Islam-documents.org : L’affaire du verset de la lapidation

Lectures :3611

 

 

Par LÉON :

Voici un curiosité : contrairement à ce que les islamistes prétendent d’ordinaire, à savoir que la vraie parole divine est dans le Coran et non dans la Bible parce que les fourbes juifs auraient modifié, caviardé les textes sacrés et trahi la parole de Dieu, ici on a, avec la lapidation, une situation inverse très embarrassante pour les musulmans : la lapidation qu’ils pratiquaient avant Muhammad, mais qu’ils continuent de pratiquer avec enthousiasme après la Révélation, figure en toutes lettres dans la Torah mais pas dans le Coran. Il va donc leur falloir expliquer et justifier cette anomalie doctrinale au prix de contorsions intellectuelles qui seraient amusantes si elle ne concernaient pas un sujet aussi répugnant.

Les auteurs de IDO (islam-documents.org) analysent, documents à l’appui, cette bizarrerie.

——————————————————————————————————————–

ISKANDER :

D’ordinaire, aux juifs est imputée la transformation frauduleuse de leurs textes religieux, qui ne vont pas dans le sens voulu par l’islamisme. Mais au sujet de la lapidation, l’accusation ne tient pas, car le texte figure clairement dans la Torah, et non dans le Coran.  Il semble que les premiers musulmans aient été désemparés de ne pas voir trace dans le livre de références à ce supplice, pour lequel ils avaient une tendresse particulière. D’où ces histoires récurrentes de verset manquants concernant la lapidation. Cela permet là encore de cacher le fond théologique du problème, car on exhibe une activité populaire, jeu d’adresse et purification: une partie du message divin aurait été perdu. Le fait pose de considérables difficultés, quant à l’omnipotence divine, par exemple. Personne n’ira se demander s’il ne s’agit pas simplement d’exigences toutes humaines qui militent pour la lapidation. La lacune devrait être pourtant un argument terrible en ce sens. Il y a encore pire, puisque le texte de référence reste un texte juif, et sur ce point, le Deutéronome se révèle plus complet que le Coran, et là, ça va très mal.

Alors il suffira d’accuser les juifs non pas d’altération du texte, mais d’irrespect du texte, ce qui est montré avec réalisme dans les documents qui suivent.

Par chance , de très nombreux hadiths comblent très longuement la malencontreuse lacune dans le recueil coranique. Les nombreux islamologues médiatiques qui ne manquent jamais de déclamer l’absence de la lapidation dans le Corpus coranique omettent habilement de dire que l’ensemble de la Tradition islamique la regrette amèrement et cherche à combler la lacune, et la chose est dite en de multiples textes qui n’omettent aucun détail. L’accumulation de ces références artificielles, fabriquées ici ou là amènent à croire que la lapidation a été une passion collective comme le football aux époques ou la Tradition Islamique s’est constituée.

 

Les juifs sont dépeints comme des malhonnêtes, qui veulent oublier ce châtiment antique, ce qui, à nos yeux, les présente plutôt sous un jour favorable. Mais cela ne compte pas pour l’islamisme et La Tradition musulmane se révèle incapable de concevoir cet abandon comme un véritable adoucissement des moeurs et une humanisation des exécutions capitales. Non, la perte d’un verset les perturbe bien davantage.

Les infidèles considèrent généralement la lapidation comme une abomination, comble de lâcheté et de cruauté. Mais pour les tenants de l’islamisme, l’abomination réside exclusivement dans la perte d’un verset de la parole divine, et l’angoisse, profonde, prime sur le sentiment humain.

Nous étudierons en détail, pierre par pierre, le châtiment concerné dans un des chapitres qui suit.

La Tradition veut ménager un moment de gloire pour Abdullah ibn Salam Comme ancien rabbin, il peut connaître la Torah , au contraire des musulmans arabes. Il est le seul juif converti d’importance. Son personnage a peut-être été inventé rien que pour expliquer cette affaire.

—————————————————————————————————————–

Voici l’un des documents versé par les auteurs, extrait des hadiths, qui traite cette question.

