Un an après.Bilan et perspectives

Quand nous avons ouvert ce blog , nous réagissions à un faisceau de motivations et d’occasions perdues

Tout d’abord, pourquoi le cacher, nous avions, un temps, cru profondément à l’illusion lyrique du média participatif. Pour ma part j’avais pondu des pages et des pages de propositions au marchand en chef, d’idées pour un meilleur fonctionnement. Le 4 février nous avons même tenté en créant ARAGO de nous rendre un peu plus visible . Le patron réagit en mobilisant son premier cercle  de charlatans , ses meilleurs comparses et fit donner Gary Coupeur à fond. Le fond de l’abîme fut atteint avec les pseudo sondages et les bourrages d’urne. Je n’y gagnais que de me faire traiter par « l’équipe » de baveur sur le forum si moyen.  L’histoire avait changé je dus admettre que le patron ne souhaitait pas faire fonctionner mieux sa machine mais,  beaucoup plus, à n’importe quel prix et rien d’autre

Nous avons donc voulu montrer en  faisant le nôtre, que ce que le forum si moyen prétendait mensongèrement vouloir faire, était possible. Pour cela il suffisait de veiller au bon fonctionnement  des échanges plutôt qu’à celui du tiroir caisse. Il suffisait de dire des règles et de, contrairement à d’autres, les respecter soi même et les faire respecter à tous .

Ne nous masquons pas la vérité, c’est sous la contrainte des évènements et d’une éviction sans un mot que nous avons osé tout à la fois dire et faire. Nous avons osé aller là où des passifs velléitaires se contentaient de marmonner ( pas trop fort) bien au chaud dans leur componction satisfaite.

Que voulions-nous faire ?

Ce n’est guère compliqué :

  • Suivre la voie que des imposteurs encombraient,
  • offrir un cadre de discussion libre et ouvert à toutes les opinions dans le cadre de la loi et dans le cadre d’une exigence de correction valable pour tous.
  • Pendant que nous y étions nous affichions très clairement notre intention de fermer notre porte aux charlatans turlupins et fakirs qui n’avaient pas refusé de prêter la main à notre éviction du forum de toutes les déceptions.

Il se trouve que certains habitués du massage cachemiri et autre poudre de Mulot n’ont pas compris que nous leur refusions notre porte.D’aucuns, qui  avaient lourdement contribué à notre mise à l’index sont aussi venus jouer les importants, les importuns donneurs de conseils. D’autres ne se sont pas gênés de  poursuivre leurs pratiques de  perturbations/provocations affichant leur mépris pour tout ce qui ne leur convenait pas ou qui ne les encensait pas assez à leur gré. D’autres ne pouvaient survivre sans leurs pratiques d’agressions perpétuelles.

Nous avions pourtant été assez clairs. Les pratiques d’Agovhoax restent sur Agovhoax.

Nous nous sommes heurtés alors à une conjuration hétéroclite de gens qui se cassaient le nez sur notre porte et de gens qui , à l’intérieur, se trouvaient trop à l’étroit dans les règles établies. Les anciens liens, amitiés et réseaux n’ont pas rendu plus simple notre expérience , au contraire. Sournoises ou affichées dans la maison d’à coté nous avons vu se préparer  et mettre en œuvre ces entreprises de liquidation de l’aventure Disons. Appel d’offres, recrutement, promesses et signatures.

Une autre variété de « contestateurs » se recruta parmi des gens qui apparemment  applaudissaient à notre tentative, qui se félicitaient  de pouvoir sans les insultes et les agressions du forum si moyen exprimer leurs idées mais qui peu à peu trouvaient surprenant voire  insupportable que des idées différentes  opposées aux leurs soient ici exprimées. Il s’en trouva même qui trouvèrent choquant que les propriétaires des lieux expriment des idées opposées aux leurs. Nous vîmes apparaître les « point barre » qui réclamaient la fin de la discussion et l’interdiction que des idées divergentes soient exprimées. Curieuses conception du débat qui ne voudrait entendre que les opinions  qui leur conviennent. Nous en vîmes d’autres qui retrouvèrent leur mode habituel de perturbation et d’agression.

Le hasard voulut que les administrateurs de Disons  soient mis en cause, non pas pour le non respect de la règle mais pour en avoir usé dans un sens qui ne convenait pas à ces nouveaux déçus.

Avouez que c’est curieux.

