Un média libre selon « L’équipe d’Agoravox »

Lectures :2968

Il s’est produit hier un événement très instructif sur Agoravox, car à l’occasion de la censure d’un post concernant ce document douteux sur lequel nous ne reviendrons pas, la fameuse « Equipe d’Agoravox », pour une fois, s’est exprimée et a donné en filigrane sa version d’un media libre :
« Si nous avons supprimé certains commentaires c’est que le contenu de ce document anonyme est diffamatoire. Mais c’est surtout que par expérience, connaissant le profil de certains « posteurs » (toujours cachés derrières leurs multiples pseudos anonymes), on sait que le but est uniquement de troller et de faire dévier le débat dans le but de décrédibiliser AgoraVox.
AgoraVox a été accusé et continue d’être accusé de faire partie de prétendues « sectes » anthroposophiques, soufis, larouchiste ou même des françs-maçons et bien entendu d’être pro-Dieudonné, pro-Israël, pro-arabe, antisémite, antiscientologue, anticapitaliste… etc.
Un média libre énerve et du coup on essaie de le décrédibiliser comme on peut mais souvent sans beaucoup de fondement. Comme on le répète souvent, on ne peut pas plaire à tout le monde quand on permet à tout le monde de s’exprimer… »

Leur vision de la liberté d’expression est au fond très simple et peut se résumer ainsi : toutes les opinions doivent pouvoir s’exprimer et Agoravox est le lieu pour cela. En résumé, on ne censure que ce qui attaque Agoravox, car attaquer Agoravox c’est attaquer la liberté d’expression.
Ce raisonnement simple et imparable en apparence est en réalité un sophisme. Pour deux raisons que je voudrais exposer ici.


D’abord la liberté d’expression, comme toutes les libertés individuelles, a des bornes : la liberté individuelle des autres, l’intérêt collectif, d’une façon plus générale la vie en société, tout cela étant formalisé par des lois et des règlements qui condamnent notamment le racisme et l’antisémitisme, la propagation de la haine raciale, la diffamation ou le négationnisme. C’est visiblement quelque chose que l’Equipe d’Agoravox a du mal à intégrer si l’on en juge précisément par la prise de position de Carlo Revelli en faveur de l’abolition de la loi Gayssot.
Cette loi est probablement le maillon faible et le plus contestable de ces limitations à la liberté d’expression en France. Toutefois, si l’on en juge par le laxisme avec lequel la modération intervient vis-à-vis des commentaires racistes et antisémites ( Il aura fallu que ce blog les pointe du doigt pour qu’ils se décident, et visiblement en traînant les pieds, à les nettoyer), je parie que si on leur demandait leur opinion sur toutes les autres règles qui limitent la liberté d’expression, ils seraient favorables à leur suppression aussi. Ne soyons pas naïfs, au-delà des raisons philosophiques et très nobles il y a la tentation ou la nécessité purement commerciale d’occuper un créneau laissé libre par les médias sérieux et professionnels.
Peut-être faudrait-il leur rappeler que la civilisation s’est construite sur des limitations de liberté individuelle, des pudeurs, des politesses, des attentions à l’autre et que l’expression libre de toutes les opinions sans aucune distinction, aucun frein, aucune médiation ne constitue en aucune manière une avancée mais un recul vers la barbarie ? Et qu’à tout le moins, Agoravox doit respecter les lois de la République, c’est la moindre des choses.

La deuxième objection au sophisme de la liberté totale d’expression est plus fondamentale. L’équipe d’Agoravox s’imagine qu’un media libre est celui qui donne la parole à toutes les opinions et particulièrement à celles qui sont rejetées ailleurs, s’interdisant donc de savoir ou de juger pourquoi elles sont minoritaires, marginalisées et exclues des débats sérieux. En d’autres termes elle pratique ce que l’on pourrait appeler du « relativisme intellectuel » c’est-à-dire qu’elle met à un même niveau de visibilité et d’importance l’opinion d’un agrégé en structures mécaniques ou d’un médecin, et celle d’ignares qui croient aux chemtrails, qui sont persuadés que les images d’Appollo ont été tournées en studio et que le but de la vaccination est d’éradiquer la population mondiale. Ce faisant, ils n’agissent pas pour la liberté car c’est l’ignorance, l’obscurantisme qui asservissent et c’est la raison, la connaissance qui rendent libres. Pire, même, ils participent à la fabrication de ces délires en ce qu’ils en multiplient la visibilité, voire en produisent eux-mêmes (Carevox).
En ce sens et tant qu’il en sera ainsi, tant qu’Agoravox apportera mensonge, désinformation, falsification et ignorance, loin de promouvoir la liberté, ce media-citoyen ne sera qu’un outil d’abrutissement et d’asservissement des masses.

