Giuseppe Verdi contre Silvio Berlusconi ?

Lectures :3083

Cette  information, Ce texte qui fait référence à un évènement survenu au mois de mars circule depuis quelque temps déjà sur le net. Elle tombe particulièrement bien au moment où la note de l’Italie vient d’être dégradée.

César

Silvio Berlusconi renversé par Giuseppe Verdi ???

Le 12 mars dernier, l’Italie fêtait le 150ème anniversaire de sa création et à cette occasion fut donnée, à l’opéra de Rome, une représentation de l’opéra le plus symbolique de cette unification : Nabucco de Giuseppe Verdi, dirigé par Riccardo Muti.

Nabucco de Verdi est une œuvre autant musicale que politique : elle évoque l’épisode de l’esclavage des juifs à Babylone, et le fameux chant « Va pensiero » est celui du Chœur des esclaves opprimés. En Italie, ce chant est le symbole de la quête de liberté du peuple, qui dans les années 1840 -époque où l’opéra fut écrit – était opprimé par l’empire des Habsbourg, et qui se battit jusqu’à la création de l’Italie unifiée.

Avant la représentation, Gianni Alemanno, le maire de Rome, est monté sur scène pour prononcer un discours dénonçant les coupes dans le budget de la culture du gouvernement. Et ce, alors qu’Alemanno est un membre du parti au pouvoir et un ancien ministre de Berlusconi.

Cette intervention politique, dans un moment culturel des plus symboliques pour l’Italie, allait produire un effet inattendu, d’autant plus que Sylvio Berlusconi en personne assistait à la représentation…

Riccardo Muti, le chef d’orchestre, raconte ce qui fut une véritable soirée de révolution : « Au tout début, il y a eu une grande ovation dans le public. Puis nous avons commencé l’opéra. Il se déroula très bien, mais lorsque nous en sommes arrivés au fameux chant Va Pensiero, j’ai immédiatement senti que l’atmosphère devenait tendue dans le public. Il y a des choses que vous ne pouvez pas décrire, mais que vous sentez. »

Auparavant, c’est le silence du public qui régnait.

Mais au moment où les gens ont réalisé que le Va Pensiero allait démarrer, le silence s’est rempli d’une véritable ferveur. On pouvait sentir la réaction viscérale du public à la lamentation des esclaves qui chantent :

« Oh ma patrie, si belle et perdue ! ».

Alors que le Chœur arrivait à sa fin, dans le public certains s’écriaient déjà : « Bis ! » Le public commençait à crier « Vive l’Italie ! » et « Vive Verdi ! » Des gens du poulailler (places tout en haut de l’opéra) commencèrent à jeter des papiers remplis de messages patriotiques certains demandant « Muti, sénateur à vie ».

Bien qu’il l’eut déjà fait une seule fois à La Scala de Milan en 1986, Muti hésita à accorder le « bis » pour le Va pensiero. Pour lui, un opéra doit aller du début à la fin. « Je ne voulais pas faire simplement jouer un bis. Il fallait qu’il y ait une intention particulière. », raconte-t-il.

Mais le sentiment patriotique s’était déjà réveillé dans le public. Dans un geste théâtral, le chef d’orchestre s’est alors retourné sur son podium, faisant face à la fois au public et à M.Berlusconi, et voilà ce qui s’est produit :

Après que les appels pour un « bis » du « Va Pensiero » se soient tus, on entend dans le public : « Longue vie à l’Italie ! »

Le chef d’orchestre Riccardo Muti : Oui, je suis d’accord avec ça, « Longue vie à l’Italie » mais… > [applaudissements] Muti : Je n’ai plus 30 ans et j’ai vécu ma vie, mais en tant qu’Italien qui a beaucoup parcouru le monde, j’ai honte de ce qui se passe dans mon pays. Donc j’acquiesce à votre demande de bis pour le « Va Pensiero » à nouveau. Ce n’est pas seulement pour la joie patriotique que je ressens, mais parce que ce soir, alors que je dirigeais le Choeur qui chantait « O mon pays, beau et perdu », j’ai pensé que si nous continuons ainsi, nous allons tuer la culture sur laquelle l’histoire de l’Italie est bâtie. Auquel cas, nous, notre patrie, serait vraiment « belle et perdue ».