Que Disons soit la tribune de leurs idées leur convenait parfaitement, ils n’y voyaient rien que de très normal. Que des idées différentes des leurs usent du même droit leur paraissait scandaleux.

Plus que curieuse une telle méprise était vraiment …heu bin , comment dire…assez curieuse.

Toutes les opinions dans le cadre de la loi et de la correction, ça devenait une montagne à gravir. La faire gravir à tous devint une tache ardue et prenante (de 10 à 15 heures par jour) Le refus de l’opinion de l’autre prenant la forme du  refus de l’argumentation,  sa condamnation  a priori voire le procès d’intention.  C’était éteindre Disons  en renonçant à ses fondements.

Il faut pourtant encore préciser les choses. Si les propriétaires avaient dû présenter leurs seules opinions personnelles, ils n’avaient pour cela qu’à promouvoir leur blog perso. Nous en avons vu qui ne se gênaient pas d’y renvoyer, parfois systématiquement montrant par là leur ignorance pour ne pas dire leur opposition à la philosophie de Disons. Étant pour ma part, bien plus commentateur que rédacteur d’articles l’exercice du blog perso ne me tente pas du tout. Nous sommes nombreux dans ce cas.

Disons est un lieu de rencontre privé où les propriétaires dictent les règles et les font respecter. Ils s’inscrivent dans la vie du blog en participant à la discussion et en rédigeant des articles, activité où ils se sentent bien seuls. ( Où Léon se sent bien seul)

Vous connaissez sans doute  le donneur de leçons bénévole  toujours parti définitivement et toujours revenu et toujours en partance à nouveau. Celui qui se soumet à tous les arbitraires du « média participatif » mais qui ne cesse de donner des leçons ; dès qu’il a un moment ;  à des gens dont il prétend n’avoir rien à faire. Ce qui le scandalise surtout, c’est de voir s’exprimer ici des gens dont les idées ne lui reviennent pas.

-Quelle honte !

-Les accueillir serait un crime.

En revanche ailleurs, rencontrer les mêmes là où il ne cesse de jouer les comparses, là  où les mêmes idées pourtant font la loi aux cotés de celles de tous les charlatans . Pas de problème ! Quelle cohérence me direz-vous. C’est bien la question.

Pour ma part, les efforts et le temps que je consacre à Disons se justifient par la volonté d’offrir une tribune à toutes les idées dans le cadre de la loi et de la correction des échanges.

Une idée défendue avec sincérité doit pouvoir passer l’épreuve du feu de la confrontation.     Pour cela les attaques ad hominem et les insultes sont évidemment interdites. À chacun de faire l’effort de trouver les arguments et la force de conviction. Tous conviendront que les renvois perpétuels à des lectures extérieures , la multiplication des bolducs, les tartines de copié collé sont à l’opposé de notre vision de Disons

Ayant comme on dit des idées, je trouve salutaire de les mettre à l’épreuve de la discussion comme  j’invite ceux dont les idées me sont étrangères à faire de même. Ce n’est pas un lieu de flatteries et de compromissions mais un asile où chacun avec le concours de ses facultés et de son honnêteté saura trouver un cadre qu’il ne trouve pas ailleurs. Ce n’est évidemment pas le cadre de prédilection de ceux qui se masquent derrière des liens et des références d’autorité . Les spécialistes du  » Moi monsieur j’ai fait ceci « . C’est le lieu où on s’expose dans la nudité de sa propre vérité avec ses propres mots. C’est le lieu où on exprime à sa hauteur et avec ses moyens les idées que l’on s’est forgées, que l’on a reçues ailleurs et dont on veut  prouver la validité. Pas de frime, pas de masque, on ose sauter du plongeoir. Tous conviendront que les injures scatologiques  et les 140 à l’encéphalogramme n’ont pas leur place ici ni ceux qui les vénèrent.

J’ai la prétention de trouver assez exceptionnelle cette tentative c’est pourquoi je lui consacre tant d’efforts, de temps et très peu d’argent.

J’ai pu constater que malgré les déclarations multipliées et serments en tout genre, nombreux sont ceux qui préfèrent la compagnie de Gary Coupeur et viennent ici faire les « difficiles »

Dommage, je ne peux que leur répondre: Disons sera ce que nous avions décidé qu’il serait et rien d’autre.

.

