Reconquista…

Lectures :2397

Voici un cas typique de notre refus de juger d’une information uniquement en fonction de sa source. Il s’agit ici d’un article paru sur Dreuz.info, un blog qui se revendique carrément comme néo-conservateur, chrétien et pro-israélien, tout ce que nous ne sommes pas. Pourtant l’histoire qu’il rapporte et qui semble authentique, est tout à fait intéressante et mérite d’être portée à la connaissance de tous.

César.

——————————————————————————————————————-

NjYbISnOyyHVbTc-556x313-noPad

La lutte contre l’islam prend une tournure bien sympathique

Il était une fois des femmes de banlieue qui en avaient marre de traverser le périphérique jusqu’à Paris pour boire un verre au café.

Elles occupent les cafés d’Aubervilliers

L’histoire a commencé en avril 2011, au Roi du café, à Aubervilliers, raconte Sylvia Zappi1 sur un blog du Monde.

Monique est enseignante à la retraite. Elle voulait simplement aller prendre un café. « Il n’y avait que des hommes qui me regardaient comme si je n’étais pas à ma place. J’ai trouvé ça insupportable. Sur le trajet du métro, je me suis aperçue que toutes les terrasses étaient masculines », dans cette banlieue dont les traditions françaises ont été remplacées par celles du Maghreb, où les femmes doivent rester à la maison.

Ni une ni deux, Monique a osé. Elle a contacté ses copines et leur a proposé de passer à l’action. Son email a fait boule de neige, la suite est délicieuse.

Le Pile ou face, un troquet d’Aubervilliers, deviendra le symbole de la reconquête. Un collectif, Place aux femmes, se crée.

Monique et ses copines occupent l’espace : « On est arrivée deux par deux, grignotant la terrasse chaise après chaise, jusqu’à former un groupe occupant une bonne moitié de l’espace », dit Monique. On était regardées de travers par les jeunes, les dealers qui se postaient contre le mur en faisant masse. Des voitures se sont garées juste devant, la radio à fond. Même la police est passée deux fois ! »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Mais on n’avait pas peur et on est devenu l’événement du quartier », ajoute Maguy.

Et elle ont tapé l’incruste. Semaine après semaine. Puis elles sont passées à un autre café, et un autre, et encore un autre.

Elles ont reconquis une trentaine de bistrots

Dix huit mois plus tard, elles ont reconquis une trentaine de bistrots jadis mixtes, puis devenus lieux exclusifs des hommes musulmans.

« C’est parfois difficile d’oser entrer et s’asseoir, c’est un vrai engagement », dit Nadia, une prof. « Au fur et à mesure, on gagne en confiance : des habitudes se créent, les femmes s’arrêtent et entrent », ajoute une autre.

Au Roi du café, la partie a été gagnée : le lieu est redevenu mixte, les femmes entrent de nouveau. Le patron a même reçu un label, un autocollant : « ici, les femmes se sentent chez elles aussi ».

ici les femmes se sentent chez elles

Dans le même temps, ces courageuses femmes – elles sont maintenant une soixantaine – seront sans doute ravies de savoir qu’en Grande Bretagne, on s’organise aussi. Une pétition circule pour retrouver la mixité confisquée par l’islam. De l’autre coté du channel, ce n’est pas dans les cafés que le combat se porte, mais dans les universités – oui, dans les universités – car les universités ont publié un guide pour séparer les hommes des femmes dans un amphithéatre « lorsqu’un professeur exige que selon sa croyance, une ségrégation des étudiants soit effectuée selon leur sexe ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

banlieue.blog.lemonde.fr/femmes-de-banlieue-elles-occupent-les-cafes-daubervilliers

change.org/en-GB/petitions/david-cameron-ban-gender-segregation-in-british-universities

– See more at: http://www.dreuz.info/2013/12/la-lutte-contre-lislam-peut-quelquefois-prendre-une-tournure-bien-sympathique/#sthash.dRHfsCjR.dpuf

14 comments to Reconquista…

  • Lapa

    hum.. la source réelle est Le Monde, mais on notera que Dreuz rajoute la phrase « dans cette banlieue dont les traditions françaises ont été remplacées par celles du Maghreb, où les femmes doivent rester à la maison. »

    la question est: Le Monde, par rapport au discours des femmes, a-t-il fait de l’autocensure pour ne pas stigmatiser ou Dreuz se permet-il d’en rajouter une petite couche. 😉

    je dis ça parce que la « tradition française » du café n’a pas forcément été très féminine. Dans les centres ville il y a maintenant des salons de thé ou des saladeries, qui sont majoritairement remplies de femmes, et d’autres bars à tendance largement masculine (image du bar PMU). (sans parler des bars gays)
    Ce qui donne de la mixité dans un bar c’est deux choses:
    1- la clientèle de travail (des employés qui vont prendre leur pause du midi ou, un café le matin, ou une chocolat à la sortie du bureau)
    2- la clientèle estudiantine, le soir.

