Intelligence collective ou intelligence de collecte?

Lectures :1900

Je ne sais plus qui a eu la clairvoyance d’écrire que les humains étaient le contraire des fourmis. Ces petits insectes (trois segments et 6 pattes) qui possèdent la particularité d’avoir un comportement collectif cohérent, intelligent et coordonné, là où, esseulé, le pauvre hyménoptère n’est pas capable de grand chose et possède un comportement cahotique.

C’est l’inverse concernant les humains et je l’ai souvent pensé: doué d’une forte intelligence individuelle, l’être humain devient chaotique, bête et incohérent dès qu’il s’agit d’être en groupe. Sans doute parce que nos relations et notre communication dépendent de l’émotion et de notre histoire personnelle plus que de  phéromones, ce qui complique énormément nos tâches collectives et limite du coup l’efficacité de celles-ci.

C’est pour cela que je ne crois pas beaucoup à ces concepts d’intelligence collective dont on nous rabâche les oreilles, comme si, plus on agrandissait le nombre d’individus (en fait, surtout d’individualités), plus l’efficacité et la justesse des tâches allaient croissant. J’ai toujours trouvé que le paradoxe de ce concept était justement de flatter chaque individu pour faire ressortir sa personnalité ce qui pose, à un moment ou à un autre, un énorme problème quand on élargit le groupe puisqu’elle tend à s’opposer au collectif.

Travail collectif fourni par des egos flattés, l’intérêt de la chose n’est certes pas, à mon avis, dans le résultat final obtenu mais plutôt dans l’étude de ces petites individualités confrontées à un problème collectif. Et l’on en revient au hoax de la semaine joyeusement publié (sans avertissement) par Agoravox, le site de l’information libre, la radio-Londres numérique comme ils aiment s’auto flatter ainsi.

L’article en question publié dans la catégorie « étonnant », généralement squattée par Cabanel, le faux naïf de service et le roi du relativisme, est en fait une espèce de brève avec un seul lien « sourcé » qui aboutit à une page de pub concernant le diabète et les pompes à insuline. Sans aucun intérêt. Sauf pour Radio Londres numérique que je dénommerai maintenant RLN, qui le publie. Laisse passer quelques commentaires et finalement intervient pour justifier cette vaste blague (la mention Hoax apparaissant alors clairement sur le titre): je vous laisse le soin de lire le commentaire de l’équipe de rédaction qui considère ce cas comme exemplaire de l’intelligence collective.

Ce n’est pas la première fois que RLN publie des articles complètement bidons, hors premier Avril,  nous avons tous en mémoire la série de Luc Lacombe joyeusement publiée pendant quelques semaines et recevant l’invective populaire des « résistants commentateurs de gauche », au point même que ces articles furent critiqués sur les blogs des sections socialistes (rubrique humour quand même, mais peut-être tardivement). De même nous pouvons témoigner d’un article entièrement écrit au générateur de texte aléatoire philosophique qui n’a pas eu de problème pour paraître. Evidemment, quand la supercherie est démontrée, l’équipe de rédaction  a deux possibilités: supprimer sans un mot les textes incriminés ou expliquer qu’elle voulait voir si les apprentis journalistes-lecteurs s’étaient rendus compte des conneries du texte façon « on vous a bien eu hein! ».

On nage en plein délire, car cette dernière solution dont nous avons un exemple flagrant est encensée sous la terminologie « d’intelligence collective » prônée par le site. Mais quelle intelligence collective ressort d’un site comme Agoravox qui mélange tous les genres?

Intelligence collective dans les commentaires supprimés car jugés déplaisants  (tiens, je me suis fait rapidement censurer sous un article de Villach où je démontrais qu’il avait une interprétation faussée et personnelle des événements et que cette vision il essayait de faire coire que c’était une vérité absolue découlant des règles générales aussi solides que celles de la loi d’Ohm.)? Oui quelle intelligence collective possible quand un auteur replie 95% des commentaires sous son article? Quelle intelligence collective quand les seuls à intervenir sont les forts en gueules, les inscrits en VPN abonnés au multi vote, ou les auteurs se renvoyant l’ascenseur d’amabilités? Quelle intelligence collective quand on considère que tout se vaut a priori : la guérison du cancer par le gui ou l’huile d’olive et la dernière analyse macro économique du retraité de l’éducation nationale? Les tracts des associations militantes et les romans feuilletons complotistes? Qu’on met sur le même plan et sans possibilité de recul une critique de faits d’actualité et des délires archéo-soucoupistes? Quelle intelligence collective et quelle possibilité de rectifications a-t-on sur un article avec 12 votes et 5 commentaires? Combien de personnes l’auront lu en pensant réellement obtenir une info fiable?

