Coach de vie, dérives et abus

Lectures :3284

Coach de vie, dérives et abus

La profession de Coach de vie, ou Life Coach, nous vient des Etats-Unis  et se trouve actuellement de plus en plus prisée. Mais pour quelle raison? Quels diplômes faut-il? Et quelles en sont les méthodes?

  • Diplômes

La profession n’est pas réglementée par la législation française. Cela signifie qu‘aucun diplôme officiel ne permet de devenir Coach de vie, pas plus que pour devenir psychanalyste. N’importe qui peut donc s’improviser Coach de vie dès qu’il le souhaite.

Certaines organisations, comme la FICQ (Fédération Internationale des Coachs du Québec), regroupant des coachs de vie dits « qualifiés », imposent lors de l’adhésion un minimum de 60 heures de formation. Est-ce suffisant lorsque l’on sait que d’autres, comme la SICPNL (Société Internationale des Coachs en PNL), imposent 1000 heures de formation à leurs membres pour valider l’adhésion?

Attention:

Chaque client a donc la responsabilité de vérifier les qualifications – formations – de la personne qu’il consulte.

  • Un coach adhérent à une association/fédération… c’est mieux que rien.

Même si cela n’est en aucun cas un gage de sûreté, de valeur ou de professionnalisme, il est toujours intéressant de vérifier qu’un coach est accrédité auprès d’une de ces trois principales fédérations:

– L‘ICF (l’International Coach Fédération).

-La SFCoach (Société Française de Coaching).

-L’AEC (Association Européenne de Coaching).

  • Coach inconnu? Vérifiez! Puis choisissez!

On peut aussi consulter ses publications et ses références sur le net. Enfin, il est conseillé d’en contacter deux ou trois avant de se lancer. En général, cette prise de contact est gratuite. Chacun doit pouvoir vous expliquer sa démarche déontologique. Ensuite, c’est vous qui choisissez. On dit souvent qu’un coach ne se vend pas mais se fait acheter.

Par exemple, l’ICF (Fédération Internationale de Coaching) recense un certain nombre de coachs, qui ont choisi de s’y affilier, d’adhérer à une charte déontologique… Chacun peut y accéder et choisir son coach parmi les membres, en ayant accès pour la plupart à une fiche profil (parcours, cv, spécialisation …).

  • Qu’est-ce qu’un coach de vie? Que propose-t-il?

Il existe aujourd’hui des coachs de vie pour chaque situation: coach amoureux, coach familial etc… Mais il existe également des coachs de vie qui prétendent pouvoir vous aider dans toutes les situations. Méfiance avec ces derniers… Rares sont ceux qui ont suivi une formation de qualité permettant réellement et concrètement d’appréhender chaque situation de la vie d’un client.

Ces coachs de vie sont parfois apparentés aux anciens psychothérapeutes – avant que la législation n’impose un diplôme obligatoire en psychologie et psychopathologie – en ce qu’elle a pour but d’aider le patient dans sa vie quotidienne, à se sentir mieux. Les coachs de vie, bien que non officiellement diplômés en tant que tels, et parfois simplement formés – formations payantes, ce qui ne veut pas dire qualifiantes – proposent des approches plus diversifiées à leurs patients.

Ils favorisent également un vocabulaire différent, bien que le but à atteindre – et espéré par le patient – reste le même. On entend alors parler de « développement personnel, d’aider à atteindre ses objectifs et d’apprendre à vivre en harmonie avec ses aspirations profondes etc… » On retrouve également de nombreux termes dénotant l’espoir et l’idéal chez le futur patient, bien que sémantiquement difficiles à interpréter dans la réalité, tels que : « agir sur les sabotages inconscients et les nœuds émotionnels ou obstacles », « libérer ses énergies » ou « cultiver l’abondance ».

Attention donc:

– Un coach sérieux ne doit jamais promettre de résultats pour attirer la clientèle.

A noter:

– Les troubles anxieux ne se règlent pas par coaching.  Un coach sérieux a la responsabilité de référer son client à un autre professionnel si nécessaire.

Pour plus de renseignements, rendez-vous ici.

  • Impact et manipulation : Prudence

Lorsque vous vous lancez avec un coach de vie, qui, en fonction de ce que vous lui direz, vous conseillera sur chaque instant de votre vie, demandez-vous à quel point son avis a de l’importance pour vous et quel pouvoir cette personne a pris dans votre vie. Il y a une probabilité non nulle, malheureusement, de tomber sur une personne mal intentionnée ou non qualifiée. Méfiez-vous donc des manipulateurs et demandez-vous si ses conseils vous aident réellement.

