Quel avenir pour Disons ?

Lectures :2187

Régulièrement, après un incident ou un coup de fatigue, je me pose la question.

Où en est Disons, d’abord ?

Il y a du bon et du moins bon.

Le bon c’est son lectorat qui augmente doucement, les stats nous donnent régulièrement plus de 1000 visites par jour et plus de 300 visiteurs différents, nous flirtons désormais avec les 400.

Nous arrivons aussi, vaille que vaille, à maintenir une certaine diversité sur Disons, tant dans les articles que les intervenants et une certaine authenticité de l’expression, comme l’a revendiqué Furtif dans son texte.

Mais après, il y a le moins bon :

Depuis quelques temps, avec l’aide bienvenue de Yohan et du Furtif, je me trouve bien seul à écrire des articles et sans doute, je m’épuise. Peut-être faudra-t-il revoir nos ambitions à la baisse du point de vue de la régularité des publications.
Le nombre de commentateurs aussi a diminué. Fortement. Je ne parle pas de ceux avec lesquels nous nous sommes fâchés, pour ceux-là, c’est logique. Non, je suis plus dubitatif pour ceux avec lesquels nous n’avons aucun conflit et qui nous ont quittés, soit qu’ils n’aient plus le temps, soit qu’ils n’aient plus d’intérêt pour Disons. Le problème surtout, c’est qu’il n’y a pas eu de renouvellement. Je ne sais pas pourquoi.
Si nous voulons  que Disons continue à offrir une certaine variété de styles et de convictions, il est nécessaire de l’ouvrir et de le faire connaître.

Enfin, Disons ne peut pas être éternel.

Quand déciderons-nous (avec vous) que l’aventure ne vaudra plus le coup d’être continuée ? A vrai dire je n’ai pas de réponse…
Mais d’autres sites, comme Fraîches Nouvelles par exemple, dont nous sommes très fiers, est en déshérence, plus personne ne s’en occupe vraiment, or il le mérite incontestablement. Mais Disons nous accapare totalement, nous vampirise, nous sollicite 10 heures par jour au minimum, et pendant ce temps-là, on ne se nourrit pas  intellectuellement, psychologiquement et on ne produit que des articles, des commentaires, des recherches de diaporamas, de vidéos musicales à faire entendre.
A titre personnel j’ai d’autres projets d’écriture sur le feu, que je ne peux mener à bien.
Bref, tout le monde l’aura compris j’ai le blues. Personnellement, je ne sais même pas pourquoi je fais ça… Même pas par vanité. Ou si peu.

Aidez-nous à y voir clair.

22 comments to Quel avenir pour Disons ?

  • voxagora

    Bonjour,
    Personnellement je suis venue voir par chez vous parce que quelqu’un, sur Agoravox où je suis inscrite depuis environ un an,
    a évoqué vos démêlés, et mis un lien.
    Depuis je viens régulièrement voir ce qu’il y a comme articles (Société/Politique, uniquement) parce que je les trouve très bons pour la plupart.
    Un plus grand nombre d’articles, et d’articles Société ou Politiques surtout, car c’est cela qui remue les tripes et donne envie de réagir,
    amènerait plus de visites, et de là plus d’inscriptions.
    Pour la plupart, nous ne lisons pas sur le net comme nous lirions un journal avec toutes ses rubriques, juste pour prendre connaissance de tout
    ce qui se passe dans tous les domaines (art etc..). Un site qui veut être lu doit plus se spécialiser, et donner envie de réagir par des prises de positions.
    Tous vos articles sont en soi bons et très intéressants, et le site est beau.
    Mais y trouver à peu près une fois par semaine ce qui peut se trouver ailleurs tous les jours limite la fréquentation.
    La profusion du net oblige à ne pas se voir en tant que tel et avec toutes ses qualités, mais un au milieu des autres concurrents qui sont à dépasser.
    Un concours en fait, mais en plus du jury qui note, il y a la multitude qui doit trouver ici plus, ou autant -en quantité- que ce qu’elle trouve ailleurs.
    Voilà pour le moment mon sentiment.

    • D. Furtif

      Bonjour chère Voxagora. Merci pour vos bons conseils et vos invitations à faire plus et mieux. J’aurais pourtant une question. Que n’apportez vous sur nos tables les produits que vous nous dites souhaiter y trouver?

