Quand Bernard Thibault met en garde contre l’entrisme du FN

Lectures :3847
Une affaire dont nous n’avons pas parlé sur Disons vient de recevoir un développement qui interpelle.

Il s’agit de l’histoire de ce militant de la CGT, secrétaire du syndicat des communaux de Milvange en Moselle qui a fait le choix récent de rejoindre le F N et de se présenter sous cette étiquette aux élections cantonales.

Les instances confédérales, après lui avoir demandé de démissionner, ce qu’il a refusé, ont tenté en pure perte de le faire désavouer par la section syndicale et ont finalement exclu de la CGT et la section syndicale et son secrétaire. Une procédure judiciaire est en cours, elle n’a semble-t-il aucune chance d’aboutir en faveur du militant du FN. Mais ce qui nous intéresse ici est un courrier que vient, dans la foulée, d’adresser  Bernard Thibault, secrétaire confédéral, à tous les responsables de la CGT pour faire barrage à l’entrisme du FN au sein de la CGT.

Dans cette lettre Bernard Thibault explique que les valeurs du FN sont incompatibles avec celles de la CGT et que l’on ne peut donc être à la fois membre de la CGT, secrétaire syndical de surcroît, et militant du FN briguant des responsabilités sous cette étiquette. Mais si on lit cette lettre attentivement, on remarque qu’un seul argument est avancé, celui de la « préférence nationale » prônée par le FN, dont il faut rappeler que dans son programme cette préférence s’étend, en période de chômage, à l’embauche dans les entreprises.
Donc si l’on comprend bien, la seule proposition, le seul élément du programme du FN qui soit inacceptable par la CGT se situerait là. Très franchement, cela  a de quoi plonger dans un abîme de perplexité…

On se doute de ce qu’il y a derrière cette condamnation sans appel : la tradition de l’internationalisme prolétarien, le refus de la xénophobie, voire du racisme.

Mais alors, quid de la mondialisation libérale que prétend refuser le FN ?
Quelle différence y a-t-il vraiment entre l’internationalisme prolétarien et la mondialisation du marché du travail ?

Certes, au niveau théorique, elle existe. Le premier est une solidarité entre tous les prolétaires du monde avec pour finalité de renverser le capitalisme là où la seconde est, au contraire, un outil destiné à étendre et le consolider sur l’ensemble du monde.

Oui, théoriquement c’est différent…

Mais concrètement, du point de vue des travailleurs qu’un syndicat a vocation à défendre,  cela ne revient-il pas à peu près au même ? Car on ne voit pas comment la CGT pourrait défendre la condition des travailleurs sans s’opposer à la concurrence déloyale des pays à très bas coûts de main d’œuvre, à une immigration de travail qui alimente le chômage et, surtout lorsqu’elle est illégale, tire tous les salaires non qualifiés vers le bas. Jusqu’où doit donc s’exercer cette solidarité prolétarienne si elle a pour conséquence la paupérisation de travailleurs que des siècles de luttes avaient réussi à sortit de la misère  ? Jusqu’à réclamer en permanence la régularisation des sans-papiers comme le fait ce syndicat ?  Il faut le dire, la CGT est absolument inexistante dans la lutte contre le travail clandestin et le travail au noir…

En d’autres termes, quelle préférence autre que « nationale » pourrait proposer la CGT si elle voulait rester un minimum cohérente dans sa défense des intérêts des travailleurs ? Une préférence « européenne » ? Ce serait, idéologiquement parlant, quasiment identique.

Je ne veux pas ici me faire le défenseur de la « préférence nationale » sur le marché de l’emploi, telle qu’elle est conçue par le FN. C’est une sottise puisque l’on sait que, en gros, les emplois occupés par les étrangers et les immigrés, les nationaux n’en veulent pas. Mais dans la mesure où je suis favorable à un protectionnisme européen raisonné et raisonnable sur les marchandises, je pense cohérent  de le réclamer aussi pour les travailleurs.

Non, décidément, si c’est seulement la « préférence nationale » qui fait la différence entre la CGT et le FN  il ne faut pas s’étonner si de plus en plus de prolétaires rejoignent le FN….

