Chez nous autres

♫ Nous, à l’Île Bouchard, aussi on a de belles apparitions

Le 8 décembre 1947 dans un village au Nord de la Vienne, une île au milieu du fleuve , tout près de Chinon , trois fillettes de de 7 , 10 et 12 ans vont faire un petit tour à l’église, juste avant la reprise de 13h30

1947 , à la campagne. Vous vous rappelez ? Les maisons sans chauffage , les huisseries à l’étanchéité approximative , le vent du dehors dans toutes les pièces, l’eau au puits ou à la pompe et la cabane au fond du jardin.

Des trois gamines , l’ainée de 12 ans n’en est plus une , elle est chargée de surveiller un peu sa petite sœur de 7 ans , la troisième comparse suit. La grande est à cet âge où les enfants s’appliquent à singer les conduites des adultes et reproduisent comme en leur jeu ce qu’elles ont vu faire à leurs mères, tantes et voisines. J’ai vécu à leurs cotés dans ma campagne perdue, l’essentiel des jeux tournait autour de la formule «  On dirait qu’on serait… »

L'île Bouchard

Combien de fois ai-je vu mes copines d’enfance entrer dans l’église en reproduisant à chaque fois ce geste que seuls les gens de ma génération connaissent.

Elles prenaient leur blouse tablier , (uniforme des enfants d’après guerre) , s’en couvraient la tête et entraient dans l’église du pas le plus cérémonieux qu’elles pouvaient imaginer. Ça donnait une sorte de dandinement d’avant en arrière qu’elle conservait pratiquement à l’identique quand le jeu du jour était «  et si on dirait qu’on jouerait au mariage » Il faut bien reconnaître que tous, garçons et filles, nous avions appris à singer cet air contrit que les adultes arboraient alors que, juste avant ou juste après, ils ne se gênaient pas pour proférer des grossièretés inqualifiables en notre présence.

Elles ne connaissaient pas le mot , mais elle pratiquaient le concept . Elles adoptaient le look de fidèle brebis du seigneur.

.

Et là !Ce 8 décembre 1947. Elles entament la lancinante énumération de leurs chapelets.

Va savoir, par jeu , imposture ou émotion sincère provoquée par un reflet lumineux, le « On dirait qu’on verrait » devient un « On dirait qu’on voit » et puis un « On voit ».

Qui ignore ce phénomène a oublié son enfance.

Il aurait alors le malheur de ne jamais avoir vu réellement les Indiens au cours d’un de ses jeux d’enfant ? Ou son ami imaginaire ?

Qui n’a jamais tenté de barrer le ruisseau en bas de chez lui avec du sable ?

Là , les trois gamines ne sont plus qu’un seul cri quand elle sortent et en rameutent deux de plus pour les inviter à voir ce qu’elles ont vu. Les deux témoins supplémentaires ajoutent à l’énormité. Les enfants retournent à l’école . Elles ont vu , elles ont entendu, elles ont dit, le texte n’est pas encore écrit , mais il le sera bientôt à la réplique près.

Une adulte qui passe par là, mais surtout une cours d’école, et le soir même, c’est jusqu’au dernier des hameaux qu’est portée « la Nouvelle »

Le soir , le lendemain , la foule enfle de plus en plus. Force lui est de constater qu’elle voit bien les fillettes qui voient . Qui pourrait contester que les petites , toutes trois, regardent dans la même direction .

La Foule les voyait qui voyaient

L’écriture viendrait plus tard des questions des fillettes et des réponses qui leur ont été faites par la Belle Dame ,accompagnée ou non par un ange qui ne peut être que Gabriel. Il ne peut qu’être authentique

Comme elle est belle et douce et comme sa voix est chaleureuse quand elle s’adresse aux enfants. Et ce sourire !

Les enfants sont bien sûr interrogées , séparément , et leur propos enregistrés sans aucun doute sur un magnétophone miraculeusement téléporté au bureau de la Directrice de l’école. Ahh voilà que je me laisse aller à mon ironie mordante habituelle.Je m’en veux !

.

« J’ai vu une belle Dame, vêtue d’une robe blanche, ceinture bleue, voile blanc légèrement brodé autour. Le voile reposait sur le front. Les pieds de la Dame étaient nus et apparents et reposaient sur une large pierre rectangulaire formant le bas de la grotte dans laquelle elle nous est apparue. A son bras droit était passé un chapelet aux grains blancs montés sur une chaîne d’or. Les cheveux étaient blonds et longs et retombaient sur le devant, de chaque côté, en formant deux anglaises. La ceinture bleue était un large ruban et les manches de la robe étaient vagues. A ses pieds, cinq roses, roses, lumineuses, formaient une guirlande en forme de demi-cercle qui se terminait par deux feuilles vertes reposant sur les deux extrémités de la pierre. Sous les pieds, on lisait l’invocation : « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». L’ange se tenait sur une pierre plate de même couleur que la grotte mais en dehors d’elle, le genou droit à terre, à peu de distance de la Dame, et à sa droite. Il était vêtu d’une robe blanche et avait des ailes blanches aux bords dorés. Il tenait à la main droite un lys blanc et l’autre main reposait sur sa poitrine. Les cheveux étaient blonds en forme d’anglaises. »

Un tel témoignage !

