Une culture de la gagne…qui rentre

Lectures :3634

Jean-Baptiste Grange victorieux à Schladming

Jean-Baptiste Grange s’est présenté en favori du slalom spécial aux récents championnats du monde de ski en Allemagne… Il était très attendu… Et il a gagné…. là où tant d’ex-favoris français ont trébuché par le passé.
Jean-Baptiste Grange l’a fait et c’est un pas supplémentaire dans l’acquisition de cette fameuse culture de la gagne qui si longtemps fit défaut au sport français.

Hier encore, habitués aux éternelles secondes places, nos champions se contentaient d’être en finale. Au fil des années, en disette de trophées, nous nous étions forgés un bel alibi pour encenser nos défaites et les transformer en petites victoires. La culture Poulidor était en nous, pour ainsi dire l’emblème de cet état d’esprit de fière poule mouillée.

« J’ai choisi de me faire confiance » a-t-il donné pour recette de sa victoire. En 2009, deux médailles d’or (slalom et combiné) lui tendaient les bras. Et las, par deux fois, mangé par la pression, Jean-Baptiste Grange a enfourché, laissant s’envoler son rêve doré.

Pourtant, dimanche dernier, cette pression était encore en lui, à l’heure de s’éjecter du portillon. S’il a su mater la piste défoncée, c’est probablement autant parce qu’il s’est fait confiance que parce qu’il s’est appuyé sur deux victoires consécutives de prestige, acquises au début du mois, sur les pistes mythiques de Kitzbühel et de Schladming. Un premier rêve atteint, un kilo de pression qui s’envole….

Peut-être s’est-il repassé, dans la chambre d’appel, le film des victoires flamboyantes des Experts ou, les deux buts de Zidane au mondial de 1998, ou encore, celui de Trézeguet qui mis l’Italie K.O au bout d’une minute haletante et décisive.

Certes, il y eut de belles victoires jadis. Mais ce furent plus souvent des victoires d’outsider que de favori. Pour moi, il n’y avait que ces frimeurs d’américains pour endosser un statut de favori et gagner, encore et toujours…

Mon père, qui n’a connu que la grande disette du sport français de l’après guerre – et que la faucheuse a privé d’assister à la victoire de la bande à Platini – parlait des sportifs français en termes peu amènes. Que ne l’ai-je entendu railler « ces petits français parfumés » qui partaient favoris, mais échouaient à chaque fois au pied du podium. Il exagérait un peu, mais si peu… Son dépit était probablement aussi lourd que les chips accumulées et gobées nerveusement devant son poste de télévision.

Notre premier trophée significatif en sport collectif date de 1984 : 1ère victoire à l’euro de foot pour le onze bleu emmené par Michel Hidalgo. Nous engrangions l’année suivante la coupe intercontinentale, et quelques succès inédits à la suite….

Depuis, nous nous sommes habitués à ces récompenses, ô combien futiles, mais si douces à notre ego. Des victoires acquises dans bien d’autres sports et notamment là où nous sommes restés bredouilles bien trop longtemps. Des succès qui se sont multipliés depuis le mondial de 1998, autant chez les hommes que chez les femmes.

Une culture de la gagne qui s’installe peu à peu et qui explique sûrement ces succès de l’été en natation et en athlétisme, celui de Jean-Baptiste et les autres….

92 comments to Une culture de la gagne…qui rentre

  • Léon

    Moi j’ai toujours eu une certaine tendresse pour ceux qui perdent. Ils ont a parfois plus de noblesse que ceux qui gagnent car ils ne sont pas prêts à faire n’importe quoi pour être les premiers. J’ai plus d’admiration pour la queue du peloton du Tour de France que pour les premiers. Car on sait très bien comment ils font pour être premiers. Et j’admire ceux qui résistent et acceptent de ne pas jouer les premiers rôles au nom de valeurs. L’efficacité, c’est un truc capitaliste. La meilleure équipe de France de Foot qu’il y ait jamais eu a été celle de Platini,Giresse Tigana. Ils n’ont pas gagné grand chose.
    Tout le monde se souviendra de ce match France-Allemagne. Une caricature de l’efficacité contre le panache et le beau jeu.

  • snoopy86

    Sacré Léon !

    Même en matière sportive il ne loupe pas une occasion de s’apitoyer sur les branquignols 😆

    • Léon

      Revenons donc à ce match. Quelle équipe avait de la valeur ? Moi je m’apitoie plutôt sur des merdeux qui n’ont gagné qu’à coup de cocaïne et d’antijeu. Ce sont eux les « branquignols » ( bien que je trouve ce qualificatif beaucoup trop gentil. Ce sont des moins que rien, des ordures qui ont trahi toutes les valeurs du sport). Ce n’est pas que je m’apitoie sur des « branquignols » c’est plutôt que je n’ai que mépris pour ceux qui sont capables de toutes les compromissions pour gagner.

  • D. Furtif

    Je trouve les idées et les valeurs soulevées par cet article absolument détestables.Elles m’affligent d’autant que je les ai vues s’introduire et contaminer un lieu où elles sont la contradiction de toutes les valeurs.j’ai vu arriver les concours de lecture à l’école…Quelle misère.
    Dans ce monde où le coup de boule est une passe d’arme héroïque Maupassant et Victor Hugo ne passent pas le premier tour

    Toi Yohan tu peux faire quelque chose, tu m’ôtes de tous ces « Nous »
    Poulidor était en nous
    Notre premier trophée
    Nous engrangions…

    Les succès dont tu nous parles ne sont pas les miens, bien plus ce ne sont pas les nôtres. Ces enthousiasmes de gradin me font froid dans le dos.Mais au bout du compte c’est ton début, ton titre, qui me choque le plus , cet oxymore( je sais …comme dirait JL) cette culture qui est le contraire de la culture. En fait cette culture de la gagne c’est ce qui par contamination de proche en proche justifie et valide les interventions multiples de la Couveuse sous les articles de Momo, qui justifie les agressions scandaleuses d’un Brieli ( tout pour gagner) et les compromissions honteuses d’un comparse bénévole voire le bourrage d’urne des sondages …
    L’important c’est de gagner.La main de Maradona celle de Thierry Henry…le coup de boule de Zidane……..
    Pas pour moi , merci , vraiment sans façon.