Pourtant un combat reste à mener.Il me faut trouver un exemple qui convienne . J’en trouve deux

Un homme Stéphane Hessel et son livre aujourd’hui font l’objet d’une étrange cabale. Il y peu de chance que je le lise n’ayant guère le goût des  bestsellers , mais je n’accepte pas qu’une cabale inadmissible et sournoise l’ait amené à  la situation d’être forcé de renoncer à une de ses conférences pour les raisons avancées de sécurité impossible à assurer aux personnes présentes. D’où viendraient ces menaces?

Notre État, notre République, ne pourraient-ils  assurer la sécurité d’un homme , ancien résistant, ancien déporté à Buchenwald et ancien membre du CNR.?

C’est du propre!

Il n’y a aucun doute la campagne du CRIF hostile à cet homme relayée par le Ministre de l’enseignement supérieur n’y est pour rien.

Bin voyons.

Appeler au boycott des produits israéliens, dénoncer les fautes de l’état israélien  serait de l’antisémitisme. Cet automatisme des réactions systématiques , cet amalgame honteux et malhonnête entre critique de l’état d’Israël et haine du peuple juif sera lourd de dangereuses conséquences. Amalgame et confusion extrêmes  jusqu’au ridicule puisque le boycott n’est envisagé que pour les produits issus des territoires occupés.

  • Dire la vérité sur Disons , passe obligatoirement par dire celle là.

Il y a peu une cabale du même genre, quasi symétrique,  fut conduite  contre des combattants militants athées et laïcs scandalisés par les atteintes systématiques et permanentes contre le Droit républicain dans tous les secteurs de la vie sociale, dans la rue, à l’école , à l’hôpital ….etc….On vint leur faire le même procès en sorcellerie de racisme , par une confusion voulue et entretenue entre lutte contre l’archaïsme religieux et racisme anti-arabe.

Le pire dans tous ça n’est pas la rouerie et la perversité des mollahs. Nous avons eu les jésuites , nous connaissons ces pratiques. Le pire est bien l’accompagnement et les réconforts offerts à ces gens là par une pseudo gauche prête à tous les accommodements voire tous les renoncements

  • C’est à Disons de dire cette vérité là aussi,

il va faire beau de les lire condamner à Tunis et au Caire ce qu’ils  confortent à Paris

Tant que les vérités seront bonnes à dire, Disons aura un sens, tant que cela heurtera les comparses et les complices nous saurons que nous avons conservé le bon cap

Lectures :4151
38 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Castor
Castor
3 février 2011 8 h 34 min

Bonjour, Furtif.

Attention, car chacun en prend ici pour son grade et tout le monde peut se sentir visé par tel ou tel propos.

Nous avons chacun notre façon de réagir à la contestation d’une idée, qui renvoie tantôt à notre éducation, tantôt au sujet et à ce qu’il réveille en nous, et je crois que s’il ne faut pas lisser les idées, il ne faut pas non plus lisser le discours.
Les unes et l’autre sont une richesse qu’il ne faudrait pas perdre.

Castor
Castor
3 février 2011 15 h 21 min
Reply to  D. Furtif

Il n’y avait pas de question dans ma remarque, ni même de recommandation de quelque sorte.
Loin de moi l’idée de te dicter ce que tu devrais faire ou dire ou écrire, de solliciter que tu épargnes tel ou telle.
Mais je suis un homme de consensus et rien ne me pèse plus que l’idée même qu’ici, certains puissent imaginer que leur parole ne pourrait pas être exprimée.
Et il se trouve que je suis aussi un homme d’une susceptibilité maladive qui, quoi que soignée par auto-médication (dérision en infusion notamment), me pousse à me sentir visé par certains passages de ton texte.
Ainsi, lorsque tu évoques ceux qui fréquentent toujours Gary, je me suis posé la question d’un reproche sous-jacent des quelques interventions que j’y fais, parfois encore.
Ainsi encore les quelques accrochages que j’ai pu avoir ou mon manque d’assiduité qui m’empêche de tout lire ou même de participer plus activement que je ne le voudrais à Disons.

Je te sais homme entier, homme de combat et de convictions.
Je ne connais que peu de choses de toi, mais j’ai pu lire, parfois, que ces traits de caractères t’emportaient vers, sinon une exagération, au moins vers un verbe ferme et définitif.
Je ne m’en offusque pas pour moi-même mais je ne voudrais pas que nous nous privions de ces participations qui font la richesse de votre site parce que d’autres pourraient, eux, en concevoir de la rancune.
Voilà ce que je voulais dire, tout en reconnaissant bien volontiers que la moindre des politesses est que celui qui reçoit soit toujours considéré comme étant chez lui.

