Les banques (NDLR : au Japon)

Lectures :2545

Toujours pour la rubrique « Ailleurs » nous publions, avec son accord,  des articles d’un Français installé au Japon. L’original est ici.

César.

————————————————————————————————————-

J’avais déjà parlé sur ce blog des tampons japonais qui remplacent la signature. Ces tampons servent aussi bien à la banque qu’à la mairie ou pour signer le reçu de la poste. Les entreprises disposent elles aussi d’un tampon.

Les étrangers en général n’en possèdent pas et doivent pouvoir s’en passer. Il est généralement admis (après quelques négociations) pour eux qu’une signature puisse remplacer un tampon.

Mais voilà, le Japon est le pays où tout est réglé, et quand quelqu’un sort des clous, plus rien ne fonctionne… et je suis sortis des clous ce matin.

Je me suis rendu à la banque pour donner une autorisation de prélèvement. Pour donner cette autorisation, il fallait apposer ma signature sur un document. Mais voilà, ma signature ressemblait à celle que rédigée lors de l’ouverture du compte, mais elle n’était pas parfaitement la même … Quant on donne un simple coup de tampon, à moins de regarder de très près, deux coups avec le même tampon seront identiques. Mais pas avec une signature, les boucles sont un peu différentes, les barres des « t » plus ou moins longues … Et cela ne passe pas … j’ai beau eu montrer mon passeport, ma carte de résident, ma carte d’identité, tous avec une signature semblable, mais pas identique, impossible de leur faire accepter l’autorisation de prélèvement …

La seule solution qui me reste est donc de remplacer ma signature par un tampon, je dois donc faire faire un tampon avec mon nom écrit en Japonais et remplir un formulaire pour qu’ils changent ma signature par un tampon …

La blague est que, pour que ce formulaire soit valide … il va me falloir apposer ma signature … je vais me marrer demain à la banque …

7 comments to Les banques (NDLR : au Japon)

  • Léon

    Ce système pose à peu près autant de questions qu’il en résout: on peut perdre, se faire voler le tampon. On est obligé, je suppose de l’avoir toujours sur soi ? Il doit tacher à cause de l’encre ? Comment font les Japonais ?

  • yohan

    C’est tout le charme des particularités d’un pays à l’autre. Chez nous, un tel tampon n’a guère de chance de séduire. Vous vous faites piquer votre baisenville sur la plage de Nice pendant un petit roupillon et hop ! le mec, il vous ratisse vos économies d’un seul coup d’un seul

    • snoopy86

      Cela existait chez nous il n’y a pas si longtemps ….

      Dans les bonnes familles on offrait un sceau en cadeau de baptême …

      J’airécupéré celui de mon père. Je peux faire parvenir une photo à César s’ils le désirent 😆

  • Léon

    J’ai aussi ceux de mon père, l’un pour des cachets à la cire et l’autre comme tampon à encrer. Mais oui, envoyez la photo, ce sera intéressant.

  • Pour répondre à Léon.
    On peut certes se faire voler son tampon. Mais on n’est en rien obligé de l’avoir sur soi.
    En fait si on veut vider un compte, il va falloir se rendre à la banque, et au vu de la quantité de caméras présentes dans les banques … il serait facile de retrouver le voleur.

    Sinon, il ne faut pas oublier que le Japon est le pays développé le plus sûr du monde. Ici vous pouvez sans problème dormir dans le bus avec votre ordinateur portable sur les genoux.
    Vous avez plus de chance de le casser en le faisant tomber que de vous le faire voler.
    Une preuve simple est la quantité de vélos qui ne sont équipé que d’un antivol « de principe ». Une simple pince en viendrait à bout sans aucun problème, mais aucun Japonais ne le ferait (ou c’est très rare).
    À Paris, il faut un bon antivol pour chaque roue …

  • Léon

    Bonjour Orobas et bienvenue chez nous. Merci des précisions.

  • Léon

    Je précise à mon tour qu’Orobas est l’auteur du blog où nous avons pêché cet article.