———————————————————————————————————————-

(Malik , Muwatta 2/819).

Malik nous a rapporté , de Nafi , de Abdallah ibn Umar qui a dit:

Les Juifs vinrent à l’envoyé d’Allah , et ils lui mentionnèrent qu’un homme d’entre eux et une femme avaient commis l’adultère.

L’envoyé de Allah leur dit alors :

-Que trouvez-vous dans la Torah à propos de la lapidation?

Ils dirent :

-Nous dénonçons publiquement les coupables , et ils sont flagellés.

Abdallah ibn Salam dit alors :

-Vous avez menti! Il y a la lapidation!

Ils apportèrent donc la Torah et la déployèrent. Et l’un d’eux posa sa main sur le verset de la lapidation , puis il lut ce qu’il y avait avant et ce qu’il y avait après.

Abd Allah ibn Salam lui dit alors :

-Enlève ta main!

Il enleva sa main , et voici qu’il y avait le verset de la lapidation. Ils dirent donc :

-Il a dit vrai , ô Muhammad , il y a la lapidation!

Alors l’envoyé d’Allah donna l’ordre au sujet des deux , et ils furent lapidés. Et , dit Abd Allah ibn Umar , j’ai vu l’homme se pencher sur la femme , la protégeant des pierres.

Source : http://islam-documents.org/index.php?sid=14&cid=130 le paragraphe 3.

 

61 comments to Islam-documents.org : L’affaire du verset de la lapidation

  • Léon

    Voilà une question que je me pose et dont je n’ai pas la réponse : comment ont fait les juifs pour se débarrasser d’une pratique pourtant inscrite dans la Torah et les islamistes de certains pays pour, au contraire, la maintenir, alors qu’elle n’est pas dans le Coran ?
    Il me semble que la réponse est importante.

  • D. Furtif

    Que l’on puisse discuter et pinailler la parole du Très Haut , qui est comme on le sait éminemment respectable entre toutes les paroles respectables, est une abomination.Que ceux qui la trahissent, l’oublient ou l’ignorent soient voués aux enfers et subissent , ici, sur cette terre les tourments infamants de la juste colère des fidèles .
    Lapidez les toutes . Dieu reconnaitra les siennes.

    • asinus

      je sais que c’est serieux votre truc mais je ne peu m’empecher de me souvenir de la scene de lapidation dans  » la vie de brian » marwaafffff!!!!!!

      • D. Furtif

        Elle était là au moment où j’écrivais mon commentaire
        Je pensais aussi à certain porteur de barbe expert en maquillage de sa personne sur le site TLMIEB

  • Léon

    A nos amis du TLMIEB, une citation à méditer : « L’examen des religions sur le plan intellectuel, leur jugement sur le plan moral, sont des tâches qui s’imposent à tout être humain ».

  • Léon

    J’ajoute à titre personnel que refuser de les examiner et de les juger sur le plan moral pour quelque prétexte que ce soit est une lâcheté politique inimaginable. Que dirait-on d’une telle attitude à propos de n’importe quelle autre idéologie, le marxisme, le nazisme, le fascisme,la scientologie, le libéralisme, l’anthroposophie…
    Et je ne parle pas des « phobies » qui seraient en soi condamnables. La peur est salutaire, seules les phobies de ce qui n’est pas dangereux est critiquable.

    • D. Furtif

      Il ne faut surtout pas relire et reproduire les propos de notre ami qui n’avait pas de mots assez durs contre les charlatans et qui maintenant prend leur défense.
      Bientôt nous lirons de sa main que tous les Gilbert Bourdin sont respectables.

  • Causette

    La lapidation et pendaison pour punir les adultères, les homos, les infidèles…

    On pourrait se dire: bof! ce ne sont que de vieilles coutumes écrites dans les hadiths… c’est inutile d’en parler, ça n’existe plus, et puis en France tout va bien.