Mon intervention est-elle plus claire ?

Fantomette
Fantomette
3 février 2011 9 h 26 min

Bonjour Furtif!
Et encore heureux que vous fassiez ce que vous voulez sur VOTRE blog!
Il me semble que dès l’ouverture les choses ont été claires et qu epersonne n’ait été pris en traître…
Je suis admirative devant le travail fourni, les améliorations (gadget ou pas) et la somme d’infos disponibles.
Je suis épatée devant la qualité des commentaires en règle générale : j’apprends bcp et j’adore ça! A tel point que sous certains fils je n’ose même pas commenter…
Bravo et merci.

asinus
asinus
3 février 2011 11 h 15 min

yep l’ane pour sa part se baguenaude en ces terres y croisant des gens aux idées
parfois bizarre mais jamais digne de peu d’interet . Vu qu on ne lui donne pas de la trique en le sommant de prendre les opinions des autres pour la vérité révélée , il se loue de pouvoir parcourir ce blog ou il reconnait aux légitimes tenanciers droit de haute et basse justice.

maxim
maxim
3 février 2011 11 h 22 min

je crois qu’on se connait tous ici suffisamment pour vivre en bonne intelligence malgré nos sensibilités différentes .

il y a bien quelques frictions de temps en temps,ça arrive partout,mais quand chacun y met du sien,le jeu se calme !

alors ici,les supposés infréquentables côtoient les fréquentables,les Anges trinquent avec les Diables,les couteaux sont au vestiaire ça baigne dans l’huile

alors les aigris,les intégristes,les vigiles de la galerie marchande,et les commissaires du peuple qui sévissent dans leur élément ,ceux là on les emm……

snoopy86
snoopy86
3 février 2011 11 h 40 min

Je m’indigne 😆

L’ambassadeur Stéphane Hessel, contrairement à ce qu’affirme l’auteur n’a jamais été membre du CNR, pas davantage que Sophie Favier ou Hervé Morin …

snoopy86
snoopy86
3 février 2011 11 h 41 min
Reply to  snoopy86

Mais pour Franck Ribèry j’ai un doute 😆

AGNNP
AGNNP
3 février 2011 11 h 53 min

CNR ?
Conciliaire des Naturopathes Reopenistes ?
Je m’indigne! Max Lampin n’a JAMAIS été membre !

Vous êtes priés de rester dans le cadre de la discussion NDLR

COLRE
COLRE
3 février 2011 12 h 32 min

Salut Furtif, :-),

Égal à toi-même… énigmatique et impénétrable ! c’est ce qui fait ton charme… 😉

J’avoue avoir été obligée de relire lentement, 2 fois, à tête reposée, ton papier pour tenter de déchiffrer les sous-entendus : j’en ai bien repéré 2 ou 3, mais je pense que les subtilités de ton message m’ont échappé en grande partie.

Faut dire aussi que je ne vais plus sur AV et que des phrases comme : « Sournoises ou affichées dans la maison d’à coté nous avons vu se préparer et mettre en œuvre ces entreprises de liquidation de l’aventure Disons » me passent au-dessus de la tête… je ne raccroche à rien de connu.

Quant à tes 2 exemples de la fin : je ne peux que te suivre à 100%.
Stéphane Hessel est une très grande figure dans la défense des Droits de la personne humaine, un européaniste convaincu, un homme de conviction pour qui j’ai un très grand respect. Que sa popularité actuelle dans le grand public ne soit due qu’à sa prise de position dans le conflit israelo-palestinien montre bien la décrépitude éthique du monde médiatique !
Quant aux crétins qui n’ont à la bouche que l’insulte suprême de « laïcard » et voudraient les confondre avec des racistes et des suppôts du FN, tu sais évidemment ce que j’en pense… Et quand ils sont de gauche, j’en suis d’autant plus affligée…

asinus
asinus
3 février 2011 14 h 52 min
Reply to  COLRE

yep vous d’eux s’agissant de mr Hessel j’abonde d’autant plus facilement dans votre sens que sur gagavox j’avais soutenu que si il y avait quelque chose d’indiscutable
c’etait sa légitimité a s’exprimer ce qui n’etait pas toujours le cas des élites se prononçant pour ou contre lui ; j avais fait l’unanimité comme sur le conflit israelo palestinien en me faisant moinsser d’abondance par les deux camps marwaaffff!!!!

