Un couteau sans lame et sans manche

Lectures :787

Texte de Michel Onfray

UN COUTEAU SANS LAME AUQUEL IL MANQUE LE MANCHE

Sans partager tous les choix politiques de Michel Onfray , ce texte pose certaines questions et énonce certaines évidences qui rendent indispensable sa publication et sa prise de connaissance par le plus grand nombre. on le trouve sur le Blog de l’auteur

On ne compte plus les égorgements de rue perpétrés par des islamistes présentés par le personnel politique de la France maastrichtienne comme des épiphénomènes à ranger dans la rubrique des faits divers.

Très vite, les journalistes, les éditorialistes, les parleurs ayant leurs ronds de serviette sur les plateaux de télé des chaînes d’information continue, invoquent des problèmes avec l’alcool, la drogue, les antidépresseurs, la famille explosée, ils glosent abondement sur « les antécédents psychiatriques » -tout est fait, et dit, pour éviter que le réel soit vu en face.

Or ces attentats ne sont pas des faits divers conjoncturels mais des actes de guérilla structurels conduits par des gens dont l’horizon idéologique et politique est d’affaiblir d’abord puis d’abolir ensuite la démocratie et la république en France afin d’y faire avancer la cause de la charia.

L’islamo-gauchisme ne concerne pas, hélas, que les gauchistes. Ce serait tellement simple si cette frange antisémite de la gauche était la seule à trouver systématiquement des excuses aux égorgeurs!

Car, dans l’extrême gauche historique, je songe aux trotskistes, on assimile Israël, l’argent, le capital, le capitalisme, le sionisme et les États-Unis afin de « compagnonner«  avec l’islamisme sous prétexte

qu’il serait la nouvelle avant-garde éclairée sur laquelle il faudrait s’appuyer afin d’en finir avec le capitalisme. L’islamiste d’aujourd’hui serait le prolétaire d’avant-hier.

Si les seuls gauchistes pensaient ainsi, ce serait quantité négligeable. Mais l’islamo-gauchisme concerne hélas une grande partie de La France insoumise. Dans ce parti, certains justifient et légitiment la cause islamiste puis s’opposent aux souverainistes républicains et laïcs qui ont mon soutien, mais que Mélenchon vire comme des malpropres –

Je songe aux récentes évictions de Djordje Kuzmanovic et de François Cocq, membre fondateur du Parti de gauche.

Le PCF, pour ce qu’il en reste, entre un récent tropisme LGBT (qui lui fait désormais justifier la marchandisation des utérus et la vente des enfants) et l’amnésie concernant son soutien au nazisme, eu égard au Pacte germano-soviétique entre 1939 et 1941, se retrouve sur la ligne du compagnonnage avec la cause islamiste. On trouve également la même complaisance pour cette cause chez la quasi totalité des socialistes qui ont abandonné le peuple à la famille Le Pen depuis des années. L’instrumentalisation mitterrandienne du Front national pour casser la droite traditionnelle en deux afin d’assurer une réélection en 1988 qui, sinon, se serait trouvé bien difficile, suivie de l’instrumentalisation de Carpentras afin de faire descendre un parti que Mitterrand avait fait monter trop haut, montre aujourd’hui ses limites. C’est François Hollande lui-même qui, s’épanchant dans le giron de deux journalistes du Monde, entre une tranche de saucisson et un verre de vin rouge en regardant un match de foot (véridique, lisez Un président ne devrait pas dire ça…),

annonce que la partition est assez probablement le devenir du pays qu’il n’a pas su diriger pendant cinq ans.

Ajoutons à ces benêts de l’extrême gauche, d’une frange de La France dite « insoumise », du Parti communiste français, de la plupart des socialistes, l’essentiel de ceux qui défendent le projet maastrichtien: car, qu’est-ce qui distingue Besancenot et Raffarin, Hollande et Sarkozy, Juppé et Macron, Mélenchon et Edouard Philippe, Olivier Faure et Fabien Roussel -respectivement les noms des patrons du PS et du patron du PCF pour ceux qui l’auraient oublié…-, et Alain Juppé ou Gérard Larcher sur la question qu’on dira par facilité islamo-gauchiste?

