Le « tapping » sur les instruments à cordes

Lectures :2129

Le principe de cette technique consiste à faire la note en frappant la corde tout en la tirant un peu vers le bas dans le case du manche qui y correspond, au lieu d’avoir une main qui se contente de se placer sur cette case,  l’autre main grattant la corde correspondante.

Cette technique produit donc deux notes successives très rapidement : celle qui est tappée et celle qui est relâchée.  La mise en vibration de la corde par tapping étant de petite  amplitude et produisant donc un son faible, cette technique n’est réellement utilisable que sur des instruments électriques amplifiés. Mais elle a un avantage,c’est qu’elle libère la main qui ne faisait que gratter la corde, lui permettant de faire du tapping également. Le « tapping » peut donc être à une main ou à deux mains.

Aussi, si cette technique a d’abord été expérimentée et popularisée à la guitare électrique, des instrument spécialement dédiés à cette technique qu’on appelle des sticks ont été inventés . Ils se présentent comme un manche très large, avec 8, 10 ou 12  cordes et sans rien pour rappeler la caisse.

On ne sait pas trop qui a réellement inventé cette technique. Plusieurs guitaristes l’ont utilisée mais d’une manière épisodique, comme un effet juste sur quelques notes. Le premier qui en ait vraiment fait un style de jeu complet et l’a popularisé est Van Halen. Tous les guitariste de heavy métal l’utilisent désormais, mais des bassistes également, et même en jazz.

L’article de Wikipedia est très complet mais sans doute trop technique pour le néophyte.


Une leçon de tapping ici.
Et Van Halen en personne ici.

1 comment to Le « tapping » sur les instruments à cordes