Non, comme vous pouvez le constater, et comme je l’ai déjà écrit, la justesse et la qualité de l’information, validée a postériori ne peut se passer d’une sélection a priori, d’une hiérarchisation sur des critères objectifs afin de commencer les fondations d’une critique argumentée. La dérive est énorme: on laisse passer de l’information dont on ne se préocupe même pas de connaître la véracité, sous pretexte d’intelligence collective, et vu le fossé qui existe entre la lecture et l’inscritption pour le commentaire, c’est tout simplement ne donner aucune possibilité à la véracité des faits de triompher.

A cela évidemment s’ajoute la volonté d’avoir coûte que coûte une édition de 35 articles par jour et on arrive à un zaping qu’on croyait propre à la télévision, démentant toutes les belles idées de bâtir un contenu pérenne et d’une certaine justesse.

L’intérêt n’est donc pas de créer du contenu de qualité mais de susciter le commentaire. A ce titre, l’explication de l’équipe de rédaction a le mérite de mettre les choses au clair: Agoravox n’est pas un site d’information mais un espace de test des capacités de chacun à réagir à de l’information en flux permanent. L’intelligence collective, telle qu’il faut la comprendre, est finalement avant tout une intelligence de collecte. CQFD.

25 comments to Intelligence collective ou intelligence de collecte?

  • ranta

    Entièrement d’accord. En soi, que des gens aient envie de se faire prendre pour des gogos ne pose pas de problèmes. Après tout, à défaut de pouvoir peser intellectuellement pour la plupart ( je m’inclus dedans)il n’y a pas forcément de mal à leur donner un espace où ils auront l’illusion de le faire : agoravox utilise ni plus ni moins le : tout flatteur vit aux dépens du couillon qui l’écoute.

  • D. Furtif

    Pendant quelques semaines j’ai modéré de manière appliquée et suivie.
    la tache était insurmontable. Que peut-on faire face à des dizaines de nouveaux projets d’articles chaque jour à des annonces de pub , à des tracts et des textes tout en majuscule , à des textes illisibles…..
    Je ne pouvais lire qu’un dixième de ce qui était proposé….Les chiffres l’ont montré je reste aujourd’hui celui qui a le plus modéré.

    En pure perte même en validant un 1/5è de mes lectures….il n’y avait pas de tri possible.
    Pourquoi?

    On aurait dit qu’une machine perverse publiait dans l’heure suivante les textes que j’avais invalidé….

    Agovhoax publiait mes statistiques mais ne publiait pas les siennes.

    La plupart des auteurs d’Avohoax n’ont pas été sensible à cette arnaque, car ils évitaient de fréquenter cette machine fort mal commode de la modération..
    .Le seul rouage collectif du système tournait à vide en pure perte, sauf à dédouaner la direction et alimenter les illuminations de l’Imam de Constantine qui voyait en moi le seul censeur et rien dans Gary coupeur. Les semaines qui ont suivi ont vu fleurir les charlatans et les épiciers thérapeutes.

    Le seul endroit où l’intelligence collective aurait pu jouer son rôle était la modération des mille.
    Oui mais

    Son accès était plus que rébarbatif et son utilisation !!!À chaque article validé qui restait sur la liste sans distinction aucune , il fallait relire la liste complète page après page retrouver l’article et passer au suivant.

    Article 57 deuxième page validé retour à la page d’accueil,
    puis chercher deuxième page
    puis relire la liste pour passer à l’article 58
    puis ainsi de suite recommencer et continuer

    Sauf que les articles ne sont pas numérotés et que certains n’ont même pas de titre….
    Sauf que certain sont identiques produits en plusieurs exemplaires dans des rubriques différentes
    Sauf que certains sont les mêmes mais signés d’auteurs différents
    Sauf que la direction maintient sur la liste les tentatives avortées de quelques lignes
    Sauf que la direction remets de vieux articles en lice
    Sauf que la direction publie ce qu’elle va chercher sur les blogs des amis et ne les met pas dans le pot commun de la modération…
    Sauf qu’elle favorise des prospectus publicitaires là qu’elle interdit dans sa charte ailleurs

    Et quand vous avez passé des heures à valider et invalider vous accédez au forum sur sa Une , vous voyez apparaitre la débilité que vous venez à l’instant de repousser

    La modération pendant des mois et des mois ça a été ça.

    Je n’ai jamais eu trop d’illusions en l’intelligence collective surtout internetique , mais qui sait? Tout a été fait par la direction d’Avhoax pour lui mettre des bâtons dans les roues.

