Norvège : inauguration d’un mémorial aux sorcières

Lectures :3403

Avec l’autorisation d’Eddy Gawron, nous publions ici un article extrait de son blog « Le coeur au Nord » . Un peu de fraîcheur pour attaquer l’été ! Bonnes vacances à tous.

César

————————————————————————————————————

Émotion dans la petite ville de Vardø au nord de la Norvège à l’occasion de l’inauguration d’un mémorial aux sorcières, bâti en l’honneur d’une centaine de personnes, accusées de sorcellerie et brûlées sur des bûchers au XVIIème siècle.
Parmi les invités, des ministres, des notables mais aussi et surtout la présence de la reine Sonja.
Construit par l’architecte suisse Peter Zumthor, le mémorial consiste en un long hall, le long duquel sont alignées 91 fenêtres, en souvenir de chaque femme et homme ayant été accusés de complicité avec le diable.

A proximité du hall, une grande verrière accueille une chaise. Cette création de l’artiste française Louise Bourgeois, de laquelle s’échappent des flammes, est censée être placée à l’endroit même où trônait le bûcher.

A gauche, la reine Sonja et le Père Stein Ovesen. Photo : Heiko Junge.

L’ouverture du monument a permis à Stein Ovesen, le prêtre de Sør-Varanger, de rappeler que l’église endossait la responsabilité de ce qui s’était passé et condamnait « les violences exercées sur les personnes, les races, le sexe et la religion ».

La reine Sonja quant à elle, a salué une oeuvre « monumentale, indispensable pour ne jamais oublier les atrocités et persécutions ayant eu lieu dans la région ».
C’est en effet dans le Finnmark que la chasse aux sorcières a été la plus meurtrière. 31 % de toutes les condamnations à mort y ont été prononcées au XVIIème siècle.

8 comments to Norvège : inauguration d’un mémorial aux sorcières

  • Léon

    Les commentaires sur le blog de l’auteur sous son article sont intéressants pour la compréhension du monument qui est assez bizarre à première vue : une chaise…

    • Causette

      Les historiens ont du mal à s’accorder mais on admet qu’entre 50 000 et 100 000 personnes ont fini sur les bûchers en Occident.

      La grande majorité de ces victimes sont des femmes – bin voyons! – accusées de tous les maux de la terre. Les théologiens, les intellectuels l’écrivent : Eve a failli et s’est laissée corrompre par le serpent malicieux. Ses descendantes encourent donc le soupçon : moins résistantes à la tentation et au péché, la faiblesse de leur foi n’en est que plus évidente. C’est donc auprès d’elles que le démon trouve plus facilement audience.

      ➡ Une loi anglaise de 1677 condamnait au bûcher les météorologues, taxés de sorcellerie. Mais la loi n’a pas toujours été appliquée à la lettre. La loi ne fut abrogée qu’en 1959.

      • D. Furtif

        Des méteorologues en 1677??? Ils devaient valoir les Diafoirus de Molière.
        J’ai connu un toubib, ayant fait l’Indo, qui avait cette formule.
        —- Deux sciences exactes : la médecine et la meteo

  • D. Furtif

    La multiplication des bûchers coïncide avec la Renaissance jusqu’au XVIIè et non pas avec le moyen âge comme on le lit souvent.
    La multiplication des lettrés et des barbiers docteurs tout bardés de leurs titres se heurte aux antiques et plus qu’antiques connaisseuses des savoirs et des herbes.
    Tous les prétextes seront bons , sexe , diable , religion , péché originel, etc ….pour justifier une opposition radicale d’essence économique pour une grande part.

    Je vous invite à dénicher ce film
    , je l’ai vu du coté de Pigalle à une époque où les agences bancaires puis les sex shops n’avaient pas encore pris toutes les places

    • Causette

      Renaissance?

      Le Manuel des inquisiteurs (« Directorium Inquisitorum »), rédigé en latin par l’inquisiteur Nicolas Eymerich en 1376…

      Le Manuel de l’Inquisiteur (Practica Inquisitionis heretice pravitatis) est un traité du dominicain français Bernard Gui (1261-1331)

      Furtif, nous sommes au Moyen âge là, non? et il y a déjà la chasse aux hérétiques. Y avait-il déjà des bûchers? sûrement! mais il y avait d’autres supplices et mises à mort.

      Toujours dans wikipedia, on peut lire: La lutte contre les hérésies n’est pas née avec l’Inquisition. Avant l’institution de cette dernière, la recherche des hérétiques est confiée à l’ordinaire (le plus souvent, l’évêque) et la punition au juge séculier.
      Sur la même page, la chronologie de l’hérésie est intéressante.

      • D. Furtif

        Causette
        J’ai parlé de multiplication pas d’apparition.
        On eut des bûchers fréquents en zone de Reconquista ou en zone Albigeoise,ça pour le moyen âge, mais la multiplication eut lieu bien plus tard essentiellement dans la vallée du Rhin.
        Le film dont je vous ai parlé montre bien comment la chasse aux sorcières était devenue une activité n’ayant qu’un lointain rapport avec l’inquisition, même si elle se faisait toujours en son nom.

  • Causette

    😆 multiplication pas d’apparition

    J’ai vécu dans une région où il y a de vieux restes de superstitions et d’histoires à pas dormir. Même pas peur 😯 brrrr!