[Applaudissements à tout rompre, y compris des artistes sur scène]

Muti : Depuis que règne par ici un « climat italien », moi, Muti, je me suis tu depuis de trop longues années. Je voudrais maintenant… nous devrions donner du sens à ce chant ; comme nous sommes dans notre Maison, le théâtre de la capitale, et avec un Chœur qui a chanté magnifiquement, et qui est accompagné magnifiquement, si vous le voulez bien, je vous propose de vous joindre à nous pour chanter tous ensemble. C’est alors qu’il invita le public à chanter avec le Chœur des esclaves.

« J’ai vu des groupes de gens se lever. Tout l’opéra de Rome s’est levé. Et le Chœur s’est lui aussi levé. Ce fut un moment magique dans l’opéra. »

« Ce soir-là fut non seulement une représentation du Nabucco, mais également une déclaration du théâtre de la capitale à l’attention des politiciens. »

Voici une vidéo de ce moment plein d’émotion :

Traduction :

Va, pensée, sur tes ailes dorées ;
Va, pose-toi sur les pentes, sur les collines,
Où embaument, tièdes et tendres,
Les douces brises du sol natal !
Salue les rives du Jourdain,
Les tours abattues de Sion …
Oh ma patrie si belle et perdue !
Ô souvenir si cher et fatal !
Harpe d’or des prophètes fatidiques,
Pourquoi, muette, pends-tu au saule ?
Rallume les souvenirs dans le cœur,
Parle-nous du temps passé !
O semblable au destin de Solime
Tire le son d’une cruelle lamentation
O que le Seigneur t’inspire une harmonie
Qui nous donne le courage de supporter nos souffrances !
—————————————————————————————-
NB : si Razzara nous lit qu’il nous donne sur César un mail pour le joindre

29 comments to Giuseppe Verdi contre Silvio Berlusconi ?

  • Jérémie

    Vers 1840 en Italie on « taggai » déjà, et « VIVA VERDI » signifiai « Viva Vittorio Emmanuel Rei DItalia ».

  • D. Furtif

    Ce chant, si souvent galvaudé , si souvent défiguré jusqu’à en faire une polka hideuse, a retrouvé ce soir là le souffle qui l’avait fait naitre. Honneur au Maestro Muti

  • maurice

    ça sent le plagiat ici…

    Nous recevons ce message de la part d’un individu nommé
    kakakoleokuku@xxxxxxx.xxx
    XX.XXX.73.14

    Nous saluons et nous nous inclinons bien bas devant une telle défense de la déontologie OUEBIENNE

  • Léon

    Soyons précis : figurant sur pas mal de listes de diffusion, ce mail, je l’avais déjà eu il y a quelques mois, je n’en connais pas l’origine première. C’est Razzara sur Agoravox qui l’a mis hier dans un de ses commentaires en indiquant que lui-même ne faisait que recopier un mail qu’il avait reçu. Je l’ai pris sur son commentaire.
    J’essaie de joindre Razzara car j’aimerais bien essayer de sourcer son origine, ce mail je ne l’ai plus en archives.
    Je n’ai même pas plagié, j’ai carrément recopié et juste ajouté la traduction. .

    • Léon

      Pour être tout à fait précis je l’ai pris donc dans le commentaire de Razzara et non sur l’article de Keynes-vs-Roosevelt que je ne connaissais pas. C’est grâce à nos amis de TLMIEB que je l’ai découvert.