    • Lapa

      effectivement j’ai toujours été surpris de la mauvaise qualité de l’interface de modération. Rien n’était fait pour rendre les choses aisées et efficaces. 10000 modérateurs? mais les chiffres parlent d’eux mêmes: les articles sont publiés après une demi heure d’attente avec 3 votes, ceux qui sont restés la journées obtiennent misérablement une dizaine de votes. bref l’intelligence collective tourne dans le vide.

  • Lorenzo

    lapa,
    merci de cet aticle critique bien intéressant,bonne journée .

  • ranta

    Il m’énerve Lapa, d’ailleurs y’en a plein qui m’énervent ici…écrire aussi facilement ce que je sais sans pouvoir clairement le formuler 👿

  • COLRE

    Salut Lapa,
    Intéressant, comme toujours, après les précédents opus sur la question dans ARAGO.

    D’accord que le concept d’ « intelligence collective » a fini par être dévoyé par sa mauvaise application sur AV.
    En revanche, il faut contextualiser la naissance du concept. L’idée est née en pleine restructuration globale, d’ordre technologique (internet), scientifique (connexionnisme des réseaux, neurosciences, cognisciences), sociologique (systèmes sociaux complexes) et politique (fin de l’Histoire) à la fin des années 80 qui apparaît vraiment comme un moment d’espoir et d’utopie. Ce n’est pas rien !
    La notion d’intelligence collective est loin d’être « bête » dans ce contexte, et je comprends qu’on y ait cru…

    Je pense qu’en 2005, l’idée était encore pertinente, il faudrait faire des recherches là-dessus, et j’ai toujours défendu personnellement les travaux de J. De Rosnay, voire de Revelli (que j’imagine mais ne connaît pas).

    AV s’est embourbé très vite (immédiatement ?) dans les failles méthologiques de l’application, et pour moi par une erreur majeure : croire (un peu comme pour le libéralisme et la main invisible du marché) que la main invisible de l’intelligence collective allait « automatiquement » réguler le bouzin, comme dirait Furtif.
    Et l’on a vu très vite, sur AV, qu’il n’en était rien…

    C’est pour cela que le site est devenu un monstre d’opacité et d’imposture : car il fallait à tout prix cacher ce fourvoiement pour sauver la machine commerciale : et là, on est passé en effet dans l’intelligence de collecte, comme tu dis très bien.
    En fait, le site s’est adapté…

    • ranta

      COLRE aussi, elle m’énéerve.

      • Lapa

        tout à fait COLRE, c’est un peu ce que j’avais expliqué précédemment. les failles du système:
        1- aucune modération collective a priori
        2- aucune possibilité d’action a posteriori dans les commentaires
        3- un trafic largement généré par des typologies communes de rédacteurs
        4- un esprit communautaire et de groupe
        5- une opacité dans le choix des sujets et de la modérationd es commentaires

        résultat on se laisse submerger par du commentaire d’actu par dose de trois tonnes de texte par jour, impossible d’analyser le peu d’info donnée et d’effectuer un travail intelligent. D’autant plus que l’esprit de groupe fait que les discussions sont très limitées et que la plupart des commentateurs réagissent en fonction de leur petite chapelle; quand ce ne sont pas des étrons et vomi qu’on se prend à la figure de part ceux qui ont les clés de la rubrique quotidienne de l’intericonicité.

        • COLRE

          Exactement… 
          Je crois que tout est fait pour opacifier les règles et fonctionnements internes, sectionner les possibilités de liens entre personnes : il ne faut surtout pas, justement, que les intelligences puissent (éventuellement !) s’additionner et amener à découvrir le pot aux roses.

          Je ne crois pas que, au début, tout cela était prévu et prémédité. J’ai toujours vu une sorte de fuite en avant au fur et à mesure, de colmatage au plus pressé, on bouche les trous, on répare comme on peut, on lance des os à ronger au peuple agoranaute crédule, on crée des trucs sans intérêt pour détourner l’attention, empêcher de réfléchir…

          Sauf que maintenant, tout cela est clair, ce n’est plus le sauve-qui-peut, et l’on a vraiment affaire à une manipulation consciente, à une prise de contrôle de la machine en occultant tous les dysfonctionnements, en mentant et en censurant.