46 comments to Quand Bernard Thibault met en garde contre l’entrisme du FN

  • voxagora

    Vous avez raison.
    Aussi bien dans ce cas qu’en ce qui concerne le féminisme militant, les anciennes prises de position politiques et sociétales
    ne sont plus tenables de la même façon.
    L’adhésion aux thèses du F.N. sont à combattre d’une manière différente, puisque la société a à faire face à des problèmes différents.
    Par contre, j’avoue ne pas trop savoir comment : comment vomir le F.N. et considérer froidement la place faite aux femmes dans les sociétés musulmanes ?
    Comment vomir le F.N. et choisir de donner du travail à notre voisin avant d’être attentif à la misère du monde ?
    C’est un exercice d’équilibriste qui prête à toutes les confusions, effectivement.
    Nous ne pouvons plus être simplement manichéens.

  • Castor

    De la même manière, j’ai bien peur que pratiquer la préférence communautaire ne soit qu’une variante européenne de la préférence nationale…et qu’elle ne soit, sur le principe, que tout aussi suspecte moralement.

    • Bonjour Castor, c’est un plaisir que de vous retrouver ici!
      Sinon, pour ma part, ma préférence file vers le bien commun…
      Quant à Bernard Thiebault, il me semble bien aveugle notre homme car la sociologie des électeurs démontre parfaitement l’apport du monde ouvrier au vote FN, mais cela chacun le sait.

  • maxim

    je constate surtout que la CGT de plus en plus en perte de vitesse cherche un bouc émissaire bien commode en accusant le FN !

    au risque de m’attirer les foudres de ses inconditionnels,la CGT est une branche du Parti Communiste et percevait des subsides de l’URSS,son but initial était la main mise sur les entreprises et les travailleurs pour déstabliser l’économie Française,pour permettre l’extension des pays satellites de l’Union Soviétique dans touts l’Europe occidentale pour contrer l’influence des USA au temps de la guerre froide !

    que la CGT ne nous fasse pas croire qu’elle défend les travailleurs ! ces derniers ont bien fini par comprendre son but réel,déstabiliser les entreprises privées au profit d’un retour à la nationalisation des entreprises afin d’avoir la main mise et le contrôle total de l’économie ! tout bonnement un système Soviétique !

    que fait réellement la CGT devant les délocalisations de nos entreprises ? quels sont ses résultats concrets ? à part quelques gesticulations médiatisées dans le but unique de faire venir de nouveaux adhérents …

    quelles ont été les résultats vraiment concrets de l’action de la CGT? on voit encore ce qui se passe à Marseille et en Corse où l’économie est bloquée !

    c’est vraiment dans une but d’aider les gens et pour leur bien être ? alors que des commençants et des entreprise vont certainement être obligées de mettre la clé sous la porte et mettre le personnel au chômage !

    alors que Bernard Thibaud et sa bande soient honnêtes avec eux mêmes et avec ceux qu’il trompent et spolient depuis toujours,et ne jouent pas aux victimes effarouchées,ce sont eux mêmes qui ont fait que les prolos se tournent vers le FN !

    • Léon

      Maxim, votre jugement sur la CGT « courroie de transmission du PCF » est très obsolète, c’était vrai il y a 30 ans en gros. Le PCF est réduit à rien et on ne voit pas comment il pourrait impulser ou conditionner l’action de la CGT…

  • AGNNP

    En tous cas, si ces deux là font un petit, je n’en veut pas !

    La CGT parler  » d’entrisme » c’est un peu le camenbert qui dit au livaro qu’il pue , mais on ne dénonce que mieux que ce que l’on connait trop bien, n’est-ce pas ?

  • Léon

    La question de la « suspicion morale » m’interpelle aussi : de deux choses l’une, ou il n’y a aucune « préférence » d’aucune sorte et que le plus fort d’un côté et le moins disant de l’autre gagnent. En d’autres termes c’est la guerre libérale de tous contre tous , ou alors il y a « préférence », et à ce moment-là j’aimerais bien qu’on m’explique quelle est celle qui serait moralement la plus acceptable ?

    • Castor

      Aucune préférence n’est à mon sens moralement acceptable.
      Il est cependant certain que plus on remonte d’un étage (mon voisin de palier –> l’entreprise du coin –> la grosse société nationale –> les instances françaises –> les instances européennes), plus on dilue une idée qui reste pourtant la même : donner la préférence.
      Il faut en accepter l’idée, je crois, et faire en sorte de pouvoir aider d’une autre manière ceux que l’on laissera sur le côté.