    Oui mais ce qui est embêtant pour les autruches de la bienpensance, c’est que ces exécutions et ces lapidations sont pratiquées encore de notre époque et nous ne devons pas les ignorer. Nous pouvons lire de nombreux témoignages et voir des vidéos sur les lapidations. Moi la première fois où j’ai découvert, ébahie dans un premier temps, le sort des femmes en Afghanistan je n’ai pas cessé d’être révoltée. Depuis je me fais un devoir de m’informer et de relayer l’information sur les abominations que des femmes subissent dans notre monde.

    Pas en France! Faut-il encore rappeler à ceux qui aimeraient qu’on oublie ces atrocités, qu’il y a peu, dans un documentaire de réalisé par John-Paul Lepers, Rachid Gacem trésorier de la mosquée Abou Bakr Roubaix déclarait:  » La lapidation, moi je serais dans un pays musulman je dis oui. C’est une loi divine. Couper la main à un voleur je suis d’accord, j’suis d’accord! »
    A la question de Lepers:
    _ « Si la France devenait majoritairement musulmane, la loi divine s’appliquerait? »
    Réponse de Rachid Gacem:
    _ « Moi je serais un partisan effectivement de dire que si demain la France devient musulmane, et bien effectivement, c’est la charia qui devra prendre le truc. Et alors. »
    Lepers:
    « Juste un truc, là vous me faites peur »
    Gacem:
    « C’est vrai! non non faut pas avoir peur »

    🙁

    A Roubaix, hein!

  • Léon

    Bin, c’est « l’islam modéré » sans doute, Causette.

  • Causette

    ouache! je viens t’entendre les expressions « islam des lumières »! et « islam scientifique » 😯 qu’est-ce ❓

    • D. Furtif

      je ne sais pas où tu as pu entendre ça mais méfie toi du type qui raconte ça
      C’est un menteur qui sait qu’il est un menteur
      On en a eu un comme ça , ici, je l’avais invité…
      Il ne peut y avoir de « LUMIERES » sans abandon de la révélation, donc pas d’esprit scientifique
      Il n’y a pas de Dieu créateur souverain, si cette base n’est pas acquise , il ne peut y avoir ni Lumières ni Esprit scientifique

      • Léon

        Pas si simple, Furtif. La foi et la croyance en Dieu n’ont pas empêché en soi l’esprit scientifique : Pascal, Einstein…

      • Tall

        Des scientifiques chrétiens, il y en a eu pas mal, oui, mais pas Einstein, je crois.
        Quand il a dit pour la mécanique quantique que « Dieu ne joue pas aux dés » c’était une expression.
        Et il n’a pas voulu croire au big bang ( de l’abbé Lemaître ) pendant un certain temps en disant que cette idée « sentait le soufre ».

        • D. Furtif

          Merci Tall
          Un peu de mélange de crayons de ma part
          il y a évidemment des scientifiques déistes
          mais l’esprit scientifique est le propre de ceux qui ne font intervenir Dieu à aucun moment de leurs hypothèses
          Particulièrement l’hypothèse de la Genèse

          • D. Furtif

            Heu Merci Léon aussi , j’avais pas vu
            La difficulté de vouloir faire simple, on se loupe parfois.

            • D. Furtif

              Pour Einstein et sa fameuse formule , Dieu nani nana ne joue pas au Dés il concédait lui même qu’ il le faisait intervenir au moment où il était dans l’ incapacité de formuler une hypothèse scientifique à la place.

          • Tall

            Oui absolument, et il y a des sciences pour lesquelles c’est même déconseillé de croire en dieu, car ça peut donner des idées assez farfelues dont le but est de faire coller les faits avec la croyance.
            Je pense à ce neurologue anglais ( Lord machin-stone ) qui a imaginé que le libre arbitre pourrait être le fait de l’influence du hasard quantique sur les connexions synaptiques.
            Ce qui est proprement délirant. Déjà, car le libre arbitre absolu est un mythe impossible à définir physiquement, et qu’ensuite la mécanique quantique n’implique rien sur les relations chimiques entre les protéines.

            • Tall

              Rectif : le gars en question n’est pas un lord, c’est John Carew Eccles, un australien Nobel de médecine en 63 pour ses travaux sur les synapses justement ( mais pas cette hypothèse-là, of course ).