  • D. Furtif

    Ce commentaire de Razzara porte bien un lien vers Youtube comme je viens de l’indiquer au bar

  • Léon

    Je crains que ce soit plutôt le dénommé Keynes-vs-Roosevelt qui se soit attribué un article qu’il a pompé sur ces mails qui diffusaient cette info à cette époque et dont je ne connais pas l’origine.
    Mais de toute manière, j’ai clairement indiqué que le contenu de cet article n’est pas de moi. Toutefois, je mets fortement en doute son origine première agoravoxienne.
    Bien entendu, si je me trompe, je m’en excuse et je mettrai la référence d’origine s’il y a lieu.

  • COLRE

    Bon… Léon, tu régleras le truc de l’origine du texte, mais en attendant : merci d’avoir trouvé trace de cet événement magnifique. Je ne l’avais pas vu passer (faut dire, que je ne vais plus vraiment sur AV… 😉 )

    Superbe… ce choeur de Nabucco est d’ailleurs un de mes préférés, et je persiste à l’écouter avec joie et émotion, malgré sa captation par le FN.
    Je le trouve grandiose, et cette réappropriation italienne, en présence de Berlusconi, est un acte inoubliable.
    Vive Muti ! vive les fans d’opéra qui ont chanté tous ensemble cet hymne à la liberté.

  • snoopy86

    Bonjour

    Passe sur le mauvais procés fait à Léon par les mabouls et leurs complices ….

    Je ne voudrais pas vous décevoir mais c’est de la communication complètement ringarde. Voilà plus de 30 ans que dans les « grand-messe  » destinées à lancer auprés des forces de vente une crème dépilatoire, un aspirateur ou une tronçonneuse à vapeur, on vous passe en ouverture, avant ou aprés le discours d’accueil du président bien aimé ces choeurs de Nabucco ou « pomp and circumstances » d’Elgar. quand les affaires vont moins bien, on vous met du Wagner :mrgreen:

    Rien de bien nouveau. L’oeuvre est toujours magnifique mais on se passerait bien du discours ( au passage, j’ai cru que c’était Luc Ferry 🙂 )

    Je suggére à TLMIEB , quand ils feront leur assemblée générale dans la cabane au fond du jardin du Philou ( Demian et Rocla, arrêtez de pisser sur les orchidées 👿 ) de prendre Saga Africa comme morceau d’ouverture 😆

    • Léon

      Tsss, Snoopy, c’est depuis que vous vous apprêtez à voter F. Hollande que vous êtes devenu insensible au patriotisme ? 😆 La culture chez les Italiens, et particulièrement l’opéra, c’est sérieux… Et ça vaut bien un petit discours en pleine Berlusconnerie!

      • snoopy86

        Non, je vous parle d’expérience, et je trouve que c’est un effet trop facile …

        Verdi appartient à tous les italiens et à Berlusconi ( qui si j’ai bonne mémoire a été élu démocratiquement 😆 ) autant qu’aux autres ….

        Et oui, je voterai pour Tonton Flamby en 2012 😆 Avez-vous regardé l’émission de Canal + sur les primaires ?
        Etonnant …

        J’avoue que Montebourg m’a surpris : il a l’air de s’amuser comme un fou, à peu prés autant que Martine à l’air de s’emm…

  • Léon

    Tout bien considéré il semble qu’au départ il y ait eu un article du Times que d’autres ont repris en faisant une petite intro parfois différente. Si c’est tout ce qu’ils ont trouvé chez TLMIEB, c’est maigre et ils se sont, une fois de plus couverts de ridicule. On voit bien désormais ce qu’il y derrière tout cela, juste de grosses, grosses blessures d’ego : ils finissent par le dire.
    Renève a toujours été un excellent prote, il a le côté psychorigide nécessaire. Il aurait pu nous manquer, mais heureusement, il lit Disons avec une grande attention. Je m’en vais donc chercher ces fautes d’orthographe et les corriger.
    Pour l’origine première du texte, eh bien on verra si on la trouve. Mais, franchement cela ne nuira pas à mon sommeil…

  • Léon

    Pour en finir avec ce que me reproche de « Plagiat » et je ne sais pas quoi.

