Tunisie, où en sommes-nous? Quel gouvernement? -1

Lectures :4951

Pour répondre à un malaise personnel, je suis allé à la recherche de renseignements. Les évènements étant allés si vite, il m’est apparu nécessaire de mettre en forme de récapitulation  la succession des faits afin de mieux comprendre ceux qui restent à venir.

Comment, alors que depuis des années, l’élève modèle du FMI faisait l’admiration de tous, de DSK à Seguin, de Washington à Paris, le rêve  de la mondialisation libérale s’est-il transformé en cauchemar ? Comment ?

Le 17 décembre

La police saisit la marchandise d’un jeune vendeur ambulant. C’en est trop celui-ci s’immole par le feu. Le 19 et le 20 décembre la ville de Sidi Bouzid est le cadre de violents affrontements opposant la police à la jeunesse. Ils se poursuivront jusqu’à la fin décembre.

Du 3 au 10 janvier

Les manifestations tournant à l’émeute s’étendent à Kasserine, Thal et Regued. C’en est assez  de la précarité, du chômage de la hausse massive des prix. La lutte contre l’oppression policière soude les manifestants

« De l’eau, du pain, pas de Ben Ali »

Le 10 janvier

Ben Ali dénonce « les actes terroristes perpétués par des voyous cagoulés » Le mouvement de protestation s’étend à d’autres villes et de nouvelles couches de la société tunisienne se mêlent aux manifestant

Le 12 janvier

Le ministre de l’intérieur autorise ( donne l’ordre) de tirer. On compte des dizaines de morts, des milliers d’arrestations. Les affrontements se poursuivent malgré le couvre-feu , ils gagnent la banlieue de Tunis.

« Du pain de l’eau pas de Ben Ali »

La jeunesse, les travailleurs sous leurs banderoles syndicales, les avocats en robe, les médecins , les mères de famille, les chômeurs, les commerçants, tous se retrouvent dans la rue. À Sfax c’est l’UGTT qui appelle à une manifestation qui regroupe 30 000 personnes. Les entreprises sont arrêtées. On assiste dans les quartiers à la mise en place des premiers comités de protection contre les violences policières.

Le 13 janvier

Ben Ali à la télévision s’engage à quitter le pouvoir….Ouffff …en 2014 !

Il limoge quelques ministres fusibles et ordonne parait-il la fin des tirs. Un bémol curieux il écarte le chef d’état major des armées de terre qui a refusé de  joindre l’armée aux forces de répression.

Le 14 janvier.

Partout en Tunisie , par dizaines de milliers «  Ben Ali dehors » La police continue à tirer. Les premiers soldats qui apparaissent sont acclamés par la foule qui se range derrière eux pour se protéger des tirs de la police. Les premières fraternisations ont lieu.

À 17 heures on apprend que Ben Ali a quitté le pays avec tout son clan et son or ,et que  le premier ministre Ghannouchi  du RCD se propose d’endosser sans gêne son costume.

Washington commence à critiquer Ben Ali

On apprend que les généraux lui ont indiqué le chemin de l’aéroport

Les émeutes se poursuivent pendant la nuit , les propriétés des Ben Ali Trabelsi  sont pillées. Des groupes de policiers en armes se vengent sur la population en semant la terreur.

Le 15 janvier

L’armée commence à se déployer et à s’opposer aux milices de Ben Ali. Le peuple salue ce soutien et dans les quartiers organise des comités de défense des citoyens. Seulement armés de bâtons et de haches ils ne reculent pas devant la sauvagerie des milices armées.

On apprend que le premier ministre nommé président la veille est déjà démis, le président du Parlement Foued Mebaza est porté à l’intérim.

Ghannouchi se lance dans la politique en proposant un gouvernement d’union nationale ( qui bien évidemment le comprendrait lui et le RCD de Ben Ali)

Le 16 janvier

Le nouveau « pouvoir »  reçoit la centrale syndicale UGTT et les trois partis dits d’opposition

PDP, FDTL et Ettajdid

(tolérés du temps de la dictature Ben Ali)

Le 17 janvier

On annonce la constitution d’un gouvernement d’union nationale pendant que les manifestations se poursuivent. Un rassemblement hétéroclite

Des ministres du RCD de Ben Ali

Des représentants de l’opposition tolérée par le dictateur

Des personnalités civiles

Trois proches ou membres de l’UGTT

Le soir les manifestants exigent «  Dissolution du RCD » Pas question de conserver au pouvoir le ministre de l’intérieur qui a fait tirer sur la foule

Dans tous le pays viennent de protestations contre les membres de l’UGTT qui se prêtent à cette mascarade

Le 18 janvier vers 13 heures

Une séance extraordinaire de la direction  de la direction nationale de l’UGTT déclare.

«  Ce gouvernement n’est pas le nôtre »

Personne au gouvernement ne peut se prétendre lié ou appartenant à l’UGTT

Une heure plus tard les trois ministres visés démissionnent

Vers 17 heures c’est au tour du Forum démocratique pour le travail et les libertés FDLT de suspendre sa participation à ce gouvernement.

Le parti Ettajddid menace lui d’en faire autant.

Le RCD de Beb Ali va-t-il se retrouver seul ?

