L’honneur est peu de chose et tient à encore moins.

Lectures :2981
Pogba, Varane , Sakho, Cabayes et Matuidi artisans de l’honneur retrouvé du maillot bleu.
Oui honneur.
Un mot qui ne veut plus dire grand chose tant il semble être devenu désuet lorsqu’il n’est pas tout simplement synonyme d’infâme pensées nationalistes. Cet honneur, Deschamps l’avait égaré en cédant aux pressions communautaristes. Décidément ces gens de la FFF n’apprendront donc jamais rien; après avoir été l’instigateur, du moins l’un d’entre eux,de la tristement célèbre mutinerie de Knysna en 2010, Ribéry, dit  » la routourne tourne », est encore parvenu à planter son bordel.
Vendredi soir à l’issue du match de Kiev à la question « Tu évalues à combien les chances de qualification? « 
J’avais répondu « J’évalue rien, un match reste un match.
Tout peut se passer à n’importe quel moment. C’est l’état d’esprit qui aidera,qui sera décisif et là  je ne suis pas bien certain qu’on ait des combattants, le talent sans combattre ne sert à rien ».
J’avais même ajouté que selon moi___ facile à retrouver c’est sur Disons___  la France n’avait pas démérité

« D’acc avec toi Léon, « zont pas été si mauvais que ça » mais ils ont été très loin d’être bons.
Deschamps s’est bité sur toute la ligne, et surtout n’a jamais semblé avoir envie de rectifier ce qu’il voyait, et ce qu’il voyait c’était un Nasri qui jouait à la marelle, danseuse étoile qui aura refusé le duel tout le match en se cachant derrière ses deux milieux récupérateurs.
Faudra m’expliquer comment avec un Ribéry pris par 2, voire 3 mecs, on aura pas été foutu de trouver des intervalles et de la profondeur de l’autre côté…
Quel est l’intérêt de jouer avec un attaquant axial en appui si son premier soutien est 30 mètres derrière ?
Seuls deux joueurs sont ressortis du lot, Pogba et Kolscielni, ce dernier à force de devoir compenser les insuffisances d’Abidal aura fini par craquer.
Abidal l’autre grande erreur de Deschamps. »

L’honneur perdu de Deschamps est là, sous prétexte de manque de forme il aura mis sur la touche le « petit » Valbuena selon les désirs du « petit vélo » Ribéry. C’était la deuxième fois que Deschamp couillait Valbuena. La première c’était à l’OM lorsque, malgré une énorme saison de sa part, Valbuena s’est retrouvé effacé des tablettes de Deschamps, relégué sur le banc, voire même parfois  écarté du groupe, et mis sur la liste des transferts. Confronté aux mauvais résultats, l’ancien coach de l’OM le rappelera et Valbuena lui sauvera la mise.
Vendredi dernier donc, le sélectionneur aura cédé aux délires et caprices d’un imbécile de tout premier ordre. Et les conséquences auront été terribles car c’est tout le plan de jeu qui aura été bâti sur ce caprice.
Exit donc Valbuena, mais aussi: donner un tutu à paillettes à Nasri aura envoyé Cabayes chauffer le banc et fait reculer Pogba.
Faire reculer Pogba c’est un peu comme si on mettait un moteur de deux chevaux dans la caisse d’une Ferrari. Et tout ça pour faire une place à un joueur dont Arsène Wenger ne voulait plus à Arsenal et qui a aujourd’hui conquis de haute lutte une place de troisième couteau dans l’effectif de Manchester-city.
D’un supposé triangle au milieu avec une pointe haute on se sera retrouvé en triangle avec une pointe basse, Matuidi et Pogba respectant les consignes n’auront jamais pu rééquilibrer la » désertion » de Nasri.  Ce qui est vraiment surprenant c’est que quiconque connait un peu le foot n’aura pas manqué de s’en apercevoir immédiatement  ! Alors que s’est-t’il passé entre vendredi et hier ? Le président de la FFF, Noël Le Graet aura-t-il rué dans les brancards ?
Aura-t-il dit au sélectionneur « Ça suffit les conneries de débutants » ?

Autant lorsque Deschamps avait été nommé à la tête de la sélection je  pensais que, lui,  saurait dire aux joueurs « vous faites ce que je veux, vous fermer vos gueules ou vous dégagez » autant je ne le pense plus. Hier les joueurs n’ont juste pas voulu sombrer avec lui.

3 comments to L’honneur est peu de chose et tient à encore moins.

  • snoopy86

    Merci Ranta

    L’autre soir, je me suis très exceptionnellement mis devant la télé pou voir le match. Confusément, j’espérais qu’on clôturerait définitivement l’épisode sud-africain et que nos médias seraient enfin débarrassés de l’omniprésence de ces gogol-racailles que sont Ribéry, Evra et quelques autres …
    J’ajoute que j’avais cru m’étouffer en apprenant que Domenech était devenu consultant sur Europe 1, un peu comme si DSK y avait repris le rôle de Ménie Grégoire ou Cahuzac le prêche du Jour du Seigneur

    Et là, divine surprise

    Un Sakho extraordinaire de hargne dont il faut absolument faire un capitaine, un Varane à la classe éclatante, un Pogba et un Cabaye formidablement efficaces etc …
    On sentait l’envie, on se disait que ce sport n’est peut-être pas aussi pourri qu’on le pensait, et qu’au fond de nos banlieues il n’y a peut-être pas que des taubiracailles

    On peut accuser Deschamps, mais les responsabilités sont sans doute beaucoup plus haut au sein de la fédération. Je pense notamment à Le Graet qui non seulement n’avait infligé à Evra qu’une sanction symbolique après Krysna, mais trouvait encore les mots pour le défendre quelques jours avant le match …

  • D. Furtif

    Le truc qu’il y a de bien, c’est tous ces noms que je ne connais pas.
    Un soir d’il y a 20 ans du coté de Perros Guirec dans un restaurant un peu prétentieux, au fond de la salle un type que je connaissais.
    Le fameux patron du football français…
    Il l’est toujours…
    Incompréhensible.

  • Léon

    Je continue d’avoir un faible pour Giroud, mais qui être appuyé par d ‘autres milieux ou attaquants qui doivent être à l’affut des ballons qu’il remise