    J’ai écrit au nom de César ceci :

    Cette information, qui fait référence à un événement survenu au mois de mars circule depuis quelque temps déjà sur le net. En aucun cas ni César ni moi-même ne nous en attribuons donc la paternité. Peut être aurais-je du mettre « ce texte » plutôt que « cette information ». Alors je vais remplacer.
    C’est signé César, c’est à dire l’identité fictive qui reprend des textes venant d’ailleurs, il n’est pas signé Furtif ou Léon.

    Je termine l’article en demandant à Razzara de me joindre , c’est pour essayer d’en déterminer la source d’origine. J’estime ne pas avoir à citer Razzara comme source puisque lui-même dit qu’il reproduit un mail qu’il a reçu dans la journée. J’apprends par TLMIEB qu’un article avec le même contenu est sorti sur Avox, mais comme je suis absolument certain d’avoir eu connaissance de ce texte par un mail, moi aussi, et non à la lecture d’Avox où je ne vais plus que rarement, j’ai des doutes sérieux sur l’origine première de ce texte, les dates semblent me donner raison.

    En tous cas rien qui justifie ceci de la part de l’imposteur humaniste Renève ceci :

    « Il semble qu’au départ il y ait eu un article du Times » que nani et nanère.

    Voilà du solide, du sourcé et du sérieux. Nous sommes rassurés, d’autant que « l’auteur » (ne rions pas) a finalement avoué avoir tout simplement recopié (sélection, control c, control v) un commentaire du site tant haï.

    Que de talent, de créativité et d’honnêteté.

    Tout le monde appréciera ce commentaire à sa juste valeur. ( Incidemment c’est Keynes-vs-Roosevelt qui cite le Times mais enfin passons…)

    Renève je t’en supplie arrête, j’en ai mal pour toi.

    • ranta

      Laisse tomber Léon, on sait tous que la signature César signifie qu’un texte, une info, etc…. sont repris sur le net.

    • Lapa

      Le plagiaire est celui qui s’approprie frauduleusement le style, les idées, ou les faits..
      Ce n’est manifestement pas le cas ici il me semble. Et ce, assez clairement. la première phrase est assez explicite; quant à l’auteur César, il est assez connu de la part de ces détracteurs pour être une reprise.
      C’est sympa d’avoir une autorité de contrôle, après tout elle finira bien par trouver quelque chose et cela donne un sens à sa vie, mais encore faudrait-il qu’elle ne perde pas les neurones à force de baver.
      En fait Leon, ne perdez pas votre temps à vous justifier.

  • Léon

    Non, mais c’est rigolo. Il faudrait que je retrouve un mail du Furtif qui avait prévu dans les moindres détails ce qui arrive à TLMIEB, mais l’évolution n’est pas encore terminée si bien que j’estime pour l’instant ne pas lui devoir la caisse de champagne.

    Un autre truc : je suis en train de lire le nouveau Michea et franchement parfois je me bidonne. Extrait :

    « En règle générale, la formule du scandale médiatique est celle qui doit sanctionner toutes les atteintes aux dogmes du libéralisme politique et culturel (par exemple « la petite phrase » – dénichée sur internet par les spécialistes de la délation moderne- et devra aussitôt être présentée partout comme « discriminatoire » ou « stigmatisante » envers telle ou telle catégorie de la population.  »

    C’est bizarre, ça me rappelle quelque chose… 😆
    Suit d’ailleurs une analyse assez magistrale de la mésaventure qui est arrivée à E.Zemmour à propos des délinquants d’origine africaine , ainsi que le rappel de la manière dont ils sont capables même d’inventer des trucs qui n’existent pas comme l’histoire de Laurent Blanc avec les noirs dans l’équipe de France.

    Les livres de Michéa sont difficiles à lire mais très stimulants pour l’esprit.

