Le barbecue, version féministe.

Lectures :4087

Ça circule entre féministes en ce moment:

La saison des barbecues va bientôt commencer ! A cet effet, il est de bon ton de se rappeler la procédure habituelle de cette cuisine estivale.

Le barbecue :

C’est dans cette activité qu’on reconnaît les talents de cuisine d’un homme, un vrai. Dès qu’un homme se porte volontaire pour faire ce type de cuisine, la chaîne d’évènements suivante est  actionnée :

11 comments to Le barbecue, version féministe.

  • Léon

    Je m’insurge totalement contre ce scénario du barbecue. Perso, je hais faire les barbecues quand on reçoit, parce que quel est le seul couillon qui ne rigole pas avec les autres, qui ne participe pas aux conversations, qui s’occupe du feu, du bois ou du charbon de bois, qui surveille que les viandes ne prennent pas feu, etc ? ben le bonhomme justement.

  • snoopy86

    Je conteste fermement les points 18 et 19 :mrgreen:

    Je fais et sers moi-même le café . C’est Georges Clooney qui m’a appris 😆

    Pour le reste, remplacez barbecue par plancha et c’est assez conforme ….

  • Lech

    Bah, au temps des barbecues électriques, des Nespresso (ou Senseo pour les écolos) et des laves-vaisselle, de telles polémiques n’ont plus lieu d’être.

    Ce tableau doit dater des années 68. En 2011 ça donne :

    1.La femme sort le barbecue électrique et met la viande dessus.
    2.L’homme sort l’apéro et deux verres.
    3.La femme et l’homme boivent l’apéro.
    4.L’homme va chercher la viande sur le barbecue parce que la femme n’a pas envie de se salir ni de se bruler (oui le deuxième verre de Bonnezeau commence déjà à faire son effet).
    5.La femme met les assiettes pendant ce temps.
    6.L’homme et la femme mangent des bons steacks et boivent du bon pinard ensemble.
    7.L’homme fait deux café en deux clics sur la machine à espresso.
    8.La femme va chercher une boite de Speculoos.
    9.L’homme et la femme prennent le café ensemble.
    10.L’homme et la femme ramassent la table et mettent tout dans le lave-vaisselle.
    11.La femme clique sur le bouton démarrer.
    12.L’homme est déjà en train de roupiller sur un transat, la femme va sur l’ordinateur consulter les nouveaux messages sur son forum favori.

  • ranta

    Je réfute tout ça sauf la moitié du point du point 9 avec la biére et le 17. En modifiant tout de même le 17 : il ne sert pas, il se ressert.

  • Le péripate

    J’ai tranché le nœud gordien : le barbecue se fait dorénavant…. au gaz. Les sarments ne sont là que pour la décoration. Et malgré que l’on m’affirme que le goût n’est pas le même je reste impavide : au gaz.

    8)

    • snoopy86

      Péripate

      Si tu vis toujours en bordelais c’est quand même dommage de ne pas cuire l’entrecôte bordelaise aux sarments 😆
      Pourquoi crois-tu qu’ils ont des cheminées en Gironde ?

  • D. Furtif

    Putain de bouzin qui vient de m’effacer 20 lignes

    Ce texte souffre du mal général du journalisme. C’est un texte d’invité ou d’observateur oisif pas celui d’un acteur.
    Une maison qui fait un barbecue ne partage pas les taches selon le détail mesquin offert ci-dessus.
    Pour ma part j’exerce une tyrannie implacable et exige que toute affaire cesse quand j’amène la pitance.
    Pendant que le feu n’est pas encore prêt , je peux mettre le couvert , vérifier le vin voire aller à la boulangerie…J’ai tout le temps qu’il faut pour venir communier à l’apero avec mes invités.Boire le champagne en retournant les côtelettes fait partie du plaisir de la fête. J’ai une maison qui me permet de surveiller le BBQ depuis la table commune.Il faut dire que la distinction intérieur extérieur a assez peu de sens chez les Furtifs

    Quand le melon ( végétal pervers) vient s’immiscer dans le planning l’exercice demande un peu plus de virtuosité mais je domine la situation.

    • snoopy86

      ouaciste !

      insupportable cette allusion au melon pervers !

      j’imagine que sous peu Fufu va vouloir instaurer des quotas de melons dans les bars-b-q

  • asinus

    yep le dernier qui c’est lancé dans un barbecue ici à cramé 20 hectares de collinedepuis toute fumée suspecte dépassant le debit d’un cigare voit l’arrivée de jardiniers voisins et du dimanche munis de leur tuyaux d’arrosage l ambiance variant de grand frais à glaciale.

    sinon en osmose avec snoopy les points 18 et 19 relevant de la légende urbaine

  • snoopy86

    Snoopette a voulu intervenir sur ce fil et j’ai du la chasser verrouiller la porte du bureau :mrgreen:

    Camarades, tous unis contre le Colrisme !