      • asinus

        Une chose m’a interloqué recemment j’ai vu et je vois des jeunes beurettes et metisses s’impliquer dans le fn yep et je pense avoir compris .C’est surtout que ces jeunes qui ont choisis la france en s’integrant savent pertinement qu ils sont les premiers perdants d’une immigration incontrolée , par ailleurs il n’est pas anodin que cela soit souvent des femmes elles ont surement compris que l umps s’appretent comme au canada a laisser sieger des tribunaux communautaires. Et metisses ,beurettes ect savent parfaitement ce qui les attends dans ce cas !

  • yohan

    Je ne savais pas qu’il faille avoir une carte du PC pour adhérer à la CGT. A mon avis, ils se tirent une balle dans le pied car nombre d’ouvriers sont sympatisants FN, ce qui ne les empêche pas d’être des travailleurs eux-mêmes tout autant que des représentants syndicaux zélés. Bizarre aussi que tout cela sorte maintenant, on ramone la chaudière avant qu’elle n’explose. La CGT connait ses ouailles et savait aussi avoir en son sein des votants de droite et d’extrème droite. La force de la bien pensance l’oblige à faire le ménage. Pourtant, le programme du FN est probablement celui qui est le plus en phase avec celui qu’on entend dans les chantiers, dans les usines, chez les routiers, etc…, etc…

  • yohan

    Léon : la video Joss Stone /Jeff beck donne sur « pas trouvé » ?

  • Léon

    Non, on la trouve, mais le code qui permet de la mettre sur une page de blog ou de site est inaccessible. Tout ce que l’on peut faire c’est mettre un lien.

  • yohan

    Léon
    Quant aux emplois dont les français ne veulent pas, c’est dû à la préférence pour la main d’oeuvre étrangère qui permet de faire baisser les salaires à un point qui fait hésiter les nationaux.
    D’ailleurs, j’observe que les nationaux ne refusent pas un emploi d’égoutier ou d’éboueur. parce qu’il y a des avantages (sécurité, prime, retraite) qui compensent le petit salaire, preuve qu’ils peuvent accepter des jobs dans le BTP ou le nettoyage, mais pas au prix où on paye nos immigrés. Mettez l’emploi pénible à 3000€ mois, et vous verrez qu’il y aura des Patdu pour les prendre (enfin le Patdu qu’on connait, j’en suis même pas sûr) :mrgreen:

  • hks

    Bernard Thibault a du mal a se situer par rapport à un parti qui lui même a du mal à se trouver .

    Si on cherche sur le site du programme du FN les rubriques
    Acteurs économiques et
    emploi Économie et Budget
    on a Cette partie du programme du Front National est en cours de réactualisation.
    Merci de revenir dans quelques jours.

    si on va sur wikipédia on a le programme standard et entre autre: Libéralisation maximale des entreprises de toutes les contraintes

    • Léon

      C’est vrai que la reconversion du FN contre la mondialisation libérale est on ne peut plus récente et surtout très contradictoire avec sa position de libéralisation maximale pour les entreprises. Ce parti n’est pas à une contradiction près. De toute manière je crois que personne ne prend au sérieux son « programme de gouvernement ». C’est un parti protestataire, c’est tout.

  • maxim

    il faut également évoquer le conflit entre la CGT et le NPA du facteur Besancenot,ce dernier accuse la GGT d’empêcher le NPA de laisser rentrer dans le monde du travail ses délégués syndicaux !

  • asinus

    « je crois que personne ne prend au sérieux son « programme de gouvernement ». C’est un parti protestataire, c’est tout. »