    Je vais être éloigné pendant quelques jours de tout ordinateur, mais je vous ferai un compte rendu à mon retour .

    • D. Furtif

      « ………..prévu dans les moindres détails………. »
      Dire qu’un machin qui tombe va s’écraser par terre.
      Ce n’est pas des prévisions c’est de la physique.

  • COLRE

    Je n’ai aucune indulgence ni respect pour ces réactions qui pourrissent les relations humaines que l’on souhaiterait dignes et généreuses…
    Partir la queue (plate) entre les jambes, très peu pour moi.

    Je suis atterrée de voir une meute de vieux gâteux se jeter avidement sur un os pourri…
    Je suis atterrée de la médiocrité d’individus désoeuvrés , qui ne vivent que dans le plaisir malsain de la surveillance et la délation, et qui se vautrent dans la mauvaise foi et la vulgarité des sentiments.

    Savoir parfaitement qu’il ne s’agit en rien d’un plagiat ?! qu’importe, avant de finir par l’avouer, on matraque l’insulte pour se faire un petit plaisir dont il n’y a pas de quoi être fier…

    Savoir que cet événement à Rome représente un moment grandiose et ratiociner sur l’origine de cet article et de cette vidéo ! au lieu de dire sa joie de découvrir cette information que tout le monde a loupée… Je trouve cela minable de n’avoir aucune notion des valeurs, des priorités, et de jouer en plus les donneurs de leçons… Tout confondre.

    Tapouiller sur google dans l’espoir de découvrir un mensonge sur l’article du Times qui n’existerait pas… et se rendre compte 20 lignes plus bas et 1 heure de temps perdu plus tard que si, bon, tout comptes faits, le nartik existe bel et bien…

    Dénoncer à des journalistes ses petites affaires, régler ses petits comptes, sans en avoir rien à foutre de l’enjeu, qu’il s’agit d’une otage qui risque sa peau.
    Méprisable.

    • ranta

      Pas mieux.

      Une petite merde d’artiste raté qui ose mettre dans la balance de ses aigreurs la vie d’une femme qui se fait accueuillir et hébergé par une station d’épuration. Comme vient de le dire Snoopy il y a des choses qui ne sont pas pardonnables

      • ranta

        J’ajouterai qu’une station d’épuration comme son nom l’indique sert à épurer la merde, espérons qu’une fois passés par leurs propres filtres ils ont sortiront meilleurs.

        Hélas, leur station est trop petite.

      • COLRE

        Exact, ranta…
        Chez moi, on dit : la bave aux lèvres… Les injures se bousculent à la bouche, et comme ils n’arrivent pas à être aussi blessants et ignominieux qu’ils le rêveraient, ils sont fous d’exaspération.
        C’est étonnant à quel point ils expectorent la haine et l’amertume… Des grands blessés de la vie (ratée ?…)
        Feraient mieux de visionner plusieurs fois cette vidéo, ci-dessus, et d’en prendre de la graine
        Berk.

  • Léon

    Colre, il faut comprendre que Renève n’a plus qu’un seul but dans la vie, se venger contre Disons et moi particulièrement de la blessure d’amour-propre qu’on lui a infligé en cessant notre collaboration avec lui. On n’est plus du tout dans le rationnel ou le débat d’idées, cela relève, je le dis cette fois en pesant mes mots, de la psychiatrie. Et il draine autour de lui tous ceux dont nous avons pour une raison ou une autre refusé une exigence concernant Disons.
    Aujourd’hui ils ont nouvelle recrue de poids, Güll. Il en manque quand même encore par rapport aux prédictions du Furtif.

    That’s life.

    On va dire : les chiens aboient, la caravane passe…

    Tout cela n’a strictement aucune importance.