Le président par intérim ( précédemment président du parlement) et le premier ministre quittent le RCD.

Vers 18 heures l’agence Standard and Poors menace de baisser la note de la Tunisie, les fées de Wall Street commencent à se pencher sur le berceau de la révolution tunisienne. Regrettant  l’instabilité et …la crise …finances publiques…etc …

À  Tunis et ailleurs les manifestations continuent

«  Le dictateur est tombé , pas la dictature »

La police du nouveau gouvernement tente de disperser la foule à coups de gaz lacrymogènes et de matraques

Le 19 janvier

Des manifestations sont prévues pour aujourd’hui


Honneur au courageux peuple tunisien

66 comments to Tunisie, où en sommes-nous? Quel gouvernement? -1

  • Asinus

    yep bonjour specificité du maghreb les armées sont constituées majoritairement de conscrits , l’armée de terre tunisienne aprox 30000h compte 25/26 000 appelés il y avait peu de chance qu’elle participe volontier
    à la répréssion.

  • Léon

    De tels moments de basculement en direct de l’Histoire sont rares. Bien malin qui pourra prédire ce qu’il en sortira… Toujours difficile de savoir dans ce genre de moments sur quelle administration s’appuyer. A la libération en France, le gouvernement provisoire n’avait pu l’épurer totalement et avait bien été obligé de s’appuyer sur une partie de l’administration de Vichy. Mais je comprends que les Tunisiens ne veuillent plus de chefs compromis avec l’ancien régime. Ils ont raison de le refuser, ce serait un vol.
    Une autre réflexion fait penser qu’il n’y aura aucune « contagion » : les Tunisiens semblent de loin être les plus massivement instruits et éduqués du Maghreb. J’ai bien l’impression qu’il y a un rapport entre l’instruction et l’aspiration démocratique, l’URSS en a fait l’expérience en son temps…
    La crainte de la mainmise des barbus semble pour l’instant non fondée. On verra…

    • COLRE

      Une fois de plus : d’accord avec Léon… 🙂
      Il faut analyser des situations qui se ressemblent mais qui sont également très différentes.
      C’est au cas par cas.

      Autant j’ai gueulé d’écoeurement en 79 de voir les cons et/ou les aveugles applaudir au retour de Khomeiny avec son petit livre vert en poche que tout le monde pouvait lire (je le dis et le répète : c’est comme Mein Kempf, tout était écrit, il suffisait de le lire et de le croire).
      Autant les manifs de la « rue » tunisienne de 2011 n’avaient absolument rien à voir avec les foules iraniennes de 79.

      Maintenant, dans les périodes de trouble, n’importe quoi peut arriver et n’importe quel audacieux ou démagogue peut ramasser le pouvoir et faire advenir le pire.
      Mais en retour, on peut imaginer que laisser un dictateur s’enferrer dans sa tyranie, c’est aussi faire le lit, à plus ou moins court terme, de l’islamisme.

      C’est à se demander si le gouvernement chinois (cf la déclaration de son président sur les droits de l’homme…) n’est pas en train de prendre la mesure d’un risque d’embrasement populaire.
      J’en connais un autre qui doit serrer les boulons (et les fesses) en ce moment : Ahmadinejad…

  • snoopy86

    Le problème c’est que personne ne peut dire ce qui va en sortir et que personne ne croit vraiment à l’instauration d’une démocratie réelle au maghreb ….

    Souvenez-vous de tous les cons qui applaudissaient à la chute du shah d’Iran

  • snoopy86

    Spécial Furtif

    Conserve ce que je t’ai confié. La contagion n’est pas impossible et tu as tous les éléments pour faire un bon article sur les généraux d’à côté …

  • Léon

    C’est vrai Snoopy. Et aussi ceux qui applaudissaient à la défaite des Soviétiques en Afghanistan :lol:. Mais je ne suis pas aussi pessimiste que vous pour la Tunisie. La manière dont les barbus ont été systématiquement éjectés des manifs jusqu’à présent est plutôt encourageante. Le niveau d’instruction aussi. On verra.

  • D. Furtif

    Bonjour vous trois
    J’espère ne pas avoir joué les Johnny Jevoistout
    Je ne serais pas surpris que les fées de Wall Street qui se penchent sur le berceau Tunisien ne confient l’enfant à des « grands frères » qui depuis toujours sont bien vus là bas.
    Je rappelle avec inquiétude ce type (des copains de Krivine) qui en même temps qu’il dénonçait la laïcité comme un combat passéiste , proclamait les valeurs « profondément démocratiques de l’Islam » (sic) C’était il y a 32/33 ans, Zont pas changé avec leur candidate au foulard.

    Je ne voudrais pas faire de prédictions mais je ne serais pas surpris que même chez les gauchistes les plus échevelés on trouve des vertus aux particularismes africains, à l’identité arabe , au respect de la culture locale, enfin à tout le fatras qui pourra se rencontrer contre l’universalité des droits de l’homme et du citoyen

    • COLRE

      C’est malheureusement loin d’être une prédiction, Furtif… L’x-gauche s’est trop souvent fourvoyée avec le pire pour qu’ils soient autorisés, aujourd’hui, à venir donner des leçons aux défenseurs intransigeants de la laïcité.