  • maxim

    là,je suis d’accord avec Yohan ..

    nous avions le complexe du Français looser,à part quelques bons comme Anquetil ( qui n’a jamais été champion du monde par sa faute !) Prost….Hinault….Bobet ..Cerdan…..Leeb……et puis c’est à peu près tout,je laisse les footeux de côté ( sport spectacle )

    et à part ça ? quelques vedettes nationales capricieuses qui se prenaient une branlée aux finales ou aux JO avec les fausse excuses,un peu comme l’Eurovision dans un autre genre où la  » merveille du moment  » se retrouve larguée au vestiaire !

    et puis on découvre enfin que nous avons des  » tueurs nés  » en sport,parce que pour gagner,il faut se surpasser,se faire mal,laisser les bons sentiments de côté,être un sérial killer !

    laisser son costard de petit Franchouillard bien gentil avec son marcel,ses pinces à vélo,béret et baguette ! quitter à jamais cette image que tout le monde a de nous !

    c’est une question de fierté,de mental,de mise en condition physique sans s’économiser,comme pour un combat où il n’est pas question d’être le mort !

  • ranta

    Ah, il y a beaucoup à dire. Le sport c’est avant tout un dépassement de soi, d’être capable d’aller chercher ses limites, tant physiques, que techniques et psychologiques : voilà les trois ingrédients majeurs, et quelque soit le niveau auquel on pratique. Il est donc bien évident qu’il n’y a pas de réussite sans un esprit de tueur MAIS le « à tout prix » est condamnable.

    C’est le « à tout prix » qui pose problèmes. Le sport est devenu, pour les plus populaires, un vecteur de promotion sociale et tout miser dessus amène à accepter le dopage, la tricherie. regardez bien : dès que la télé commence à s’intéresser à un sport c’est l’assurance qu’il deviendra très vite pourri : on le savait pour le foot et le cyclisme mais le rugby suit le même chemin. En réalité ce n’est QUE le regard des médias qui mettent en scène les « champions, les ex ou éternels espoirs » qui intéresse artificiellemnt le…, le quoi d’ailleurs ? : le spectateur, téléspectateur de circonstance : dans le cas de Grange la France entière ne le connaissait pas et n’en avait rien à cirer à part ceux qui sont dans le milieu, qu’il gagne ou perte cela n’avait de l’importance que dans son monde, grâce au média le moindre des imbéciles qui n’a jamais vu une paire de ski que de loin va commenter sa ou sa non performance.

  • snoopy86

    Mais enfin qu’est-ce qui vous permet de penser qu’un Grange, qu’un Lemaître, que nos nageurs, nos athlétes, nos handballeurs sont des tricheurs ou des dopés ?

    Oseriez-vous dire la même chose d’un major de l’agreg ou d’une médaille Field ?

    Passé l’épisode calamiteux des gogol-footeux la France a vécu une année sportive exceptionnelle avec des garçons et des filles dont la simplicité, la fraîcheur et l’esprit sportif semblent exemplaires.

    En quoi serait-il honteux de vouloir être le meilleur, de vouloir gagner ? Le fait d’essayer de sortir du rang, de la médiocrité générale ?

    L’esprit de compétition donne beaucoup plus souvent le meilleur que le pire, nos sportifs enfin le redécouvrent et c’est tant mieux ..

    • ranta

      Mais rien ne le permet mais disons plus simplement que lorsque tu as un footballeur épais comme une planche à repasser qui signe à l’étranger et que six mis plus tard il a 5 km de muscle en plus en ben tu sais que ça vient pas le muscu. La même chose pour le rugby. On en vient à regretter le bon vieux temps des amphétamines.

      • ranta

        Et je te dirai même que perso je m’en fout que les mecs se dopent dès qu’ils sont adultes pour pouvoir décider, en revanche ça me gêne terriblement de savoir que pour les meilleurs mômes ce chemin est quasi obligatoire.

    • Léon

      Je ne dis pas que tous ces gens sont dopés, je n’en sais rien. Juste que la gagne ne fait pas partie de mes valeurs. Vouloir être le meilleur, pour moi, a effectivement quelque chose de suspect et de terriblement infantile. Au mieux c’est juste un moyen de détourner un agressivité naturelle vers des buts pas trop dangereux socialement parlant. Une manière inoffensive (?) de régler des problèmes de zizis. La guerre de tous contre tous n’est que la traduction du modèle libéral, régressif et terriblement destructeur. Il y a une phrase du Pr Jacquard là-dessus, je vais essayer de la retrouver.
      Chercher à se dépasser soi-même, c’est différent. C’est un combat contre soi.

      • Léon

        « enlisé dans sa compromission délibérée avec l’argent (…), l’olympisme participe aujourd’hui à l’enfermement de notre société dans une culture de la lutte, de la lutte de chacun contre tous (…) Ce dont l’humanité a le plus besoin, ce sont de véritables rencontres, celles qui permettent à chacun de s’ouvrir à l’autre, celles qui font apparaître dans un ensemble d’être humains une réalité plus riche que l’addition de ses éléments. »
        Albert Jacquard. Genéticien.
        (Ce n’est pas celle-là que je cherchais mais tant pis.)

        • Léon

          Une autre :
          « Si un jour, on propose à Jacquard de faire une course avec Carl Lewis, Lewis gagnera probablement, mais jamais Albert Jacquard n’aura aussi bien couru ! Cela c’est l’émulation. La compétition, c’est si Jacquard fait un croc-en-jambe à Lewis pour gagner quand même… Le sport c’est très beau, mais la compétition tue le sport.
          L’émulation, c’est se battre contre soi-même grâce à l’autre tandis que la compétition, c’est gagner à tout prix. Notre société nous dit qu’il faut être compétitif donc passer avant l’autre, ce qui tue les échanges et l’interaction. Elle nous dit de détruire l’autre, or l’autre est la source.
          Une vie axée sur la compétition est une vie destinée a être détruite… Il ne faut pas enseigner cela aux enfants. Surtout pas ! Il faut leur apprendre a être intelligents comme eux-mêmes et pas comme quelqu’un d’autre. Il faut leur enseigner à construire leur bonheur.

