Soljenitsyne désormais inclus aux programmes scolaires russes.

Lectures :2477
Une information de ce jour ( 30/10/2010) en provenance de l’agence de presse Novosti informe que, désormais, Soljénitsyne sera étudié par les jeunes Russes à l’école, sur ordre personnel de Poutine.
Et pas n’importe quel livre : L’archipel du Goulag.

Ceci a été accueilli d’une manière mitigée : les communistes ont hurlé au scandale et à la désinformation, d’autres ont estimé que c’était une vue tout de même très partielle et partiale de l’histoire soviétique, d’autres enfin craignent que ce livre soit trop épais et compliqué pour des jeunes, même vers 16-17 ans.

À ce dernier argument on oppose que Tolstoï et Dostoïevskl sont au moins aussi « compliqués » et que Guerre et Paix, qui est au programme, est encore plus volumineux. En outre, la veuve de Soljénitsyne que l’on voit ici en photo, aurait mis au point une version abrégée de ce livre à destination des jeunes. Attention, il est abrégé des trois quarts ! Ce qui aussi subit la critique : la version de Guerre et Paix qui est officiellement étudiée en classe est en est la version complète…

Il n’est pas inintéressant de savoir que Soljenitsyne avait de la considération pour Poutine dont il évaluait l’action assez positivement.

Il y a bien une page de tournée en Russie, s’il y avait encore quelqu’un pour en douter ….

6 comments to Soljenitsyne désormais inclus aux programmes scolaires russes.

  • pissefroid

    Etes vous sûr que Soljenitsyne avait de la considération pour poutine ?

    Est-ce que l’archipel du goulag est comparé à guantanamo ?

  • Léon

    Sûr, non. Je ne suis pas dans la tête de feu l’écrivain. Mais il a déclaré que Poutine était le seul dirigeant russe, des mains duquel il aurait accepté de recevoir le Prix d’État. Et il a souvent approuvé publiquement ses actions.
    Comparer Guantanamo au Goulag est une absurdité. Leur seul point commun est la privation de liberté.

  • asinus

    bonjour , il me souvient de quelques interwiews de Soljenitsyne , un anti communiste certe mais aussi surtout
    un  » grand russien » pan slave , c’est peut etre pour cela que chez ce conservateur orthodoxe Poutine qui retablit la Russie trouvait grace à ses yeux par oposition aux années Eltsine ou tout le monde s’essuyait les pieds sur Moscou.

  • Causette

    Bonjour Léon

    pioché dans l’article wikipedia: L’Archipel du Goulag a d’abord été interdite en URSS jusqu’en 1990. En 2009, la Russie a au contraire inclus ce livre dans les programmes d’enseignement des lycées. Brève de la rubrique « Culture », in 20 minutes, mardi 15 septembre 2009, p. 21 (y aurait-il une erreur?)

    Comparer Guantanamo au goulag, je trouve aussi que c’est absurde

  • Léon

    Bonjour Causette, je ne sais que vous dire, l’article de Novosti qui, je suppose, est bien informé date du 30/10/2010. Le voilà. Il indique bien que « cette semaine » le livre a été inclus aux programmes.

    • Causette

      C’est possible que wikipedia est fait une erreur : 2009 au lieu de 2010. Je n’ai rien trouvé sur le sujet en 2009, par contre je viens de trouver ce document intéressant

      2. « L’affaire Soljenitsyne » ou une querelle franco-française

      La publication de l’œuvre d’Alexandre Soljenitsyne, même en russe, prend figure d’affaire nationale en France, qui en 1974, vit un événement sans précédent dans son histoire — l’union de la gauche ; le Programme Commun, défini deux ans auparavant par le Parti Socialiste de François Mitterrand et le Parti Communiste à la tête duquel se trouve Georges Marchais, devrait permettre à la gauche d’accéder enfin au pouvoir.

      Or, voilà qu’un écrivain soviétique se mêle (bien involontairement) de semer la zizanie au sein de la gauche unie…

      Car si le PCF critique virulemment l’Archipel du Goulag (Georges Marchais parle d’un  » livre si évidemment contraire aux lois et à la sensibilité du peuple soviétique « ), le PS est plus réservé. Interrogé à la télévision le 20 janvier sur la deuxième chaîne, Gilles Martinet, membre du comité exécutif du Parti socialiste, fait une analyse différente du livre de celle du secrétaire général du PCF, et commente négativement une phrase de Georges Marchais qui affirme que dans une France socialiste, Alexandre Soljenitsyne serait publié  » … s’il trouvait un éditeur « . Gilles Martinet répond que dans un pays qui se veut socialiste et démocratique, toute œuvre est publiable, sans mettre de si. Le PCF est furieux

      1974
      Alexandre SOLJENITSYNE
      à l’occasion de la traduction française de deux premières parties de « L’archipel du Goulag » : Bernard PIVOT reçoit : Jean DANIEL, Max-Pol FOUCHET, Olivier CLEMENT, André GLUCKSMANN, Alain BOSQUET, Francis COHEN et Nikita STRUVE. – Présentation des invités. – La place de SOLJENITSYNE dans la conscience politique puis dans la littérature – Ina.fr

      André (cheveux longs et « gauchiste ») :mrgreen: