Régionales 2015: pourquoi la stratégie de faire monter le FN est payante pour la gauche

Lectures :2133

régions
Pour la plupart des observateurs de ce premier tour des régionales, le résultat est sans appel pour la gauche et le grand vainqueur reste le FN (d’ailleurs les régions les plus mises en avant sont celles où le FN est en tête, comme si les autres n’existaient pas).

Mais si on sort de ces analyses prémâchées, on se rend compte que la gauche a particulièrement bien géré la situation. Certes elle part de 21 région et globalement va en perde, mais elle aura tout fait pour que ses difficultés ne profitent pas à ses adversaires.

Sans prendre en compte les dernières semaines liées aux attentats, un exécutif avec une côte de popularité aussi basse et des résultats aussi mauvais (+42000 chômeurs en Octobre par exemple) ne pouvait espérer passer les 15-18% au premier tour. Ce qui, en bipartisme, augmentait d’autant les scores de l’opposition. La configuration « pré Marine Le Pen » aurait sans doute donné un UMP au delà de 30% et 8 à 10 points de plus que sur la majorité. Un boulevard pour rafler les régions.

 

Mais il y a deux facteurs à prendre en compte:

1- la montée du FN provoque un tripartisme

2- les attentats ont permis de reverdir la côte de l’exécutif et Hollande a soigné sa stature internationale ces derniers temps(1).

 

A qui profite la montée du FN?

Le point 2 a sans doute évité une démobilisation totale de l’électeur PS. Ce qui permet au parti de faire un score très honorable, d’autant plus si on y ajoute les votes des autres partis de gauche.

Il pourrait sembler bizarre de prétendre que la montée du FN profite au gouvernement mais c’est pourtant fort probable. En effet le FN permet de chipper le rôle de l’opposition à Sarkozy (c’est d’autant plus facile que celui-ci est ancien président de la république). Ce qui veut dire que le mécontentement de l’électeur ne va pas se caractériser par une  affluence des votes vers l’opposition classique (LR) mais aussi (voire bien plus) vers le FN.

 

Et on s’aperçoit qu’en fait le vote FN affaiblit terriblement l’ex UMP collistée UDI.

 

  • « En Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine AL, la droite avait 18 points d’avance, elle n’en n’a plus que 8.

  • En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, la gauche avait 8 points d’avance, elle en a 15.

  • En Bretagne, la gauche avait 6,7 points d’avance, elle en a 10,9.

  • En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l’avance de la gauche est passée de 17 à 19,6.

  • En Centre-Val-de-Loire, la droite avait 6 points d’avance, elle a maintenant 6 points de retard.

  • En Auvergne-Rhône-Alpes, le retard de 2 points de la gauche est devenu une avance de 3 points ».

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-regionales-2015/20151207.OBS0845/regionales-les-resultats-demontrent-l-echec-de-la-strategie-de-sarkozy.html

 

Certes on peut me rétorquer que la gauche se « sacrifie » sur deux régions mais il faut être lucide, ce n’est que pour épater la galerie. En effet les deux régions ne pourront pas être remportées par la gauche face aà la droite, tellement l’écart est immense. Et un sacrifice nécessite de perdre beaucoup. Que perd la gauche? quelques conseillers à 16% de voix?  Ils reviendront blancs comme neige aux prochaines élections. La région où le désistement serait utile serait justement la Champagne-Alsace-Lorrraine…etc…, comme par hasard, là où ça bloque!

 

Il ne faut pas se fier aux regards attristés et aux mots terribles. En réalité la gauche savoure le résultat de sa politique: si tu ne peux gagner, assure-toi que ton adversaire soit dans la mouise.

Alors oui, la montée du FN va priver LR et Sarkozy d’une « victoire » qui aurait été évidente dans le contexte d’il y a quelques années. Mais elle peut même faire plus: faire conserver quelques régions à la gauche.

En effet avec un bon report de voix et une triangulaire, le FN qui siphonne les voix de l’opposition, va sûrement permettre à une ou deux régions de « rester » à gauche. (au hasard, Languedoc Roussillon)

Ce sera peut être le cas pour l’Ile de France. Région clé et phare.