    • yohan

      Les mêmes qui se pâment devant les youyous lancés de la Mairie du XXème et qui ne voient pas le mal à ce que les derniers restaurants du quartier virent aux hallal, se contenteront de louer la révolution tunisienne, sans s’occuper de ce que ce pays en fera. Demain,ils se donneront encore bonne conscience en réclamant l’accueil bienveillant des nouveaux réfugiés politiques ou économiques tunisiens puisque les digues sont maintenant abattues.

  • asinus

    les generaux  » moins nombreux » tunisiens ne sont pas comparables aux mafieux étoilés algériens tous formés à l’est d’ailleurs .Reste qu’il n’est pas impossible qu’un « sabre tunisien  » traine pret à sauver la république , si l’armée iranienne n’avait pas tant tergiversée khomeyny serait resté à Quoms ,la nature à horreur du vide .

    • snoopy86

      Asinus

      Les généraux algériens « formés à l’est » on en reparlera sous Furtif . Ceux qui ont monté le systéme sont plus passés par Saint-Cyr et Saint-Maixent que par Frounze …

      Un sabre tunisien qui traîne c’est l’hypothése optimiste. Plus probablement des mois de chaos. D’ores et déjà la saison touristique est foutue ce qui va aggraver la situation sociale …

      Comme le dit Furtif il est probable que les bonnes fées américano-saoudiennes se penchent déjà sur le bébé

      • snoopy86

        Et dans tous les cas de figure, la maladresse des politiques aidant, encore un pays africain qui va disparaître de l’orbite française.

        Foccart, reviens !

        • D. Furtif

          Pour les officiers algériens
          On pourrait dire que

          Certains sont surement allés à Frounze, mais pour ce que j’en sais , ils avaient déjà leurs galons.Ça ressemblait plus à de la diplomatie qu’à de la formation.
          L’essentiel des formations a été reçu à Saint Maixent sans aucun doute.

          Pour l’influence française. Dès l’arrivée au pouvoir d’SKBÔ premier on a pu voir s’accumuler les conneries

          J’ai le souvenir d’avoir dit il y a des années ( ailleurs) que ce qui ferait tomber le Sarkozy systèm ne serait pas son opposition mais le Sarkozy systèm lui même. Il n’y a qu’à le laisser faire après tout.
          Encore une fois, sur la Tunisie, les déclarations de ce qui devrait être son opposition sont venues dire et faire pire que lui.

          Il y a un coté humain irrémédiable chez ce type. Six mois de silence public et il serait réélu haut la main , tout le monde sait qu’il est incapable de fermer sa gueule.

          Pour le Maroc
          De notre ami le Roi à la grande confraternité People il est bien sur très certain que le peuple marocain n’aura plus la mémoire des soutiens tout azimut reçu par un pouvoir corrompu qui se maintient par delà les années.

          Un mot encore pour la manne économique que représenterait le tourisme.
          Les profits générés par cette activité sont le plus souvent expatriés vers les pays investisseurs, quand à l’influence locale sur les conditions de vie elle se traduit par une féroce hausse des prix et une aggravation des conditions de vie, pour la majorité de la population.C’est le cas général pour les pays du tiers monde qui ont cru trouver dans le tourisme un exutoire à leur sous développement .

          • snoopy86

            Furtif

            Que le tourisme ait des effets secondaires néfastes, sans doute …
            Qu’une partie des profits soit rapatriée vers l’Europe c’est sans doute vrai aussi ..

            Mais l’essentiel de la dépense et les investissements profitent à l’économie locale, d’autant plus que le tourisme est surtout une activité de main-d’oeuvre..

            La saison 2011 est d’ores et déjà foutue, ça n’arrangera pas le problème de chômage endémique.

            • D. Furtif

              😐 ➡ 😐

            • asinus

              @furtif et snoopy
              qu’ils aient fait leur classe a st maixent n’empeche que beaucoup ont fait Frounze chez les vieux: Lamari , Gaied salah , et les autres sont de la promotion « tapis rouge » ecole de guerre sovietique plus kgb comme gheziiel, Guennaizia ,quand a l actuel responsable des DRS Mohamed Mediene lui a fait le kgb et les rs sovietique avant de passer à la tete du dgps muté en drs ;
              et je ne parle ici que de ceux qui ont des interets economiques et politiques identifiés la jeune garde qui piaffe est allée aux states en plus de st cyr;

              • snoopy86

                Asinus

                Mohamed Lamari ss-lieutenant deserteur en 1961

                Les grands anciens, ceux qui ont initié le systéme et ont forgé sa réussite : Zerguini, Chabou, Ben Cherif garde rapprochée de Boumediene tous cyrards et capitaines de l’armée française en 1958 … Comme Boutella qui contrôlait la formation et Hoffman Slimane qui commandait la cavalerie et fera le coup d’Etat de Boumediene sous couvert du tournage du film de Pontecorvo

                La deuxiéme génération avec notamment Nezzar et Belkheir

                On en est entre la troisiéme et la quatriéme …

                Et puis nos formations et celles du KGB se complètent assez bien 😆

  • Causette

    Bonjour Furtif, bonjour à tous

    Les barbus sont toujours là, à l’affut, avec leur radio

    « Une lecture saine et scientifique du Coran » article octobre 2009

    ——–

    Npa: Entretien avec Mohamed O., membre de l’Association des travailleurs maghrébins en France (ATMF) de l’Hérault:

    Extraits:

    ➡ Quel est l’état de l’opposition ? Peut-elle représenter une alternative au régime ?