  • Léon

    Appliqué à Agoravox je suis d’accord avec l’article de Lapa. Pour autant, je ne jetterai pas si facilement l’idée de l’intelligence collective sans examen. Je suis de ceux qui pensent qu’elle existe, qu’elle est même radicalement supérieure à l’intelligence individuelle, à condition toutefois qu’elle trouve des conditions favorables à s’exercer, ce qui passe par des protocoles divers. Après tout, la science ne procède-t-elle pas ainsi, par des découvertes individuelles ou collectives, mais validées ensuite par l’intelligence collective de l’ensemble de la communauté scientifique ? Les périodes de ma vie qui m’ont apporté le plus de satisfaction ont été celles où j’ai travaillé avec d’autres malgré les lenteurs, les conflits etc.Au bout du compte le résultat était plus riche, plus intéressant. Les Beatles étaient forts lorsqu’ils étaient ensemble…
    Mais cela ne se fait pas tout seul, spontanément, c’est là l’erreur d’Agoravox. Lorsque Wald explique l’évolution d’Avox par la médiocrité intellectuelle de ses dirigeants, c’est un peu choquant comme point de vue, mais il est possible qu’il ait raison : Agoravox repose sur une idée simpliste et pas du tout réfléchie…

    • Lapa

      C’est difficile à dire. A mon sens l’addition des compétences et capacités n’est pas une somme arithmétique mais plutôt une somme quadratique (racine carrée de la somme des carrés) , c’est à dire qu’elle sera fortement « convergente » vers celles de poids le plus fort. (ça c’est mon côté matheux). Au final et à mon sens, l’intelligence collective, oui, mais en petit comité!

      ceci étant je suis preneur de tout contre exemple !

      • Lech

        ceci étant je suis preneur de tout contre exemple !

        Wikipedia ?

        • Lapa

          hum wikipedia montre à mon sens les limites parfaites du travail collaboratif. En ce sens que le travail de spécialiste est mis au même niveau que celui de l’abruti du village; à la différence près que, vu la participation active et large, il y a un effet correctif qui tend à donner un article de qualité et consensuel.

          les limites? et bien tout simplement pour les articles qui n’intéressent personne (relecture?), et évidemment tous les articles soumis à idéologie… on arrive à une encyclopédie dont finalement on ne peut réellement se servir que pour les domaines purement techniques et sans grandes conséquences; sur tout le reste pose un gros doute de neutralité et de surveillance du contenu (on perd du temps et de l’énergie à enlever ce que des illuminés ou lobbystes cassent).

          Wikipedia s’essouffle clairement et ne peut plus guère agréger que des problèmes.

          Mais ça reste une expérience passionnante.

    • COLRE

      Finalement, 2 propositions opposées :

      – « doué d’une forte intelligence individuelle, l’être humain devient chaotique, bête et incohérent dès qu’il s’agit d’être en groupe » (Lapa)
      – l’intelligence collective est « radicalement supérieure à l’intelligence individuelle, à condition que… » (Léon).

      Je suis plutôt du côté de Léon (je suis une anti-rousseauiste), et même pire : je ne crois pas que l’humain soit très intelligent. Son cerveau fonctionne en grande partie sur des structures archaïques, celles de l’émotion, qui interfèrent grandement sur ses facultés (potentielles !) de raisonnement logique.

      Qui connaît ici une personne vraiment intelligente, je veux dire « toujours » intelligente, qque soit la situation où il est impliqué personnellement (amicale, amoureuse, sociale, professionnelle…) ? moi, non…

      On connaît tous de ces personnes « réputées » intelligentes et qui s’aveuglent et se conduisent le plus stupidement du monde, mus par la vanité, la peur, la cupidité, la naïveté, voire la gentillesse ou la générosité !

  • D. Furtif

    KIKAKOUPéLACHIKALEON ❓

    • ranta

      Le bouzin !….ça m’arrive aussi, t’es en train de taper sur ton clavier, tranquille, t’as rien demandé à personne, et abracadabra tu te retrouves sur le site en plein milieu d’un mot, d’une phrase.

  • Léon

    Je crois que c’est lorsqu’on appuie par erreur sur une touche particulière, mais je n’ai pas réussi à trouver laquelle…

    • ranta

      Il semblerait que ce soit une des touches à côté de Ctrl….Si maintenant on peut plus utiliser le clavier pour se faire entendre ça va devenit coton, non ?…

  • Bon article Lapa, un vrai… collector ! L’intelligence collective ne peut exister que dans le cadre d’un aréopage de gens choisis, compétents et créatifs qui mettent en commun leurs connaissances et leur aptitude à les développer ensemble. En dehors de ça, c’est de la foutaise et Agoravhoax en est un parfait exemple. Y a qu’à voir le succès et les résultats mirobolants qu’ont eu ses enquêtes participatives !

  • D. Furtif

    Une blague qui circulait parmi mes copains , tous convaincus des avancées offertes par l’intelligence collective mais pour dénoncer ce que les verbeux et les incompétents en avaient fait

    question ➡ 8 fois 7 ?