    Bonsoir,
    heU ça ne serait pas ce que l’on appelle un argument d’autorité?
    par contre l’appartenance a une organisation stalinienne n’a jamais posé de probleme pas plus que les organistations de gauche approuvant les kmers rouges .
    Ce gus est délegué syndical 20/23 membre de sa section le soutienne s’il faisait mal le job croyez vous qu ils le soutiendrait , hé hé on entend les démocrates prés a injurier 23 travailleurs sont cons ces prolos tous des bas du front des racistes !C’est chiants
    pour les partis et organisations de gauches de voir que les prolos decouvrent qu’elles sont les alliées objectives de lumps qu’elles sont les alliées des banksters apatrides , qu’elles servent et obéissent quoiqu’elles en disent les interets des technocrates cooptés bruxellois.Salaud de populo français vous z’avez remarqué ? comme ils disent populiste en parlant de M le Pen ben simplement parce qu’en echo nous les millions de citoyens français qui votons ainsi nous sommes pour eux LA POPULACE ! s’ils s’ecoutaient s’ils en avaient les moyens ils nous interdiraient de vote nous qui sommes si cons et refusont de voir que EUX savent ce qui est bon pour nous.Haine haine ils n’ont que ce mot à la bouche !
    et finallement qui haissent ils si fort ?Nous qui comptons si peu ?nous la majorité invisible sur son sol ?ou bien est ce le fait de savoir qu inneductablement tot ou tard nous allons gagner les nations d’europe
    s’éveillent doucement peut etre meme decideront elles que le vote n’est pas l’ultime épée!

  • Léon

    Votre post, Asinus est exactement une illustration de ce que j’ai dit. Vous revendiquez de voter pour le FN en tant que membre se revendiquant de la « populace » méprisée, mais quant à regarder ce qui dans son programme serait crédible ou réalisable, cela ne semble pas vous intéresser. Il faut bien voir que les très rares expériences de gestion du FN qui se sont limitées, je crois, à deux municipalités en France ont été des échecs retentissants.

  • asinus

    bonsoir léon
    yep
    on me dit MLe Pen est pour les banquiers

    peut etre !
    mais qui à preté des milliards aux banques pour se renflouer et ce à des conditions
    tellement favorables que memes les banquiers anglos saxons en sont sur le cul.
    ça ne serait pas Sarkozy ?

    on me dit MLe PEN est pour les patrons

    peut etre mais,
    qui à un frere au medef et des copains patrons possedants des yacht et médias ?
    ça ne serait pas Sarkozy ?

    on me dit Mle Pen est contre les états et les fonctionnaires
    peut etres mais
    qui fait le tour du monde pour supprimer etats et fonctionnaires au nom de la rigueur budgetaire ?
    ça ne serait pas DSK ?
    on me dit Mle pen est prosioniste et pro yankee
    peut etre mais,
    qui as voté comme un seul homme pour les traités nous liant aux yankees à l ’otan et ferme sa gueule sur notre intervention en Afstan ?
    ça ne serait pas les raclures de L’UMPS
    qui c’est assis sur le vote majoritaire des français ? au dernier référendum
    qui depuis 50 ans vote des lois nous effaçant par le nombre nous soumettant aux regles etrangeres et nous baillonnant sur notre propre sol ?
    ça ne serait pas par hasard les bien consanguins UMPS.
    ALORS apres 50 ans d’obéissances aux lois et regles nous asservissant et promulguées
    par l’umps allons nous prendre le risque d’etre déçu par le FN ?
    MAIS ABSOLUMENT !
    et pour une raison tres simple :
    NOUS/JE N AI RIEN A PERDRE!

    • Léon

      Asinus et Yohan.

      Je crois que vous auriez beaucoup à perdre, contrairement à ce que vous semblez croire. La plupart des thèmes sur lesquels surfe actuellement MLP,( islam, immigration, indépendance nationale) elle ne les a pas inventés et elle n’est pas la seule à y porter de l’ attention. Le seul thème que le FN a porté en premier, et des le début, est l’immigration, mais d’une manière totalement irréaliste, et il a été repris avec des aménagements par presque tous les autres partis dits « de gouvernement ». Le programme du FN est juste une posture qui s’effondrera et s’est effondré à la première confrontation à la réalité. Par exemple, l’immigration : vous croyez vraiment qu’il va instaurer une immigration zéro ? Alors que le patronat en a besoin ? Vous croyez vraiment que le FN va s’attaquer aux clandestins qui travaillent dans le bâtiment ? Alors qu’il a partie liée avec ce genre de petit patronat ? Ou dans la restauration ?
      Je n’y crois pas une seconde.
      En d’autres termes, le FN va trahir son électorat populaire d’une manière encore beaucoup plus évidente que votre UMPS : tout le rattache à un patronat de droite qu’il ne trahira certainement pas. Les Le Pen, ce sont juste des milliardaires, ne pas l’oublier…

      • yohan

        Mon plaisir sera qu’elle fera tomber un gros au 1er tour. De toute façon, elle ne gagnera jamais le 2ème. Le seïsme devrait peut-être faire bouger les choses. En tout cas si rien ne bouge, 2017 sera pour elle.