          • COLRE

            Encore lui…
            « Ce culte de la compétition inculqué dès le plus jeune âge … Etre meilleur que l’autre, à tout prix, comme ces athlètes qui sourient sur le podium alors que le quatrième pleure en coulisses. Mais quelle stupidité, quelle misère, quel désastre ! Alors qu’il s’agit d’être meilleur que soi-même »

            ou

            « L’objectif affiché -de la société actuelle- est de devenir un « gagnant », comme si un gagnant n’était pas, par définition, un producteur de perdants. En nous présentant cette attitude de combat permanent de chacun contre les autres, comme une conséquence nécessaire de la « lutte pour la vie », les économistes ont enfermé les hommes d’aujourd’hui dans une logique aboutissant à l’échec final de tous »

          • snoopy86

            Albert Jacquard 😆 😆

            Et de Stéphane Hessel vous n’en auriez pas ?

        • COLRE

          Quelle coïncidence, votre citation de Jacquard ❗ j’étais à l’instant en train de chercher la référence d’une vague citation, et je venais de tomber sur ces deux-là (et qques autres)…
          Rigolo… 8)

  • Sandro

    Tout cela n’est pas très juste. Cela ne s’applique qu’aux sports « télégéniques », ou bien ceux que les médias ont décidé de retransmettre (et pourquoi, d’ailleurs?).
    Parce qu’avec Alain Prost, 4 fois champion du monde de F1, on n’avait pas attendu Grange pour savoir ce que cela veut dire que gagner en France. Mais on n’a retenu que Senna, par son génie destructeur, fou, semi-mystique brillant aux méthodes de salopard et surtout sa fin tragique. En Rallye, qui se souvient des 2 titres de Didier Auriol? Et méme aujourd’hui, Sebastien Loeb est champion du monde depuis 6 ans consécutivement, dans la quasi indifférence générale (les médias aux ordres du politiquement correct ont choisi de ne plus retransmettre le rallye, car ça peut donner des idées aux éxcités des villages, vu que les voitures semblent proches des voitures de série et les routes sont celles de tous les jours…)

    Bref, je ne vois pas en quoi il y aurait une nouvelle culture de la gagne en France qui n’aurait pas existé avant( y compris en ski, cf. Luc Alphan). Il y a toujours eu des gens qui maitrisaient leur sujet au plan mondial, mais dont on a décidé de ne pas parler, car leur sport n’entrait pas dans les canons télévisuels façonnés à l’anglo saxone, avec coupures de pub pour Pepsi-Cola.

    • snoopy86

      Salut Sandro …

      Parler de la  » la quasi-indifférence générale  » à propos de Loeb montre bien que tu ne regardes pas beaucoup la télé et la pub 😆

      Et ta nostalgie de la sierra-cosworth et de « Vincent » Auriol a quelque chose d’émouvant. Du coup Maxim va rappliquer …

  • Sandro

    Salut, Snoopy,
    Revendique pleinement la nostalgie de la Sierra Cosworth, qui m’a offert bien des émotions aujourd’hui censurées.
    Mais reconnais que le rallye est sous-exploité télévisuellement.
    On échangerait bien deux barils de patinage artistique, de rugby (sans parler du foot, évidemment) contre quelques spéciales en direct…

  • Sandro

    Snoopy
    Dernière chose: tu confonds Vincent Auriol, le bouffon du Dakar (bon motard, dents ultra-brite mais piètre pilote auto)avec le grand DIDIER Auriol,le roi des arabesques sur goudron, 4 fois champion de France des Rallyes et 2 fois Champion du Monde (dont une fois déclassé sur tapis vert, mais bon…).
    Ai eu la chance de monter avec lui pour une spéciale, n’ai pas oublié la leçon…
    Depuis, je suis devenu taxi de nuit, de rage…

    • snoopy86

      C’était délibéré, je t’ai eu et tu t’es planté 😆

      Le bouffon insupportable c’était Hubert
      Vincent n’était que président de la République ( de moins en moins une référence 😆 )

      • Sandro

        Vincent Auriol courrait avec Dalladier comme co-pilote, sur Hispano-Suza. ( groupe sanguin inconnu, c’était avant la grande boucherie). Un petit jeune ( Edgar Faure) était Commissaire et prenait les temps.

  • snoopy86

    Pour ceux qui ont un doute sur le sport de haut niveau comme formidable école de la vie, je recommande l’interview de Stéphane Diagana qui passe aujourd’hui en boucle sur toutes les chaînes de sport et d’info …

    • D. Furtif

      Ahhhh il faut bien t’accorder quelque chose…
      Ce garçon Diagana est admirable estimable et de bon conseil et selon Furtive il est beau comme un Dieu

  • yohan

    Sandro et les autres
    J’arrive tardivement sur le fil, journée de boulot chargée…
    Mon propos était d’expliquer la différence entre favori et outsider et notamment s’agissant des sports où seuls tes jambes, ton souffle et ta lucidité permettent de concrétiser tes rêves de victoire.
    Donc je préfère classer Prost et Loeb dans une autre catégorie de victoires, sans leur enlever leurs mérites pour autant. Ce qu’à fait Grange, peu de français l’ont réussi avec un statut de favori. Tel est l’objet de cet article. On n’est pas obligé d’adhérer.
    Perso, quand je regarde une compétition, j’aime bien voir mon poulain gagner. C’est comme ça, je ne changerai pas. Quand je jouais au foot, c’était pour gagner, pas pour finir 2ème. Celui qui regardera le crunch demain, je doute qu’il ait envie de voir la France perdre. hein ! :mrgreen:
    En fait, le seul moment où j’ai souhaité la défaite des français, c’était au 3ème match de l’EDF contre l’Afrique du Sud après leur mamentable grève. Là oui, pour la seule fois, j’ai souhaité leur défaite. Sinon, je m’interroge sur la position typiquement « de gauche » 😆 de Léon, Furtif. Pour moi, il n’y a que ceux qui ne sont pas passionnés par le sport qui peuvent tenir ce genre de discours.
    Par ailleurs, le couplet sur « tous dopés » est caricatural. Je ne me vois pas soutenir un sortif que je crois dopé, raison pour laquelle, je ne regarde plus le cyclisme. Une victoire française au tour me ferait ni chaud ni froid

  • yohan

    Quant au « gagner à tout prix », là je suis bien d’accord avec les commentaires, car on sait que ce que ça peut donner comme dérives. La victoire d’un gars comme Diagana, qui reste une référence en matière de sport propre, là oui, même une 3ème place de Diagana vaut selon moi une victoire, vu le nombre de dopés en athlé.