      • Causette

        L’imam Idriz (article juin 2010) Penzberg en Bavière.

        Entendu dans le documentaire « la peur des autres » sur Arte (on peut le voir pendant 7 jours à partir de demain sur arte+7)

        Sur Arte depuis environ 1 et demi/2 mois nous fait une publicité d’enfer pour l’islam. Pendant le ramadan aussi.

        Dans ce documentaire « la peur des autres » les musulmans ont été victimes des gouvernements européens dans la lutte antiterroriste.
        Et il y avait un autre documentaire avant celui-ci: l’obsession sécuritaire.

        (wikipedia: remarquez ce qui n’a pas été repris sur la ville Penzberg dans la version française comparée à la version allemande. Surprenant également dans la version allemande la disproportion de textes entre les religions: christianisme = une petite ligne ; catho = trois lignes; évangélisme = 2 lignes; témoins de jéhovah = 2 lignes ; islam = 9 lignes, 3 paragraphes. Cette encyclopédie m’étonne de plus en plus).

    • Tall

      Causette
      Dans l’islam des lumières, on coupe les mains des voleurs au laser.

  • Causette

    De Louise Ackermann, Pascal

  • Léon

    L’intervention de Walganger évidemment appuyée par Renève chez TLMIEB, à propos de cet article est ahurissante de mauvaise foi et de désinformation.
    1) La lapidation est un châtiment qui a été utilisé de manière ininterrompue par les musulmans, contrairement aux juifs qui l’avaient déjà abandonnée à l’époque de Muhammad ( et remplacé comme cela est dit dans les textes par la flagellation).
    2) qu’ils lisent dans le même paragraphe un autre texte, celui-ci (ibn Hisham , Conduite de l’envoyé d’Allah 193-6).[13],
    Loin d’apppliquer aux juifs leur loi, il restaure au contraire une loi qui était tombée en désuétude, en leur étendant une pratique que Muhammad considère comme prescription divine ( et donc, évidemment musulmane, Allah n’a qu’une loi pour tous les humains) :

    L’envoyé d’Allah – poursuit-il – , dit alors :

    -Je suis donc le premier qui ait ressuscité l’ordre de Allah et son Livre , et qui l’ait mis en pratique!

    Puis il donna l’ordre au sujet des deux coupables , et ils furent lapidés à la porte de sa mosquée. Et , dit Abdallah ibn Umar , je fus de ceux qui les lapidèrent.

    IL y a des limites quand même à la mauvaise foi, au mensonge et à la désinformation

  • Léon

    Je me demande jusqu’où certaines blessures d’amour-propre vont les conduire. Voilà un objet d’étude tout à fait intéressant.

  • Léon

    Quant à Gazi Borat, qui prétend trouver chez nous une obsession islamophobe j’ai à son service la constat inverse : je connais assez bien l’ensemble de ses interventions, notamment sur Agoravox, il y a chez lui une obsession islamophile évidente, un refus obstiné de jugement sur l’islam quel que soit le bout par lequel on le prenne, à partir des textes, de la pratique réelle dans les pays musulmans comme au sein de la population immigrée en Europe (jamais la moindre critique de la burqua ou du port du hijab, des prières dans la rue, du halal, du ramadan,du financement public de mosquées, de la circoncision, jamais la moindre critique des attentas islamistes etc.)
    Sur la question de la lapidation, qu’il dise donc s’il considère que c’est une pratique qu’on ne peut condamner « dans son contexte » au lieu de faire le malin sur la méthode de IDO. Qu’il dise si IDO a raison de donner des arguments contre cette pratique, qu’il dise si cette pratique, encore en vigueur dans certains pays musulmans mérite ou pas qu’on milite contre. (Puisqu’il reproche au travail de IDO d’être « militant » et pas « scientifique ».)

    • Tall

      Oui, Borat, je l’appelais « gazeur barbu ».
      Un islamien qui la joue rhétorique à la jésuite avec des techniques de manip bien connues.
      Bien + efficace que morice dans son style.