  • Fantomette

    Bonjour Léon;
    Coup de blues ou simple grosse fatigue? 🙁
    L’objectif de Disons est ambitieux et chronophage (trop?) : je crois qu epersonne ne vous en voudra de ralentir le ryrhme : et ceux qui vous en voudront n’auront qu’à mettre la main à la pâte, scrogneugneu!
    En tous cas je vous admire, et j’aime lire Disons même si je ne commente pas forcément.
    C’est un OVNI : et j’ai une tendresse toute particulière pour les OVNIs…

  • maxim

    franchement,c’est bien….

    chacun vient avec ce qu’il a,parcourt les articles sans forcément y participer,y participe quand le sujet lui tient à coeur….

    on peut ici venir avec ses idées,sans repartir avec celles du Chef! ;)et débattre sereinement même sur des sujets qui peuvent parfois être épineux et qui ailleurs ( tout le monde aura pigé où..) auraient systématiquement tournés à l’invective par les cerbères du temple ..

    il y aura certainement d’autres auteurs de talent qui viendront grossir les rangs,nous, pauvres intervenants n’attendons que ça !

    alors bonne continuation et merci encore d’acceuillir les gens de bonne volonté !

  • Lapa

    De longs mois d’absence de ma part pour des raisons personnelles. Je ne suis d’ailleurs pas trop au courant de l’actualité du site et des changements qu’il y a eu depuis Octobre…
    je pense avoir un peu plus de temps à consacrer à la rédaction de quelques proses maintenant.

    keep up the good work! (je me suis mis à la méthode CHATEL )

  • snoopy86

    Moi je ne boude pas mon plaisir

    Si j’ai pu avoir quelques différents avec vous et certains intervenants je trouve que c’est remarquablement bien fait …

    J’aurais pour ma part censuré les interventions libidineuses de Maxim qui font que je n’ai pas pu recommander ce blog sur oumma et meijiss mais on est libéral ou on ne l’est pas 😆

    Continuez sans états d’âme

  • Buster

    Bonjour à tous,

    Une sorte de dépression post-partum, émouvante et sincère.
    Nous sommes pour beaucoup des simples passants, avec l’envie de faire mieux, plus, et puis… la vie qui va.

    L’avenir.
    Le forum d’un petit groupe hétéroclite, de quelques esprits indépendants qui prennent plaisir à se retrouver et qui se connaissant trop feraient donc fuir les nouveaux ?
    Bof, nous fûmes tous nouveau un jour ou l’autre. Mais c’est vrai que le nouveau qui arrive pourrait être aussi le faux-nez d’une vague connaissance précédente (et plutôt indésirable) et qu’une certaine méfiance se manifeste parfois, ce qui n’est pas engageant pour le nouveau.
    Pour ce qui me concerne, Disons fait partie des 2 ou 3 sites que je consulte quotidiennement, avec plus ou moins de temps à lui consacrer.
    Très peu pour le moment, même si là, dans le lobby d’un hôtel en attendant d’aller pécher un train, j’ai un peu de temps.

    J’ai toujours, toujours, cet article moitié fini, moitié pas, à envoyer à Léon.
    J’ai toujours quelques autres idées qu’il faudrait poursuivre.

    Je voudrais soutenir Léon et Furtif, les 2 du trium, qui nous valent de nous retrouver quand nous voulons et que nous laissons tomber quand nous avons « mieux à faire ».
    Pour qu’il vive mieux ce site, nous savons tous qu’il suffirait que nous nous impliquions plus, mais ce n’est pas vraiment comme cela que nous nous nourrissons du web.
    Picorer, manger, taper-l’incruste sans jamais rendre ni sans avoir conscience d’être le pique-assiette de service.

    Alors, encourager toujours sans rien donner de plus ?
    Promettre sans savoir si l’on pourra tenir ?
    Pourvu que Léon et Furtif ne craquent pas !

    • ranta

      Salut Buster, salut àtous,

      oui, je suis en accord avec toi.

      Tout au plus au sujet des articles et des promesses :

      On est tous pris et en prime on est pas des journalistes. La plupart s’imaginent qu’un article c’est forcément long, avec plein de références, une argumentation béton…. quelque chose d’abouti quoi.

      Quelque chose dont on voudrait être sûr qu’elle sera bien reçue cette chose… Je crois qu’il y a erreur, on ne passe pas des épreuves d’examens et on n’est pas là pour un prix d’excellence. Une idée, deux idées suffisent, quelques phrases : il faut laisser l’article s’écrire par les commentateurs, c’est mon point de vue : considérer que l’article c’est la scène et les instruments et les commentateurs les musiciens, il y a des exceptions certes, un article d’histoire (pas d’histoireS hein !) par exemple. Tout le monde PEUT le FAIRE, perso si je ne procédais pas ainsi je n’écrirais rien, mais rien du tout.

      • Buster

        Faut déjà que je vous quitte.
        J’irais lire le reste ce soir, tard, à des heures où Furtif bagarre contre Stilnox.

  • Léon

    Absolument, Ranta a raison. Il nous a fourni d’excellents articles sur ce principe.

