C’est quand même super d’être débarrassé de Sarkozy…

Lectures :2043

Oui, je sais, rien n’est réglé, ce gouvernement sera confronté à de grandes difficultés et comme les autres il fera des bêtises; mais, allez savoir pourquoi, depuis que l’agité a été renvoyé dans ses foyers et les jupes de Carlita, un vent d’apaisement souffle. De calme. On n’est pas agressé tous les jours par l’hystérie provocatrice d’une nouvelle polémique. On repire un peu ; on prend des forces.

C’est qu’il y a du boulot. Enorme. Partout.

Même en foot.

Et pourtant, on sent bien que la politique est passée dans une autre dimension. Plus sereine, mais plus grave. Moins tape-à-l’œil. De le frime en moins, de l’austé-rigueur en plus, hélas.

Allez savoir pourquoi, je préfère me faire plumer calmement, en sachant pourquoi, sous l’autorité d’un Hollande, d’un Ayrault, que de celle d’un excité qui aura finalement fait peu de choses, et mal. Pour l’instant et comparé à son prédécesseur, Hollande fait presque un sans-faute. Et Ayrault me plaît : il a le charisme d’un grille-pain, mais moi je préfère: il ne nous la joue pas à l’esbrouffe, à la manipulation des foules, au choc psychologique.

Et puis j’adore Fleur Pellerin. Pour ce qu’elle est, pour ses origines, pour sa fabuleuse histoire et pour son prénom. Et parce qu’elle est une extraordinaire réussite de ce modèle d’intégration « à la française » qu’il est de bon ton de dire « en panne ». Elle est devenue une vraie star en Corée, où sa promotion étonne et enthousiasme une population très fermée sur elle-même.

Elle aussi, a quelque chose de calme, comme les matins de son pays d’origine. Et au moins, ce n’est pas un casting. Pas comme la promotion de Rachida Dati, en son temps.

C’est bizarre, cette impression que c’est de 50 ans de Sarkozysme que l’on vient de sortir, qu’une interminable rage de dents vient de s’achever. Et qu’on va enfin pouvoir travailler sérieusement à essayer de résoudre les problèmes. Au moins essayer…

L’UMP qui, pourtant se donne bien du mal, n’arrive pas  à faire durer ce climat sarkozyste  de violence verbale, de provocations et d’agitation.  On dirait que ça ne prend plus…

1 comment to C’est quand même super d’être débarrassé de Sarkozy…

  • D. Furtif

    Sans blaguer Léon
    Un type qui depuis plus de dix ans n’a pas cessé un instant d’occuper les médias après s’en être emparé, n’a pas cessé de se faire voir et de se faire entendre jour et nuit tous les jours.Se moquant de répéter les discours faussement confidents aux uns comme aux autres .Jouant les ingénus, jouant les savants jouant les niais ou jouant les experts, jouant toujours car incapable de maitriser et résoudre.
    J’ai une étrange sensation , comme un bras exténué de porter trop longtemps une trop lourde charge. J’ai le bras qui se lève tout seul à vide.J’ai comme l’impression qu’il me manque quelque chose , ce truc qu’on avait tous les matins , ce machin que l’on n’écoutait plus mais qui était fait pour nous assourdir , pour nous empêcher de penser, pour occuper la place et ne pas la lâcher.
    Cette fausse quiétude qu’il nous aura laissé est peut-être le plus pernicieux des legs. Il n’est pas l’heure de lâcher prise et de baisser la garde, les remplaçants ne sont pas des saints.Mais il nous a tellement épuisé la vigilance.