      Et à propos de Zen, je me suis toujours demandé si ce n’est pas un jeu de rôle.
      Car je n’ai jamais vu un prof de philo aussi inculte en épistémologie. C’est assez curieux.

      • D. Furtif

        Ahhh ça non Monsieur Tall selon le site TLMIEB , le manipulateur en chef c’est moi
        Vous ferez bien de vous en rappeler

        DDDDDDD

      • Tall

        Moi je n’ai jamais eu de problème avec Renève, et je n’entre pas dans ces histoires qui ne me regardent pas.
        Maintenant, le furtif, je vais être clair :
        si la condition pour pouvoir poster sur disons.fr, c’est de te cirer les pompes, tu peux aller direct te faire voir
        vu ?

        • Léon

          Oh, la barbe Tall ! Vous ne voyez même pas l’ironie du post du Furtif qui n’est nullement dirigée contre vous..

        • Tall

          Je m’y attendais … ah, il est au point le n° des siamois. :mrgreen:
          Mon cher Léon, le « couple » que tu formes avec Furtif n’a pas fini de faire le vide autour de lui
          Mais bon ,ça n’est plus mes oignons

          Bye bye

          • COLRE

            Ah là là… Je me demandais combien de temps ça allait tenir… 🙄
            Je ne veux pas m’immiscer, mais personne n’a été tout blanc sur AV et nous avons tous nos conneries passées, dans la poche arrière.
            J’en ai pour tout le monde, moi comprise 😉

          • Tall

            Salut Colre … absolument, oui.
            J’aurais dû répondre à Furtif dans le bar du 6, puisque c’était lié à ça, et non pas à ce post-ci
            Mais comme je sais que Léon le sait … hein ? bon …
            Comme ça, on gagne du temps.

            Allez, amuse-toi bien 😉

    • Léon

      A Gazi Borat qui nous lit certainement :
      Iskander fera ce qu’il voudra mais il m’étonnerait qu’il perde son temps à discuter avec des représentants de la gauche halal.
      A Emile Red qui nous lit avec certitude : Le remplacement de la lapidation par la flagellation chez les juifs a été faite chez eux au nom de la cruauté excessive de la première et ça c’est « essentialiste », bien sûr. Mais Emile Red qui a fait l’expérence des deux pourra vous dire que c’est pareil.
      C’est fascinant ce naufrage de la pensée de la gauche quantique…

      • Léon

        Et je signale à tout hasard que si la lapidation se termine toujours par la mort de la victime, c’est rarement le cas de la flagellation à 40 coups maximum telle qu’elle était pratiquée par les juifs .
        Pour clore cette question je conseille à tous la lecture de cet article.

      • COLRE

        Aaaaah… mais que ne l’ont-ils dit plus tôt, nos amis gentils et beaux, que la charia, la dite LOI islamique, appliquée dans les théocraties et revendiquée par les musulmans fondamentalistes était une loi inique, contraire au Coran, scélérate… en un mot : mécréante ! 😯

        Il faudrait le dire à Tarik Ramadan, un savant islamique, un docteur de la foi, qui demandait simplement un moratoire sur-la-lapidation-qui-n’existe-pas…
        Que ne s’est-il écrié : « vils impies ! hérétiques, chiens d’infidèles, supprimez immédiatement cette pratique barbare et contraire aux voeux d’Allah ! » 😈

  • Tall

    C’est bizarre, mon post sur Borat ne passe pas. Ya un bug ?

  • Léon

    😆 😆 😆 😆
    Tall : Y a pas de Bug, Furtif a programmé la machine pour que dès qu’il y a les trois lettres Z.E.N, le bouzin l’envoie en indésirables !!!!!!!!! Causette en a aussi fait l’amère expérience !! Mort de rire …
    😆 😆