    En plus des partis d’opposition, il faut également citer le mouvement Annahda (islamistes modérés) qui veut participer au gouvernement au côté du RCD mais qui n’a pas été accepté au sein du gouvernement actuel.
    Toutes les forces de l’opposition : libéraux, gauche réformiste, gauche radicale, islamistes modérés ont souffert de la répression du régime et recommencent à s’organiser en Tunisie
    .

    • D. Furtif

      @Causette

      Comme par hasard, un parti qui veut s’associer au parti du dictateur déchu

      il faut également citer le mouvement Annahda (islamistes modérés) qui veut participer au gouvernement au côté du RCD mais qui n’a pas été accepté au sein du gouvernement actuel.

      Heu…modérés c’est pas moi qui l’ait dit

      • Causette

        … (islamistes modérés) hé! moi non plus, je lis, je m’informe
        Je voulais vous transmettre l’info des camarades du Npa.

        Mais au final, quelle est la position des autres partis sur cette question, islam modéré? Beaucoup se cachent en évitant d’en parler, non? A Paris, les élus socialistes, eux, y croient et invitent ces fameux modérés à profiter de la démocratie qu’ils haient et combattent.

        • D. Furtif

          Ahhh Causette en ce moment ça navigue dans tous les sens, pire que ça , ça divague, à force d’abandons successifs , ils ne savent plus où ils en sont les pauvres chéris…
          C’est assez rigolo
          pour énoncer aujourd’hui un programme révolutionnaire on n’a à prononcer que quelques mots

          À bas la misère
          Démocratie
          Laïcité

      • Causette

        Deux ouvriers tentent de s’immoler par le feu en Egypte, cinq depuis lundi.
        En Algérie, huits immolations et en Mauritanie un.

        Aussi invraissemblable que ça peut nous paraître, j’ai lu sur un site islamique que l’immolation c’est haram 😯 décidément leur connerie est abyssale.

        • D. Furtif

          C’est bien d’eux ça
          employer un mot qui veut dire à la fois Impur et sacré .
          Comme ça on ratisse des deux coté , et quand on est fatigué du double langage il reste la Taqîya

  • yohan

    On n’en parle pas beaucoup, mais ça barde en Algérie. Sauf que là bas les barbus ne sont pas en sommeil. Je trouve les gens un peu optimistes vis à vis de la situation en Tunisie. La crise de régime et la crise économique pourraient favoriser un retour des barbus, peut-être pas dans l’immédiat mais plus tard.

  • Lorenzo

    l’ensemble de la presse française,pendant 23 ans l’aura appelé Monsieur le Président,il aura fallu juste un peu plus d’un mois, pour que la même presse le qualifie de dictateur 😯 🙄 😆

  • hks

    cher Leon
    La voila la question sociale .Celle dont je fais une priorité dans la marche des évènements .

    Je persiste à croire ( mais là je suis moins affirmatif ) que le religieux (en l’occurrence l’islamisme salafiste )est soluble dans la modernité ( comprise comme l’idée démocratique ).
    Je ne nie pas qu’en France une partie des jeunes( d’origine maghrébine) soient tentés par l’islamisme mais ce à contre courant des jeunes du  » bled « .
    Il me semble évident qu’une avancée démocratique (et laïque* ) dans les pays du Maghreb affaiblirait nettement l’ option islamiste radicale en France .

    Va sans dire que je ne crois pas aux valeurs « profondément démocratiques de l’Islam »
    En revanche je crois à la pénétration des idées démocratiques et socialistes dans les pays de ces régions .
    Il y a constitution de métissages , avec des allés et retour ( voir la Turquie ) , in fine l’emporteront les idéaux de liberté et de solidarité , des idéaux originés dans un occident ,encore que l’occident tel qui l’est est loin d’y satisfaire .
    hks
    * et même si la laïcité n ‘y est pas radicale dans un premier temps

    • snoopy86

      Socialime et métissage !!!!

      P…n ! de quoi regretter Benali 😆

    • Léon

      Je n’y crois pas une seconde, HKS. Je crois que tu commets une erreur d’analyse : c’est bien plutôt la fréquentation de la société laïque et républicaine française à condition qu’elle ne cède pas de terrain qui sera susceptible d’affadir l’islamisme et au contraire de le proposer aux jeunes du bled, et à la condition que l’on puisse faire une distinction entre l’islamisme et l’islam (ce que je ne crois pas) ou que l’on invente un « islam modéré » qui selon moi n’existe pas. Ce ne sont certainement pas les jeunes du bled qui feront ce travail en France.
      ce que tu prétends est tellement contraire à l’observation des faits que je me demande bien où tu vas chercher un truc aussi foireux. Cela ne tient pas debout: que je sache on n’en est pas encore en France à poursuivre devant les tribunaux des arabes qui n’observent pas le ramadan.
      Quant aux idéaux de liberté et de démocratie qui l’emporteront in fine, euh, si on raisonne à l’échelle du millénaire peut-être. Mais à l’échelle d’une vie d’homme, je ne vois pas où est cette force mystérieuse qui agirait toute seule comme par miracle par la seule persuasion des idées.
      Quant on regarde la complexité et à la contingence des facteurs qui ont contribué en Europe à leur émergence, à partir du XVIIIe on est en droit d’être très sceptique…