Je regardais une chaîne d’information continue qui commentait l’attentat de la préfecture de police de Paris. Nous étions dans les premières heures et on savait sûrement qu’un homme avait égorgé et tué quatre policiers à l’arme blanche dans le bâtiment et qu’il s’était converti à l’islam dix-huit mois plus tôt (disait-on alors -en fait une dizaine d’années).

Le modus operandi de l’égorgement au couteau,

les cibles républicaines,

la conversion à une religion qui semble bien être la seule en France depuis des années à revendiquer des attentats mortels et à fournir le contingent de leurs acteurs –

il n’y a en effet ni catholiques, ni juifs, ni protestants, ni bouddhistes, ni témoins de Jéhovah, ni sikhs, dans la liste des auteurs d’attentats qui ensanglantent le pays depuis des années –

tout ceci ne suffisait pas: les journalistes, les éditorialistes se refusaient à l’évidence que tout cela ressemblait fort à un attentat terroriste. Quand le Rassemblement national a dit sur ce sujet ce que le bon sens imposait qu’il fut dit, l’habituel panoplie des insultes est arrivé -récupération indigne, fond de commerce de politique politicienne, discours de haine, sans parler de l’inévitable islamophobie bien sûr…

Je suis toujours stupéfait de constater les ravages effectués par l’idéologie en vertu de laquelle on ne voit pas ce qu’il y a à voir mais on voit ce qu’on veut voir. Les compagnons de route de l’islamo-fascisme refusent de croire ce qu’ils voient parce qu’ils voient ce qu’ils croient -on pourrait même dire: ils ne voient que ce qu’ils croient.

Normalement, en toute bonne logique: conversion à l’islam + couteau + égorgement + cibles républicaines = suspicion d’attentat terroriste. Et bien non…

La logique ne fait plus la loi dans un régime libéral où le slogan a remplacé la réflexion. Cette crainte de passer pour islamophobe quand on dit qu’un attentat a été commis par un islamiste qui a crié « Allahu akbar » -autrement dit: qu’on se contente de dire ce qui a eu lieu, d’énoncer un fait…- inhibe toute intelligence, toute réflexion, tout bon sens même.

Si l’islamophobie est étymologiquement peur de l’islam, l’usage de cette épithète infamante génère la peur de passer pour quelqu’un qui n’aimerait pas l’islam -péché mortel en régime idéologique islamo-gauchiste. Or, il n’y a aucun jugement de valeur dans le fait de dire, quand un musulman radicalisé égorge au nom de sa religion, qu’un musulman radicalisé a égorgé au nom de sa religion.

L’un des signes du régime totalitaire, c’est que l’idéologie qui le sous-tend réussit à abolir le réel auquel on lui préfère une fiction. Le musulman radicalisé qui a égorgé au nom de sa religion n’est pas un musulman, il n’est pas radicalisé, il n’a pas égorgé et son geste n’a pas été perpétré au nom de sa religion. Il s’en faut de peu qu’avec force sophisme et effets de rhétorique, les journalistes et les éditorialistes recyclent l’image de Lichtenberg et parlent avec conviction d’un couteau sans manche auquel il manque la lame utilisé par un homme dont le suivi psychiatrique atteste qu’il avait perdu tout discernement lors de son geste et que, bien qu’il ait crié en arabe « Dieu est Grand », la religion n’entre en rien dans ce fait divers qu’il faut classer le plus rapidement possible.

Il ne s’agirait donc pas, selon ceux qui nous gouvernent, d’une guérilla perpétuelle contre laquelle les politiques ne peuvent rien mais une série de faits divers hétérogènes.

Cette cécité est visible, si je puis dire, quand on apprend que l’égorgeur de la préfecture de police de Paris était

-un Antillais connu pour s’être converti à l’islam (1),

-qu’il avait fait savoir publiquement sa satisfaction lors de l’attentat de Charlie Hebdo (2),

-qu’il refusait de serrer la main des femmes dans son service (3),

-qu’il avait été condamné pour violence à l’endroit de son épouse (4),

-qu’il fréquentait une mosquée à laquelle il se rendait habillé avec le vêtement des radicalisés (5),

-qu’il était en contact avec des islamistes (6)!

Qu’aurait-il fallu de plus au ministère de l’Intérieur pour retirer son accréditation secret défense à cet homme qui travaillait expressément au renseignent à la préfecture de police de Paris?