  • Aria

    Je ne suis pas théologienne mais j’ai pu observer que les musulmans apprennent le Coran par coeur alors que les Juifs ont consacré aux commentaires de la Torah plus de pages qu’à la Torah elle-même. Le Talmud, exégèse de la Torah (Ancien testament pour les Chrétiens) n’a jamais cessé de s’augmenter et de s’auto questionner.
    C’est d’ailleurs illustré par cette blague : pourquoi un talmudiste répond-il à une question par une question ? Et le talmudiste de répondre : et pourquoi ne répondrait-il pas à une question par une question?
    Ce questionnement est également l’essence du « pilpoul » un jeu cérébral ou intellectuel qui consiste à se renvoyer arguments et contre arguments.
    Ce mécanisme fait partie intégrante de la pensée juive et c’est sans doute ce qui a permis aux Juifs, à travers les différentes étapes et lieux de leurs exils, de s’intégrer, voire s’assimiler, aux pays d’accueil.
    C’est sans doute aussi ce qui leur a permis de répondre aux 12 questions posées par Napoléon III lors de l’établissement de leur statut en France et de se comporter comme des républicains comme les autres.

    Une autre évolution intéressante est la décision de transmettre la judéïté par la mère. Elle remonterait au 18ème siècle quand les rabbins de la Russie et de l’Est se sont réunis pour discuter du sort des enfants nés de viols commis au cours de pogromes par les cosaques et autres sauvages. Donner à la mère seule de transmettre la judéïté à leurs enfants quel que soit le père fut un sacré choc pour le patriarcat mais une libération pour les femmes violées et une assurance pour leurs enfants.

    Que les juifs aient abandonné la lapidation comme la polygamie et d’autres coutumes archaïques inscrites dans la Torah n’a donc rien de surprenant.

    • Léon

      Merci de cette réponse mais cela ne semble pas si simple. Ce sont les Romains qui ont interdit aux juifs cette pratique qui a eu ensuite un destin compliqué. Voir cet article.
      Pas si spontané que ça dirons-nous>.

      • Aria

        « Pas si spontané » mais quand même abandonné …
        On aimerait bien que les Musulmans renoncent à la lapidation spontanément ou pas…

        Et souvenons-nous de cette phrase attribuée à Jésus en adoptée par le langage courant : « Que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre…. »

        • D. Furtif

          Tout à fait ARIA,
          Parole chrétienne qui remettait en cause la sanction mais pas le jugement ni la la sentence.Faut pas déconner tout de même.Une veuve qui couche avec un homme marié doit restée la seule condamnée et punie

  • Aria

    De toutes façons les musulmans sont des copieurs envieux qui veulent être califes à la place du calife et font donc pire que leur maître à penser, Allah, pour prouver qu’ils sont les meilleurs de la classe.
    suffit de regarder l’âge des religions monothéistes:
    judaïsme : environ 5 000 ans
    Christianisme: environ 2 000 ans
    Islam : environ 1 400 ans….

    Le Coran est au musulman ce qu’est le radeau au naufragé;-)))

  • COLRE

    Si je peux me permettre d’être un peu grossière : à la limite, à ce stade du débat : on s’en fout un peu de qui a inventé ou pas la lapidation, la flagellation ou l’amputation des membres. On ne fait pas non plus une hiérarchie des horreurs.

    Ce qui est, c’est AUJOURD’HUI.
    Or, aujourd’hui, les gentilles théocraties musulmanes PRATIQUENT ces horreurs, c’est leur loi. Et les les autres, rêvent de l’appliquer là où ils vivent…

    Cet article montre le travestissement des mythes religieux, les mensonges des intégristes pour leur boutique : c’est bien, c’est utile de démontrer l’imposture, mais qui pourrait s’en étonner ? à part les gentils et beaux de la morale « quantique » ?