        • Lapa

          Yohan vous vous trompez. Souvenez-vous du 21 avril. C’était le tsunami politique. Promis juré tout allait changer, les français avaient été compris, la politique se ferait autrement… Résultat? Peau de zob. Faire tomber un gros au premier tour ils s’en foutent vu que de toute façon ce sera un gros qui gagnera le second. Apres le 21 avril, le FN n’a toujours aucun député à l’assemblée nationale, aucune mairie, très peu d’élu en région ou département… Au mieux il permet à la gauche de chopper des régions avec les triangulaires. Le fn ne fait peur a aucun politique car son action pour nuire est extremment limitée. Le vote fn est un vote protestataire qui ne changera jamais rien, tant qu’ils seront pas capables d’avoir une représentation pouvant peser sur la vie politique ( et les regles sont faites pour que cela n’arrive pas).

          C’est vrai qu’on peut avoir l’impression que le vote fn fait chier les élites. Mais c’est de la pure hypocrisie, de la tremblotez d’apparat pour occuper les idiots utiles et disserte sur les plateaux télé. Nos chers politiques savent bien que les 20% qui votent fn sont inexistant politiquement, c’est du vote blanc, sans conséquence réelle et qui ne changera rien à ce qui est programmé à long terme.

          • ranta

            Aucune importance qu’elle fasse tomber qui que ce soit, sinon la satisfaction d’un gros qui mord la poussière. Aucune importance non plus qu’elle gagne les présidentielles, un président sans majorité parlementaire est à peu près aussi utile pour ses idées et son programme, programme dont elle n’a d’ailleurs nul besoin, qu’un pistolet à bouchon pour chasser l’éléphant.

            • ranta

              En résumé on aura l’UMP ou le PS, le PS ou l’UMP.

              Il sera d’ailleurs amusant de voir comment le PS justifiera son refus de revenir sur les retraites et autres saloperies de Sarko.

  • yohan

    Au moins, on ne peut pas reprocher à MLP de ne pas poser les bonnes questions, celles que nos élites s’acharnent à mettre sous le boisseau depuis si longtemps (immigration,islam, insécurité). Sarko a repris ces thématiques hypocritement pour mieux les enterrer, car il n’avait aucune intention de faire quoique ce soit. Manuel Valls est mis sous l’éteignoir de la pensée bisounours et des fatwas des associations pseudo anti racistes. Alors, que nous reste-t-il, doit-on voter blanc ad vitam et laisser faire ?. Il y a bien un vote ras le bol qui s’exprime et qui est amplement justifié, pas forcément un vote d’adhesion à tout MLP, en tout cas, avec d’autant moins de réserve depuis qu’elle s’emploie à se débarasser des nazillons et qu’elle a clarifié ses positions sur certains sujets fâcheux. On peut repeindre à loisir l’histoire du FN qui n’est certes pas brillante, mais vu de l’autre côté de l’atlantique, le discours de MLP actuel ne choque personne et est à peine classé à droite.
    Jouer sur les peurs, parler de bruits de bottes, n’a pas de sens, ce n’est que le sursaut d’un peuple qui se voit partir en vrille.
    Soit, on démonte son programme et on le compare aux autres, mais si les gens ont si peur d’elle, alors ils doivent écouter et prendre en compte ce qui s’exprime dans toutes les couches de la société et pas que chez les prolos, d’après ce que j’entends autour de moi.et proposer une alternative forte et crédible

  • TOUTATIS

    faudrait que la CGT dans le cadre de la solidarité internationaliste des prolétariens appelle les salariés Chinois à se libérer du joug du régime au pouvoir qui défend à …l’extrême…la préférence nationale avec des règles du jeu pas très, très…solidaires !

  • hks

    La doctrine de toujours du FN est sur fond de libéralisme .
    C’est assez connu pour s’ étonner du virage apparemment pris par MLP.
    Les éventuels soutiens crédibles à MLP sont des ultralibéraux .Henry de Lesquen par exemple .Ils sont crédibles pour autant que le neoconservatisme le soit … mais bref! quelle que soit la mouture qui va nous être concoctée par le brain trust frontiste ,il n’en sortira rien de contrariant les idées fondamentales concernant la galette .
    On attend de voir des propositions qui ne soient déjà pas trop risibles .