Il faudrait ma malveillance bien connue pour le contester .

Je vous propose une petite synthèse des événements

Du lundi 8 décembre 13h au dimanche 14 décembre, à raison de deux séances par jour à 13h et à 17 h , ainsi que le Verbatim scrupuleux des échanges questions des enfants et réponses de la Belle Dame reçues et transmises par la seule Jacqueline. Les chercheurs émérites pourront aller au document authentique sur le site

.

Tentative de synthèse

  • Les enfants

Chapelets chapelets , que faut-il faire, ? Chapelets ….( ad lib)

Z’auriez pas un petit miracle ?

Comment la grotte ?

Z’en auriez pas un autre ?

  • La Belle Dame

Priez pour la France

Priez pour la France

Faites moi bâtir une grotte et une statue pour moi et mon copain Gabriel

Va tu vas guérir demain. Pour tes yeux ça va aller .

Encore des miracles Pffff je ne suis pas venue pour ça

Priez pour la France

Priez encore

Approchez j’ai un message secret qui doit rester secret.

Vous avez l’essentiel. Zut j’ai oublié un truc , assez curieux d’ailleurs , Je ne sais plus quel jour La Belle dame est apparue coiffée d’une auréole couleur arc en ciel comme le mariage pour tous.

Je blague pas , je transmets.

Un autre oubli c’est le coup des enfants les bras chargés de fleurs comme il est dit sur un autre site et la Vierge qui dit qu’elle ne peut pas les prendre. Toutes ces fleurs en décembre 1947. Le réchauffement planétaire s’est déclenché bien avant ce qu’en dit JL.

Évidemment de jour en jour la foule est plus nombreuse. Imaginez en 1947 la quantité de téléphones disponibles dans une commune reculée de la Vienne.

Dire que j’ai connu , non pas les « Voyantes » mais …. Arrivé dans la Vienne 23 ans plus tard , et m’étant baladé pour le travail dans toutes les communes aux alentours j’ai forcément croisé un jour des témoins de ces événements. Je m’amuse à imaginer qu’en allant corriger des examens à Châtellerault j’ai forcément du corriger des copies de leurs enfants…Ça me fait un drôle d’effet . C’est comme si j’avais corrigé Pyralène lui des gens de sa famille. Pourquoi Pyralou ? Bin parce que pour les apparitions il faut bien qu’il ait été nourri au même sein nourricier de la même ambiance culturelle ? Qu’en dites-vous ?

Cette ambiance si progressiste qui fait reproduire quasi à l’identique la scène originelle de toutes les apparitions à Lourdes avec message secret comme à Fatima. J’ai souvent entendu l’explication de l’arriération du Portugal pour justifier Fatima , même de la part de croyants sincères. Mais en France au milieu du XXè siècle ! Si vous allez consulter les nombreux sites qui perpétuent le souvenir et qui entretiennent le mythe, vous verrez que

  • comme l’hypothèse d’un Islam modéré
  • celle d’un christianisme modéré ne tient pas mieux la route.

Il faudrait singer la perte de mémoire ou être frappé d’Alzheimer pour nier que beaucoup parmi vous ont comme moi chanté aux murs vibrants d’enthousiasme.

Chez nous soyez Reine
Nous sommes à vous
Régnez en Souveraine
Chez nous, chez nous,
Soyez la Madone
Qu’on prie à genoux
Qu’on aime et qui pardonne
Chez nous, chez nous.

Je me souviens d’un autre au hit parade du cathé

Ça faisait comme ça

J’allais à la messe, fréquemment, en des temps proches de celui des « Voyantes » et dans un monde qui ressemblait beaucoup à l’Île Bouchard. J’en ai vu des reposoirs, des cortèges des retraites et des pèlerinages. Des presque pareils au document . J’en ai chanté des « Sauvez la France au nom du Sacré Coeur »Je me rappelle encore l’archevêque de Bordeaux ( Feltin??) venu tout spécialement , à la Confirmation , sa véhémence devant nos mères «  Il nous faut des prêtres, nous manquons de prêtres » Évidemment je n’ai pas oublié le regard en coin de la Bavarde. Elle eut le même 20 ans plus tard devant mon petit garçon en se proposant de l’emmener « à » Jacques Martin..

Ce 8 Décembre 1947 tombait , cette années là, la veille du 9 décembre.

Plaque déposée par André XXIII

Et, c’est le 9 décembre que la direction Nationale de la CGT lança, contre les grévistes et le comité de grève, un mot d’ordre diviseur, démobilisateur et pour tout dire briseur de grève. La France était sauvée.

C’était là la preuve, le signe , on avait la preuve du sens de cette apparition miraculeuse. On avait la preuve du Fatima bis.

Nos « voyantes » toujours vivantes se concertèrent un jour 22 ans plus tard et révélèrent enfin le message de la Belle Dame à l’archevêque de Tours . Par un pur hasard , comme qui dirait une vraie inspiration divine on était au 1er Juin 1968.