  • Lapa

    C’est la vision médiatique du sport qui écrase votre vision d’icelui. je ne connais pas de vainqueur qui n’apprécie pas les adversaire contre qui il s’est mesuré et lui ont permi de prendre le meilleur sur lui même pour gagner un défi. La transcription médiatique du sport fait qu’on ne glorifie que le vainqueur mais la mentalité de celui-ci est souvent moins mesquine et chauvine que celle des reporters sportifs ou des supporters.
    Pour avoir du beau jeu, il faut être deux a bien jouer. Il n’existe pas de champion sans adversaire de valeur. Croire qu’il suffit s’écraser les autres et de se doper, conditions nécessaires pour une victoire, me semble exagéré. La competition ne confine pas tant que ça a l’individualisme ou a la guerre, contrairement a ce que raconte les médias.

    Je fais du sport et il ne me viendrai pas a l’idée de ne pas me confronter a d’autres équipes dans une compétition, amicale certes, mais une compétition quand même. Le dépassement de soi, quand on n’est confronté à rien, c’est un peu un voeux pieu.

    • yohan

      Exact Lapa.
      D’ailleurs, il suffit de regarder les perdants venant appplaudir chaleureusement Grange après sa victoire. Il y a un bon état d’esprit dans beaucoup d’autres sports que ceux qui occupent habituellement nos espaces médiatiques. Les valeurs véhiculées par le sport restent d’actualité, même si elles ont été souillées par des sports comme le foot notamment. Les sportifs peuvent être aussi heureux de la victoire d’un adversaire, s’ils le jugent méritant. La vision d’un monde du sport totalement vérolé par le fric et la dope vient des sports scandaleusement débauchés honteusement par les médias et le fric. J’ai plus de plaisir aujourd’hui à suivre une compétition de biathlon qu’un match de foot de champion league.

    • D. Furtif

      Judicieux commentaire Lapa
      Il vient s’opposer à l’ideologie  » mesquine et chauvine » comme tu le dis .
      J’y reviens cette accumulation de Nous m’a choqué.Je ne vois pas ce que le sportif aurait de plus (ou de moins aussi) pour être cité en exemple.C’est cette tendance contemporaine à se trouver des modèles, des guides des héros qui m’exaspère. Elle est une invite à renoncer pour la plus grande masse à faire l’effort d’éducation, de formation et d’exigence morale.

      Tigana dont on parlait plus haut répond présent sur chacun de ces tableaux , mais les sportifs ne sont pas les seuls et ne remplissent aucun critère qui les différencie d’un père de famille allant à son travail quotidien au plan de la valeur.

      • snoopy86

        Furtif

        Toi qui es passionné d’histoire grecque ou romaine, dis nous donc si leurs champions n’étaient pas des héros.

        • D. Furtif

          Ils n’étaient souvent que des mercenaires mis là pour illustrer leurs commanditaires/sponsors…Ils étaient bien sûr encensés par ce qui tenait lieu de media people à l’époque. Les romains étaient moins hypocrites avec leurs gladiateurs.

          La notoriété frimeuse n’est pas une invention de notre époque, la Grèce antique avait aussi ses Steevy Boulay.

          C’est toi qui en a parlé j’avais évité de le faire…
          Mais l’éducation physique n’a pas grand chose à voir avec le sport et encore moins avec le sport spectacle.La victoire d’une équipe française ne me fait pas plus frémir que celle d’une chanteuse à l’Eurovision

          Tu t’obstines et tu t’enfonces , je maintiens que le sportif n’est en rien une voie à suivre ou un modèle…tu peux dénigrer tant que tu veux, tu n’y changeras rien.

  • Causette

    Bonsoir Yohan bonsoir à tous

    Je connais deux personnes sportives qui sont allées jusqu’à un certain degré de compétition. A cette époque, années 80, elles avaient 12 / 14 ans quand elles ont été repérées par des « selectionneurs ». A l’heure actuelle il me semble que c’est bien plus tôt, 6 / 7 ans, trop jeunes à mon avis. Ces deux sportifs que j’ai connu ont laissé tomber la compétition, pour un ce sont les parents qui ont stoppé net, et pour l’autre plus de sorties, plus de loisirs, plus de copains ni copines tout pour la compétition il en a eu marre… et puis déjà certains personnels médicals tournaient dans le secteur.
    Personnellement j’exerce le sport, marche, vélo, tir, tennis, comme un passe-temps, un amusement, une façon aussi de rencontrer des gens mais surtout pas comme une compétition pour gagner mais plutôt par curiosité, pour découvrir de nouvelles techniques.

    Quelqu’une m’avait offert cette citation de Octavio Paz, je vous l’offre à mon tour

    « À l’époque du travail de masse, des chants de masse, des plaisirs de masse, l’homme est plus seul que jamais. L’homme moderne ne s’implique dans rien de ce qu’il fait. Une part de lui-même, la plus profonde, reste toujours en alerte. Au siècle de l’action, l’homme s’épie. Le travail, unique dieu moderne, a cessé d’être créateur. Le travail sans fin correspond à la vie sans finalité de la société moderne. Et la solitude qu’il engendre, solitude surpeuplée des hôtels, bureaux, ateliers et cinés, n’est pas une épreuve qui aiguise l’âme, ni un nécessaire purgatoire. C’est une condamnation totale, miroir d’un monde sans issue. » Octavio Paz, Le labyrinthe de la solitude, 1950

  • snoopy86

    Je relisais les critiques de Colre, Furtif et Léon et les citations de Jacquard. Ce sont les mêmes qui critiquent le sport de compétition qui refusent toute forme de selection avec le succés que l’on sait …

    Jacquard n’a jamais fait de sport, et ce n’est pas une critique à l’égard de son physique de nain disgrâcié, mais j’imagine aisément comment la critique des forts en gym provient de son amertume.