  • ranta

    Quel avenir. Je me pose souvent cette question en sachant que forcément à un moment ou à un autre. D’autant que vous vous êtes lancés dans un truc sans avoir aucune idée de ce que ça représentait. C’est là où le passant est ingrat, cette idée que les choses se font comme ça….

  • yohan

    comme tu dis Léon, le nombre de lecteur augmente mais pas celui des commentateurs et rédacteurs. Il est possible que, compte tenu de l’histoire ancienne, les nouveaux venus ne se sentent pas autorisés de venir commenter, de peur d’être perçu comme des intrus avec de mauvazis dessein. l’impression que nous donnons d’être entre initiés ussabir particulier peut être du coup contre productive

  • yohan

    raaaapppp fâcheux clavier. usant d’un sabir particulier

    • Léon

      C’est possible, Yohan. Il va alors falloir faire un effort pour cesser d’utiliser un certain nombre d’expressions imagées, faisant référence ou non à Agoravox. « Galerie Marchande », cendre de mulot, soucoupiste, momosse, nartic, truffeur, etc…
      J’en connais un, il va avoir bien du mal…. 😆

  • yohan

    Léon,

    Tu devrais peut-être proposer un lexique détaillé pour permettre aux nouveaux de se mettre au diapason.
    Sur cent fifrelins, ils ne se donnent même pas cette peine pour traduire le Panda qui vient de récidiver avec une intro pas piqué des hannetons que je vous livre ici  » Le Festival du Court à Clermont Ferrand en Auvergne se déroule pour la 33ème fois en 2011. Il commence cette année pour la 1er fois en février le 4 pour être précis, il dure jusqu’au 12 du même mois. »

    Voilà un début de nartik fait pour asticoter les neurones. ça vaut son pesant de cahouettes, non ?. Le grand avantage du Panda est justement de ne jamais regarder en arrière 8)

  • Léon

    Pas bête le coup du dictionnaire…

  • yohan

    Yes ! un dico bilingue et y’a de quoi faire
    l’autre jour ma fille m’a demandé ce que voulait dire : « le fêlé de tourcoing ». Avec un dico sous la main, j’aurais gagné du temps

  • yohan

    Faut se mettre à la place du chaland. Quand Ranta parle de « pandalgie », le gars va direct sur son dico et… il ne voit rien. Du coup, il peut se dire qu’il va devoir apprendre une nouvelle langue pour lire Disons. ça peut en décourager certains, non ? :-D:-?

  • Allez, c’est normal d’avoir un coup de blues en lançant un truc pareil… Je sais, j’ai le même à la maison depuis un an tout rond, un site d’échanges très technique de pratiques professionnels, hyper-fermé, mais 150 membres quand même, avec une ou deux publications par jour à suivre. Avec des pics de fréquentation à 250 par jour, voilà que depuis janvier, ça redescend à des 50 par jour… Mon moral chute de même. A quoi ça sert, je suis tout seul à propulser le bouzin, les autres ils font rien, etc.

    Eh non pas tout à fait. D’abord vous êtes plusieurs. Et ça c’était pas gagné au départ. Ensuite, les publications sont de très bonne qualité (fond et forme), à côté des villacheries et autres moriceries, on est très loin au-dessus. C’est sûr, l’ambiance est plus littéraire et musicale que « journalistique citoyen ». Mais justement, c’est ça qui est bien.

    Même moi avec des abonnés « captifs », quand je me pose la question de la baisse de fréquentation, je pense lancer une newsletter, qui « attirerait » les lecteurs vers le site. Mais dans le cas de mon site, j’ai l’avantage d’un positionnement clair et assez indiscutable. Mes adhérents savent à l’avance ce qui va être abordé. Pour vous, c’est moins évident, c’est pour ça que j’aime bien, c’est assez imprévisible. Mais les autres lecteurs ?

    OVH a l’air d’offrir un service assez correct de routage de masse pour newsletter.

    Bon courage pour la suite… 🙂 car IL Y AURA une suite !

    • D. Furtif

      Bonsoir VPC, le malheur veut qu’il n’y ait pas baisse de fréquentation mais baisse des propositions d’articles, accompagnée d’une baisse des commentaires.
      Mon interrogation pourrait même être

      .
      « Est-ce vraiment un malheur? »

  • Y a des coups de mou, comme ça… Sur mon site, on est monté à 40 billets en mai, pour chuter à 14 en novembre, puis 28 en janvier… Je ne tire pas de conclusions. Je crois que les gens sont super-occupés en ce moment, et rament comme des malades au boulot. Forcément, ça tire vers le bas la production d’articles et de commentaires. Ah si Disons.fr parlait de sexe ou des dernières frasques de Sarkozy, ça attirerait du monde… Mais c’est mieux ainsi.