    • D. Furtif

      Une histoire genre parabole pour illustrer la gauche quantique
      et d’autres qui lui ressemblent
      .
      Un type vient chez toi sans être trop invité , tu le laisses entrer pour pas faire le scandale.
      – Le scandale c’est de droite
      .
      Il se sert , il s’installe , met les pieds sur la table basse ,
      – Tu vas pas râler contre ses mauvaises habitudes . Râler contre les habitudes des autres c’est de droite.
      .
      Il fume , il monopolise la parole, il téléphone de chez toi à des gars que tu ne peux pas sentir et qui te créent tous les jours des emmerdements.
      – Tu dis rien car porter atteinte à son mode de vie habituel c’est de droite
      .
      À la fin , comme tu es un peu chez toi ( hou là ça c’est de droite) tu lui rappelles l’heure qu’il est, et le lieu qu’il est en train d’occuper.
      Ça y est tu l’as fâché
      .
      Tu es définitivement de droite. Dictatoriale , autoritaire… etc …..
      Alors il quitte ton domicile en continuant la conversation avec tes invités et critiquant ton sens de l’accueil.
      .
      Tu es définitivement perdue de réputation, tu es de droite/

      .
      Reste plus qu’à aller trouver refuge chez les gentils de gauche les vrais , les quantiques, ceux qui acceptent sa conduite.
      .
      Ce n’est pas mon éducation, ce n’est pas ma culture , ce n’est pas mon opinion.

      • COLRE

        boooaah… c’est pas si grave tout ça… c’est quand même pas le pire 😉 mais il est décalé… pas très policé, c’est sûr… mais bon 🙂

        • D. Furtif

          Pas sûr que tu aies reconnu Jojo ou Wald les chantres de la gauche quantique et ….

          • COLRE

            Que veux-tu dire ?… Jojo ? mais je l’ai reconnu très tôt pour ce qu’il était.
            Quant à Wald, je ne dirai pas de mal de lui, parce qu’il se cherche, j’espère qu’il ne considère pas qu’il s’est trouvé là où il est, ce serait dommage, et qu’il s’est sans doute mal conduit avec toi/vous, mais que bon… nobody’s perfect et j’ai trouvé que c’était un brave garçon (je précise : sans condescendance ! 😉 ).

            • ranta

              Se chercher ? mais tu parles pas d’un gamin de 18 ans COLRE.

              • COLRE

                C’est pas une question d’âge, ranta. Y en a qui se trouvent seulement à 50 ans… et d’autres jamais !
                Je trouve qu’il y a un tel concours de haine sur le net, que je n’ai pas envie d’en rajouter chez ceux qui sont loin d’être les pires et qui n’ont pas fini leur quête…

            • D. Furtif

              T’as raison Colre à 35/40 ans va p’têt nous faire une dent.

              • COLRE

                C’est vrai… j’ai plus d’indulgence pour les jeunes cons que pour les vieux cons… 😉
                Pour les uns, y a encore de l’espoir, pour les autres, c’est foutu.

  • COLRE

    Puisque les gentils et beaux d’à côté nous lisent scrupuleusement, je tiens à leur dire que votre référence, Léon, est un « travail faussement scientifique » 😈 !!! travail qui devrait être « neutre« , sans « jugement de valeur »… Or, on a là affaire, je vous laisse juge, à un « sectaire phobique, incapable de dissocier étude et jugement » !

    Voilà ce que ce professeur au Département de sciences (sic!) des religions, à la Faculté des sciences (sic sic sic !) humaines, ose écrire pour montrer ce qu’était la lapidation chez les Juifs au premier siècle :

    « Arrivé à quelques pieds du lieu de lapidation, le condamné était invité par l’assistance à avouer son crime … L’acharnement thérapeutique des bien-pensants se transmuait alors en acharnement meurtrier. Selon certains rabbins … »
    ou bien :
    « Cette conception machiste de l’adultère, qu’on retrouve quasi systématiquement chez les juristes musulmans (Benkheira, 1997, p.283-342), est assurément déplorable« 
    ou enfin :
    « Mon propos était de retracer la sinistre histoire de la lapidation pour les cas d’adultère »

    Vraiment honteux… Comment un représentant de soi-disant « sciences humaines » peut juger ainsi de son « objet » d’étude ?
    C’est de l’imposture manifeste !!!!! encore un crypto-islamophobe qui cache son racisme et sa malfaisance sous les oripeaux de la pseudo-science !!

  • Léon

    Honteux, je vous le dis. A l’évidence un faux scientifique qui devrait parler modérément de la lapidation. Tsss… encore un essentialiste fanatique !