Un bilan de compétences sous le regard de Dieu

Lectures :3193

moine en priere

Le  bilan de compétences est un outil RH aujourd’hui largement plébiscité qui permet aux salariés d’entreprendre une démarche reflexive sur leur carrière, leurs compétences et accessoirement sur eux-mêmes et ce, en toute confidentialité.

C’est semble-t-il le choix des salariés qui ressentent le besoin de faire le point à un moment de leur vie, et notamment de ceux qui sont en délicatesse dans leur entreprise, n’osant prendre le risque d’afficher des velléités de départ.

Malgré ses vertus reconnues, force est de constater qu’aux yeux des employeurs, le bilan de compétences continue de susciter la méfiance.

Dans un contexte économique difficile et en l’absence de possibilités d’évolution en interne, autant prendre le taureau par les cornes et aider le salarié à réfléchir à un projet externe à l’entreprise, surtout si sa patience est à bout, qu’il a l’impression de tourner en rond et que d’autres horizons l’appellent.

Pour répondre à ce besoin, en essor depuis la crise, des cabinets conseil spécialisés se sont créés au fil des années qui, pour fonctionner, doivent solliciter l’agrément des organismes financeurs, comme le FONGECIF ou les organismes collecteurs (OPCA) de branche.

Pour choisir un Centre de bilan de compétences à bon escient, il est conseillé de rencontrer au moins trois organismes accrédités pour une mise en concurrence (en exigeant de recevoir leurs plaquettes d’information, la liste des consultants avec leurs références professionnelles, voire leurs diplômes) et de choisir un cabinet dont le consultant aura su installer un climat de confiance en vous explicitant une démarche pédagogique (la sienne) susceptible de convenir à vos attentes.

Les professionnels de l’accompagnement sont le plus souvent issus des RH et affichent des diplômes en psychologie du travail ou des titres reconnus permettant d’exercer le métier de chargé de bilan de compétences.

Un marché de niche qui suscite malgré tout bien des convoitises, dont certaines sont très surprenantes, à en croire un encart paru récemment sur un blog confessionnel

Sur cet encart, il est annoncé que « les moines de l’Abbaye de Solesmes accueilleront des personnes en session de bilan de compétences, les semaines du 18 au 22 juillet et du 22 au 26 août 2011« .

Il est précisé que ces sessions « sont animées sous le regard de Dieu, en petit groupe et avec un accompagnement personnalisé par des consultants expérimentés ».

Après tout, pourquoi pas ! les voies d’orientation du seigneur ne sont peut-être pas si impénétrables qu’on le dit.

Enfin, précisons à ces futurs bénéficiaires qu’’il n’existe pas de remède miracle à tous leurs problèmes et qu’il faut être surtout prêt à s’investir, car un consultant, fût-il moine ou clerc de notaire, n’est expert que de sa démarche pédagogique,  et ce dernier ne lit évidemment pas votre devenir dans sa boule de cristal, pas plus que dans l’oeil de son Guide suprême…

Cette retraite à l’Abbaye de Solesmes est au moins une riche idée.

Après tout, faire retraite » monacale » pour faire le point sur soi et repartir du bon pied avec un coup de main d’une tierce personne, cela a un air de déjà vu, comme un lointain cousin du bilan de compétences d’aujourd’hui ?…

L’article en question ne dit rien sur la tenue vestimentaire du consultant : alors ! robe de bure ou costard cravate ?

Afficher l'image en taille réelle

26 comments to Un bilan de compétences sous le regard de Dieu

  • Léon

    Curieux effectivement. On ne voit pas très bien en quoi le bon Dieu peut aider à améliorer un bilan de compétences. Mais toutes les religions cherchent ainsi des « points d’entrée » pour recruter des adeptes. Les scientologues, un moment, étaient très actifs dans les cours de soutien à domicile, par exemple.

    • Lapa

      tout à fait, les sectes sont très actives dans les ressources humaines et les séminaires de groupes.

      Là au moins on peut dire que la religion n’avance pas masquée. Les gens y vont en connaissance de cause. Ce n’est pas toujours le cas avec les scientologues et consorts…

  • Le péripate

    J’imagine que si on calculait la totalité des sommes collectées au nom du chômage et que cette somme soit divisée par le nombre d’allocataires le montant individuel serait considérable, bien au delà de ce qu’il est actuellement.

    C’est d’ailleurs une revendication du Manifeste des chômeurs heureux.

    Extrait : Notre première proposition est immédiatement applicable : suppression de toutes les mesures de contrôle contre les chômeurs, fermeture de toutes les agences et officines de flicage, manipulation statistique et propagande (ce serait notre contribution aux restrictions budgétaires en cours), et versement automatique et inconditionnel des allocations augmentées des sommes ainsi épargnées.

    Personnellement je trouve ça pas idiot du tout.