    Il est ridicule de dire que la compétition c’est pas gagner « à tout prix » . La compétition c’est sortir le meilleur de soi-même en se comparant aux autres.

    Oui, il y a des liens entre les vertus sportives et les vertus guerrières, et il y en a toujours eu depuis l’antiquité. Faut-il dire pour autant que ce ne sont pas des vertus et promouvoir les valeurs des esclaves ?

    Le sport permet précisément que le guerrier qui somnole plus ou moins en chacun de nous s’exprime autrement que dans la rue ou sur les champs de bataille.

    Et les gens qui ont toujours le mot « fraternité » à la bouche devraient s’avoir qu’elle ne s’exprime nulle part mieux que dans les sports collectifs et leurs vestiaires.

    • COLRE

      « Jacquard n’a jamais fait de sport, et ce n’est pas une critique à l’égard de son physique de nain disgrâcié, mais j’imagine aisément comment la critique des forts en gym provient de son amertume »

      Comment peut-on toujours se surpasser à conjuguer la bassesse de sentiment et la vulgarité de l’expression ?! 😯 😯
      Les bras m’en tombent…
      Je vous laisse.

      • Léon

        Si on était méchants, Colre, on pourrait retourner le compliment: quelque chose sur ce qui provoquerait chez Snoopy la critique d’Albert Jacquard. Une certain amertume ? 😆
        Mais nous on n’est pas comme ça hein, Colre ? :mrgreen:

        • snoopy86

          Mais Snoopy lui, a fait beaucoup de sport 😆

          Et si vous retourniez le compliment, ce dont Colre s’est toujours privée, toujours avec beaucoup de classe, Snoopy s’en battrait l’oeil 😆

          • D. Furtif

            Il faut absolument que quelqu’un se dévoue et lui dise qu’il est le plus grand le plus beau et le plus fort……..

            • snoopy86

              Je n’ai jamais pensé cela Fufu, bien au contraire, mais franchement aller s’engueuler pour un nain de jardin ça ne me semble pas trés sérieux :mrgreen:

  • snoopy86

    Une dernière chose, et j’ai la flemme de retrouver la citation exacte ( je crois que c’est de Giraudoux ) :

    « Faîtes défiler les vieux d’un pays et vous verrez l’état de ses sports »

  • yohan

    Ma femme dit souvent : comprend pas qu’on puisse courir derrière un ballon
    je lui réponds :
    « comprends pas qu’on puisser sprinter pour un bout de tissu en solde » :mrgreen:

  • yohan

    Quand je vois qu’on encense un glandu comme Patdu 49 sur Avox, qui fait aujourd’hui 100% de commentaires positifs (je n’irai pas jusqu’à lui faire plaisir d’y mettre mon vote forcément négatif), je me dis qu’il y a un renversement des valeurs assez inquiétant. Je ne sais pas quelle société on nous prépare, mais il va falloir prendre le casque lourd pour s’armer contre les dégats collatéraux de la connerie humaine. 👿

    • snoopy86

      Un mec qu’est passé « par plus de 40 entreprises » et qu’aucune n’a voulu garder, ce doit être un bon 😆

  • Léon

    Snoopy, il y a, ô combien d’autre vertus que les vertus guerrières, et autrement plus intéressantes ! Vous devenez drôle avec la « promotion des valeurs des esclaves ». Je serais très intéressé à vous voir développer et préciser ce que sont selon vous ces « valeurs d’esclaves ». Celles des sous-hommes peut-être, le contraire de celles de la race des seigneurs ?
    Mais je trouve marrant que vous fassiez le parallèle entre la critique du sport de compétition et la critique de la sélection.
    Il faut toujours faire attention au(x) critère(s) que l’on prend pour la ou les sélections. Parce que des fois on se retrouve du côté des perdants alors qu’on ne s’y attendait pas…

    Quand je pense à tous ces génies qui sont morts seuls, dans la misère ou la simplicité.
    Vous espérez vous mesurer au Professeur Jacquard, Snoopy ? Un test de QI par exemple ? Pensez-vous que vous auriez une chance ?…
    Personnellement je ne m’y risquerais pas… J’ai rarement rencontré personnalité plus lumineuse, intelligente dans tous les sens du terme. Oh, c’est sûr il a un gros défaut à vos yeux, c’est d’être très à gauche et très critique des valeurs du capitalisme. Mais faudra vous y faire, cela ne suffit pas à rendre les gens idiots…

    • snoopy86

      Si c’est pour mourir dans la misère ou la simplicité, autant ne pas être un génie 😆

      Et ne vous inquiétez pas pour mon QI 😆

  • yohan

    Aucune ? La seule qui a bien voulu le garder, c’est Popol emploi. 😆

  • snoopy86

    @ Léon

    Je n’ai aucun goût pour la dissertation philosophique même si j’ai autrefois donné avec de francs succés …

    Relisez Nietzsche il l’a exprimé beaucoup mieux que moi. Vous y trouverez aussi des citations sur la morale judéo-chrétienne, l’égalitarisme et le socialisme qui valent bien Albert Jacquard et Stéphane Hessel 😆

  • Léon

    Ô, Nietzsche, on lui fait dire tout et n’importe quoi…

    • D. Furtif

      Passionnant

      Quelles sont donc les valeurs des esclaves qui ne seraient que ridicules?

      J’aimerais bien voir ça

      je donne la citation

      ______ Faut-il dire pour autant que ce ne sont pas des vertus et promouvoir les valeurs des esclaves ?

      En passant , non la supériorité physique n’est pas une vertu ….le croire rassure ceux qui en abusent….Ce fut le rôle des curés au Moyen âge de diffuser cette idée ridicule

      En même temps je ne vais pas discuter toute la nuit avec un gars qui a bien le droit de penser le contraire…Mais pour convaincre il repassera.

      • D. Furtif

        Je ne sais plus qui a parlé de Churchill en premier mais la citation sur le sport est
        À la question : comment faites vous pour avoir une forme aussi éblouissante la réponse directe a été

        ____ « No sport »

        un autre personnage assez peu contestable Neil Armstrong ou John Glenn expliquait que
         » Comme nous sommes dotés d’un nombre fini de battements de coeur , il n’est pas question que j’aille raccourcir mon espérance de vie à de telles absurdités »

        J’accorde à qui le demandera que les deux sont des bêtes sur le plan physique .

