Poutine en défenseur des droits de l’homme en prison…

Lectures :2152
Il y a deux jours, au journal de Fr2, David  Pujadas a passé une interview de V. Poutine où il lui a posé des questions sur le respect de la démocratie en Russie. Ce à quoi le Wladimir  lui a répondu, entre autres, qu’au lieu de donner des leçons, la France ferait bien de se préoccuper d’abord de ce qui se passe chez elle et a cité les atteintes aux droits de l’homme dans les prisons françaises, régulièrement épinglées par les institutions européennes.
Certes la situation française est mauvaise, inacceptable au regard des droits de l’homme, mais entendre Poutine critiquer les prisons françaises est assez surréaliste lorsque l’on a quelques information sur celles de Russie.
Un article du Monde.fr, en particulier nous apprend que la situation y est épouvantable, c’est le parquet russe qui le dit lui-même. Pour la faire courte, il y a onze personnes qui y décèdent par jour et on y apprend que la prison est une source de revenus pour l’administration tellement les prisonniers sont prêts à payer n’importe quoi pour que leur sort s’améliore ; et que même une loi voulue par le Président Medvedev qui permet depuis mars 2010 de libérer sous caution les personnes accusées de crimes économiques n’est pas appliquée.
Oui, légèrement gonflé le Poutine, là….

( Merci à Arunah pour la matière…)

9 comments to Poutine en défenseur des droits de l’homme en prison…

  • Eh oui, c’est l’horreur judiciaire là-bas.Et le cas de Mikhaïl Khodorkovski restera dans les annales de la « justice » post-soviétique. On peut suivre ses aventures ici.

  • Ph. Renève

    Le problème des journalistes français est leur respect infini (on ne dira pas lâcheté) de l’interlocuteur, fût-il la pire des fripouilles, s’il est au pouvoir quelque part.
    Ils devraient prendre des leçons aux USA où on ne se prive pas d’avoir du recul et du courage dans les interviews…

  • D. Furtif

    Comme je suis en train de travailler sur Venise.
    Le déclin de Venise tint pour une part d’une cause semblable. Les forçats étaient tenus de payer leurs procès ce qui offrait la possibilité de les racketter durant leur peine.Le début de la fin ayant été le remplacement des citoyens libres sur les bancs des galères par les condamnés.

    Maintenant quelque chose de complètement farfelu que je n’ai jamais pu demander ailleurs
    N’y aurait-il pas une connexion entre le système des cautions US et la dérive des fonds pourris (hedge founds)

    • Ph. Renève

      Qu’appelles-tu le système des cautions US ?

    • L'enfoiré

      Furtif,
      Une relation entre le
      « système des cautions US et la dérive des fonds pourris (hedge founds) »

      Sorry, mais là, je ne pige pas.
      Le système des cautions est comme vous le dites, un procédé de mise en liberté provisoire, donc une affaire de justice.
      Les Hedges Funds est relatif à un mode de gestion d’énormes portefeuilles qui ne sont pas accessibles vu l’importance des fonds au commun des mortel.
      Sorros dit même que ce sont les Banques centrales du monde qui jouent le plus avec eux.

      Pourriez-vous pousser l’explication de la relation plus loin?

  • D. Furtif

    Votre honneur nous réclamons une caution de 900 000 $ pour laisser l’individu Renève en liberté…
    Tu ne regardes pas les séries américaines...ali mc beal

    • Ph. Renève

      Le moins possible, Votre Honneur.

      Veux-tu dire que les deux systèmes laissent des voyous en liberté ? Mais pour les hedge funds, même pas besoin de caution…

  • D. Furtif

    Nonnnnnn
    Je me posais la question
    Les sommes astronomiques qui sont demandées en caution sont bien empruntées à des banques..???.
    alors…il doit bien y en avoir qui ne sont jamais remboursées…

    • Ph. Renève

      Pfouuuh mais les cautions c’est du pipi de pipistrelle à côté des montants des hedge funds ou des crédits des banques.