snoopy86
snoopy86
3 février 2011 15 h 08 min

La dimension soudain prise par Stéphane Hessel, nouvelle icône de la bien-pensance droit-de-lhommiste larmoyante, m’étonne beaucoup. Résistant et déporté parmi beaucoup d’autres qui ne partageaient pas ses opinions, donneur de leçons parpaillot ayant surtout derriére lui une longue carrière de diplomate sans envergure particulière, le voici propulsé au titre de phare de la pensée conformiste …

Si certains ménent une cabale, d’autres guidés par leurs intérêts ont fait monter la mayonnaise autour de ce personnage plutôt falot …

Je n’en partage pas moins l’avis de Furtif sur l’interdiction de sa confèrence à l’ENS

Papy
Papy
3 février 2011 15 h 12 min

Hé bien moi, je n’ai beaucoup de points communs avec Furtif, et mes idées s’opposent le plus souvent totalement aux siennes, que ce soit en politique ou en religion. Mais j’apprécie cette liberté de ton et de parole!

En venant sur le site, je ne vais pas chercher à convaincre, je ne vais pas faire rentrer mes idées à coup de burin, je dis tout simplement ce que j’en pense. Et même si je sais qu’en retour, notamment avec ma position sur l’Eglise, certains commentaires seront parfois virils mais toujours corrects.

Alors merci pour cet espace!

COLRE
COLRE
3 février 2011 17 h 31 min
Reply to  Papy

Papy 🙂 , je ne sais pas si nous avons bcp de points communs mais je peux dire que tu es un modèle de courtoisie dans le désaccord… 😉
(cela m’agaçait presque de te voir répondre ironiquement mais poliment à cette xxxxx de momo qui t’injuriait…)

Castor
Castor
3 février 2011 18 h 41 min
Reply to  D. Furtif

Furtif,

j’aime même ta mauvaise humeur, et comme le dit Yohan « ne changez rien ! »

mmarvinbear
mmarvinbear
6 février 2011 16 h 19 min
Reply to  D. Furtif

En ce qui concerne le manque d’articles, vous devriez ouvrir vos colonnes aux grands pourvoyeurs de textes que sont Morice, Mourey et les autres pisse-copie d’Agoravox… Au sein d’une nouvelle rubrique « bouffons » par exemple.

ça vous fera du passage, du texte et de quoi rigoler des heures durant…

yohan
yohan
3 février 2011 17 h 42 min

Changez rien !

snoopy86
snoopy86
3 février 2011 18 h 43 min

Autre chose

110.000 visites en un an, c’est peu eu égard aux efforts et aux talents déployés

Une solution pour augmenter la fréquentation : se faire adouber par le MRAP comme Causeur 😆

yohan
yohan
3 février 2011 18 h 49 min
Reply to  snoopy86

Snoopy
Je vais te mettre bientôt un petit nartik qui devrait faire monter l’audience 8) 😉

Castor
Castor
3 février 2011 18 h 53 min
Reply to  yohan

Euh…y’a un double sens ?

ranta
ranta
3 février 2011 19 h 11 min
Reply to  snoopy86

10.000 visites en un an, c’est peu eu égard aux efforts et aux talents déployés

c’est sûr qu’à ouvrir la porte à tout ce qui a envie de buzzer, soucouper, muloter, comploter and co Disons aurait fait beaucoup plus.

Léon
Léon
3 février 2011 19 h 40 min

Tss, tss, Ranta : 110 000, pas 10 000 ! 🙄

ranta
ranta
3 février 2011 19 h 51 min
Reply to  Léon

😳 me v’là atteint de pandalgie aigue: n’arrive même pas à copier coller correctement.

yohan
yohan
3 février 2011 23 h 14 min

N’oublions pas que le nombre de visiteurs d’un blog est largement dépendant du nombre total des articles publiés, restant consultables. Ce n’est pas pour rien qu’Avox conserve tout. Ceux qui font des recherches sur google tomberont un jour ou l’autre sur un article de Disons portant sur tel ou tel sujet les intéressant. Certains y reviendront parce que le ton et le contenu leur plaitt, et la plupart non, comme partout ailleurs.
De ce point de vue, les chiffres de fréquentation ne veulent pas dire grand chose.

SANDRO
SANDRO
4 février 2011 19 h 56 min
Reply to  yohan

Pas mieux que Furtif.
Hormis les considérations sur les pesanteurs de la gestion de site ( que je n’affronte pas, évidemment), méme constat sur le peu d’écho des écrits en général, et des échos de qualité en particuliers.
Bien sûr, il y a les lecteurs silencieux, par définition difficiles à chiffrer, encore plus à évaluer (ouvrir un article ou une nouvelle est une chose, le lire et en penser quelque chose en est encore une autre).C’est toujours difficile de faire parler les clics (et méme de les analyser; sous deux IP différentes,( domicile et travail) la méme personne peut venir 3 ou 4 fois sous un article, compter pour 3 et n’étre que un (c’est peut étre ce qui arrive pour Disons, dont je suis étonné du nombre de lecteurs « théoriques » statistiquement recencés.

Pour moi, la cyber-écriture ne date que de 2007, mais oui, Furtif,la lassitude est là, surtout quand on fait l’erreur (c’en est toujours une) de mettre de l’affect.

Mais bon, je vous dois bien un motif de consolation:

Comme vous le savez sans doute, certains de mes écrits ont été publiés ( et le seront encore, si je le veux/ vaux bien) sur Ring. Des signatures connues et / ou de qualité (pas tous, mais bon), quelques intervenants pointus, mais, en ce qui me concerne, 2 ou 3 réactions par texte. Convenons qu’ici (sans parler de la maison Revelli), c’est mieux.
Donc oui, on se sent un peu seul, mais c’est (presque) partout pareil.

Le seul intéret , (souligné par Yohan) des « grosses maisons », c’est le référencement Google, qui fait que pour certains de mes textes/ articles, méme les moins fréquentés, ils arrivent en téte de liste sur le sujet. Si je prend Daniel tardieu, ex parolier inconnu de Bashung, sur 3 pages de liens sous son nom, mon article arrive en premier.Comme c’est un copain, c’est gratifiant. Mais c’est tout.

Buster
Buster
4 février 2011 20 h 34 min
Reply to  SANDRO

Bon rappel Sandro, j’avais gardé ton dernier écrit pour 1 jour où j’aurais le temps, pour savourer confortablement installé avec un whisky….
J’avais du me dire « y a pas urgence, c’est des trucs qui vieillissent bien ».
Tu parles ! Ca vieilli tellement bien que ça fini par disparaître de la page d’accueil, et après pfttt…. oublié.

Et si c’était le seul cas, encore.
Mais non, d’autres aussi.
Il va falloir que j’aille fouiller à la cave de Disons.
Heureusement la maison est bien tenue, les archives sont conservées dans de parfaites conditions d’hygrométrie, le papier ne risque aucunement de s’effriter, ni de jaunir ou de prendre ces rousseurs, comme c’est souvent le cas ailleurs.

Buster
Buster
4 février 2011 0 h 27 min

C’est assez normal une petite baisse de moral au début du mois de février.
L’hiver est long, fait gris, froid, triste… et l’humain qui décide de vivre malgré tout, se sent un peu « mou des genoux »
Hauts les coeurs !
Les beaux jours ne devraient plus tarder du côté de Montpellier. Pour Poitiers il faudra un peu plus de patience, mais déjà les tulipes sortent de terre.
Le printemps arrive.
Et puis, avec le jasmin et les hiéroglyphes je sens que nous n’allons pas manquer de sujets de conversations.

Buster
Buster
4 février 2011 1 h 07 min
Reply to  D. Furtif

Bonne Nuit,
See you in Cairo tomorrow.

AGNNP
AGNNP
4 février 2011 16 h 16 min

Très mauvaise nouvelle pour ceux qui comptaient sur ce donneur d’exeption pour retrouver leur organe da la foi par greffe:

Benoît XVI n’est plus donneur d’organes

Je sais c’est dur, il ne faut plus rêver :mrgreen:

Benoît XVI n’est plus donneur d’orgasmes

Bon, on pouvait pas la rater celle-là, non ?

Reste le cerveau de Françis Lalanne… tout n’est pas perdu.

ranta
ranta
4 février 2011 23 h 42 min

Je le mets là. J’aurais pu tout aussi bien le mettre sous l’article de Léon :

Lachez pas le morceau. Ce que vous avez fait, ce que vous faites à un sens.