  • Léon

    D’autre part, je ne comprends pas ce que tu entends par « le salafisme est soluble dans la démocratie » . Si c’est dire que la démocratie par son seul poids et sa force d’inertie est capable d’éradiquer le salafisme, je te répondrai qu’il n’y a rien d’obligatoire que c’est une question de rapport de forces et qu’à mon avis tu fais preuve de naïveté. Et qu’en outre c’est une bonne excuse pour « tolérer », laisser faire, « être ouvert ». C’est tellement plus valorisant ! La question sociale, c’est quoi ? l’enrichissement ? mais en quoi cela a-t-il fait avancer la démocratie en Arabie Saoudite ? Quel est donc le raisonnement qui pourrait démontrer que si la richesse du pétrole et du gaz était mieux distribuée en Algérie, l’islam et son oppression n’y serait plus religion d’Etat?
    Pour moi, seule l’éducation, l’instruction est la « variable » qui peut en venir à bout. Aussi bien en France que dans le Maghreb. ce qui veut dire, j’en conviens des moyens, une volonté politique, ce qui se rapproche sans se confondre avec la question sociale.

  • D. Furtif

    Un petit truc en passant.

    Le camarade Ben Ali et le RCD viennent d’être exclus de l’Internationale , effort qui a dû épuiser ses membres au point de ne pas trop se battre à l’Assemblée Européenne pour obtenir l’adoption d’une motion de Soutien au Peuple Tunisien.

    La défense des Droits de l’homme et des garanties républicaines n’ont pas leur place dans cette assemblée.

    Pour ma part je ne m’étonne pas du pessimisme de Léon en matière d’islamisme . Pessimisme justifié non pas en raison des forces de ce mouvement réactionnaire et archaïque mais en raison de tous les « accommodements » et trahison des principes auxquels les castes politiques sont prêtes pour maintenir le statut quo mondialiste libéral

  • hks

    cher Leon

    «  »Je n’y crois pas une seconde, HKS. » »

    N’ empêche qu’il y a un mois ,j’avais raison ,c’est la question sociale qui a fait bouger les lignes .
    (Marx à bien fait son travail chez moi! )

    bon …je vais aller vaquer à mes occupations .

    bien à vous tous

    hks
    et je garde « socialisme et métissage « 

    • snoopy86

      Si j’en crois la nouvelle annoncée par Furtif c’est la fin du socialisme :mrgreen:

      Pour le métissage c’est vous qui voyez 😆

  • Léon

    Mais enfin, en quoi l’islamisme concerne-t-il la révolution qui a lieu en Tunisie ? Et donc que vient y faire la « question sociale » ? Je répète que c’est le niveau d’instruction et d’éducation qui sont les moteurs. Où a-t-on modifié le droit de propriété, a-t-on nationalisé des entreprises,a-t-on réclamé une autre fiscalité, un autre droit du travail ? Où est-elle ta « question sociale » ? Les Tunisiens réclament la liberté de la presse, le multipartisme et la fin de l’oligarchie de la famille Benali, pas des soviets !

  • Causette

    Allez! les cor..nneries 😯

    La plus haute institution de l’islam sunnite, Al-Azhar, dont le siège est au Caire, a annoncé, jeudi 20 janvier, qu’elle suspendait ses réunions avec le Vatican en raison de remarques du pape Benoît XVI qui ‘attaquent’ l’islam. Le Vatican a réagi peu après, affirmant vouloir poursuivre le dialogue.

  • TOUTATIS

    Quel que soit le pays, il est une proie pour l’islamisme. Raison de plus si celui ci est Arabo-musulman.
    Comment peut on imaginer que les islamistes laisseront passer pareille occasion ?
    Le Maghreb est en ligne de mire et il se trouvera bien un cheikh autoproclamé pour utiliser al qaida et sa filiale AQMI.
    Aujourd’hui, le maillon faible est la TUNISIE.
    Si elle avance vers la démocratie c’est un échec retentissant pour les religieux qui verront leurs positions affaiblies partout par contagion. Ils ne peuvent se le permettre.
    La partie sera serrée et les provocations vont se multiplier.
    L’arme des terroristes étant la terreur…attention, danger !

    • D. Furtif

      Bonjour Toutatis, Bienvenue chez nous
      .
      En effet je serais tenté de faire un parallèle qui vaut ce qu’il vaut
      La Tunisie se trouve aujourd’hui dans la même situation que l’Espagne il y a 75 ans.