    Réponse : ➡ : on vote

    • D. Furtif

      Ce qui revient exactemement au score pharamineux du petit Manfred.

      Ce qui me refait penser au bouquin que je lisais sur Galilée ces derniers jours.

      Au sein du sacré collège pas une voix ne s’est élevée pour défendre Galilée donc selon la gauche de la galerie marchande ➡ Galilée a tort.

      Toute la question est de savoir qui compose le collège des intervenants…
      Ce qui me fait penser aux derniers sondages maison en déclin qui ouvertement faisait voter le lecteur de passage au même titre que le rédacteur inscrit depuis des années….

  • COLRE

    Un autre rajout à la discussion entre Lapa et Léon.

    Une erreur de vocabulaire que j’ai commise serait de laisser penser que l’intelligence collective est une simple « addition » d’intelligences individuelles.
    L’intelligence collective est évidemment est d’une autre nature, comme les fourmis dont le comportement collectif est « autre chose » que l’addition de leurs comportements individuels : c’est une réalité dite « émergente ».
    Un autre exemple, dans l’économie, qui n’est pas une « addition » des pratiques économiques individuelles, mais autre chose. Or, l’économie a fait le travail théorique qui a contré l’idéologie néolibérale du « laisser faire » et où le dieu Marché y retrouverait automatiquement ses petits.

    La notion de régulation est fondamentale dans tous ces champs de la complexité, même si on évoque, évidemment, l’auto-régulation du système, il FAUT néanmoins prendre en compte des mécanismes de régulation.
    Or, c’est justement ce qu’il manque à la pseudo intelligence collective d’AV : il n’y a aucun mécanisme de régulation. Les chartes et autres modérations sont au doigt mouillé, incohérentes, selon des principes parfaitement arbitraires et obscurs, donc selon la volonté subjective et individuelle d’un individu (le « patron ») ou de son équipe restreinte.

    Cela va donc complètement à l’encontre d’un processus conduisant à l’émergence d’une intelligence collective.

    Un exemple, dont on a eu un cas hier : un pseudo « commet » un commentaire inacceptable (hier, un certain peres99 qui a sorti une liste de juifs). Je suis allée voir sa fiche auteur : il est coutumier des interventions antisémites.
    Et bien, après intervention scandalisée de Wald, tout a disparu, et l’objet du délit, et la remarque de Wald, mais le pseudo existe toujours, prêt à reservir.

    Or, quand un commentaire est délictueux, il devrait y avoir un mécanisme de régulation automatique (« auto-régulation »), donc cohérent, qui consisterait à faire, par ex., un rappel à l’ordre avant suppression définitive du compte, puis un remplacement de chaque commentaire, à sa place dans les fils, par une note du genre : commentaire du pseudo Untel, supprimé pour provocation antisémite, par exemple, ou injure homophobe…

    Avec des solutions comme celle-là (et d’autres), je crois que l’on verrait vraiment émerger une régulation collective, responsabilisante, « intelligente », qui irait dans le bon sens.

    • Waldgänger

      Salut COLRE, j’ai vu encore mieux que ça. Un dimanche après-midi, au moment le plus mort sur AV de la semaine, le dénommé Boubi, un des pires de tous, a balancé texto « Dati n’aime que le foutre sioniste » (sic). Il a fallu au moins une demi-heure au post pour être supprimé, mais évidemment pas le compte. Je pense qu’ils laissent délibérément ce genre de commentaires un moment, histoire de faire plaisir au maximum à une catégorie de leur lectorat, avant de devoir les supprimer parce qu’ils vont trop loin et sont plus que limite judiciairement.

      • COLRE

        Salut Wald, 😉
        Oui, j’avais bien noté le dénommé « Boubi », il a produit des commentaires parfaitement ignobles, j’ai dû noter, il faudrait que je recherche, du même genre que celui que tu cites sauf qu’il ne s’embarrassait même pas d’écrire « sioniste » à la place de « juif » .
        Son compte est évidemment toujours là.

        • D. Furtif

          Bonjour à tous
          Vos remarques sur des interventions particulièrement odieuses ne vont pas au bout de l’observation.( Wald le sait très bien)
          Nous avons pu remarquer sous bien des fils Manfred ou Villach , des créations de pseudo en série, voire certaines pourritures bleues sous Villach, un Teran Larouchiste sous Wald , la clique du Momo team,
          Non seulement quoiqu’en dise Sisyphe nous avons la preuve d’une Couveuse occupée à tricher constamment et aussi la preuve que tous les passe droits sont accordés à ces frais éclos nouveaux nés.

          L’observateur manipule ses propes tubes à essai pour en tirer des conclusions à sa convenance