Quoi d’autre?

Quoi de plus?

Quatre personnes sont mortes. On ne sait combien cela fait de veuves, de veufs et d’orphelins, de familles et de parents dont la vie s’est arrêtée ce jour funeste. Mâchoire serrée, Emmanuel Macron pourra aller aux obsèques, accrocher une breloque sur les drapeaux tricolores qui recouvriront le cercueil. Il y aura des gros plans sur son visage lors de la cérémonie retransmise sur les chaines d’information continue. Il lira un discours, écrit par un autre, rempli de bons sentiments, de prêchi-prêcha, de dénégation, de politiquement correct, de catéchisme idéologique maastrichtien. Puis un mort chasse l’autre, jusqu’au prochain. On oubliera. Qui saurait dire au pied levé combien il y a eu d’attentats de ce genre en France depuis le début de l’année?

Et combien de victimes?

Michel Onfray

20
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
11 Fils de commentaires
9 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
CosetteDoraD. Furtifarthes Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
arthes
arthes

Hello mon hôte de ces lieux, Intervention Sur nos banalités (pas si banales ) littéraires courtoises et sur le sujet actuel ci dessus » La Vérité appartient à l’homme , l’erreur au temps » Mais pour que la citation soit complète, il faut y adjoindre : C’est qui fait dire d’un homme extraordinaire « Le malheur des temps a causé son erreur mais la force de son âme l’en a fait sortir par la gloire. Pour l’appliquer au sujet actuel que tu traites ci dessus, peut on appliquer cette formule à Castaner qui dit: J’ai dit la vérité, en fonction de ce que je savais! Non, c’est un con fini . Je te remercies cela dit, je ne connaissais pas cette citation, mais hélas, je n’ai pas trouvé dans quel contexte elle se situe ni à quelle période? Celle du Sturm und Drang? Ou bien pendant Weimar , ou bien après après son voyage en Italie et l’oeuvre de la maturité vers la fin de sa vie, dans sa retraite chez le Duc de Saxe. Les limites de Google sont terrifiantes! Goethe reste toujours une énigme, et c’est sans doute son « immoralité » que lui reprochent ses détracteurs qui me fascine d’une certaine manière, non que je le trouve immoral, et puis qu’est ce que c’est que l’immoralité? En fait, Sade m’a fait hurler de rire, en quelque part, lorsque j’ai découvert Justine, je trouve toujours jubilatoire d’oser casser les dogmes et conventions, les carcans religieux, surtout à une époque où il faut du courage pour oser le faire, puis lui, il y allait carrément, au bout du bout, mais sans avoir l’intention d apporter autre chose à sa destruction…Bon, je connais pas assez sans doute. Mais Contrairement à ce que tu avances, je ne crois pas en un Dieu qui juge etc…. Cela dit et en faisant court , autre sujet: Pour info; https://steiner-waldorf.org/communique-2019-10-03/ Chacun se fera son idée du coup, et donc trouvera matière à rester sur sa position in fine , mais quand même je trouve que les Milivitudes et autres anti sectes feraient mieux de porter leurs efforts (tout en menant leur bataille anti Steiner, puisqu’ils y tiennent, osef) pour combattre les salafistes et autres saloperies islamo taqystes adeptes de charias et de meurtres. Pour en revenir à l’affaire Harpon: Ouais, tu avais raison dans ta première réaction …Est ce que ses supérieurs peuvent bien dormir? Alors qu’ils… Lire la suite »

Causette
Causette

Bisouar à tous

comment image
.


.

Causette nous revient , en pleine forme

Causette
Causette

David Thomson, grand reporter au service Afrique de RFI et spécialiste des jihadistes français et tunisiens, réalisateur du documentaire, Tunisie : La Tentation du Jihad sur le mouvement jihadiste tunisien Ansar al Charia. En 2014, après un an d’une vaste enquête, la seule sur ce sujet, il rassemble une vingtaine de témoignages directs de jihadistes français partis combattre en Syrie et raconte leur histoire dans l’ouvrage Les Français jihadistes.