      Dernière nouvelle
      J’apprends que les ministres du RCD ont rendu leur carte de ce parti…Ce n’est pas exactement ce qu’on leur demande à Tunis on leur demande de foutre le camp avant qu’on en vienne à des sanctions plus sévères

      L’islamisme a tout à perdre à l’instauration de la démocratie en Tunisie , nul doute que les barbus ne se jettent dans la bataille.
      On attend les mots d’esprit, moquerie et finesses du mollah de Constantine

  • Causette

    Avec les communications actuelles de plus en plus de peuples se soulèveront contre les dictateurs.

    Ismael Omar Guelleh, Djibouti 100% des suffrages en 2005.
    Bachar El Assad, Syrie, 97,6% en 2007.
    Theodoro Obiang Mbasogo, Guinée équatoriale, 95,4% en 2009
    Paul Kagame, Rwanda, 93% en 2010
    Pierre Nkurunziza, Burundi, 91% en 2010
    Noursoultan Nazarbaïev, Kazakhstan, 91,5% en 2005
    Abdlaziziz Bouteflika, Algérie, 90% en 2009
    Gurbanguly Berdimuhamedow, turkménistan, 89,2% en 2006
    Ilham Aliev, Azerbaïdjan, 88,7%3 en 2008
    Hosni Moubarak, Egypte, 88,6% en 2005
    Alexandre Loukachenko, Biélorussie, 82,6% en 2006
    Omar Hassan el-Béchir, Soudan, 86,5%
    etc… plus les régimes autoritaires théocratiques et royalistes.

    Avec la révolte en Tunisie, peut-être assistons-nous au tout début du réveil des populations du Maghreb, et en Afrique, qui ont pour beaucoup d’entre eux goûtés et appréciés la liberté de paroles en Europe.

  • Ph. Renève

    Snoopy,

    Dans ce commentaire vous écrivez que « socialisme et métissage » auraient de quoi faire « regretter Ben Ali ». Dans quel sens employez-vous ce mot de métissage ?

    • hks

      cher Renève

      ce mot de métissage
      Vous auriez pu me le demander puisque c’est moi qui l’ai introduit .
      ………………………………………………….
      Je réponds à Leon .

      i) que l’islamisme potentiel en Tunisie tout le monde y pense .

      2) Que la révolte a été ( aussi pour ne pas dire surtout ) une révolte contre une situation de vie quotidienne difficile et de plus en plus difficile .J’ appelle question sociale tout ce qui relève des révoltes contre la misère, le chômage endémique , la flambée du cours des produits de premières nécessités ,la spéculation sur ces cours , la révolte contre la disparités exorbitante des richesses ,la révolte contre la mise en coupe réglée du pays par une maffia .

      3) Que l’exemple d ‘une jeunesse en Tunisie ou en Algérie voire ailleurs se dressant contre des pouvoirs autocratiques peut être un sujet d ‘identification en France pour la jeunesse maghrébine .
      Actuellement cette jeunesse n’a pas une opinion très favorable de ces « bledards », cela peut changer .( )Ce n’est pas de l’analyse c’est de la prospective .
      ……………………………………….

      « le salafisme est soluble dans la démocratie »
      C’est assez simple . Les idées de la démocratie (ou idées démocratiques ) sont contraires à celles du salafisme .
      C’est exactement ce que tu relèves Les Tunisiens réclament la liberté de la presse, le multipartisme et la fin de l’oligarchie de la famille Benali, pas des soviets !
      Je te signale que les soviets( dictature du prolétariat ) pour moi ce n’est pas la démocratie .
      Je n’assimile pas donc pas socialisme et marxisme léninisme .
      …………………………………………

      Aurais -tu préféré que j’ écrive » » En revanche je crois à la pénétration des idées démocratiques et libérales dans les pays de ces régions ? » » Certes mais ça je n’y crois pas .
      Je ne crois pas que les idées du libéralisme économique aient le vent en poupe dans les pays du Maghreb . Là dessus je peux faire erreur .
      Mais nolens volens , il y a des libéraux partout car il y a des bourgeoises partout .
      Donc et voila pourquoi je parle de solutions de métissages .

      hks

      PS L’éducation je veux bien ,je n’ai rien contre, je suis même pour à 100%
      Mais va faire valoir ça en Arabie saoudite ou en Iran .
      Il faut d’abord un pouvoir politique qui ne craigne pas l’éducation et qui ne la réduise pas l’ éducation aux formes pragmatiques nécessaires à l’industrie ,mais élève le sens critique et introduisent la diversités des opinions .
      Nous avons en Europe de bons systèmes éducatifs . Est-ce que la situation sociale est bonne?
      Est-ce que les problèmes induits par le libéralisme sont résolus par l’ élévation du niveau et du nombre des diplômés ?

      • Ph. Renève

        Cher hks, je ne sais pas si Snoopy employait le mot dans le même sens que vous; c’est pourquoi j’aimerais qu’il le précise.

        • snoopy86

          Merci à HKS d’avoir rappelé que c’est lui qui avait mis ce mot  » sur le tapis  » tout en me demandant ce qu’il vient faire sur ce sujet.

          Je sens chez ce bon Philippe un épouvantable soupçon. J’ajoute qu’en temps que membre du CRACH ( comité représentatif des associations de caucasiens hétérosexuels ) je me sens stigmatisé, voire ostracisé. Je sens comme un parfum nauséabond qui le rappelle les heures les plus etc….