    si on enlève ces deux cibles de clientèle, le bar est un ghetto qui rassemble majoritairement des vieux à casquette et des chômeurs…

    je ne dis pas que la mentalité islamique de la place de la femme n’a pas aggravé les cas mais… faudrait une étude sociologique complète pour avancer dans la compréhension de ce phénomène de ghettoïsation. Et dans un premier temps un retour direct sans tabou des concernées par cette action. 🙂

  • Léon

    Il est incontestable, toutefois Lapa, que lorsque je traverse un quartier maghrébin, à Montpellier comme ailleurs, il est frappant de constater qu’il n’y a vraiment pas une seule femme assise en train de consommer. Mais vraiment pas une seule. J’avais constaté la même chose dans le quartier srilankais de la Gare du Nord à Paris.

  • Jean Saisrien

    En Grèce aussi
    Normal, la femme doit rester à la maison..
    D’ailleurs, c’est écrit dans le Coran

    • ranta

      Pôv considérable conformiste conscient de sa connivence avec toutes les impostures

      • D. Furtif

        Attention Ranta tu as affaire au plus terrifiant comparse du Mulot.
        Celui qui vient meubler les fils et se met quotidiennement au service recrutement et protection contre les intrus de la galerie marchande …;
        Lui et ses copains d’estrade Roclure , Pyralène, Nolog Philou , Schauchotte , Le Mandaliste conseilleur etc …rien que des pointures hautement spirituelles comme Hierominus , Mandon et la clique Mulot,
        Le Prana c’est ça , consommé à haute dose ça te fille tous les courages.

  • Léon

    Au Sri-Lanka aussi apparemment. Tiens, ils sont très majoritairement bouddhistes.
    En Grèce ? Mais voui. Et tiens ils sont plutôt chrétiens orthodoxes. Et en plein d’autres pays aussi.

    Le coran ?
    verset 34/38 de la sourate 4

    Traduction de Régis Blachère, Maisonneuve et Larose, 1999:

    « 38/34. Les hommes ont autorité sur les femmes du fait qu’Allah a préféré certains d’entre vous à certains autres, et du fait que [les hommes] font dépense, sur leurs biens [, en faveur de leurs femmes]. Les [femmes] vertueuses font oraison (qânit) et protègent ce qui doit l’être (?), du fait de ce qu’Allah consigne (?). Celles dont vous craignez l’indocilité, admonestez-les ! reléguez-les dans les lieux où elles couchent ! frappez-les ! Si elles vous obéissent, ne cherchez plus contre elles de voie [de contrainte] ! Allah est auguste et grand. »

    Tiens une révélation : l’oppression des femmes est très largement partagée dans le monde.
    Tiens, une autre révélation : la connerie des uns ne protège pas de la connerie des autres.
    Tiens, encore une autre révélation : une connerie établie et sanctifiée par un livre religieux, ce n’est pas tout à fait pareil qu’une connerie qui trouve sa source ailleurs. Elle est plus dangereuse et plus dure à extirper.
    Tiens, encore une autre révélation : il est préférable de s’occuper des dangers proches et imminents en priorité. En France, ce ne sont pas le christianisme orthodoxe, ni le bouddhisme, ni l’hindouisme qui sont à la pointe des idéologies de régression de la dignité des femmes.

    What else ?

  • Cosette

    …dans cette banlieue dont les traditions françaises ont été remplacées par celles du Maghreb, où les femmes doivent rester à la maison.

    En fait, que ce soit en banlieue ou ailleurs, dans ces cafés c’est surtout les femmes musulmanes qui sont toujours mal-venues. La pression communautaire.

    Amina Zoubir « Prends ta place ! » le café maure.

  • D. Furtif

    Je viens enfin de le lire
    Sympa le Nartic.
    J’aimerais bien que les femmes arabes de nos villes aillent faire une pause dans ces cafés…
    J’aimerais que les filles et petites filles jouissent de la même liberté que celle dont jouissaient leurs grand mères , les amies de ma jeunesse.
    Quel cataclysme peut justifier une telle régression.?

  • Jean Saisrien

    La femme n’est pas égale à l’homme
    Mais elle est un être humain quand même…
    Allah est grand!

    • D. Furtif

      Vous devez maintenant connaitre le type qui a fait semblant de traduire les discours en langage des signes aux obsèques de Mandela. Le mec pas gêné qui n’en a jamais connu ni su le premier signe.
      Ici on a le même version discours de gauche.
      Il n’en a jamais su le premier mot mais il jargonne le citoyen à plein tuyau