« L’islam n’a rien à voir avec ça » : (7)Attaquer,

Lectures :1820

(7) ATTAQUER

 (Coran 8/15-16). Ô vous qui croyez! quand vous rencontrerez ceux qui sont infidèles en marche contre vous, ne leur montrez point le dos! Quiconque leur montrera le dos en ce jour, sauf s’il se détache d’un corps pour rejoindre un autre corps – celui là encourra la colère d’Allah, et son refuge sera la géhenne. Quel détestable devenir!

RIEN-A-VOIR-AVEC-LISLAM

Don gracieux de la fondation RENEVE

(Coran 4/73). Ô vous qui croyez! Prenez garde! Lancez-vous en campagne par groupes clairsemés ou lancez-vous en une masse!

(Coran 61/4). Allah aime ceux qui combattent sur son chemin, en un rang serré ;  comme s’ils étaient un édifice scellé de plomb.

(Tabari, Histoire des prophètes  et des rois III 79-80). Lorsque, plus tard, Muhammad accomplit sa fuite à Médine, que les habitants se rallièrent à lui et que le nombre des musulmans fut considérable, alors Allah lui ordonna de faire la guerre aux incroyants, de les attaquer à l’épée et de les tuer partout où il les rencontrerait. Il lui ordonna alors l’action violente, comme il lui avait ordonné à la Mecque la patience.  

(Dawud, Hadith 14/2632). L’envoyé d’Allah nomma Abu Bakr comme notre chef, et nous avons combattu des gens qui étaient polythéistes, nous les avons attaqués la nuit, et nous les avons tués. Notre cri de guerre était: -Tue! Tue! Salamah a dit: -J’ai tué cette nuit de ma main des païens appartenant à sept maisons .

(Coran 4/130). Quand vous parcourez la terre, il n’y a pas de grief à vous faire d’abréger la prière, si vous craignez que les infidèles ne vous tourmentent. Les infidèles sont pour vous un ennemi déclaré. prophète !, quand tu te trouves à la tête des croyants et que tu diriges pour eux la prière, qu’un parti d’entre eux se tienne debout, à ton côté, et que ceux qui le composent prennent leurs armes! Quand les croyants se prosternent, qu’ils soient derrière vous qui veillez sur eux! Que l’autre parti vienne qui n’a pas encore prié et que ceux qui le composent prient avec toi, tandis que les premiers orants prendront la garde!  Que ceux-ci prennent garde et prennent leurs armes! Ceux qui sont infidèles voudraient que vous soyez inattentifs à vos armes et à vos bagages afin de fondre brusquement sur vous. Il n’est toutelois nul grief à vous faire de poser vos armes, si vous êtes gênés par la pluie ou êtes malades. Cependant, prenez garde!

 (Bukhari, Sahih 52/266a). J’ai lu (dans la lettre) que l’apôtre d’Allah, dans une de ses expéditions contre les ennemis, attendait la Irak-EIILtombée de la nuit pour dire ensuite à son peuple: -Ô peuple! Ne souhaitez pas rencontrer l’ennemi et demandez votre sauvegarde à Allah ;  mais quand vous êtes en face de l’ennemi, soyez patient et souvenez vous que le paradis est à l’ombre des sabres.

(Dawud, Hadith 19/3035). Il lança l’attaque. Aucun chien n’avait aboyé, personne n’avait bougé et ne s’était aperçu de rien avant de voir les assaillants fondre sur eux au cri de : -Ô toi qui est assisté (par Allah), donne la mort!

(ibn Sad, Tabaqat II 237-8). Le premier jour du mois de rabi al akhar, à la 11ème année, Ussama partit et avança contre le peuple de Ubna, marchant pendant 20 nuits. Il les attaqua et leur mot d’ordre était alors: -Eh! Conquérants! frappez ! »  

(Dawud, Hadith 14/2632). L’envoyé d’Allah nomma Abu Bakr comme notre chef, et nous avons combattu des gens qui étaient polythéistes, nous les avons attaqués la nuit, et nous les avons tués. Notre cri de guerre était: -Tue! Tue! Salamah a dit: -J’ai tué cette nuit de ma main des païens appartenant à sept maisonnées.