    • COLRE

      Je sais Léon, mais l’imposture m’écoeure. Défendre les beaux sentiments d’un côté, et se conduire en petit délateur de l’autre… conjuguer la posture de donneur de leçon à la bêtise et la mauvaise foi.
      Comme j’ai dit un jour : bêtes ET méchants, ça fait un sacré cocktail 😉

      De toutes façons, je ne vais pas souvent regarder leurs élucubrations sur TLMB et le mieux à faire est de continuer et les laisser croupir dans leur aigreur.

      Je comprends qu’en tant que tauliers, furtif et toi êtes obligés de suivre grosso modo ce qui se raconte sur votre site, mais de notre côté, nous ne sommes pas obligés de renifler les mauvaises odeurs des poubelles du net.
      Soulever le couvercle de temps en temps, ok, pour constater l’avancée des macérations, mais… beurk !

      Encore une fois merci de nous avoir fait vibrer de ce beau moment de révolte italienne. Vive la liberté, vive la solidarité, et mort aux cons !… 8) 8)

  • Léon

    Gaffe, Colre, j’en connais un qui est capable de déposer plainte pour menace de mort ! 😆 😆 😆 😆

  • COLRE

    Finalement, c’est un heureux hasard que cette discussion se soit déroulée ici.
    On voit comment l’art sublime (de Verdi) suscite le dépassement des hommes en dehors de leur petitesse moutonnière.
    Il y a de la jalousie là-dessous… Verdi est grand, et les hommes mûs par la puissance du grand art, transcendent soudain leur petits intérêts privés…

  • COLRE

    Je viens d’aller voir le nartik sur Agogo : je n’avais pas vu l’intervention des 2 guignols…
    Comment peut-on être demeuré à ce point ? 😯 les bras m’en tombent. Et ils nous prennent pour aussi crétins qu’eux !

    Comme si, sur AV, par le plus grand des miracles du hasard, TOUS les articles étaient nuls… Comme si on devait adhérer à une idiotie pareille, la leur : soit on est pour, soit on est contre, en tout…
    La sarkozysation des esprits est décidément bien avancée…

    Ne savent-il pas que nous apprécions des auteurs qui écrivent sur AV et les patrons les ont déjà invités à s’exprimer ? Monolecte, par exemple, ou Delaury qui font tous les 2 des articles remarquables. Imhotep, on aime ou pas, mais il fait des articles sérieux et documentés, moorea également dont les articles sont indispensables à la raison non maboulienne… et il y en a bien d’autres !

    C’est le SYSTÈME maboul qui est en jeu, c’est la Machine dont on s’amuse, avec tout son petit personnel, la grosse arnaque faite pour faire du fric sur le dos des naïfs clients du journalisme vendu comme citoyen… 😆 😆 😆 😆

    • D. Furtif

      Tout a tenu dans l’espace assez court de la visite d’un voisin venu emprunter ma brouette.
      J’avais préparé un commentaire.

      Je préférais sa video à « lui »

      Puis pas le temps , puis repoussé à plus tard
      Et PAF je le vois qui part en vrille avec la manière qui n’appartient qu’à lui.
      ….
      Tu sais , je sais , nous savons qu’il n’attendait que ça….
      .
      On n’y peut rien ce n’est pas une affaire d’arguments, on peut se demander ce qu’il faisait parmi nous c’est tout.Peut-être qu’on se pousse pour lui laisser la place, parce que lui il sait…. 😀
      .
      Ça relève de
      .
       » On me l’a dit , il faut que je me venge »
      .
      Sauf à penser qu’il croit nous impressionner et qu’il est à chaque fois déçu.Et que donc par conséquent puisque donc……..
      .
       » On me l’a dit , il faut que je me venge » c’est la seule explication possible.
      .
      Nous n’y pouvons rien Colre , nous n’y pouvons rien …On a eu un horticulteur qui s’est fait virer de la même manière.par Monique Peyron , un faux nez fondateur du neu neu club TLMIEB Il n’y a rien à comprendre.
      .
      Considère un tout petit évènement, Castor essaye de les ramener à la raison. Comme par hasard il est viré recta.
      Comme par hasard eux, ils sont toujours en place.