Le jeu de golf a été inventé à Montpellier.

Lectures :4806
Eh, oui, nous savons que d’éminents golfeurs fréquentent Disons et ils seront sans doute surpris d’apprendre que le jeu le plus ancien qui se rapproche du golf moderne n’a pas été inventé en Hollande ou en Ecosse comme  le racontent parfois des esprits malveillants, mais en Languedoc, plus précisément dans la région de Montpellier sous le nom de « Jeu de Mail » où il était pratiqué depuis le Moyen-Age..

N’étant pas natif de Montpellier, après mon installation dans cette ville, j’avoue avoir été longtemps intrigué par certaines appellations récurrentes comportant le terme de « Jeu de Mail ». Il y des rues qui portent ce nom, et même une « rue du Jeu de Mail des abbés ».

Ce sont les hasards d’une promenade dans le centre de Montpellier qui m’ont fait découvrir un tout petit musée des traditions locales (qui ne devait guère avoir plus de deux visites par jour), avec un guide visiblement bénévole mais particulièrement marrant et bavard. Là j’ai eu le fin mot de l’énigme. Le « mail » était un maillet qui servait dans un jeu qui consistait à taper dans une boule de buis pour lui faire atteindre un ou plusieurs buts matérialisés par des bornes de pierre. Plusieurs exemplaires sont visibles dans ce musée.

Mais le plus amusant de l’affaire c’est que le jeu de mail a commencé par se pratiquer dans des lieux  nullement destinés spécialement à cela, mais dans tout espace naturel jugé favorable, seules les terres ensemencées étaient interdites. Et d’ailleurs, avec l’embourgeoisement de la ville et des pratiquants, au XIXe siècle, le maire était obligé de prendre des arrêtés interdisant la pratique de ce jeu entre le début avril et la fin des récoltes .

En 1772 un règlement de ce jeu décrète que : « Tous les chemins de traverses , tous les fossés, grands et petits , tous les creux aboutissant et communiquant aux chemins lorsqu’ils ne seront pas clos par des terres élevées , murailles ou autres limites doivent servir de jeu ». Mais en 1835 un arrêté du maire de Montpellier de l’époque, un certain Zoé Garnier, interdit la pratique du jeu de mail dans l’espace public en dehors d’un certain nombre de chemins et lieux désignés. Ils sont au nombre d’une vingtaine dans des endroits qui étaient à l’époque à la périphérie de Montpellier. Parallèlement des espaces de jeux privés et payants, souvent créés par des fabricants ou loueurs de mails, commencent à voir le jour à l’intérieur de la ville, notamment, (pour les gens qui connaissent la ville), aux Arceaux, à la Pierre Rouge et en face des cliniques Saint-Eloi.

Le parcours était établi à l’avance, un peu dans l’esprit des golfs miniatures actuels mais en grand, avec des passages obligés, des obstacles à franchir ou à contourner. Le but du jeu était de toucher les « tocas » ( ou « toucas »)des bornes de pierre d’environ 25 cm de haut et de section carrée dont la largeur faisait deux fois le diamètre de la boule. L’itinéraire devait être continu, on jouait  à tour de rôle et sa boule restait sur le terrain.

La réglementation du jeu de mail était assez pointilleuse et détaillait même ce qu’il fallait faire lorsque la boule se cassait ou se fendait à la suite d’un coup trop violent.

Le « mail » ou « palemard », c’est-à-dire le maillet, était constitué d’un manche en bois souple de micocoulier adapté à la taille du joueur avec, en bout, une tête en racine de buis cerclée de fer, dont les extrémités étaient taillées de façons différentes : l’une était plate, dans un plan vertical, pour pousser la boule, l’autre taillée en biseau pour la lever et l’envoyer au loin ; bien plus malin que d’avoir trente-six clubs à trimballer !

A la veille de la Révolution il y avait une douzaine de maîtres-artisans palemardiers qui fabriquaient les mails et les boules. Ils étaient souvent chargés d’aménager des parcours ; ils servaient aussi d’arbitres. Ils vivaient, paraît-il, tout à fait correctement de leurs activités palemardières.