  • Léon

    C’est sûr que Jacquard doit énerver Snoopy . Extrait choisi
    A deux reprises , j’ai donc défilé avec ma promo sur les Champs-elysées. Je me souviens d’avoir éprouvé une certaine gêne car j’avais lu la remarque d’Einstein : « pour marcher au pas le cerveau est superflu, la moelle épinière suffit. »
    :mrgreen: :mrgreen:
    Non, non, c’est pas moi c’est Jacquard, rangez votre flingue ! 😆 😆

    • snoopy86

      Ce fut bien le rôle des curés de tenter de limiter le rôle des guerriers 😆

      Chaque époque a ses curés, Albert Jacquard en est un … parmi d’autres 😆

      • snoopy86

        Pardon,

        Saint Albert Jacquard …

      • Léon

        C’est certainement ce qu’ils ont fait de mieux, ces curés …

        • D. Furtif

          Oh là c’est bien joli cette histoire de Curés pacificateurs ou de curés pacifistes Pffff
          C’est le résultat d’une bonne campagne de com rien de plus.
          Attention ce n’est pas faux, ce serait trop facile
          Mais il y a assurément bien plus de curés qui ont poussé à la guerre dans l’histoire que de curés pacifistes…

          Attendez je vais chercher la citation exacte

          L’histoire nous apprend que sinistrement l’Eglise suscita moins de martyrs que de bourreaux
          Henri Guillemin 1982 « L’affaire Jésus »

  • snoopy86

    oups…

    colre et le tricocycliste …

  • snoopy86

    Au passage, je vous recommande a href= »http://www.clubdelhorloge.fr/lyssenko_1990jacquard.php » rel= »nofollow »le prix Lyssenko de Jacquard/a

    De droite, donc par définition peu argumenté 😆

  • hks

    Lorsque Newton voit tomber une pomme, il élabore la théorie de la gravitation. Imaginons le Pr. Jacquard dans la même situation : il soutiendrait que la pomme n’est pas tombée, et se gausserait ensuite de la crédulité des gens qui voient tomber la pomme, avant de condamner sévèrement l' »idéologie de la gravitation ».(club de l’Horloge dixit)

    Mais lorsque Gobineau ou Chamberlain ou Vacher de Lapouge voient des races ils élaborent la théorie de la race .
    La différence entre Newton et Gobineau est que là ou trois siècles après il y a encore des pommes qui identiquement tombent ,il n’ y a toujours de races que pour ceux qui veulent bien les imaginer ou pire les produire .
    On espère Le club de l’ horloge au prochain salon de l’agriculture .

  • Causette

    Depuis 2002, il y a de moins en moins d’audience pour les spectacles de compétition dans le bocal. Bien sûr les affaires de dopages révélées dans pratiquement tous les sports ont commencé à ouvrir les esprits de quelques-uns. En plus, doucement mais sûrement, de plus en plus de gens ne se contentent plus du pain sec et des jeux truqués. Et ça c’est une méga bonne nouvelle.

    Raffaele Guariniello, juge turinois, a enquêté sur le dopage dans le football italien en 1998. Infarctus, cancer, leucénie, maladie de Gehrig, les veuves des footballeurs lui ont raconté l’histoire des souffrances oubliées et les étranges soins administrés aux joueurs par des médecins des clubs sportifs.
    On irait plus vite à faire la liste des compétiteurs qui ne se dopent pas. C’est vrai que l’argent est un facteur déterminant.

  • Léon

    Ce prix Lyssenko decerné à Jacquard est juste une infamie très argumentée (c’est en cela que c’est intéressant…) de la droite la plus abjecte qui soit.
    A la place de Jacquard je considérerais ce prix comme la plus belle de mes décorations.
    Pour prétendre critiquer les thèses de Jacquard, ce méprisable Club de l’Horloge ne fait qu’emprunter les thèses racistes d’un Gobineau ou Alexis Carel. Selon eux, figurez-vous, que l’intelligence est héréditaire…

    • snoopy86

      Renseignez vous sur Alexis Carrel

      Certes il a ses théses eugénistes, qu’épousait entre autres Saint Salvador Allende, mais son apport à la science est infiniment plus conséquent que celui d’Albert Jacquard 😆

      Arrêtez donc un peu de faire dans le tricocyclisme…

      je veux bien vous aider, dans le rôle du méchant, pour le buzz, mais montrez quand même que vous avez l’esprit plus large que les crétins de « l’autre site » 😆

      • Léon

        Personne ne vous a jamais rien demandé en ce qui concerne le « rôle du méchant ». Nous apprécions la sincérité, pas les jeux de rôles. Et la « largeur » ou la « largesse » de mon esprit n’ira jamais jusqu’à approuver des thèses abjectes utilisées en particulier pour justifier l’extermination « de races inférieures ». J’ai mes limites, désolé.( Pour Carrel, je me suis trompé, ce n’est pas à lui que je pensais. Je ne retrouve pas le nom)

      • D. Furtif

        « Arrêtez donc un peu de faire dans le tricocyclisme…

        je veux bien vous aider, dans le rôle du méchant, pour le buzz, mais montrez quand même que vous avez l’esprit plus large que les crétins de « l’autre site » 😆  »

        Qu’est-ceque c’est que cette infamie…
        Je veux bien vous aider pour le buzzz

        Il faut arrêter tout de suite Snoopy et immédiatement même

        Vos thèses racistes n’amusent que vous encore une fois vous montrez que vous n’êtes capable que de vous amuser tout seul dans une autocontemplation qui seule vous convient n’ayant que du mépris pour tous ceux qui ne vous ressemblent pas

        • snoopy86

          Mes théses racistes ? Sur les nains de jardin ?

        • D. Furtif

          Pour ma part mes limites sont celles d’une courtoisie dont vous n’avez rien à faire…

          « Mais prétendre nous aider pour faire du Buzzz »

          Vous avez montré les limites de vos interventions sur ce blog …
          Elles sont circonscrites dans votre seule autocontemplation…
          Ce n’est pas une attitude déraisonnable quand on s’en donne les moyens …..soi même…Mais nous ne sommes pas là pour assurer votre claque ni vous passer les plats ….