 

Cela vaut bien quelques sacrifice de sièges dans des zones paumées, déjà perdues pour la sociale démocratie non?

 

Ne croyez pas ces larmes de crocodile. L’objectif reste toujours d’être premier derrière le FN au premier tour des présidentielles. Et pour cela ces élections ont montré que c’était largement réalisable, si on met EELV au pas. Ahhh l’union de la gauche!

 

Quoi que les politiques vous diront, pour l’instant le FN reste un joujou entre leurs mains.

Et puis un jour la créature échappera vraiment à son créateur. On s’y approche sans doute, mais on n’y est pas encore.

 

——

(1) les scores du FN étaient déjà très haut fin octobre. mais le PS était plus bas… http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-regionales-2015/20150703.OBS2061/carte-pourquoi-le-fn-peut-vraiment-conquerir-des-regions.html

16 comments to Régionales 2015: pourquoi la stratégie de faire monter le FN est payante pour la gauche

  • snoopy86

    Bonne analyse que je partage pour l’essentiel …

    Les grands perdants d’hier sont la droite  » républicaine  » et Sarkozy,
    Les gagnants sont le FN et aussi François Hollande qui voit valider sa stratégie pour 2017

    A ce jour, 3 régions sur 12 semblent acquises au FN, 2 au PS qui pourrait bien en récupérer 5 ou 6 autres
    Aucune n’est acquise à l’ alliance LR-UDI

    Cette victoire du FN est anecdotique mais elle confirme qu’il est un boulet pour la droite

    • snoopy86

      Pour le reste, notons, bonne nouvelle que les khmers verts, le front de gauche et l’ultra-gauche ont perdu quasiment la moitié de leurs électeurs

      Dans le cimetière de Jarnac certains ont cru entendre un ricanement …

  • ranta

    je suis entièrement d’accord avec l’analyse de Lapa moi aussi.

    Néanmoins, cette stratégie du PS ne lui servira pas pour 2017.

    • snoopy86

      Ne pas confondre stratégie du PS ( s’il y en a une ) et stratégie de Hollande ( qui lui en a une ) 😆

      A l’évidence, aujourd’hui, Sarko étant impopulaire jusque dans son propre camp et étant sur de susciter une candidature Bayrou, nous irions directement vers un deuxième tour Marine-Flamby que Flamby gagnerait haut la main …

      Seule un changement à droite ( Juppé ) peut changer l’issue …

  • D. Furtif

    Je pense comme Snoopy que tout ce calcul est fait pour un objectif ➡ 2017
    Parvenir à un deuxième tour Hollande /Le pen ,
    Ça passe par la déconfiture de Sarko mais pas trop pour qu’il se maintienne

    • D. Furtif

      Je n’avais pas lu ce commentaire de Snoopy…
      Pour Juppé/ Hollande il n’y a pas d’autres plans mais ça sera beaucoup plus risqué pour Hollande ………..sauf à faire venir des masses de » charters de femmes de chambre américaines jusqu’à Bordeaux…..
      Sarko peut nuire beaucoup à Juppé…

  • Asinus

    n’absolument , ou Lapa est un fin stratège ou il a une DeLorean
    sinon le spammeur fifi après un tel collapsus électoral ramène déjà sa fraise sous d’autre cieux

  • Buster

    Il me semble qu’il ne faut pas trop surestimer la « stratégie » de Hollande pour 2017.
    Comme toujours il joue l’opportuniste et observe plus qu’il ne manoeuvre réellement. Il profite déjà à fond dans cette élection du double effet KissCool : « l’effet Marine-Marion » dont il n’est pas pour grand chose et « l’effet Sarko (!) » qui sait parfaitement se savonner la planche tout seul à jouer les matamores et à finir par exaspérer tout le monde => Fuites importantes à droite-droite et au centre-centre, malgré ou à cause de sa stratégie de listes communes LR-UDI.
    Où sont les réserves de voix LR pour le 2ème tour ? Chez quelques poignées d’électeurs socialistes qui croiront rejouer au remake de Chirac – Le Pen.
    Pour en revenir à Hollande, les cartes semblent effectivement redistribuées dans un sens qui va grandement l’arranger, mais j’y vois plus la chance du Veinard que la patte du Machiavel.