En lisant simplement ce que ces gens là préparent et attendent sur leurs sites, on peut se faire une idée de ce que préparent les chrétiens comme les islamistes à l’occasion d’une éventualité pour laquelle ils prient tous les jours.

Islamiens modérés , chrétiens modérés , des gens qui attendent leur heure , tout simplement.La preuve ?

Ce tout petit détail d’une officialisation supplémentaire par l’Eglise « mainstream » , le très démocrate André XXIII archevêque de Tours , le 8 décembre 2001.

.

==============================================================================================================

Notes

C’est en cherchant tout autre chose que je suis tombé à l’Île Bouchard. Nous y reviendrons.

Le terme « voyante » n’est en rien une moquerie grossière de ma part, je l’ai rencontré dans un des sites consultés, c’est le terme utilisé sans aucune ironie par de fervents croyants en cette apparition .

D’année en année vous pourrez constater que le support prétendu réel de ces apparitions répétées perd peu à peu de l’importance et que les interprétations carrément anti Républicaines sont peu à peu le seul aliment des sites.

Qui sait ? Autre temps autre mœurs . Un jour verront nous peut-être des enfant sortant d’on ne sait où prétendre avoir vu la Très sainte Alexandra Kolontaï . Qui peut dire avec les enfants ?

Lectures :3959
Notifier de
snoopy86
snoopy86

Ah monsieur Fufu si je vous avais connu plus tôt j’aurais pu contribuer à votre éducation laïcarde

Ma révolte à moi fut bien antérieure à la vôtre

Etre obligé d’aller à la messe alors que les hommes, les vrais étaient au bistrot, lieu magique où étaient installés les premiers flippers. Devoir subir la dictature de l’abbé C. , connard en soutane et en solex.

A 8/9 ans mon commun Bernard et moi étions déjà rebelles ( Bernard l’a plus que moi démontré en prenant contre l’avis de tous la suite de son père à l’office notarial )

Notre vengeance fut dans nos débuts d’artificier. Une barrette de pétards Camel ( ça ressemblait à ça, vendus en paquets de 12 ), une mèche lente constituée par un lacet de spring-court ( le chic du chic pour les gamins de l’époque ), le tout placé où il fallait que nous réussissions à faire péter pile-poil au moment de l’élévation …

C’est fou la consommation de lacets que font les angelots 😆

snoopy86
snoopy86

Mon commun 😯 lire mon copain, of course

Léon
Léon

En principe, Disons n’est que islamophobe. Là ça se complique… La petite qui a des visions, là, elle s’appelait pas Ségolène, par hasard ?

Dora
Dora

Depuis la période médiévale, les apparitions et les canonisations se produisaient à chaque période de crise. Voici un exemple récent : l’annonce du projet de canonisation de Jean-Paul 2 au moment où ils dissimulaient les cas multiples de pédophilie, dont lui-même avait eu connaissance.
Les religieux musulmans en France portent une grande part de responsabilité concernant l’échec scolaire des jeunes issus de l’immigration (voir l’analyse du Monde -enquête PISA). Ils apprennent aux mères à lire en arabe dans le coran, ce qui les prive d’une compréhension de ce qu’on attend de leurs enfants à l’école et du suivi de ces derniers. Ce sont les mères qui s’occupent des enfants, dans toutes les cultures. Ce sont des bénévoles français qui proposent l’apprentissage du français aux immigrés, et non pas les imams.

Lapa
Lapa

regardons le classement PISA. Que peut on dire de la structure de la population de la très grande majorité des 15 premiers pays dans les trois domaines?
Il serait également intéressant de voir quels sont les principes du collège-Lycée là bas…

je dis ça…

Buster
Buster

🙁
Ca s’annonce assez mal pour le recul des croyances, le royaume-uni vient de gagner une nouvelle religion !
Bon, si on veut vraiment rester positif on peut toujours se rassurer en se disant que cela fait une secte en moins.

ranta
ranta

Hmmmmmmmmm, tu m’excuseras Furtif mais si ça ce n’est pas LA preuve d’un miracle les miracles n’existent pas : « Ce 8 Décembre 1947 tombait , cette années là, la veille du 9 décembre. « 

Dire que tu as fini témoin de Jéhova ❗

================
NDLR
Je me demandais si quelqu’un le remarquerait.
Ranta tu as été choisi , c’est incontestable.

ranta
ranta

Ouais chuis l’ELU. Gloria alléluia, et ça pour les siècles des siècles.

Qu’on se le dise.

ranta
ranta

Non mais allo quoi !

Buster je fais quoi ? je suis en circuit d’attente au dessus de chez toi depuis 23 heures!

Je suis short pétrole là,je suis bingo comme on dit dans le jargon de momo.

Causette
Causette

En regardant cette liste
des 17 apparitions reconnues par l’Église catholique
la fille aînée de l’église est gâtée: sur 17 visions reconnues dans le monde, 6 pour la France. Wouai! :mrgreen: ♫on est les champions on n’est on n’…♫
C’est un tableau intéressant il faudrait voir ce qui motive le vatican a donner ces années là « sa reconnaissance » à ces superstitions.