          Le Buzzzz !!!!!!!!!! on dirait du Calito ça ne va vraiment pas plus loin…

  • Léon

    Tiens j’ai regardé ce que sont devenus les enfants d’Albert Einstein. Ben, c’est pas probant…

  • hks

    Alexis Carell

    Sur l’ideologie

    « substituer des concepts scientifiques de la vie aux anciennes idéologies ; développer harmonieusement dans chaque individu toutes ses potentialités héréditaires ; supprimer les classes sociales et les remplacer par des classes biologiques, la biocratie au lieu de la démocratie ; rendre les hommes aptes à se conduire rationnellement : la fraternité, la loi de l’amour ; le but de la vie n’est pas le profit
    (l’ homme cet inconnu page 235)1936

    « Pourquoi la société ne disposerait-elle pas des criminels et des aliénés d’une façon plus économique? […] Peut-être faudrait-il supprimer les prisons. Elles pourraient être remplacées par des institutions plus petites et moins coûteuses. Le conditionnement des criminels les moins dangereux par le fouet, ou par quelque autre moyen plus scientifique, suivi d’un court séjour à l’hôpital, suffirait probablement à assurer l’ordre.

    Quant aux autres, ceux qui ont tué, qui ont volé à main armée, qui ont enlevé des enfants, qui ont dépouillé les pauvres, qui ont gravement trompé la confiance du public, un établissement euthanasique, pourvu de gaz appropriés, permettrait d’en disposer de façon humaine et économique. »l’ L’homme cet inconnu

     » Il est nécessaire de faire un choix parmi la foule des hommes civilisés. Nous savons que la sélection naturelle n’a pas joué son rôle depuis longtemps. Que beaucoup d’individusinférieurs ont été conservés grâce aux efforts de l’hygiène et de la médecine. Que leur multiplication a été nuisible à la race « , explique Alexis Carrel dans son ouvrage publié en 1935 (chapitre VII : Le choix des individus, les classes biologiques et sociales). L’homme cet inconnu
    ………………………………………….

    Sur les choix politiques

    l’appartenance d’Alexis Carrel au Parti populaire français, pro-nazi, pendant la période de Vichy, a été complètement passée sous silence par certains ouvrages
    http://www.monde-diplomatique.fr/1998/06/TORT/10609
    ……………………………………

    sur l’ apport scientifique

    Enfin, en octobre 1996, Le Quotidien du Médecin porte le coup de grâce :  » Lyon : Alexis Carrel fut-il un mystificateur ?  » Le journal spécialisé expose les résultats d’une recherche concernant cette fois les mérites du chirurgien Carrel :  » Il faut s’interroger désormais, si l’on en croit l’historien Claude Vanderpooten (Paris) sur les fondements mêmes de la notoriété mondiale de Carrel dès l’aube du siècle.  » Ce chercheur soutient en effet, à partir de la consultation des archives, que la technique de suture des vaisseaux qui fit la gloire d’Alexis Carrel en 1902 et fut couronnée ensuite par le Prix Nobel, avait été mise au point six ans plus tôt par le chirurgien lyonnais Jaboulay, dont une communication avait paru le 19 avril 1896 dans le périodique Lyon Médical.  » Les zones d’ombre du personnage restent nombreuses « , conclut Le Quotidien du Médecin. http://www.angelfire.com/biz2/rlf69/CR/carrel.html

  • hks

    De la même chapelle
    et puis ça répond à l’article

    le naturisme ( enfin un certain naturisme )
    l’écologie version extrême droite .

    http://www.theapricity.com/forum/archive/index.php/t-2988.html

    conclusion de l’article

    Il nous semble au contraire que c’est tout de suite et sans tarder que la tâche de cette Réforme fondamentale doit être entreprise …. Ou la Civilisation changera son orientation, ou la race blanche d’abord disparaîtra. D’immenses événements se préparent, annonciateurs de cette confrontation des Jaunes et des Blancs ; où ceux-ci vaincront difficilement, où de toute façon, ce serait la fin de notre ère culturelle « .

    Attention: l’entremêlement insidieux du biologique et du culturel c’est du venin .

  • AGNNP

    Désolé Furtif, je devais faire silence, mais là ( j’aurais pas du lire ce fil)
    Concenant l’eugénisme et la  » confiscation » dès le début des observations, travaux de Charles Darwin, Snoop, je ne peut que te recommander de lire les ouvrages de Patrick Tort, dont un des dernier  » l’effet Darwin ».

    Tiens snoop, je vis te parler un language et de chose que tu dois connaitre = au  » drill », je parle du vrai  » drill »… quand la loi de la nature tu la prends en peine tronche, brute.. etc, alors c’est qui qui  » ressort » et se « révèle » ? je te parle quand cela n’est pas  » biaisé » par les armes et autre (cela peut être end’autres terrain de rethorique)… et bien c’est souvent « les cul de patte » qui se révèle et se trouve le plus adapté! celui que les « plus forts » les « winners » d’avant se foutait de lea gueule, alors, si toi et Maxim êtes vraiment allé au drill, vous devriez le savoir non ? et combien de  » winner » de « plus fort » on été sauvé dans ces circoncance par les  » cul de pattes » ?

    En plus sur ce terrain intellos et grosse brutes se rejoignent si on dégomme les préjugé et les  » fausse-vértité » etc…

    c’est con hein ? le darwinisme mal compris, le super champion de Sporrrrrt, serait peut être resté a l’état de fausse coch si une autre fausse couche potentiele ne l’avais pas sauvé et fait naitre!

    Je pense, malgré le coté indigeste et roboratif des ouvrage de P Tort, que du va vite t’intruire et t’édifier sur ces  » cultures de la gagne » « de la loi du plus fort » et autre gnagnateries issues de la confiscation Darwinnenne dont l’abomninable « Darwinisme social » socle au thèses fumeuses d’allumés du bocal! ou de manipulateurs.