    • Leon

      Je suis assez d’accord avec Buster, je crois qu’on prête des stratégies et des pouvoirs à Hollande qu’il n’a pas.

  • D. Furtif

    Observer et décrire voir tenter de prévoir n’est pas surestimer….
    Nous lui prêtons simplement la citation de Cocteau « Ces mystères nous dépassent feignons d’en être les organisateurs »
    C’est vrai que jusqu’à présent avec un tel bilan ……….
    pour que le système foire nous n’avons plus que les ambitions de Valls pour faire foirer tous les plans

  • D. Furtif

    Trop fort Valls qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour faire plaisir à Sisyphe?

  • Lapa

    L’article n’insiste pas en effet assez sur le mauvais résultat de la droite et l’échec de Sarkozy.
    Pour la stratégie de la gauche, enfin, des hautes instances socialistes, il est clair que c’est de faire monter le FN. Car c’est une épine terrible dans le pied de la droite tandis que ça force la mobilisation des autres partis de gauche autour du PS. L’iniquité est portée à son comble quand on se désiste pour des régions qu’on a totalement perdu (et où le désistement ne servira à rien), mais que d’autres troisième positions resteront en fusionnant pour profiter du FN et rafler la région (par ex La Normandie pourrait être gagnée par la gauche grâce à la triangulaire), et dans le fait de jouer les martyrs en sus.

    pour que cette stratégie du 21 avril à l’envers fonctionne il faut trois éléments:

    1- Un PS pas trop affaibli par les résultats intérieurs (merci la cop21 et les attentats… on verra pour 2017)
    2- un fusion de la gauche au premier tour (et là pour les réticents, ces régionales montrent tout l’intérêt: mettez vous au pas derrière nous pour contrer la bête immonde)
    3- Sarkozy (pour que l’électeur tenté de voter à droite se dise « on a déjà testé, non merci »)

    Avec ces trois éléments, même avec un bilan merdique, Hollande passera sans souci au deuxième tour grâce à MLP qui plafonnera au mieux à quoi.. 35%-40?% Je parle de Hollande mais je mettrai bien une piécette sur Le Drian… 😉

  • Cosette

    Avec ces trois éléments, même avec un bilan merdique, Hollande passera sans souci au deuxième tour grâce à MLP qui plafonnera au mieux à quoi.. 35%-40?% Je parle de Hollande mais je mettrai bien une piécette sur Le Drian…

    Sauf si, malgré les nombreux projets d’attentats déjoués par les services, il y a d’autres attentats aussi sanglants que ceux de cette année. Alors nombre d’électeurs même de gauche (+ de nouveaux inscrits qui ne votaient plus depuis longtemps) pourraient voter pour le Fn pour exprimer leur ras-le-bol des politiques de l’autruche. Le scenario du « front républicain » totalement débordé par le vote extrême n’est pas si improbable. (Au fait! quel est le pourcentage de votants dans les quartiers dits « sensibles »? ça ne les intéressent pas trop les élections).

  • Cosette


    Archive, 20.09.2012
    S’il y a bien une expression qu’il ne supporte plus, c’est « jeter de l’huile sur le feu ». Il en veut surtout aux politiques. A Laurent Fabius et Jean-Marc Ayrault, qui ont trouvé que le journal allait trop loin. A Rama Yade qui a parlé de « la ‘une’ de trop ». « L’emballement médiatique est dû à la réaction du gouvernement. Tous ces gens qui s’indignent sans nous avoir lus, j’ai juste envie de leur péter la gueule.

    http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2012/09/20/je-n-ai-pas-l-impression-d-egorger-quelqu-un-avec-un-feutre_1762748_3236.html