  • Léon

    Comment ? L’Etat, distribuer des sommes aux chômeurs ? Mais faites attention, Peripate, vous prenez là un virage très dangereux !
    Cette proposition est à peu près aussi bête que de décider de supprimer la police et la gendarmerie pour améliorer les repas dans les prisons.

    • Le péripate

      Tiens, je n’y avais pas pensé. Mais il faudrait aussi supprimer les gardiens ce qui rendrait effectivement le projet idiot, les prisonniers se rendant au restaurant.

      Mais il faut le reconnaître, le chômeur ne veut pas du travail, il veut de l’argent. Ceci dit ce livre n’est pas un manifeste libertarien, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué. Il vient plutôt de votre famille politique, mais est cependant intéressant en ce qu’il pointe le fait majeur résultat de l’intervention étatique, la désocialisation du chômeur.

      Comme quoi il n’y a pas que des idiots à gauche.

  • COLRE

    Salut yohan,

    Rigolo ta pêche au n’importe nawak… 😉 En fait, il suffit de de chouraver une appellation « non contrôlée » (labels vert, bio, élevé en plein air, de gauche, santé, pharma, médecine douce, spiritualité, naturel…) pour vendre du « faux talbin »… (clin d’oeil au Cave…)

    Remarque, là, je ne m’inquiète pas : les bilans de compétence sont subventionnés à condition que les machins soient accrédités (ce qui ne veut d’ailleurs rien dire en termes d’efficacité)… inutile de souligner qu’il faudrait tout de même être sacrément c…..s pour aller faire un bilan de compétence payant là où cela pourrait être gratuit…

    Après tout, les abbayes sont des lieux de silence et de méditation qui valent bien comme introspection le discours convenu des technocrates de l’audit…

  • D. Furtif

    Ça me fait penser aux immenses compétences d’un type détenteur d’une formation en électricté et qui se disait coach psychothérapeute et tout un tas de trucs .
    On a bien joué avec lui du temps où il était un des plus fidèle soutien de Josiane Liebe et les Cabanon Pyralou
    Méditation , relaxation et âmes sœurs….et c’est pas tout

  • D. Furtif

    Et ….Bingo

    RESSOURCES-FORMATION …Rue…….. Brest
    Centre de Formation et Conseil en Développement des Ressources Humaines et Communication

    .
    .
    Tout en bas à droite du blog perso juste au dessus du Massage cachemirien

    Massage Cachemirien (Kashmiri Massage dans la tradition shivaïte du Cachemire

    .
    Vain dieu c’est bon de retrouver les copains, pourvu que Sisyphe n’en soit pas jaloux.

  • D. Furtif

    C’est plus que rigolo de voir l’Eglise employer les techniques des charlatans
    Ou alors ce n’est qu’un retour aux sources

  • yohan

    A propos de PNL, j’aimerais bien que qq travaille à démonter cette cabane à fric. J’ai l’impression que la mode est passée et que les gourous sont se sont reconvertis dans le coaching

    • Léon

      Pas moi en tous cas. Là je n’y connais rien, Yohan, je ne peux pas faire ça…

      • ranta

        Je la connaît la PNL. M’enfin, je veux dire que je l’ai subie envers et contre tout. J’ai vécu avec une psycholoque clinicienne option PNL (je sais, y’en a qui vont encore dire « putain ranta, quel stock de gonzesses il a eu »). C’était devenu de la folie furieuse; une femme avec un doctorat, donc à priori quelqu’un qui a les moyens intellectuel d’être rationnel, qui petit à petit à sombré, entraînant tout son entourage dans sa chute. Le jour où j’ai percuté le mur,avec ma voiture du garage, sans m’en rendre compte j’ai compris qu’il fallait dire stop. Ce soir là, comme trois/quatre soirs par semaine il y avait une énième réunion d’adeptes confirmés ou non à la maison. J’ai viré tout le monde, y compris ma pauvre amie et le lendemain j’ai fait mes cartons, mes valises, etc… et j’ai dégagé. Il était temps.

  • yohan

    Les charlatans aiment bien coller des « logues » à leur blaze, ça pose sa science, relaxologue… et pourquoi pas proutologue 💡

    • Causette

      Le rythme imposé aux participants de 6 heures du matin à 3 heures du matin est quelque peu martial. Sports, marches respiratoires, cours et exercices se succèdent sans discontinuer. Car la fatigue est ici considérée comme un phénomène psychologique. Pour la maîtriser rien ne vaut quelques pas de danse ou quelques couplets entonnés dans la joie. Il faut que ça bouge ! Le timing est d’ailleurs précis. Se remuer toutes les 90 minutes voilà la recette. Cela correspond au « changement périodique d’hémisphère cérébral (sic) »

      C’est la recette de toutes les sectes: très peu de repos, sous-alimentation, activité physique incessante et psalmodies hypnotiques.