          Mais puisqu’il faut préciser j’entends métissage au sens commun de croisement des races. J’y vois éventuellement un fait de société mais ai un peu de mal à comprendre comment on peut en faire une idéologie . Rappelons simplement que l’apologie de la France black-blanc-beur s’est terminée piteusement au fond du bus en Afrique du Sud, fin grotesque d’une idée tout aussi grotesque et malsaine parce que reposant finalement sur une théorie racialiste …
          Il me semble que la dernière à avoir utilisé ce concept c’est la sainte ânesse de Melle 😆

          Quant au métissage comme solution de la crise sociale en Tunisie 😯 😯

          • snoopy86

            Quant à l’éducation selon hks, est-ce bien raisonnable ici comme en Tunisie de former des bac+8 en lettres, psycho ou socio pour en faire des chômeurs, des marchands ambulants ou des caissières à Carrouf . Ceux-là seraient sans doute moins frustrés si on leur avait donné un enseignement « réduit aux formes pragmatiques nécessaires à l’industrie » 👿

          • Ph. Renève

            Il est donc bien établi que pour vous, le métissage, c’est-à-dire le « croisement des races [sic] », a de quoi faire « regretter Ben Ali ».

            Ces propos sont clairement racistes et je demande leur retrait.

            • snoopy86

              Avant de les retirer consultez donc un dictionnaire 😆

              • snoopy86

                Et lisez ma réponse jusqu’au bout 😆

                • snoopy86

                  Et votre accusation de racisme est pure foutaise. Je revendique parfaitement mon anticommunisme et mon islamophobie primaires mais, comme déjà dit 10 fois, demain je joue au golf avec mon pote marocain Mohamed et samedi je dîne chez ma niéce qui a fait de moi le parrain du gosse qu’elle a eu avec son mari camerounais. Pouvez-vous en dire autant ?

                  • ranta

                    Je me permets d’intervenir en espérant éviter que d’incompréhensions en amalgames tout ça finisse en sucettes :
                    Snoop n’est pas raciste.

                    • ranta

                      Pauvre Zen. 🙄

                    • ranta

                      Ouais, c’est lui qui le dit. Il va dire aussi ça : c’est grâce à des mecs comme vous ZEn qu’une marine le pen, non seulement, existe mais qui plus est va froler les 20% en 2012.

                      C’est dire tout le mépris que je vous porte.

                    • COLRE

                      Eh ho, ça commence à bien faire cette litanie mensongère sur la pseudo-manipulation de Mitterrand qui aurait fait créé le FN… 👿

                      Moi, je n’oublie pas :

                      1. que la belle droite traditionnelle s’est alliée avec le FN (Stirbois) à Dreux pour les municipales de 1983, et que c’est là que les compromissions ont commencé…

                      2. que les élections à la proportionnelle (qui ont envoyé des députés FN à l’Assemblée) étaient une promesse électorale du candidat destinée à permettre une représentation équilibrée des courants minoritaires de l’échiquier (et que Mitterrand ne l’a d’ailleurs pas restaurée en 88).

                      3. que le RPR, Pasqua et bien d’autres ont seriné au bon peuple de droite la proximité de ses valeurs avec celles de Le Pen… et n’ont pas fait que parler : mais agir.

                      Alors l’intox médiatique, il ne suffit pas de la matraquer pour qu’elle devienne vraie… ça va comme ça.

                    • ranta

                      Zen a été corbeillisé, ceci étant il y a trois choses que je veux dire :

                      – La réponse de Zen était digne d’un Djanel, sauf que là Zen a fait semblant de ne pas comprendre. C’est pathétique d’être faux-cul à ce point.

                      – Cette putain de proportionnelle, forme aboutie de la démocratie, mène inévitablement à l’émergence de ceux dont on se passerait bien et autorise les pires alliances. Il y a de l’ironie de voir certains la demander à cors et à cris et en même temps déplorer ses conséquences.

                      -Je comprends les gens qui voteront FN même si pour part c’est exclu. Avoir le sentiment d’être cocufié par ceux auxquels on a donné mandat pour organiser notre vie et constaté ce qu’ils en ont fait mène tout droit au rejet.

  • Léon

    Evidemment qu’il ne l’est pas. Notre ami déraisonne.

  • D. Furtif

    Fin d’une douloureuse séance de dictionnaire entamée un peu dans le désordre avec le mot Indispensable,avant hier ou hier et prolongée plus que de raison avec le mot métissage ce soir.
    Ce n’est pas très exactement le but de Disons

  • hks

    à Snoopy

    Ceux-là seraient sans doute moins frustrés si on leur avait donné un enseignement « réduit aux formes pragmatiques nécessaires à l’industrie »

    L’éducation pas plus que le métissage n’était le sujet .( j’ aurais pu écrire système mixte plutôt que métissé )

    J’entends par éducation réduite à etc…
    :
    La technique et /ou la science + le petit catéchisme de khomeini ( ou + le coran/ point final ).

    Sinon je ne suis pas opposé au pragmatisme des allemands en cette matière comme dans d’autres .Mais le système éducatif allemand plutôt ségrégatif ne me convient pas non plus entièrement .