    • Lapa

      Rions donc tant qu’on le peut encore! Au vu des résultats des programmes économiques dits sérieux, je suis pas sur que le français moyen soit touché par cet argument!

      • hks

        à Lapa

        Voulez – vous dire que le français moyen ne se détermine pas sur des questions d’ économie ?

        Première éventualité : le français tenté par MLP ne s’intéresse pas trop aux programmes économiques . Si c’est le cas , effectivement, le front national peut être 40 ans libéral et puis tourner apparemment casaque .Il le peut puisque son électorat s ‘en fiche .

        Je dis que si MLP tourne à 180 degré c’est justement parce que son électorat potentiel à quelques idées sur l’ économie . Il ne faut pas prendre les électeurs potentiels de MLP que pour des imbéciles .Elle sait très bien que son électorat peut être touché par des arguments d ‘ordre économique .
        Pourquoi sinon le FN se mettrait -il en frais de réactualiser le programme ?

        Si le programme du FN tient la route tant mieux pour elle .
        Dans le cas contraire ses électeurs se l’entendront démontrer par une voix/voie ou par une autre .

        MLP a donc tout intérêt à ce que ses propositions ne soient déjà pas trop risibles .

        hks

        • Lapa

          L’afflux d’ex communistes dans les rangs fn, « premier parti ouvrier de France » (sic) ne date pas d’hier mais des années 90. Alors deux solutions: soit effectivement les gens se moquent en général des programmes économiques des candidats, soit le programme du fn n’était pas si ultralibéral qu’on veut bien nous faire croire..
          J’ai souvenir que son programme était favorable aux petites entreprises, artisanats et patronat familial mais largement axé contre la mondialisation financière et les multinationales apatrides.
          Protectionnisme et préférence nationale sont deux éléments majeurs du programme fn et sont à l’opposé de toute doctrine ultra libérale. Et je ne parle même pas de sortir de l’euro…

          Le programme du fn se fait proche de » la défense du travailleur » depuis bien plus longtemps que la semaine dernière…

          Et justement ce sont les neo libéraux, élevés aux pensum de la banque centrale européenne et aux agences de notation qui trouvent risible le programme du fn ( et d’autres également). La réalité c’est que les gouvernants n’ont strictement aucune marge de manoeuvre et aucune possibilité puisque tout est de toute façon régulé de maniere supranationale. Même le programme de Royale faisait rigoler, le seul qui faisait pas rigoler c’est celui de Sarkozy, on a vu le résultat.

  • TOUTATIS

    il y a de l' »entrisme » à FO aussi ?

    Une militante exclue de FO car elle figure sur une liste FN

    Entre FO et FN, une lettre qui change tout. Le syndicat Force Ouvrière a sanctionné hier, mercredi, une responsable syndicale de la région Nord – Pas-de-Calais, du fait de sa candidature sous la bannière Front national aux élections cantonales.

    • Lapa

      La militante assure que FO ne l’a pas exclu quand elle s’est présentée sous l’étiquette PS aux élections municipales. Info ou intox?

  • asinus

    salaud de travailleurs français veulent se servir de l’outil cgt pour defendre le travailleur
    et de l’outil fn pour défendre le français sont cons non ?
    pas comme ces intelligents de gauche
    qui pour les proteger de la mondialisation veulent elire le vrp du fmi et des banksters !
    ça c’est coherent au moins !
    hé hé le dormeur s’est éveillé !

    • hks

      à Lapa

      J’ai suggéré (précisément) que ,de mémoire ,il n’y avait pas de théoriciens de l’économie crédibles au sein du front national.
      Les crédibles sont à l’extérieur , au club de l’ horloge par exemple (et j’ai cité henry de Lesquin à cet effet ). Ce sont des nationaux – libéraux ( ou neoconservateurs c’est comme on veut ), donc libéraux .

      Que le FN ait des velléités pour faire émerger quelque chose qui aille contre ces idées libérales me semble voué à l’échec .
      Sauf à rompre avec cette aile libérale en se privant ainsi de son soutien.

      MLP est contrainte par ces néoconservateurs là à ne pas aller bien loin sur le chemin de l’ etat providence des nationaux humiliés .

      J’attends le théoricien frontiste capable de résoudre la quadrature du cercle .