    C’est « un comble » Darwin lui-même n’a eu de cesse de combatre cela! conjuration des imbéciles, encore! ( m’ouais, ces truc me mettent en colère)

    Tiens, P Tort fait un sort a Carrel, et crois moi, si tu lis ses ouvrages, c’est très documenté et scientifiquement référencé dans ses travaux ( et du coups très roboratifs), donc l’article que je te met en liens, n’est en rien de ces « crottes » d’opinions que l’on peut lire, helas, par tombereaux chaque jours.
    http://www.monde-diplomatique.fr/1998/06/TORT/10609

    Comme quoi on peut sincère et droit sans ses bottes sur un socle FAUX et foireux ( Perso, je consdère qu’on est tous dans le même sac a ce niveau)

    Pour l’histoire de Allende, longtemps j’ai cru a cette version, en fait c’est encore une déformation recupération de sa these ou il cite ce que tu décrit, en fait Allende dans sa these faisait le même detricotage que P Tort… B
    et je cute hks =  » Attention: l’entremêlement insidieux du biologique et du culturel c’est du venin .  » Farpaitement ! :mrgreen:

    • D. Furtif

      Bonjour AGNNP si tu es aussi matinal qu’Asinus , il faut lui tenir compagnie au bar. Ça fait des mois qu’il boit son café seul avant d’aller au turbin…

    • maxim

      mais bien sûr que je suis allé au Drill ,j’ai fait mes classes au 11eme choc ( c’est pas 6 mois à Balard chez les gonfleurs d’hélices ! )puis revenu de deux ans de campagne en AFN au 1er Commando du GM du 11eme bpc,puis différents stages à la citadelle de Collioures où l’on entraînait les reservistes, puis j’ai intégré le CI5 d’Aspretto au centre d’instruction de nageurs de combat .

      et j’en ai tiré cette philosophie de la conservation de la forme physique à tout âge,du dépassement de soi,du geste gratuit qui peut sauver autrui,de l’esprit de sacrifice si une circonstance extraordinaire l’exigeait !

      ça fait peut être ringard ou facho,je m’en fous ! j’ai vécu comme beaucoup de mes camarades des moments intenses avec le risque de mourir à n’importe quel instant,ça peut prêter à sourire pour ceux qui ne connaitront jamais ça,mais tant pis ! il faut savoir vivre intensément parfois,ça permet d’apprécier au mieux la vie,et d’en connaitre le prix ! et si j’avais vingt ans,je recommencerai la même chose !

  • Asinus

    yep  » le nain disgracieux » vous me pardonnerez ma triviale comparaison faute de connaissance livresque
    je vous livre l’experience .Au peloton d’eleves s-off de la 74/06
    yavait deux corps débiles chetifs malingres
    mais vu que c’etait une classe deficitaire ils nous on gardé moi et quasimodo yep le poteau la nature l’avais pas gaté un lointain cousinage simiesque faisait que j avais l’air d’un adonis a coté. Vous dire
    l’enfer competitif qu ont eté pour nous et surtout lui les 6 mois de peloton les injures les menaces les brimades quand son retard nous valait des punitions son pieu au plus mauvais endroit de la chambrée moqué tous les jour par des coqs a cretes rouges d’ 1m80 de muscle moi je me disait heureusement il est con il realise pas quasimodo le nain pis 8 mois plus tard parmis d’autre on c’est retrouvé au liban coincé dans un  » incident » entre les potes kaateb  » de snoopy’ et les bien frappés du Amal ben les heros d1m80et votre serviteur z’ont fait ce que dame nature commande en cas pareil z’ont finit nez dans poussiere en priant pour passer a autre chose le seul truc dont je me souvient c’est le difforme le nain le quasimodo aux yeux globuleux debout lui dans le trappon du vab derriere sa aa52 envoyant des rafales et nous commentant le debat exterieur!yep moi depuis les malingres les difformes les pas competetifs je les regardes avec circonspection.
    asinus hi han

  • Owen

    Bonjour,

    Albert Jacquard a en effet toujours regretté que l’éducation scolaire se limite à la compétition.

    Moi aussi j’ai une citation:

    « J’apprends que les écoles Steiner sont menacées. Je constate que les méthodes pédagogiques qui y sont employées sont dans le droit fil des réflexions que j’essaie de diffuser par tous mes livres : la finalité du système éducatif est de métamorphoser un individu fait par la nature en une personne faite par la société. Cette métamorphose nécessite avant tout les rencontres : l’école est le lieu où l’on apprend l’art de la rencontre. Comment accepter que, par des tracasseries administratives ou par des accusations sans fondement, le magnifique élan apporté par les écoles Steiner soit mis en péril ?
    J’appelle tous ceux qui sont passionnés par les problèmes de l’éducation à manifester leur soutien. »

    Albert Jacquard, membre du comité pédagogique Steiner-Waldorf

    😯 Ca va faire du combien en magnitude sur l’échelle de Richter?

  • Léon

    Ca va faire zéro sur l’échelle de Richter car on n’est pas obligé d’être d’accord avec toutes les prises de position d’Albert Jacquard. Il peut se tromper, avoir été induit en erreur ou tout simplement déconner sur un sujet qu’il ne connaît pas nécessairement bien. Après tout le très grand scientifique qu’est Claude Allègre est lamentable sur le réchauffement climatique et on oublie peut-être que Bienveniste était un « nobélisable » potentiel. Dans le même ordre d’idées aussi, il est possible que Steiner ait moins déliré sur les écoles que sur le reste.

    • D. Furtif

      C’est toujours la même histoire les Steiner brothers ne cessent de présenter comme couverture honorable des savants qui, eux , ont suivi des études , franchi les étapes d’un cursus sanctionné par leurs pairs comme validation des élucubrations d’un type Steiner qui n’a jamais consulté que lui même comme seul jury vérificateur.
      Sans avoir jamais suivi aucun cursus scientifique ( déclaré nul de par sa seule autorité) il se prétendit lui même autorité en toute matière.

      C’est d’un ridicule achevé…En matière de pédagogie plus encore qu’en aucune autre.S’il a autant de succès c’est par le concours de tous les aspirants charlatans et autres fumeux prophètes.
      Owen il y a deux ou trois tables qui attendent que tu ailles les faire tourner.