    Cela dit en passant le pays le plus performant en matière d’éducation c’est la Corée du sud .
    Non que les enseignants y enseignent mieux qu’ ailleurs mais plutôt que la concurrence y est effrénée . La course à l’entrée aux universités est impitoyable , les parents jouent le jeu et font donner force de cours supplémentaires privés à leurs enfants .

    • Causette


      Super!? la Corée du Sud

      Parmi les États industrialisés membres de l’OCDE, la Corée du Sud est le pays où le taux de suicides (24,7 suicides pour 100 000 personnes en 2005) est le plus élevé : le suicide est la première cause de décès entre 20 et 40 ans

      Bonjour à tous

  • Buster

    ……………………………………….

    ????????????????????????
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    ????????????????????????
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

  • Asinus

    Non que les enseignants y enseignent mieux qu’ ailleurs mais plutôt que la concurrence y est effrénée

    bonjour hks

    dans les plaines du Serengeti aussi , mais il me semblait il y a longtemps que sapiens sapiens avait choisis
    la station debout non?

  • COLRE

    Salut Philippe, portez-vous bien et j’espère que votre santé est bonne… 🙂

    Mince alors… je vais regretter mon camarade en anti-sarkozysme primaire sur Disons
    D’autant que je réalise avoir été encore si respectueusement modérée en la matière…!

    Je suis en train de commencer Le président des riches, et, alors que pour l’instant je n’apprends rien du point de vue des « faits », leur mise en perspective est féroce.

    La classe des riches est aux manettes pour ses seuls intérêts personnels, ceux du « toujours plus », et a fait main basse sur notre société en constituant une toute-puissante oligarchie dont Sarko est le rejeton fidèle et obéissant.

    Tout ça, on le savait, mais de le lire ainsi, on comprend aussi que la révolution démocratique du peuple tunisien fasse peur aux manipulateurs de France !

    Je comprends mieux la frousse souvent exprimée par Sarko comme quoi le peuple français est imprévisible et violent et a guillotiné son roi…

    Je comprends mieux ce qu’il craint, lui et autres Berlusconi, en regardant la révolte tunisienne : être chassé comme un malpropre…

  • asinus

    bonjour et à bientot mr Reneve  » souhait personnel ».@Colre bonjour il n’est nul besoin
    d’avoir une vision societale identique pour percevoir l’ennemi commun pour ce qu il est tres exactement .Pour ma part lors de l’election de ce président j’avais soutenu sur ago à Calmos que tous nous étions perdant droite et gauche confondu face a ce deconstructeur de notre republique et société.Sil advenait les revoltes que vos semblez souhaiter vous seriez étonnée des origines politiques des gens de votre
    coté de la barricade.

    • COLRE

      Bonjour asinus, 🙂

      Vous vous trompez un peu sur mon compte 😉 : je ne souhaite pas pour mon pays une révolution de rue (une manifestation : oui). J’ai (encore) confiance dans nos institutions démocratiques.

      C’est évident que, droite et gauche confondues, nous pouvons « percevoir un ennemi commun », et je m’attends tout à fait à retrouver, de « mon » côté de la barricade des gens de toutes tendances.

      J’étais persuadée que les sondages nous manipulaient en minimisant totalement l’impopularité de Sarko depuis des mois et des mois. Et là, ça y est : ils ont lâché le morceau ! pourquoi soudain ? bizarre bizarre…
      Il y a encore un mois Sarko était donné gagnant sur Aubry au 2ème tour, et là, aujourd’hui, en si peu de temps, le voilà perdant contre 58% ?!! voire plus de 65 % contre DSK ?

      La manipulation était grossière.
      Les médias auraient-il changé d’âne ( 😉 ) ??

      Car il faudra qu’on me fasse le portrait-robot de celui qui se déclare encore sarkosyste aujourd’hui parmi ceux qui ont voté pour lui… S’ils en trouvent plus de 20%, je demande à voir !…

  • Causette


    Sofiene, 43 ans, commerçant dans une cité voisine, prône l’application de la charia par l’Etat. « La loi doit s’inspirer du Coran, c’est ça le but « , souligne-t-il. Et « la circulaire 108, qui interdit aux femmes de porter le hijab (dans certaines adminis-trations° doit être abrogée. « 

    Dans une mosquée rouverte de Tunis, un premier prêche « libre » et déjà contesté

  • D. Furtif

    Une petite information qui en dit beaucoup sur les enjeux de la Révolution Tunisienne
    .

    Mardi 25 janvier, dans plusieurs villes de province en Tunisie, les locaux de la centrale syndicale UGTT ont été attaqués. A Tunis, lors d’une contre-manifestation en soutien au gouvernement (dont l’UGTT demande le départ) une banderole dénonçant les grèves s’attaquait à la centrale syndicale : « UGTT remet-toi au travail ! ».

    Les bonnes fées de Wall Street et de Djeddah œuvrent la main dans la main.La clique de Ben Ali a su rameuter ses amis.

  • Causette

    Plus de 20 ans après avoir quitté son pays, il annonce son retour. Le chef du parti islamiste tunisien Ennahda, Rached Ghannouchi, en exil à Londres, doit en effet arriver dimanche à Tunis, selon un porte-parole d’Ennahda à Paris.