( N.B.Pour bien me faire comprendre, je vais donner un exemple : hier Villach a fustigé le Conseil d’Etat pour avoir rendu un avis de mise en garde au sujet de l’interdiction de la Burqua. Seul Voris qui, lui, a une certaine compétence dans le domaine juridique a vu en quoi la critique de Villach était totalement à côté de la plaque et la marque de son ignorance. Il a essayé de faire comprendre que l’avis du Conseil d’Etat n’était nullement une prise de position sur le fond mais une mise en garde de nature juridique, comme c’est son rôle, sur le fait qu’une telle loi risquait de se trouver annulée car potentiellement en contradiction avec la Constitution et diverses dispositions européennes.
Agoravox a donc publié un texte de Villach qui est une désinformation totale : loin de faire comprendre à ses lecteurs le rôle du Conseil d’Etat et les risques juridiques qui étaient liés à cette loi, cet article les a maintenus dans l’ignorance. Pire même, surfant sur une sorte de beaufitude poujadiste très répandue sur Agoravox, il a jeté le discrédit sur une juridiction essentielle et originale qui a pour fonction  de protéger les citoyens face à l’administration.)

Léon

__________________________________________________________
Notifier de
Anonymous
Anonymous

""Seul Voris qui, lui, …. a essayé de faire comprendre que l’avis du Conseil d’Etat n’était nullement une prise de position sur le fond mais une mise en garde de nature juridique,"""""

heu !! j' ai pas tout lu , mais il y en un autre qui le lui a dit.
zibou

Auteurs d'Aragovox
Auteurs d'Aragovox

Je n'avais pas vu, mais c'était presque à la fin ! (Smiley qui rigole)
Léon

COLRE
COLRE

Ben… euhhh… Léon… j'ai pas trouvé l'endroit où qu'on met une note à vot' narticle…
:o)
——-
Allez, merci et bravo, votre papier est par-fait !… c'est la grande forme.
Quel plaisir !

Auteurs d'Aragovox
Auteurs d'Aragovox

Zibou, désolé, j'ai fait sauter par erreur ton post qui renvoyait à une décision d'une cour européenne je crois. Tu peux le remettre svp ?
Léon

ranta
ranta

Bon, ce que j'apprécie ici c'est que lire des choses que je ressens confusément mais qui sont exprimés de manières limpides. Et ce, de la part de tous (j'aime particulièrement COLRE lorsqu'elle se décide à ruer dans les brancards).

Auteurs d'Aragovox
Auteurs d'Aragovox

Colre, heureusement pour moi que vous n'avez pas l'image, vous m'auriez surpris en train de rougir sous vos compliments…

Lech
Lech

Salut Castor !

Je viens de voir que tu avais dit la meme chose que moi, mais en mieux 🙂

Si je reviens, c'est pour illustrer mon commentaire precedent par l'exemple :

Morice qui balance une de ses fiches sur un article de Villach, sans aucune reaction de la moderation/l'Equipe/The Avox' team.
Mais cette absence d'action/reaction de la part du Team Avox est certainement dû au fait que le commentaire de Morice n'est pas diffamatoire, et que son but n'est pas de troller mais bien de rester droit dans le debat, et surtout le but principal de Morice est bien de credibiliser Agoravox.

MOUHAHAHAHA.
Fin de citation.

finael
finael

Tout a été dit, c'est très bien vu et ce pourrait donner le point de départ sur ce qu'on défini précisément dans la liberté d'expression.

Buster
Buster

Avec cet article on touche au problème majeur d'Avox.
Le lissage absolu de la valeur des idées qui y sont émises.
Le "Tout se Vaut" sous prétexte d'ouverture et de tolérance.

Sur ce plan il me semble évident que rien ne changera jamais sur Avox, et que même s'ils parvenaient à améliorer la qualité générale des articles ils ne toucheraient pas à ce dogme pseudo-égélitariste qui leur permet de réunir en un seul lieu des adeptes de tous les contraires.
C'est effectivement leur angle d'attaque qui a l'avantage de leur offrir toutes les commodités :
Pas de ligne éditoriale, sélection minimale, modération minimale, buzz maximal.
Chacun s'il le souhaite peut adopter Avox comme son blog perso. Pourvu qu'il reste assez sagement dans son coin et fasse un minimum de commentaires il n'y aura aucune obstruction de la direction.
1 exemple : Chalot qui est arrivé avec le fameux article sur Béa le 1er Janvier en est déjà à 46 articles publiés.
Si demain untel qui a la passion des ovnis, ou machin qui croit que la terre est plate, décide de publier 3 ou 4 articles par semaine, il le pourra sans problème pour peu qu'il ait réussi à se faire quelques relais chez les modérateurs pour valider ses articles.
Et vogue la galère.

Tout se vaut, tout est égal, rien n'est juste, rien n'est faux…
Commentez, battez-vous, tout ça ne nous regarde pas doit se dire la fameuse "équipe d'Agoravox"

Pour reprendre un terme de Castor (sinon je n'aurais pas osé)
Le BORDEL.

ranta
ranta

Encore et encore, ça se passe comme ça sur l’autre site : censuré pour avoir dit à sisyphe « quel con » » avec des smileys pour atténuer la peine, alors que le dit sisyphe menace agoravox de procès !… 😆

j’ai poursuivi avec un double prout, pour voir et j’ai vu agooravox dans son insondable bêtise persister.
Là, j’en suis à ploum, après j’essayerai : plume, après : au et pour finir avec : cul.