 

5 comments to « L’islam n’a rien à voir avec ça » : (7)Attaquer,

  • D. Furtif

    Je crois bien qu’Iskender a choisi de faire court

        1. O Allah. Accorde-nous la victoire sur les juifs, qui sont tes ennemis mais aussi les ennemis de notre religion. (Amen)
          O Allah. Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam. (Amen)
          O Allah. Eparpille leur nation. (Amen)
          O Allah. Disperse leurs troupes. (Amen)
          O Allah. Détruis leurs édifices. (Amen)
          O Allah. Fais périr leur récolte. (Amen)
          O Allah. Rend orphelins leurs enfants. (Amen)
          O Allah. Rend veuves leurs épouses. (Amen)
          O Allah. Fais tomber leurs biens et leurs fortunes comme butin entre les mains des musulmans. (Amen)
  • D. Furtif

    – 9.5. À l’expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez ! Capturez-les ! Assiégez-les ! Dressez-leur des embuscades ! S’ils se repentent, s’ils accomplissent la salât, s’ils s’acquittent de la zakat, laissez-les en paix, car dieu est clément et miséricordieux.

  • D. Furtif

    – Hadith sahih (« sain ») de Muslim: au cours d’une razzia, les troupes de Mahomet capturent des traitres et apostats. Voici relatée toute la douceur du traitement qu’on leur réserva : « Le prophète donna des ordres pour que leurs pieds et leurs mains soient coupés et leurs yeux énucléés. Ils furent ensuite crucifiés. Puis le verset suivant fut révélé à l’Envoyé de Dieu : voilà la seule récompense pour ceux qui font la guerre à dieu et à son messager et qui propagent la corruption sur la terre ».

  • D. Furtif

    – autre hadith sahih de Muslim: comment fut traitée une femme qui s’était retrouvée par concours de circonstances à la tête d’une tribu attaquée par la bande de Mahomet: « Cette année, une razzia conduite par Zayd ibn Haritah fut mise sur pied contre Um Qirfah, au mois du Ramadhan et pendant l’attaque, Um Qirfah dut subir une mort cruelle. On attacha ses jambes avec deux cordes, et ensuite à deux chameaux, et ils la déchirèrent en deux morceaux. C’était une très vieille femme ».

    Pour l’anecdote, cette vieille femme avait une fille jeune et belle, elle finit esclave sexuelle comme beaucoup de ses semblables, passant d’une couche à l’autre parmi les compagnons de Mahomet.

  • D. Furtif

    Extrait du Blog La troisième république Tunisienne
    ….Dimanche 22 Novembre

        1. L’OPA des pétromonarques sur l’islam de France

          Quand on parle de faire la guerre il faut désigner l’ennemi et ne pas recourir à un générique vague comme : salafisme … pour noyer le poisson ! Ou pire, de nous faire croire à l’existence d’un islamisme modéré, celui des Frères musulmans, alors tous les islamismes ont pour doctrine de base le wahhabisme.
          L’ennemi en l’occurrence ce sont ceux qui exportent la doctrine wahhabite avec laquelle sont embrigadés les terroristes, et qui les financent.

          C’est à dire les Ibn Saoud et leur frère ennemi, l’émir du Qatar !!

          Autrement cela ne sert à rien de faire uniquement la guerre aux abrutis miliciens en bout de chaîne, si on ne tarit pas la source !
          Ou alors il faut se taire et continuer à trafiquer avec les pétromonarques au nom de la realpolik et tant pis pour les victimes du terrorisme !
          Il ne faut pas nous raconter d’histoire et duper les Français.
          R.B