Je ne puis terminer cet article dont la source principale se trouve ici, sans reproduire un extrait du livre d’un certain J. Sudre  « Le noble Jeu de Mail de la ville de Montpellier » qui date de 1772 :

« Le Jeu a toujours été regardé comme un des plus innocents et des plus agréables amusements de la vie , puisqu’en réunissant la force à l’adresse , il rend sain et robuste et donne à la jeunesse la dextérité et l’agilité du corps , si utiles pour le maniement des armes et pour l’exercice des Arts mécaniques . L’intervalle pour rejoindre la boule procure l’agrément d’une douce promenade ; la conversation , le plaisir du Jeu donnent de l’appétit et aident à la digestion. Enfin , tout le monde sait l’utilité de la Gymnastique , pour prévenir les maladies , et en guérir quelques unes ; l’agitation qu’on se donne, en poussant la boule d’espace en espace, fait un merveilleux effet pour la transpiration des humeurs, et il n’est point de rhumatisme et autres maux semblables, que l’on ne puisse par là prévenir ou guérir, car de tous les Jeux d’exercice, le Jeu de Mail, au jugement de la Faculté de Médecine de Montpellier, est le meilleur pour la santé. ».

J’ai toujours pensé que les Brittons n’étaient que des fourbes, copieurs et voleurs. Après avoir importé la paume pour en faire le tennis, ils ont volé la soule pour en faire le rugby et le football et honteusement copié le jeu de mail pour en faire le golf…

Et en plus ils viennent nous envahir le Périgord.

Mais que fait Sarkozy ?
———————————————————————-
NB : les coordonnées de ce musée, géré par une association, dont je parle au début de l’article.
Musée Fougau
Hôtel de Varennes
2, Place Pétrarque
34000 MONTPELLIER
Tél. : 04 67 84 31 58
Ce musée privé, d’art et traditions populaires, est consacré à la vie quotidienne dans le Montpellier d’autrefois.

9 comments to Le jeu de golf a été inventé à Montpellier.

  • snoopy86

    Bonjour Léon

    Je connaissais l’histoire et le site animé par des gens trés compétents.

    On n’a pas fini de gloser sur l’anteriorité, d’autant que les chinois le revendiquent aussi

    Aujourd’hui plus de 80 millions de pratiquants dans le monde.

    Ce sont les écossais qui ont véritablement codifié le jeu dés 1754. Il reste beaucoup de traces de cette époque, notamment dans le vocabulaire. Les trés vieux parcours comme Saint-Andrews en portent également la marque : On allait d’un point à un autre aller ( out ) et retour (in). Sur les trés vieux parcours aller et retour sont souvent parallèles …

  • Léon

    Bonjour Snoopy. Ce qui m’a surtout intrigué c’est cette omniprésence des rues, places et avenues faisant référence à ce jeu de mail dans Montpellier et les villages avoisinants.
    Vous me dites, les écossais en 1754 ? Pfff…à Montpellier la pratique remonte au Moyen Âge. Des voleurs et des copieurs, je vous le dis, moi…

  • D. Furtif

    N’oublions pas que partout où il y a un golf , on ne trouve pas de maïs

  • snoopy86

    😆

    Ce sont les treize premières règles qui datent non pas de 1754 mais 1744 par L’Honorable Compagnie des golfeurs d’Edinburgh

    Elles furent reprises en 1954 par le Royal Ancien de Saint-Andrews devenu depuis la Mecque du golf …

    La pratique en Ecosse remonte aussi au moyen-âge mais les écossais n’en revendiquent pas la paternité qu’ils attribuent aux hollandais ….

    • snoopy86

      J’ai un ami écossais membre ( héréditaire ) de Muirfield, club de l’honorable compagnie des golfeurs d’Edinburgh et magnifique terrain ….

      La cotisation y est symbolique car le club depuis des siècles a reçu de ses membres des legs colossaux …

      Mais n’y rentre pas qui veut : Il y a une quinzaine d’années , Andrew, mon ami voulut honorer le président du plus gros groupe pharmaceutique japonais et l’inviter à Muirfield. On lui fit comprendre que certains vieux membres qui avaient été prisonniers des japs verraient cela d’un trés mauvais oeil et que cela pourrait remettre en cause son admission à la mort de son père…

    • Léon

      Ecossais et Hollandais sont tous des menteurs.

    • snoopy86

      Règles reprises en 1754 par le Royal Ancient et non 1954 👿

  • asinus

    private joke dédiée à Snoopy86

    Une péripatéticienne, ayant un golfeur comme client, demande à sa collègue :  » Dis, tu sais ce que c’est un Mulligan ?  » :mrgreen::mrgreen:

  • Papy

    Amusant cette histoire, je ne savais pas…

    J’ai visité le musée du golf à St Andrews en Ecosse, et à leur décharge, je ne me souviens pas qu’ils disaient avoir inventé le golf mais en effet de l’avoir codifié comme l’a précisé Snoop.