  • Méthodes

Comme beaucoup de méthodes alternatives, les coachs de vie prétendent se baser sur la médecine quantique ou vibratoire, dite « passerelle entre la tradition et la science« . Mais encore une fois, quel principe de la médecine quantique est utilisé, nul ne le sait!!! Ne vous laissez pas convaincre par cet argument sans fondement. Il s’agit d’un simple argument de vente et non d’un argument prouvé.

Les techniques proposées sont multiples et variéessans limite. Entre autres, vous trouverez :

-La verbalisation, un mot autrement plus professionnel que « parole« .

-Le soin énergétique – un soin auquel on octroie une énergie particulière -, mais tout le monde sera d’accord pour concéder que l’on se sent toujours plus apaisé après un soin, quel qu’il soit.

-Le massage, pour lequel est valable la même remarque que pour le soin.

-Les élixirs floraux, un autre nom pour la phytothérapie ou le soin par les plantes (infusions…).

-La litho-thérapie, ou thérapie par les pierres.

-L’EFT (Emotionnal Freedom Technique), nouvelle technique à la mode venue des Etats-Unis et pour laquelle les militants et publicitaires font un tel tapage, vendant une méthode aux pouvoirs extraordinaires, qu’il vaut mieux, malgré tout rester prudents et faire ses recherches sur le sujet. Notre collaboratrice, Zoélie F., fondatrice de l’ISC, vous propose un compte rendu de ses recherches sur le sujet : cliquez ici.

Mais les techniques ne s’arrêtent pas là… Elles peuvent aller de l’ésotérisme au reiki, à l’hypnose, à l’analyse des rêves, au toucher thérapeutique, au décodage biologique, à toutes les techniques de thérapies alternatives, dans la mesure où la profession est encore floue et non réglementée par la législation.

Attention:

En somme, usant de thérapies dites alternatives, et il est donc primordial de faire des recherches avant de se lancer avec n’importe qui, car c’est la porte ouverte aux dérives thérapeutiques auxquelles le Sénat s’est récemment intéressé – en complément des dérives sectaires – dans le rapport de sa commission d’enquête sur les dérives précédemment citées.

  • Séances

Les séances durent en général de 1 heure à 1 heure 30, à raison généralement d’une fois par mois, mais cela peut-être plus régulier.

Quant aux prix, ils sont arbitraires : de 60 à 250 euros. Et vous entendrez souvent que « plus c’est cher, plus le coaching est de qualité« … Mais n’oubliez pas que rien n’empêche une personne non qualifiée et sans scrupule de faire payer 200 euros de l’heure pour un service inexistant et parfois délétère.

A noter :

Un coach qualifié et compétent doit normalement facturer sa prestation à peu près le même prix, quel que soit le canal utilisé (face à face, chat, téléphone, visiophone…). Des prix cassés par téléphone, par exemple, seraient suspects. Prudence donc!

  • Ecoles et formations

Il existe de nombreuses écoles et formations pour apprendre, donc, à devenir coach, dont les « diplômes » ou « certificats » ne sont donc pas reconnus par la législation française, mais qui sont en revanche, payantes et souvent chères. Comment obtenir la preuve que les personnes qui sortent de ces formations – si tant est qu’elles soient en effet passées par une formation – sont effectivement qualifiées ou même compétentes?

Il n’en existe pas!!! C’est donc à vos risques et périls.

Il faut également prendre en compte le fait qu’il puisse exister des écoles de qualités médiocres et d’autres plus sérieuses, et de l’autre côté, des personnes de bonne volonté et d’autres sans scrupules.

Voici, pour conclure, le compte-rendu d’une personne qui a assisté à l’une des formations payantes – ici malheureusement de mauvaise qualité – proposées par un organisme lambda pour 3000 euros, afin d’obtenir un certificat de coaching.

6 comments to Coach de vie, dérives et abus

  • D. Furtif

    Bonjour Christelle.
    C’est un honneur que de te publier.
    Tu es ici chez toi
    ……
    …..
    Ceci dit
    Venant de l’officine de propagation de l’imposture , nous avons reçu la visite d’un obstiné propagateur…
    Je ne voudrais pas trop parler de cette personne , il ne sait pas résister à la moindre exaltation de sa notoriété.

