort.

    ben non c’est on ne peu plus simple , mais vous refusez tous d’en payer le prix de perdre une once de vos « auras » de juste et équitable de raisonable et de démocrate!ya le feu à la baraque et on discute la couleur du casque des pompiers.
    Mince lisez les sur les forum la taqya y deviens la régle quand ça n’est pas la menace doucereuse , perso j’ai
    peu de gout pour la course à pieds je me suis remis au tir , je sais c’est pas raisonnable pas cartésien
    mais putain ça rassure!yep

  • Causette

    La question qui se pose : les Européens peuvent-ils accepter sans broncher une religion qui refuse tout dialogue et qui interdit toute critique sous prétexte du sacré?

    « Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez… » Un labour Pas même un animal, une chose ! Un objet !
    Les féministes et les humanistes européens peuvent-ils considérer ce verset autrement que comme l’expression humiliante de la déconsidération de la femme, de l’affirmation sans nuance de son infériorité, de sa nécessaire soumission à l’homme de l’islam?

    ➡ un texte sur l’islam de Alain Touraine, c’est intéressant à lire même pour les z’athées

    (…) Or l’islam se donne pour rationnel, pour la seule religion rationnelle.
    Cela contient une note menaçante, car si la raison caractérise la nature humaine, l’irrationalisme chrétien est un abandon du statut humain. En ce cas le statut de dhimmi est une faible protection. Les Etats musulmans ne peuvent donc pas consentir, en droit strict, à la réciprocité de tolérance que leur réclament les Etats chrétiens. En la réclamant, les chrétiens ne font qu’indiquer leur ignorance de l’islam.

    C’est pourquoi les chrétiens pourraient veiller à expurger de leur discours des expressions aussi dangereuses que « les trois religions abrahamiques », « les trois religions révélées », et même « les trois religions monothéistes » (parce qu’il y en a bien d’autres).
    La plus fausse de ces expressions est « les trois religions du livre ». Elle ne signifie pas que l’islam se réfère à la bible, mais qu’il a prévu pour les chrétiens, les juifs, les sabéens et les zoroastriens une catégorie juridique, « les gens du livre », telle qu’ils peuvent postuler du statut de dhimmi, c’est-à-dire, moyennant discrimination, garder leur vie et leurs biens au lieu de la mort ou de l’esclavage aux quels sont promis les kafir, ou païens
    .

    L’islam par Alain Besançon

  • ranta

    Causette,

    la question n’est pas : les Européens peuvent-ils accepter sans broncher une religion qui refuse tout dialogue et qui interdit toute critique sous prétexte du sacré? mais jusqu’à quand nos politiques tourneront-ils la tête ?

    • Causette

      Bin oui, mais les politiques, en France, en Europe, ils sont élus par qui? En tout cas les élus actuels doivent dégagés à la prochaine occasion (on est un peu embêtés car qui votés? ils font tous dans leur froc dès qu’il s’agit d’islam) :mrgreen:

      • ranta

        Parce que tu crois que l’on a prise sur eux ? Allons, le peuple qui élit ses représentants, oui… Pour les représenter, ben….ça se saurait.

  • COLRE

    Rien ne m’étonne plus de la part de Laurent Joffrin depuis trop longtemps…
    Cela fait une paye que je n’achète plus Libé pour cause de faux-cul-tisme absolu, de bienpensance moutonnière et de crypto-sarkozysme – pareil pour Le Monde, et encore davantage pour le Nouvel Obs ! D’ailleurs, Joffrin va remplacer Olivennes (!!!) au Nouvel Obs, cela ne m’étonne pas.
    Après avoir été ridiculisé et humilié par Sarko pendant la fameuse conférence de presse, il lui mange dans la main… berk.

    Il n’y a plus bcp de média traditionnel indépendant et courageux = qui a des idées un tant soit peu différentes de la doxa matraquée par les dépêches et les officines de com élyséennes…
    (personnellement, en presse papier, je ne lis plus que Marianne et le Canard)

    Quant à Elisabeth Levy, je ne peux pas dire qu’elle m’enthousiasme en général, mais là : elle a frappé fort, son papier est remarquable de justesse. J’en garderai bien qqes phrases/idées percutantes…

    Pour terminer mon paquet-cadeau de Noël : non, C Fourest n’est pas une « intégriste » comme dit ranta. Elle a écrit des choses remarquables, elle a été le fer de lance de la lutte contre le radicalisme musulman (politique), notamment de T Ramadan, et aux premières loges pour déchiffrer les postures et impostures de l’islamisme. Elle s’est battue avec un très grand courage (il en fallait énormément) et intelligence (et à une époque où elle était presque la seule intellectuelle d’importance).

    Bon… maintenant : qu’est-ce qui lui arrive aujourd’hui depuis l’affaire Truchelut ? je ne vois pas, à part « c’est pas beau de vieillir »…? Elle rentre dans le rang ? elle achète son accession aux grands plateaux des médias télés ? elle guigne une direction de chaîne ?…
    Sais pas… j’aime pas, en tout cas, c’est sûr… mais ça n’efface pas le passé.

    • D. Furtif

      C’est avec une profonde tristesse que je me range à tes explications en ce qui concerne C. Fourest.À une échelle moindre ce que devient Bonnet est aussi triste.

      • COLRE

        Bonjour Furtif, oui, c’est assez triste… je rajouterai une cause possible dont je constate les méfaits partout : la célébrité ou le succès détourne du travail et de la documentation des faits… c’est vrai dans les ministères, dans les médias, chez les chercheurs…

        Amusez-vous à regarder par ex C dans l’air avec cette idée en tête : vous verrez à quel point les discours des gens « assis » sont creux et répétitifs, ils ressassent les vieilles explications, ils reprennent la balle au bond et font siennes des petites idées qui passent, en l’enrobant d’un phrasé qui en jette… ils sont devenus maîtres dans l’art de s’approprier l’air de temps, de noyer le poisson tout en se donnant la posture d’un « Grand » analyste…
        Où, quand la « forme » remplace complètement le « fond »… 😉

        Je ne serais pas étonnée que qqu’un comme C Fourest n’ait plus le temps de penser, de lire vraiment, de réfléchir aux changements : les mêmes antiennes qui servent et reservent, et tous les micros qui se tendent pour écouter et réécouter « la » parole qui compte… Elle est happée.
        Aïe aïe aÏe…

      • COLRE

        Au fait : tu parles de Bonnet, mais personnellement je ne suis pas étonnée du tout, je l’avais toujours mis dans la case des sisyphe et des ZEN… Enfin, du temps où j’avais dû commencer à le lire sur AV… car j’ai très vite tiré un trait sur sa prose.
        Tu as dû te laisser avoir, à l’époque, par sa posture de gauche « morale »… 8)

  • Léon

    Salut Colre, on ne va pas tarder à parler de lui, d’ailleurs, car il en a fait une belle sur le site si moyen.

  • Léon

    Voui.J’attends l’accord de Philippe qui tarde: il doit être en train d’essayer le train électrique qu’il a offert au gamin…