L’origine des religions selon Critias

Lectures :3256

Sisyphe.( Nathalie Croiset)

Ce texte, cité par Iskander dans un travail à paraître sur IDO, que l’on trouve aussi sur Wikipedia, date du Ve siècle avant JC et serait l’oeuvre de Critias. Il prête ces mots à Sisyphe dans l’une de ses tragédies dont seuls des fragments nous sont parvenus.

« Il fut un temps où la vie des hommes était sans règle, comme celle des bêtes et au service de la force, où les hommes honnêtes n’avaient nulle récompense, ni les méchants, non plus, de punition. Je pense que c’est plus tard que les hommes établirent des lois punitives pour que la justice fût reine sur le genre humain et qu’elle maintînt les débordements en esclavage : on était châtié chaque fois qu’on commettait une faute.

Plus tard, encore, comme les lois empêchaient les hommes de mettre de la violence dans les actes commis ouvertement, mais qu’ils en commettaient en cachette, c’est alors, je pense, que, pour la première fois, un homme avisé et de sage intention inventa pour les mortels la crainte de dieux, en sorte qu’il y eût quelque chose à redouter pour les méchants, même s’ils cachent leurs actes, leurs paroles ou leurs pensées.

Voilà donc pourquoi il introduisit l’idée de divinité, au sens qu’il existe un être supérieur qui jouit d’une vie éternelle, qui entend et voit en esprit, qui comprend et surveille ces choses, qui est doté d’une nature divine : ainsi, il entendra tout ce qui se dit chez les mortels et sera capable de voir tout ce qui se fait. Si tu médites en secret quelque forfait, celui-ci n’échappera pas aux dieux, car il y a en eux la capacité de le comprendre. »

Peut-être trouverez-vous, comme moi,  ce texte extraordinaire; il me remet en mémoire cette citation de Michea dans « Le complexe d’Orphée » :« La science est le seul domaine intellectuel où les Modernes sont fondés à faire la leçon aux Anciens. »

( Ceci dit, la science, ce n’est pas rien…)


3 comments to L’origine des religions selon Critias

  • D. Furtif

    On peut douter de  » un homme avisé et de sage intention… »
    Car tout le monde connait cet homme là
    Il était un des rares à se retrouver exempté de tâches dans la division originelle du travail.
    Cet exempté qui avait trouvé le truc pour justifier la permanence d’une situation qui lui convenait était le Prêtre
    Il a appelé son intérêt particulier l’intérêt général

    • COLRE

      tu sais, mon pauvre ami, c’est une très, très vieille histoire… 32 000 ans ! mais aussi un grand artiste

      C’est dur à dire, mais je crois que les facultés cérébrales permettant l’abstraction et la représentation sont liées chez l’Homme…: parler, créer, inventer… croire ! 🙄

      • D. Furtif

        Dire que celui qui a fait cette merveille est l’ancêtre du second ❗ 😯

        .

        .
        .

        .
        .
        Merci pour le site que je ne connaissais pas