  • Bonjour D,
    Un grand merci pour cet accueil et cette publication! 🙂
    Je me doute que cet article ne plaira pas à tout le monde… Et pour ceux qui ne prendraient pas la peine de lire correctement (autant ici que sur mon blog), je ne dis pas qu’il n’existe aucune formation, car il en existe une flopée plus ou moins sérieuses – et chères – , mais bien qu’aucun diplôme n’est imposé par la législation française pour exercer ce « métier ». Cela signifie donc que si je n’ai pas de formation de Coach, je peux malgré tout me lancer dans la profession. A chacun de bien vérifier quelle formation a suivi son coach et de juger du nombre d’heures de formation ainsi que de la qualité de celle-ci, avant même de regarder la qualité du coach en tant que personne (gare aux manipulations et autres…).

    C’est un métier non réglementé, ce qui implique qu’il regroupe plus de charlatans que d’autres métiers… Ce qui n’exclut en rien l’existence de bons coachs « qualifiés ».
    Ma foi, si ce propagateur n’apprécie pas cet article, cela n’annule en rien le fait que les informations relayées ici sont avérées. 😉

  • Léon

    Imaginer que quelqu’un puisse me dire comment vivre est pour moi tout simplement inconcevable. Des ‘coach de vie. j’en ai connu plein, on les appalait à l’ epoque curés

  • Lapa

    une tendance lourde qui vient des USA évidemment. A noter la multiplication des émissions de coaching à la télé où l’on t’explique comment gérer ton couple, comment faire le ménage dans ta baraque, comment élever ton adolescent…etc…
    Infantilisation, esprit de compétition permanent, peur de prendre soit-même des décisions (à rapprocher avec l’utilisation de la voyance pour diriger sa vie), effet de mode… les raisons de ce succès sont multiples.

    De l’autre côté de la barrière, il y a un business à prendre et du pognon à se faire.

  • En effet! On diabolise l’échec, on fait culpabiliser les masses… Remettre ses choix, sa vie, la responsabilité de ses réussites et de ses échecs entre les mains de quelqu’un d’autre, c’est forcément tentant. Encore faut-il que ce quelqu’un soit qualifié, bien intentionné et n’abuse pas de son influence. Quand on y pense, cela a commencé avec les coachs sportifs. Toutes les stars en ont un… Et leur influence n’est plus à démontrer. Puis le « métier » s’est décliné au fur et à mesure… (et a décliné? 😉 ).

    • D. Furtif

      Bonjour Christelle.
      Je ne limiterais pas ce phénomène au seul secteur médical ou sportif mais à celui plus général d’une constante psychologique se manifestant dans la vie courante.

      Nous avons eu le déplaisir de rencontrer un homme que nous croyions honnête et auquel nous ne posions posions pas trop de questions.
      Nous lui avons offert notre confiance, notre participation désintéressée et notre confiance beaucoup de notre confiance.
      Un jour nous avons eu le tort de poser des questions toutes simples sur la fréquentation qu’il nous imposait tous les jours de ceux que nous étions fort capables de juger sans lui comme étant des escrocs et des charlatans.
      Qu’avions nous fait là!: evil:
      Cet homme ne supporta pas que nous levions le doigt pour demander : Pourquoi et…..
      Il réagit en conséquence en révélant les limites fort exiguës de son ouverture d’esprit.
      …..
      Toujours en liaison avec cette problématique du coach…., nous vîmes alors des gens qui non seulement nous avaient accompagnés dans cette démarche de simplement poser des questions mais qui ,pour certains, avaient été nos guides, …renoncer brutalement à tout ce à quoi ils croyaient et professaient et faire volteface effrayés à l’idée d’être privés de la présence , du regard et du fantasmatique soutien de leur gourou citoyen…
      Ils se sont mis alors au service de la propagation des pires insanités intellectuelles et tiennent à se rappeler à notre souvenir en venant sur Disons.
      Pour nous dire quoi…:?:
      Nous on est sur le forum citoyen et pas vous euhhhh….Des septuagénaires!

      Rester dans l’ombre du chef voilà ce que des prétendus intellectuels conservent comme objectif de vie
      .
      ………..
      En complément je conclus
      Il a aussi dangereux que les margoulins qui font commerce de leur escroquerie, il y a les fidèles qui eux sont nuisible simplement par goût….par obstination et gloriole.