David Thomson exprime dès 2014 sa crainte d’attentats djihadistes en France, dans l’émission Ce soir (ou jamais !) d’avril 2014 où l’a invité Frédéric Taddeï.
https://www.youtube.com/watch?time_continue=26&v=-aIenzueXvo

A cette époque – avant les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher – David Thomson avait reçu une volée de bois vert sur le plateau de Frédéric Taddeï pour avoir déclaré que « pour les djihadistes, la France était l’ennemi de l’islam et d’Allah. Dans leur esprit, frapper la France est légitime ».

Le sociologue Raphael Liogier (invité régulier de l’UOIF) s’en était pris à lui avec virulence sur le plateau, l’accusant de faire le jeu du populisme (à 20min sur la vidéo) : « Moi ce que je pense c’est que vous êtes en train de diffuser la représentation qui motive un certain nombre d’individus Français, qui se représentent cette guerre comme étant un terrorisme potentiel contre le territoire européen et qui fait le jeu du populisme ». Il énonce aussi : « Pourquoi partent-ils si loin alors si l’ennemi est ici ? Ils économiseraient de l’énergie, ce serait beaucoup plus facile », lui répondait-il.

– « C’était pour moi un moment irréel de bullshit télévisuel que j’ai qualifié pudiquement de « jihadoscepticisme » dans le livre. J’étais choqué. J’ai été humilié sur ce plateau pour avoir simplement dit que les jihadistes avaient des intentions terroristes contre la France. C’est l’évidence aujourd’hui mais c’était indicible à l’époque. Quel aveuglement, quand j’y pense! »
https://www.20minutes.fr/justice/2444539-20190205-dix-mois-prison-avoir-menace-mort-david-thomson-journaliste-specialiste-djihadisme

Dora
Dora

Bonjour Causette,
Raphaël Liogier avait aussi pris la défense d’un groupe hindouiste cité dans le rapport de 1998 sur les groupes à dérives sectaires qui est également cité dans le dernier rapport de la Miviludes en 2017 pour les dérives en matière de santé. Il a fait l’objet de nombreux signalements à la Miviludes (abus de faiblesse, emprise sur des personnes âgées, sur des malades du cancer, abus financier, pratique de l’emprise par l’exercice de fausses thérapies, travail non-déclaré etc…). Invité sur les plateaux télés lors des attentats, Liogier n’a pas brillé par ses interventions alors qu’il se prétend spécialiste des religions et nouvelles religions.

Causette
Causette

Intervention de Logier lors du colloque de l’UOIF du 6 Février 2016
(quelques coupures inexpliquées?)
https://www.youtube.com/watch?v=u9fHO9IRCrg

Causette
Causette

 » Le secret de se rendre ridicule est de se piquer des talents qu’on a pas.  »
(Christine de Suède – Maximes et pensées, 1682)

« maman » ! ?
https://www.youtube.com/watch?v=EA-rFKCNrnw

Dora
Dora
Dora

Oups! Je me suis trompée de page…

Causette
Causette

– Je relaie les messages de Walleed Al-Husseini –

Voilà Eljay Rachid (Imam, conférencier) qui justifiait le viol de femmes non-voilées!
le prêcheur aux côtés de qui vont défiler bras dessous bras dessus LFI, le PCF, EELV, LA CGT et consorts,
avec qui ils ont co signé la tribune contre l’islamophobie Dimanche prochain (et DES « féministes » telle que de Haas)
https://www.facebook.com/AlHusseini.Waleed/videos/1267362049958365/

Causette
Causette

Voilà Nader abou Anas, le prêcheur aux côtés de qui
vont défiler bras dessous bras dessus LFI, le PCF, EELV, LA CGT et consorts, (et des « féministes » )
avec qui ils ont co signé la tribune contre l’islamophobie Dimanche prochain

 » Les femmes vertueuses sont obéissantes à leur mari ; voilà la femme vertueuse c’est celle qui obéit à son mari. C’est la parole d’allah. La femme elle ne sort de chez elle que par la permission de son mari. Sa place est ‘restez dans vos demeures’. Le soir il (le mari) a un besoin, une envie, mais elle, elle veut pas, elle lui dit non et elle ment en disant ‘je suis fatiguée, je suis fatiguée’… et l’homme il craque… et bien qu’elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable. Et ce n’est pas ma parole mais la parole du prophète. Attention ma soeur à ne pas prendre de sa poche sans autorisation… ça fait partie des choses qui font des tremblements de terre dans la maison … «