      Le FN va donc demeurer théoriquement sur fond de libéralisme .
      Or sur ces bases là on n’ améliore en rien le sort du petit peuple .
      Ni Reagan ni Thatcher ni Pinochet ( j’ en passe) n’ y sont parvenus ,bien au contraire , c’est très précisément le revenu des plus pauvre qui a régressé .

      En votant pour le FN les plus pauvres votent pour la pire des politiques les concernant.

      hks

  • Buster

    Pas sûr de ce que vous dites sur le volet économique du FN.

    Le FN n’a jamais été vraiment libéral, ou s’il l’a été c’était principalement par opposition au PC et au système communiste alors en place à l’Est.
    Anti-communiste certes, mais non Pro « Ultra-Libéralisme ».
    La différence entre capitalisme – Libéralisme – Ultra-Libéralisme – Libérialisme etc… n’existait d’ailleurs pas du temps du père.

    C’est surtout une commodité de pensée que de faire croire à cette principale différence. (économique
    Le national socialisme des débuts n’était-il pas socialiste, dans l’appellation ?
    L’ambiguïté du FN est plus subtile que cette seule controverse économique…. Et donc plus dangereuse car plus susceptible de rallier et produire des transferts… les extrèmes qui se rejoignent.

  • Léon

    Non, Buster le FN a toujours été totalement inaudible sur le plan économique. Il est impossible de trouver quoi que ce soit de cohérent là-dessus au FN. Et pour cause : on ne peut à la fois se proclamer parti du peuple et adopter un doctrine économique qui lui est hostile. Personne n’est capable de dire quelles sont les positions du FN là-dessus. Ses thèmes sont ailleurs : l’insécurité, l’immigration, la « préférence nationale », l’indépendance et la souveraineté nationale.Il ne s’agit pas d’ambiguïté de FN mais d’une véritable aporie. Une impasse.

    • Buster

      Bonsoir Léon,
      J’ai eu un bug et ma réponse s’est trouvée perdue dans une coupure de connexion.

      En gros je te disais :
      Nous sommes farpaitement d’accord.
      Pourquoi me réponds-tu avec « Non » en préambule ?

  • TOUTATIS

    léon, l’économie c’est de la politique. L’Europe confédérale, la maitrise de notre monnaie et de nos frontières avec protectionnisme sont de l’économie politique. Demande à DE GAULLE.

    Combien de militants CGT se présentent ils sous le sigle PCF ?
    Pour combien d’exclusions ?

  • Buster

    Rien à voir……

    L’Express, ce soir : La cote de popularité de Sarko baisse de 2 points à 29% de satisfaits……

    Mais enfin (M’enfin) depuis le temps qu’il baisse, de 4, de 6, de 2, de 3……
    Comment peut-il être encore positif ?
    D’après mes calculs il devrait se situer à Moins 150, au moins ! 😯

  • hks

    dernières nouvelle
    le programme économique se dessine,( je cite) )http://www.challenges.fr/actualites/politique_economique/20110311.CHA4021/quel_programme_economique_pour_le_fn_.html

    Rien n’est encore définitivement fixé, avertit le Front national. Mais le programme économique se dessine, avec un « changement doctrinal » notable selon Jean-Richard Sulzer, professeur de finance à Dauphine, qui planche pour le parti d’extrême droite sur la question. « Alors que son père était ultralibéral, par réaction au communisme, Marine Le Pen est dirigiste, dans le sens colbertiste du terme. C’est-à-dire qu’elle n’est pas contre un Etat fort », analyse celui qui est aussi conseiller régional du FN dans le Nord-Pas-de-Calais.

    lire la suite sur le site …

  • Léon

    Voilà qui est très intéressant, HKS : elle ne va pas nous faire le coup du gaullisme, elle aussi ?

  • Causette

    Fais ce que je dis, pas ce que je fais. C’est ça la Cgt.
    Thibault pourrait-il expliquer pourquoi en tant qu’employeur il refuse le jugement des prud’hommes qui condamne la Cgt-employeur pour licenciement abusif d’un de ses salariés et pouquoi il a fait appel?
    Alors que tous les jours les permanents et délégués cégétistes (ce qu’il en reste) incitent et aident les salarié(e)s à saisir le conseil des prud’hommes contre les patrons qui licencient et ne respectent pas le contrat de travail.