      J’ai eu l’occasion de rencontrer un kiné un peu gourou qui vendait toutes sortes de choses aussi inutiles les unes que les autres.

  • yohan

    J’ai une collègue qui a fait un stage d’une sem

  • yohan

    oups : une semaine de stage de jeûne à 300€ la semaine, logé dans le duvet et pas nourri bien sûr, juste un bol de soupe à la sauce caillou fera l’affaire. Achement rentable cette affaire et dire qu’il y en a pour payer pour pas bouffer. Psychanalyste, c’est pas mal non plus. Payé pour lire l’Equipe derrière un type allongé sur un divan.

    • ranta

      Allons, c’est des stages de nourriture pranique…. Y’avait eu un article chez les mabouls Yohan.

  • AGNNP

    Le summun de ce que j’ai observé = un stage de jeûne dans des chambres d’hotes où la gastrononie était remarquable, j’en croyait pas mes mirettes et ma comprenette, fallait voir leur regard plein de haine pendant que ‘on faisaient honneur à l’hôte ! :mrgreen:

    Sentiment partagé entre la pitié et la moquerie, mais envie de baffer le guru quand même! ( qui lui, s’empiffrait ).

  • ranta

    Lorsqu’un Sarko reçoit en grande pompe un Tom Cruise, vitrine de la scientologie, ça donne un signal fort à tous les escrocs et charlantans existants. Je ne parviens pas à comprnedre comment il a pu faite une telle erreur.

  • D. Furtif

    Mais enfin
    De quoi que ça cause tout ça ?
    Ces gens de Oplus ces accélérateurs de projets qui ont l’air de savoir faire croire à des compétences qu’ils se gardent bien de crier sur les toits en les masquants sous un magma verbeux
    Et que vient faire dans cette galère le révérend père Guy Frénod qui n’a pas l’air d’avoir perdu le Nord non plus.

    Ahhhh l’Eglise n’est jamais très loin de ses fondamentaux : Comment faire rentrer la Soudure
    Ça n’a pas l’air de chômer beaucoup à Solesme, les stages s’y font en continu
    .

    À qui s’adresse cette session ?
    Cette session est ouverte aux jeunes hommes de 18 à 35 ans désireux d’approfondir leur relation au Christ, d’apprendre à prier, de découvrir une communauté d’hommes consacrés à la louange de Dieu dans la recherche de l’unique nécessaire, de prendre un temps de silence et d’écoute du Seigneur, de réfléchir à son avenir.

    .
    Y a pas à tortiller c’est toujours la même méthode qu’on soit puissant genre secte historique et officielle ou petit machin sur le départ , vieux fatras bidon ou nouvelle spiritualité ….On emploie toujours les mêmes recettes.

  • D. Furtif

    Dis nous Yohan

    Le fameux révérend Guy et son association ASES semble magouiller dans le milieu de l’artisanat . Ne pourrais-tu pas nous en dire plus sur le canal qui t’a conduit à ce type de stage OPLUS et Solesme

    • yohan

      Suis tombé dessus par hasard en faisant une requête sur le vocable bilan de compétences. Quand au cabinet, c’est un couteau suisse comme on en voit beaucoup en ce moment, dirigé par un de ces écoles de commerce, probablement tendance NAP, aristocratie catho ayant des entrées partout, chez les militaires et les curés. Rien de particulier, business is business, Solesmes ou Coetquidan, tout est bon dans le cochon

      • D. Furtif

        C’est bien ça . Ce qui est curieux c’est ce gout pour les eaux troubles des escrocs de tout poil de la droite catho sang bleu Coetquidan aux petits margoulins/thérapeutes fakirs massage cachemiri.

  • Causette

    L’illettrisme:
    – La Finlande est le seul pays d’Europe où l’illettrisme touche moins d’un adolescent sur dix.
    – l’Estonie et la Pologne se situent entre 10et 15% :
    – l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne entre 15 à 20% où les ados ont des difficultés de lecture :
    Et entre 20 et 30%, on trouve l’Italie, le Luxembourg et l’Autriche.
    En Bulgarie et en Roumanie plus de 40% des ados sont illettrés.

    Dans cette émission, allez directement à 18:07, vous entendez l’animateur dire « la France si fière de son école laïque, gratuite et républicaine (…) enfin pas de quoi pavoiser… d’autant qu’en France ce n’est pas l’école qui répare les dégâts… »

    et notre animateur de vanter les mérites du tissu associatif et en premier lieu: cette association « savoir pour réussir » dont les partenaires sont:
    le ministère de la Défense ; le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ; le ministère de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale ; le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche et de la Ruralité ; l’enseignement catholique ; le Conseil national des missions locales ; l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) ; la Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité.

    Y’a comme un truc qui cloche!

  • Dans le style melange de bilan de competences et fausse religion, ce sont quand meme les scientologues qui tiennent le pompon (avec le E-meter dans le role de l’escroquerie-meter)